AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cercle de l'hiver Feat Constantine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Ven 26 Jan - 11:13

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
La citée de Camelot  était comme dans mes souvenirs, emplie de mystères, de légendes et  de magie...Ses histoires ont bercé ma plus tendre enfance et aujourd'hui j'étais un chevalier de la  Cour , un membre important de la Table Ronde de Arthur Pendragon , après la chute tragique  de Sir Galahad  fils de Lancelot et de Ellan, héritière du royaume de  Pellès . Sir Raymond of the Palms, qu'on me nommait à la Cour du roi , après avoir été adoubé de la pointe de l'épée de  Dame Guenièvre , pour avoir fait preuve de bravoure contre les forces obscures.. Un nom inscrit à présent dans la légende, bien que je ne pensais guère un retour possible. Mais un nouveau mal approchait, à l'heure ou je vous parle, et une missive de Courtney Whittemore  alias Star Girl ou encore Merlin, m'avait été transmise. Les chevaliers s'étaient réunis autour de la Table Ronde et dés l'aube , ils quitteront Camelot pour faire route jusqu'à des contrées lointaines et sauvages pour faire face à la menace.. Bien évidemment ils avaient besoin de tout l'aide possible.  Comme auparavant, j'ai du faire face à l'équipe pour aller aider ce peuple en détresse , dont j'avais fait serment de protection. Le mal grandissant dans les Ténèbres, je suis donc parti en compagnie de Constantine, un démonologie et exorciseur, qui avait rejoint depuis peu l’équipe, pour nous prêter main forte contre Mallus.Je le connaissais que de peu, mais une certaine fascination s'était créé entre nous... Il était maître dans l'art de la magie alors que moi, j'étais un fin scientifique avec la spiritualité d'un ancien Pasteur...Après tout ce que nous avions traversé, il m'était indispensable de me réorienter vers l'occulte et puis, cet un univers fortement intriguant qu'il me tardait de découvrir, après tout il avait inspiré les plus grands Alchimistes...Oui le fossé entre la magie et la science est mince, et j'avais beaucoup à apprendre dans l'ombre de John Constantine.

Un hiver rude , blanc et piquant était tombé sur Camelot. C'est donc chaudement couvert d'une cape que nous quittâmes la Citée, le cœur serré alors qu'on s'enfonçait dans une épaisse et obscure  foret. Les chevaux avaient moins de peines à galoper, alors que nous empruntâmes des sentiers déjà tracés  et  qui devaient nous conduire jusqu'au royaume du roi Pécheur ou l'on espérait acquérir le Trident d'or. Son pouvoir pourrait bien nous aider à combattre ce nouvel ennemi. Après des heures de routes, nous fîmes haltes à la tombée de la nuit. Allumant un bon feu pour faire fuir les loups , avant de s'échanger des gourdes d'Hydromel ou d'Hypocras pour nous réchauffer, bien évidemment on allait se nourrir de chasse...C'est d'ailleurs Sir Perceval qui était de corvée ce soir. Un court instant mon regard s'était perdu sur les flammes crépitantes, affûtant la lame de l'épée de Sir Galahad , de manière instinctive...Être chevalier était comme dirait inscrit dans mon code génétique, et on lisait un certain plaisir dans mes yeux. J'étais un grand enfant avec un QI proche de l'exception...Mes iris bruns , déviant machinalement sur Constantine, un sourire étira aussitôt mes lèvres gercées par le froid. C'était notre première mission en duo et bien évidemment cela me séduisait au plus au point, surtout qu'on était tous deux dans notre domaine. J'étais un preux chevalier de la Cour et lui , un mage impudent et puissant. Alors grand mage Constantine du  nouveau château , pas trop rude cette aventure ? M'enquis-je , mon sourire s'élargissant alors que je connaissais déjà plus ou moins la réponse. Constantine sans son briquet , son paquet de cigarettes et son vieille imperméable...Il devait se sentir dénaturé ...Et il y avait même pas une bonne bouteille pour soulager sa peine . En me suivant dans cette aventure, il n'avait fait que répondre aux ordres de notre capitaine. Tu t'y feras très vite, c'est comme le Far west , on devient vite mordu de cet univers au point qu'on ne veut plus la quitter. Pour ma part, j'étais bien heureux d'avoir retrouvé ces terres et ce ciel avec ces centaines de millier d'étoiles..Une nuit qu'on ne voit plus à notre siècle. Mon regard s'éternisant sur le sien, je me surpris à trouver cet échange des plus agréable...Il y avait du bon dans cet homme et cela se lisait clairement, il a juste été trop blessé par la vie et les gens.  A l'instar de moi, sauf que j'ai gardé un certain optimisme pour ne pas sombrer dans les ténèbres. Mais bien que je m'en cache, la mort de ma fiancée m'avait été cruellement difficile , au point d'avoir cédé à quelques actes malheureux pour extérioriser cette souffrance.

  
code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Dim 28 Jan - 14:18



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine
Tu ne sais pas vraiment pourquoi au final tu avais rejoins les légendes, ah si pour Mallus, et puis il faut bien avouer que cette équipe t’intéressais beaucoup, tu connaissais déjà Sara, pour l’avoir sauver en quelque sorte avec sa soeur et Oliver Queen, tu t’en souvenais très bien c’est évident et c’est aussi pour cette raison que tu les avais rejoins, enfin beaucoup d’entre eux t’intriguais beaucoup, mais pour le moment tu ne pensais pas à ce genre de chose, non pour le moment on t’avais envoyer en mission avec Ray Palmer dans un siècle passer qui ne t’arrangeais pas, attendez soyons sérieux, un siècle ou tu ne peux pas emmener tes clopes, ton briquet et même ton imper, non mais sérieusement ça te mettais hors de toi, tu te montrais donc assez facilement grognon, jusqu’a maintenant tu avais suivi Ray sans rien dire, tu observais tout le monde autour de toi, souhaitant de tout coeur t’allumer une clope, ce que Ray ne savais pas c’est que tu avais tout de même ton paquet avec toi, il te restait plus qu’une solution pour en allumer une.
Mais tu fut interrompu tant ton plan quand Ray s’adressa à toi avec se nom qui avait le dont de t’agacer, du nouveau château, tu savais que ça avait forcément un rapport avec ton passer. Tu observais les flammes du feu en face de toi, les flammes qui dansait lentement, c’était incroyable comme tu aimais les observer pendant des heures et des heures, oui ça te fascinais, mais il fallait tout de même que tu réponde à sa question. En restant grognons soyons franc. «  Rude n’est pas le mot, j’ai vécu bien pire comme aventure sir Raymond de je ne sais quoi » Oui grognon tu l’étais et ça Ray allait rapidement s’en apercevoir s’il ne le savais pas déjà. Il ajouta que tu allais très vite t’y faire, et que rapidement on y deviens mordu. Tu en doutais fortement et tu avais de plus en plus de mal à te contrôler. «  M’y faire, alors ça c’est trop me demander, tu m’aurais emmener au Far West au moins j’aurai pu fumer » Et d’ailleurs parlant de fumer tu finis par sortir une clope en ajoutant « ouais j’ai mentis mais je m’en tape » Et sur ces belles paroles tu chope une brindille pour allumer ta clope, sous l’air limite choquer de Ray ce qui te fais rire. « Oh fait pas cette tête Ray, c’est bon c’est qu’une clope! personne ne vas être choquer et quand bien même je m’en bat les couilles »  Ton franc parler n’est pas non plus quelque chose que tu compte changer, même en missions à des années lumière. Tu l’observais alors mais d’une manière différente pour le coup, il avait ce genre de regard que tu aimais vraiment, il faut bien le dire, un regard ténébreux à souhait, même s’il ne touchais pas à la magie tu étais sur qu’il avait envie de tenter le coup.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mar 30 Jan - 11:01

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
Son regard était braqué sur le feu. De manière particulière, Constantine aimait ça..Oui cela se lisait clairement dans ses yeux, mais je discernais aussi une pointe de tristesse...Une peine qui ne pouvait qu’être liée à son passé à Newcastle. Gêné , je me pinçai les  lèvres , sans pour autant le quitter des yeux. Il était si mystérieux, impertinent , charismatique et dangereux  que ce démonologue suscitait en moi une étrange attirance Je ne connaissais pas grande chose au domaine de l'Occulte et , j'avais très envie d'explorer cet univers pour approfondir mes connaissances . Bizarrement l'inconnue venait à m'attirer comme un aimant. «  Rude n’est pas le mot, j’ai vécu bien pire comme aventure sir Raymond de je ne sais quoi »  Bien évidemment, j'en avais lu des choses sur lui, grâce à Gideon, et ce Constantine  était   le genre  d'individu que je n'avais pas pour  habitude de côtoyer.  Rien que la fumée de sa cigarette à mon nez me faisait éternuer... Moi à qui on compte déjà un ensemble appréciant d'allergies et d'autres réticences alimentaires.. Sous mon armure de Atom, j'étais incontestablement la chose la plus fragile au monde...Une petite chose complètement étourdie, enfantine et décalée du  réel.  Mon regard s'intensifia , à la rencontre du sien qui était de couleur égale. Il était considéré comme un personnage grossier et détestable, mais je portais la conviction profonde qu'il y avait un cœur bien plus pur qui se cachait dans sa poitrine, sinon comment faisait-il pour communiquer avec les anges ? Pour parler le énochien ? C'était un don extrêmement rare pour une personne destinée au trépas..«  M’y faire, alors ça c’est trop me demander, tu m’aurais emmener au Far West au moins j’aurai pu fumer »  Certainement, mais notre mission était de protéger Camelot et les citées  avoisinantes d'un mal obscur et grandissant. Des ombres étaient en marches et il n' y avait qu'un seul sorcier  qui pouvait faire jaillir la lumière des Ténèbres. Contre toute attente, j'avais  extrêmement confiance en ses capacités , bien que lui l'avait perdu à la mort d'une petite fille du nom de Astra.

A la sortie , d'une cigarette , mes sourcilles se froncèrent...En dépit de tout ce qu'on lui avait appris sur les conséquences  désastreuses que ces anachronismes pourraient avoir sur  flux temporel , il avait osé emporter son paquet de cigarettes dans un temps moyenâgeux.. Ceci dit pourquoi étais-je encore si surpris d'une telle bavure  ? Il était pourtant question de John Constantine, autrement dit d'un homme sans Foix ni loi , qui collectionne les frasques comme moi les bons points. « Oh fait pas cette tête Ray, c’est bon c’est qu’une clope! personne ne vas être choquer et quand bien même je m’en bat les couilles »   Je laissai passer un soupire , alors qu'il alluma tranquillement sa « clope au bec » . Je perdrais du temps à essayer de lui faire rentrer serait-ce un peu de bon sens  dans la tête. Lui qui semble s'en battre les » couilles » royalement.... Cette clope pourrait perturber le flux temporel.. Lui fis-je rappeler dans un souffle las, en espérant toutefois qu'il n'ait pas ramené le briquet qui va avec ...Quoi que on lui a attribué un titre de mage donc il saurait allumer un feu sans une once de  difficulté.   Son regard de nouveau sur le mien, je me tus, complètement subjugué alors qu'il était différent de son prédécesseur...Il était beaucoup plus melliflu.  Constantine avait lu mon désir de magie et de bien des manières il s'en servait pour m'attirer à lui. Peut-être bien que je devrais me laisser faire...Me laisser aller à la magie , qu'elle soit blanche ou bien teintée des Ténèbres ..Mon regard se déroba , alors qu'un petit sourire conquis  étirait , de manière éphémère  mes lèvres, on pouvait qu'en conclure que tout cela me  troublait. J'aimais tout particulièrement sa désinvolture, c'était à la fois consternant et séduisant..Il était clairement mon opposé, cet homme indépendant que je ne serais jamais...Parce que j'ai été élevé sous de grandes valeurs moraux. Je ne vais pas m'étendre sur le sujet car de toute évidence , tu n'en fais qu'à ta tête . J'étais désespéré par son comportement , mais en même temps , je lui adressai toute ma fascination,à mon plus grand regret.  Je ne voulais pas non plus qu'il devine quelque chose que j'ignore encore de moi , mais il est vrai que.. Quand il a commencé à jouer avec l'autre membre de notre équipe, j'ai ressenti une pointe de jalousie.


 
code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 7 Fév - 9:04



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine
Si tu pouvais, tu ne cesserais pas de soupirer, cependant ce n’est pas ce que tu fais, en acceptant de rejoindre cette équipe tu savais que tu ferais des missions qui ne te plairai pas, au moins tu comprenais le caractère grognon de Mick, quoi que lui semble tout le temps de mauvaise humeur donc ça doit être autre chose certainement, tu ne dis pas que toi tu es de bonne humeur parfois mais simplement il semble évident que dans certain point vos attitudes sont similaire, il n’y a qu’a voir comme tu réponds à Ray, alors que celui la semble s’intéresser à toi de divers façon, que ce soit pour la magie comme autre chose, tu la vue dans son regard, mais tu ne portes pour le moment pas plus d’attention à ce genre de chose. Après tout, tu n’es pas forcément là pour te faire des amis, des amants et j’en passe, mais pour faire de la magie. Mais qui sait ce que l’avenir réserve ? Oh, tu en sais pas mal à ce sujet, mais certaines choses restent surprenantes. Quoi qu’il en soit même si tu comptais respecter certains ordres en venant en mission, il y a une chose que tu n’as pas respecté, amener tes clopes, tout ceux qui te connaissent savent que c’est impossible pour toi de ne pas les avoir, déjà que tu as dû laisser tomber ton fameux manteau, et ta boisson préféré, t’es clopes, c’était hors de question. Et forcément quand tu entends Ray te dire que tu pourrais perturber le flux temporel, tu ne peux pas t’empêcher de rire avant de tirer sur ta clope et lui répondre.« Perturber le flux temporel, vous les légendes, c’est ce que vous faite le mieux il me semble, de plus ce n’est qu’une clope, et je ne pense pas que ce genre de chose intéresse qui que ce soit ici, au pire, c’est de la magie pour eux ! »Tu finis par hausser les épaules en tirant une nouvelle fois sur ta clope, Ray à raison, il ne faut pas qu’ils s’étendent sur le sujet ça ne sert à rien, tu ne changeras pas tes mauvaises habitudes.« Tu as raison, n’insistes pas, je suis buté comme mec, on me le dit souvent, et au contraire réjouis-toi que je n’ai pas apporté d’autre choses avec moi… »Tu esquives alors un sourire assez énigmatique sans le quitter des yeux pour autant, sa façon de détourner les yeux avec ce sourire t’amuse vraiment beaucoup. Au final tu trouves tout de même certain bon point à être en mission avec lui. Tu penses que tu vas pouvoir t’amuser quelque peu et puis surtout si la magie l’intrigue vraiment, tu te dis qu’il risque d’être servi, car c’est évident que tu ressens beaucoup de choses magique et étrange dans cette forêt, ça risque de ne pas être de tout repos, mais tu es là pour ça et tu adore ça de toute manière. Tu ne peux pas t’empêcher d’ailleurs de jouer quelque peu avec les flammes du feu, ton regard passant de Ray aux flammes et inversement.« Je me trompe ou la magie t’intéresse de plus en plus Ray ? Je mettrais ma main à couper que tu meurs d’envie d’essayer certaines choses. »Tu parles toujours de la magie en disant ça ? Va savoir…
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Jeu 8 Fév - 9:09

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
« Perturber le flux temporel, vous les légendes, c’est ce que vous faite le mieux il me semble » Il n'avait pas tord, on ne faisait que réparer nos propres erreurs , nos propres anachronismes du temps. De nouveau, je me pinçai les lèvres , un tantinet honteux de n’être pas plus prudent que ça nonobstant mon statut de scientifique.. Ceci dit Constantine n'avait pas à ajouter un paradoxe de plus en écrasant sa clope sur le fief du roi. «  De plus ce n’est qu’une clope, et je ne pense pas que ce genre de chose intéresse qui que ce soit ici, au pire, c’est de la magie pour eux ! » L'arrogant, l'impudent John Constantine... Il est clair que sa réputation n'était plus à faire , à peine arrivé sur le Waverider qu'il en faisait déjà qu'à sa tête. Un sourire se dessina pourtant sur mes lèvres, discret mais bien réel.  Il y avait , toutefois, quelque chose de très attirant dans ce grossier personnage, quelque chose que je ressentais à mes dépens, car il n'avait fait que courtiser un autre et cela m'amenait clairement à de la jalousie...Oh non ce n'était vraiment pas leurs connaissances en magie qui me rendait dans cet état pitoyable, mais plutôt cette étrange attraction entre le démonologue et moi.   Cela se lisait clairement qu'il m'avait deviné et je ne pouvais m’empêcher de répondre à son jeu . J'étais un peu comme l'électron qui tourne autour du noyau , je le faisais éperdument. « Tu as raison, n’insistes pas, je suis buté comme mec, on me le dit souvent, et au contraire réjouis-toi que je n’ai pas apporté d’autre choses avec moi… » Encore une fois, il avait  raison … Je ne compte plus les fois où je m'étais revêtu de mon armure de Atom dans un passé antérieur , mais sans elle, je n'étais plus grand chose... Je redevenais l’être insignifiant, l'homme qui n'a su sauver sa fiancé de l'assaut de Starling City et qui finalement, en a perdu la raison. Mon regard  sous le sien  se déroba , arrachant des lèvres de l'exorciseur un sourire sibyllin. Il m'agaçait au plus haut point, cela était indéniable, mais je le trouvais aussi  extrêmement et secrètement  attirant. La science et l'occulte étaient aussi en désaccord mais tellement complémentaire quand on y pense...Il est en quelque sorte la partie manquante de ma connaissance , cette partie un peu fantasque qui avait pourtant bercé toute mon enfance...Alors que petit , je ne rêvais que de magie, de dragons et de chevalerie.  Le voyant jouer avec le feu, je déviai aussitôt mes iris bruns sur ses mains. Fortement intrigué par cette homme qui avait frôlé de près l'enfer et la mort. Il avait l'air de savoir contrôler tous les éléments, je me demandais bien quelle force pouvait l'habité à cet instant...Mais il est clair que John Constantine  faisait office de réceptacle pour la magie...Une magie que ce bois regorgeait. Son regard basculant , derechef, sur moi, le mien s'y aimanta. Lui adressant alors une fascination non dissimulée. « Je me trompe ou la magie t’intéresse de plus en plus Ray ? » S'enquit-il, mon expression facial basculant d'une émotion à une autre.. J'étais assez gêné  que John lit  en moi comme dans un livre ouvert, mais je le sentais enclin à m'apprendre quelques secrets pour étancher ma soif. «  Je mettrais ma main à couper que tu meurs d’envie d’essayer certaines choses. » Il pouvait tout aussi bien mettre sa main au feu, je n'étais pas sure qu'il se brûlerait...Contrairement à ses ailes. Perspicace avec ça.. Il était d'ailleurs une sorte de détective du monde de l'occulte, normal que rien ne lui échappe. Et si je te répond « oui » , tu me rétorquerais quoi ? Mon optimisme infaillible, me protégeait souvent des situations qui devraient m'intimider. Je devinais les sous entendus de cette conversation, mais je choisis de ne pas baisser mes armes, pour  mettre la chance  de mon coté. Pour une fois qu'on était seul, je pouvais moi aussi flirter avec lui. A cette idée, mon regard dans le sien se fit plus troublant , alors que tout doucement je posai mon épée à même le sol. A présent que la magie se retrouve au cœur de toutes nos missions.. Je me sens assez désavantagé. J'aimerai beaucoup apprendre de cette science et toutes ces autres choses. Les flammes faisaient briller nos deux regards, et je me sentais comme absent de tout...Oui en l'espace de quelques minutes j'avais oublié les autres chevaliers, ce mal grandissant sur des terres de cendre et le croassement étrange des corbeaux en pleine nuit.


code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 14 Fév - 10:55



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine
Il t’amusait vraiment beaucoup ce petit Ray, il faut bien le dire, il était clairement tout ton contraire, mais c’est ce qui le rendais encore plus attirant, car oui, tu le reconnais il est assez attirant comme homme. Enfin, dans cette équipe, soyons franc, il y en a pas mal de séduisant à commencer par la jolie Sara, mais bon, c’est une autre histoire, pour le moment tu te concentre sur ce cher Ray, qui t’observe autant que tu l’observe, cela t’amuse vraiment beaucoup, et même si tu sais que ton attitude désinvolte, ta manière de fumer et de te moquer en gros des règles de leur équipe l’agace, tu ne comptes pas changer pour autant, ce n’est pas pour rien que tu lui a dit que tu étais quelqu’un de buter après tout, qu’il sache à quoi s’attendre, même si tu te doutes que depuis que tu as « rejoint » cette équipe tu sais qu’il a certainement fait des recherche sur toi, ah oui tu l’intrigue. Mais est-ce uniquement la magie qui l’attire chez toi ? En voilà une bonne question, cependant tu le découvriras par la suite, en attendant, tu venais de lui dire que la magie semblait l’intéresser, et qu’il avait l’air de vouloir tenter certaines choses, et là, tu ne parlais pas que de la magie, si tu vois ce que je veux dire. Sa réponse te fit sourire, un sourire assez malicieux et tout autant mystérieux. Et c’est après avoir tiré une longue taf de ta clope que tu le regardes en recrachant ta fumer lentement, avant de lui dire. « Je te rétorquerais que la magie, c’est dangereux, surtout quand on est totalement novice. Mais… » Le pauvre se sentait désavantager, un autre sourire se dessina alors sur tes lèvres, tu ne pouvais alors que te pencher un peu plus vers lui pour lui murmurer presque à l’oreille. « Mais, mon beau, je peux, peut-être t’apprendre certains tours qui sait… Au moins des sorts de protection, tu as l’air d’en avoir pas mal besoin… » Ce rapprochement, tu l’avais souhaité, pour voir comment il allait réagir. Tu n’avais pas vraiment voulu venir au moyen Age, tu n’aimais pas plus que ça cette époque, donc tu cherchais le moyen de t’amuser un peu, mais attention pas dans le sens où tu te moquerais de Ray ou quelque chose dans le genre. Non, c’est en tout bien tout honneur comme on dit. Tu continuais simplement de l’observer, même si tu étais totalement conscient de tout ce qui se passait autour de vous, les discussions des autres, l’ambiance dans la forêt, et cette magie noir, vraiment noir que tu sentais dans ses lieux. Au final, tu pensas que tu avais bien fait de venir, il y avait clairement quelque chose de mauvais ici et tout le monde sait que tout ça t’attire forcément. « Il y a définitivement quelque chose de mauvais ici, c’est très puissant… » Ce que tu venais de dire n’était pas forcément à l’attention de Ray, plutôt comme si tu te parlais à toi-même. Une simple réflexion disons-le. Tu avais alors quitté Ray des yeux pour observer la forêt avant de nouveau te concentrer sur lui, plongeant ton regard dans le sien, perturbant ce genre de chose parfois, pas pour toi, mais pour la personne que tu observes. « Tu auras définitivement besoin de protection mon beau. »


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 14 Fév - 14:21

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
« Je te rétorquerais que la magie, c’est dangereux, surtout quand on est totalement novice. Mais… »  Son regard sur moi était aussi brûlant que ce feu qui crépitait, il m'était difficile de savoir qui des deux me réchauffait vraiment...Même en se montrant dès plus désagréable, ce sorcier savait comment m'attirer tout doucement vers lui, ses iris bruns comme chemin dangereux vers un monde qui m'était inconnu.. C'est vrai, je ne connais rien à la magie, je m'étais habitué à observer le monde d'un point de vue scientifique. J'aime particulièrement comprendre les choses qui m'entourent, leur donner une logique, quelque chose de cohérent. Mais ce qui se passait actuellement me dépassait en tous points, surtout cette étrange attirance entre John Constantine et moi. Je savais à quel genre d'homme j'avais affaire et personnellement j'en avais souffert...Moi si romantique , fantasque et fidèle, je vis clairement dans un univers à l'opposé du sien, un monde édulcoré et parfumé..Dans lequel le sourire est une force , en outre de «  l'atomisme ». J'aurais pu me laisser aller au positif et me dire qu'il est différent des autres et que peut-être je l’intéressais vraiment, mais combien de fois je suis resté dans l'ombre d'un autre ? Combien de fois j'ai du quitter mes histoires d'amour pour ne pas être blessé d'avantage. Après  la mort de Anna mon cœur n'a fait que saigner … Pourtant, alors qu'il se rapprochait , je le sentais battre à tout rompre. Ses lèvres étaient à une fine distance de mon oreille et la chaleur de son haleine , à l'odeur de cigarette me caressait comme le Zéphyr.. « Mais, mon beau, je peux, peut-être t’apprendre certains tours qui sait… Au moins des sorts de protection, tu as l’air d’en avoir pas mal besoin… » J'avais effectivement besoin de protection, mais celle offerte par les bras de quelqu'un. Un léger sourire prit possession de  ma bouche avant que je ne baisse ma tête, quelque peu troublé par sa proposition, qui avait de loin un soupçon de drague...Lui qui déjà ouvertement avait fait son petit effet sur tout l'équipage. J'ai presque fini mon canon pour annuler la magie.. Cependant quelle arme me protégeait de sa magie ? A cette question, je reportais, de nouveau mon regard sur le sien, le toisant nonobstant la faiblesse qui me saisissait . Je n'avais pas l'envie de le repousser non plus , à vrai dire il m'était impossible de le faire. « Il y a définitivement quelque chose de mauvais ici, c’est très puissant… » Pour ma part, il était l'unique menace apparente, mon corps tout entier réagissait étrangement en sa présence , d'une certaine façon il voulait se blottir contre le sien...Et ne plus avoir avoir à se soucier de la dite raison. Céder à la tentation était si libérateur par moment , moi qui a  toujours vécu dans une certaine pression morale... Moi qui était destiné à être une perfection aux yeux de ma mère .   Je ne dirais pas les choses comme ça... L'obscurité était certes autour de nous, mais il y avait aussi de la chaleur et de la sensualité, une forme de plaisir ardent qui en naissait. A cet instant, je pensais plutôt à ce qu'on ressentait plus intimement, à cette attirance à priori réciproque mais prohibée  et à ses propositions déguisées. Oui dans l'heure je ne songeais pas à vaincre les Ténèbres mais à m'y fondre comme une ombre esclave d'une autre . « Tu auras définitivement besoin de protection mon beau. » Mon regard s'intensifia, avant que je ne pose ma main sur son bras, ressentant malgré moi toute cette énergie mystique qu'il avait du adsorber au cours de ses chasses aux démons. Il n'était définitivement pas comme les autres,  et finalement c'est ce  qui me plaisait, de surcroît au danger qui gravitait autour de lui. C'est pour cela qu'on t'as aussi envoyé sur cette mission. Lui fis-je rappeler , avant d’ôter ma prise sur lui. La fumée de sa cigarette continuait à envelopper mon visage, et bizarrement je commençais à m'y faire..En tout cas plus qu'à notre premier tête à tête. J'aimerai effectivement apprendre quelques sors de protection. Vu comment s'est déroulée ma rencontre avec Mallus, ça peut effectivement me servir, en-tout cas le retarder... Il est clair que mon armure de Atom ne pouvait rien contre ce nouvel ennemi. Il était d'ailleurs trop puissant pour Constantine aussi, mais surement pas contre les six élus et notre mission était à présent de les retrouver avant lui. Dis moi quand on commence? De nouveau un radieux sourire illuminait mon visage. On y lisait clairement mon enthousiasme , ma curiosité , mes désirs aussi.. J'étais plutôt heureux que Constantine s’intéresse autant à moi. D'une certaine manière on allait pouvoir mieux se  connaître .. Il avait tant à m'apprendre des forces occultes et moi, des sciences. on était différent sur tous les points , toutefois si complémentaire et c'est ce qui alimentait ce désir profond de l'autre, en-tout cas pour ma part..il m'intriguait au plus haut point  et je me demandais bien  jusqu'à où cette interrogation séduisante  pouvait m'attirer. Il y avait bien là de la passion et une forme d'érotisme qui me faisaient perdre tous mes moyens.


code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 14 Fév - 15:41



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine
Tu avais souhaité voir la réaction de Ray en te rapprochant de lui et ça n’avait pas manqué, il semblait bien que ce dernier fût en quelque sorte attiré vers toi, autant que vers ta magie. Au fond, tu ne savais pas si c’était une bonne chose, toi qui comptais clairement vivre sans plus aucune attache, passant d’une personne à une autre, est ce que tu étais capable désormais de te poser pour quelqu’un ? Tu n’en savais rien et surtout pourquoi tu pensais à ce genre de chose actuellement alors que rien n’a été dit clairement, et puis c’est aussi toi qui le cherches non ? C’est vrai donc il n’est pas temps de se poser ce genre de question, pour le moment en tout cas, tu as bien d’autres choses en tête. Il veut apprendre la magie, tu penses surtout à lui apprendre des sorts de protection, car tu sais qu’il en a besoin et au fond, et étrangement même, tu peux le dire, ça te ferai carrément chier qu’il lui arrive quelque chose. Ouais, tu l’aimes bien ce petit Ray, il t’amuse autant qu’il t’attire, même sa positivité ne te dérange pas, c’est pour dire. Au moment où il te parle de son arme pour annuler la magie, tu ne peux que continuer à l’observer, tu lui avais bien dit de la garder sous la main cette arme, en vue de ce que tu avais vu avec Sara, le mal était en elle et tôt ou tard, il se réveillerait, ça t’inquiétais vraiment beaucoup, il faut bien le dire, Sara est une personne que tu apprécies beaucoup et ça depuis un bon moment et tu n’avais pas envie qu’elle ait encore plus de soucis, seulement, tu sais aussi que les légendes sont très douées pour s’attirer des problèmes. Mais revenons à Ray, c’est le sujet principal actuellement. « Presque ? Il devrait être terminé depuis le temps que tu bosses dessus, surtout que je voudrais bien le tester » Autant voir s'il fonctionne, c’est certain, non pas que tu ne fais pas confiance à Ray, tu as bien compris que niveau gadgets, il se démerde clairement l’ami. Tu as alors quitté Ray des yeux, te concentrant quelques secondes sur la forêt et ce qu’elle cachait, c’est à ce moment que tu avais dit que quelque chose n’allait vraiment pas ici en quelque sorte, et ce sont les paroles de Ray qui te ramène clairement à lui, il sous-entendait clairement autre chose, et ces paroles décrochèrent un autre sourire sur tes lèvres. Lui se concentrait sur les détails plaisant de cette aventure, tu pourrais faire de même, mais la magie était bien plus forte pour te laisser totalement aller, cependant, tu ne pouvais pas ne pas continuer cette « drague » envers lui, car oui, c’est clairement ce que tu étais en train de faire. « Et tu dirais quoi alors mon beau ? Que cette atmosphère est propice au rapprochement ? Là-dessus, je ne pourrais pas te contredire malgré le danger qui règne également. » De nouveau, tu ne le quittais pas des yeux, tu avais lancé ce petit jeu entre vous, pour le tester et ça avait marché rappelons le, tu n’allais pas t’arrêter en de si bons chemins comme on dit. Mais tu savais aussi pourquoi tu étais là et rien que les paroles de Ray te le rappelais, tu étais là pour le protéger lui aussi, c’est une évidence. Et tu le ferais. Et quand il ajoute qu’il aimerait apprendre quelque sorte de protection, surtout suite à cette rencontre avec Mallus, c’est clairement un sourire assez sombre qui s’affiche sur tes lèvres, même toi, tu n’es pas assez fort contre lui, tu n’as pas toute la puissance qu’il faudrait. Cependant lui apprendre des tours, tu veux bien, c’est certain. « Ça pourra le retarder, c’est certain, mais ça ne pourra pas le contrer totalement, je n’ai pas encore trouvé ce qu’il faut en plus des six pour le vaincre… Mais il n’y a pas que contre lui qu’il faudra te protéger une fois encore, quand on approche la magie, elle ne nous quitte plus. Bonne comme mauvaise. » Tu ne voulais pas lui faire peur, mais simplement le préparer à tout ce qui pourrait arriver, tu ne voulais pas qu’il mette les pieds la dedans sans savoir où il allait, cependant son enthousiasme te fessait sourire une fois encore, il avait osé certain contacte avec toi, en posant sa main sur toi et ce que ça t’avais procurer t’avais assez surpris reconnaissons-le, alors après avoir tiré une dernière taf, tu avais jeté ta clope dans le feu, pas de preuve que tu avais fumé ainsi. Et tu avais posé ta main sur la sienne, sans le quitter des yeux de nouveau en lui disant simplement. « Maintenant mon beau, si tu es prêt à t’éloigner quelque peu de tous ces chevalier et j’en passe qui n’ont pas besoin de nous pour le moment. » Vous alliez tester la magie uniquement ou tu avais autre chose en tête, allé savoir, à ce moment seul toi le sais au fond de toi, mais ce qui est certain, c’est que t’éloigner du petit groupe ne pouvais que t’arranger.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Sam 17 Fév - 7:39

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
« Presque ? Il devrait être terminé depuis le temps que tu bosses dessus, surtout que je voudrais bien le tester » Il comprendra très vite que rien n'est jamais bien terminé avec Ray Palmer, que je ne cesse  d'innover mes propres projets , en plus de ça rien ne me garantissait qu'il fonctionnait vraiment … C'est pour cela d'ailleurs, qu'il m'était si important d'apprendre la magie pour me défendre . A cette instant, je me contentai de lui sourire,  quelque peu épris par ce regard que le sorcier m'adressait. Cette conversation , clairement en dissimulait une autre, et finalement je ne savais plus exactement quoi répondre sans le chercher de nouveau...Car oui, on se cherchait, on se provoquait même  à travers des phrases à double sens. Il se passait réellement quelque chose entre nous, quelque chose d'improbable et de décousue...Une attirance que je n'ai pas vu venir et qui me ramenait sans cesse à son regard ténébreux...  « Et tu dirais quoi alors mon beau ? Que cette atmosphère est propice au rapprochement ? Là-dessus, je ne pourrais pas te contredire malgré le danger qui règne également. » Je crois exactement que c'est toute cette incertitude lié au danger  qui semble nous révéler à l'autre .Et si par malheur cette mission était la dernière ...Et si en me fermant à lui, je passais à coté de quelque chose d’exceptionnelle..Encore une fois, je ne rétorquai pas, il y avait bien là du mystère et je savais qu'il aimerait ça... Que par curiosité , John Constantine continuerait à tourner autour de moi. Pour une une fois, je pouvais  prôner d’être au centre de toutes les attentions. « Ça pourra le retarder, c’est certain, mais ça ne pourra pas le contrer totalement, je n’ai pas encore trouvé ce qu’il faut en plus des six pour le vaincre… Mais il n’y a pas que contre lui qu’il faudra te protéger une fois encore, quand on approche la magie, elle ne nous quitte plus. Bonne comme mauvaise. »  Je savais exactement dans quoi je mettais les pieds, et bien que l'inconnue me terrorisait au plus haut point, je pouvais aussi dire être totalement  séduit par la magie...Ou tout simplement par son détenteur , car finalement, c'était un moyen assez subtile pour se rapprocher de Constantine. Je sais exactement dans quoi je me lance.. Lui appris-je, alors qu'après ma rencontre avec Mallus, je m'étais clairement penché sur le sujet et j'espérais bien le retour de l'anglais dans l'équipe pour approfondir mes connaissances. Une nouvelle fois, mon regard dans le sien se fit dés plus troublant, peut-être que la magie était tout ce qui me manquait pour m’épanouir de nouveau.  Il n' y avait plus grand chose qui me surprenait  désormais , du haut de mes trente six ans, j'avais le sentiment d'avoir déjà tout vécu et appris ce que je devais de la vie.

Sa cigarette disparaissant dans le feu, comme une brindille de paille. Je sentis sa main se poser sur la mienne, répondant alors à ce geste anodin  que j'avais eu plus tôt sur lui. Constantine était un feu qui fallait continuellement alimenter et d'ici quelques heures, j'allais finir par me brûler, si je continuais à le relancer...C'était inévitable, j'aimais tellement qu'il me toise comme ça... Avec insistance,  violence et un insolence.  J'avais bien connu ça, auparavant et c'était bien là le problème. « Maintenant mon beau, si tu es prêt à t’éloigner quelque peu de tous ces chevalier et j’en passe qui n’ont pas besoin de nous pour le moment. »  Mes iris bruns se posèrent un court instant sur nos deux mains avant de revenir sur les siens. Euhh oui bien sur. Ma naïveté était égale à celle d'un enfant,  mais je pouvais aussi me montrer très surprenant. Reste à savoir ce qui se passera réellement  dans l’obscurité de ce bois..Nous qui flirtons ouvertement depuis le début de cette aventure. Me levant alors sans le quitter des yeux, je finis par ouvrir la marche de mon propre chef, ignorant tout ces regards qui convergeaient  sur nous. C'était une heure assez tardive pour un enseignement, mais la Lune était pleine et presque bleue ce qui signifiait beaucoup dans cette culture. A cet instant, je ne pouvais que sentir mon cœur accélérer , au fur et à mesure qu'on s'enfonçait dans les Ténèbres. Il y avait par-ci par là  de nombreux bruits inquiétants et autres que le craquement net d'une branche sous nos bottes ou bien le froissement des feuilles d'un vieux chêne sous le vent.  Sans doute , des animaux sauvages qui déguerpissaient de notre présence...Ou bien alors une sentinelle du Mal . Rapidement , je rattrapai la hauteur de Constantine, pour finalement m’arrêter sur un lieu dégagé et dont les énergies mystiques étaient bien plus fortes.  Il y avait la un cercle de pierres , tous gravées d'une Rune , sans doute les restes d'une incantation Druidique... Après la grande Purge qui  a suivi l'arrivé du Christianisme , ce peuple s'était plus ou moins replié dans des endroits comme celui-ci.  D'un regard curieux, j'étudiai l'endroit , avant de revenir à lui , qui était resté très mystérieux et silencieux. J'avais grand hâte de commencer cette enseignement,  de partager toutes ces énergies avec lui, moi qui en plus était en contact permanent avec de l'étoile naine...Mais dans l'heure mon regard sur lui n'exprimait pas cette impatience . Non j'avais très envie de l'embrasser et cela se lisait dans mon regard , dans mon attitude, à cette manière que j'avais d’entrouvrir légèrement les lèvres...Elles si désireuses des siennes au goût de nicotine.


code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 21 Fév - 10:19



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine


Tu ne sais clairement pas ou tout ça va te mener, avec Ray Palmer, c’est assez étrange quand on y pense, tu te retrouves en quelque sorte pris à ton propre jeu comme on dit, tu as joué avec les réactions de Palmer et il t'a clairement suivi, il a carrément sauté à pieds joint dans cette aventure en quelque sorte, et pas uniquement pour la magie, tu as ressentis cette attirance entre vous, attirance qu’en temps normal, tu aurais repoussé, ou du sexe pour le sexe comme on dit aussi, sans aucune attache, comme avec beaucoup d’hommes et de femmes qui sont passer par là. Mais là, il y avait ce petit quelque chose en plus que tu ne comprenais pas pour le moment, ça t’intriguais beaucoup, c’est peut-être pour ça que tu avais voulu jouer le jeu, que tu avais voulu voir jusqu’où il serait capable d’aller pour te suivre, et te suivre jusqu’où également ? Ray semblais sûr de lui en attendant, pas un instant tu le vis hésiter, il voulait vraiment en apprendre plus sur la magie et il voulait également d’autre chose tu n’en doutais pas. Tu te retrouvais alors à l’observer avec ce sourire sur tes lèvres, oui ce sourire, un brin malicieux, et tout autant mystérieux. Au final, cette mission commençait vraiment à te plaire, et pas que pour l’ambiance magique que tu ressentais, mais pour tout autre chose, c’est une évidence. « Tant mieux si tu sais exactement dans quoi tu te lances, je ne suis pas réputé pour être tendre sache le aussi » Mais dans quel sens, tu n’en dis pas plus. Il était temps pour vous de passer à l’action en quelque sorte, tu en avais marre d’être assis près du feu alors que la magie rodait autour de vous, et ce n’était pas la seule chose qui rôdait, tu en avais bien conscience. Tu proposas alors A Ray de vous éloigner et il accepta, fantastique, il ne restait plus qu'a trouver ce petit coin où tu pourras lui apprendre quelques tours, enfin pas que des tours au fond. Et forcément de nouveau un sourire se dessina sur tes lèvres au moment où vous vous étiez levé pour vous éloigner de la bande avec qui vous étiez. La nuit était propice à de la magie, tout était bon pour ça en fait, mais qu’allais, tu pouvoir lui apprendre ? Oh, tu le savais des petits sorts de protections comme promis. Plus vous vous enfonciez dans la forêt et plus tu ressentais cette magie, pas forcément positive, tu n’aimais pas vraiment ça au fond, pas que ça te fessais peur, loin de là. Tu ne pouvais alors que murmurer déjà quelques paroles, quelques sorts pour éloigner ce qu’il y avait de mauvais de vous le temps qu’il fallait. Une bulle protectrice tout simplement qui ne pourrais que vous aidez. Une fois dans cette sorte de clairière, ou la magie était plus que puissante tu ne pouvais que t’arrêter de marcher, observant à ton tour Ray qui, curieux forcément observais les Runes. Tu ne bougeais pas pour ta part, le laissant faire pendant que tu scrutais les allants tours. Tout était redevenu très calme, plus un seul bruit, ton sort avait fonctionné, mais au fond, tu n’en doutais pas. Quand Ray revient vers toi, tu ne peux que plonger ton regard dans le siens, tu lisais clairement en lui, à cet instant même si tu savais qu’il souhaitait apprendre la magie blanche, c’est tout autre chose qui lui donnais envie. Tu avais fini par faire un pas de plus vers lui, brisant cette distance qu’il y avait entre vous, allais, tu succomber à cette attirance qu’il y avait entre vous ? La question ne se posait pas vraiment, car en moins de temps qu’il en faut pour le dire, tu l’avais déjà saisi par la nuque pour l’attirer vers toi encore plus afin de l’embrasser sans aucune retenue.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Jeu 22 Fév - 9:09

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
On était , à présent seul... Seul avec notre désir de magie et peut-être bien de l'autre. En-tout cas , j'avais très envie que John Constantine m'embrasse ce soir...Oui cela se lisait clairement dans mon attitude. Ce dernier rompant la distance d'un pas, je m'immobilisai le cœur battant à tout rompre et sans le quitter des yeux. Il y avait là comme un défis, un jeu sournois de séduction qui s'était installé entre nous. Il m'avait fait des propositions indirectement et moi, je lui avais répondu sans détour.  J'avais  peur, là maintenant, peur de goûter à ses lèvres...Peur de m'accrocher à cet homme...Peur de souffrir encore... Il était plutôt rare pour moi, de me lancer dans une aventure sans un bagage de sentiments. Mais quels étaient mes sentiments pour ce sorcier ? Tout semblait tellement être confus...  Mon regard  s'intensifia , alors que son visage se rapprochait dangereusement  du mien... Je pouvais, dores et déjà, sentir son souffle sur mes lèvres... Une douce chaleur enivrante et hypnotique, qui me força à fermer les yeux. Je me sentais totalement épris de lui ..De cet homme grossier et récalcitrant... Un homme en somme différent de moi et dont je devais fortement me méfier. Le dernier de cet espèce m'ayant tristement humilier, en me faisant croire que cet amour était partagé.  Mon cœur manqua d'un battement, à la seconde où sa bouche couvrit la mienne, avec une  violence qui m'arracha un léger soupire.  Je sentais bien là l'urgence de ce baiser, comme-ci on l'avait retenu durant des siècles entiers. Sa main , pressant ma nuque, je m'abandonnai aussitôt à ses lèvres qui avaient un léger goût  de cigarette. Je me surpris, une nouvelle fois, à aimer ça... A aimer ce qui le caractérisait, et qui me prenait la gorge.  Il y avait quelque chose de dangereux et de malsain dans ce personnage, et cela semblait m'attirer comme un aimant, étrangement ou pas.. Prolongeant ce baiser de mon propre chef, machinalement je reculai, jusqu'à me retrouver coincé entre un arbre et son corps.  Je n'avais pas l'attention de me donner si facilement, disons que j'avais juste besoin de quelque chose pour ne pas perdre pied.  Tout allait tellement vite et avec force.. Rien était pensé , ni calculé, et me connaissant je savais que j'allais finir par trébucher.  J'avais en moi, une maladresse légendaire que John Constantine connaissait que bien,  cela aurait pu me rassurer mais finalement,  je craignais de passer pour le dernier des abrutis à ses yeux. J'avais bien pris connaissance de sa courte liaison avec notre capitaine, et je savais pertinemment que la barre était déjà haute. Je n'avais pas sa confiance et son charisme... Je ne savais même pas ce que John pourrait trouvé de si intéressant  dans ma personne.. En moins que ça ne soit cette différence qui me rendait franchement inaccessible. Il est clair qu'avant je ne me serai jamais intéressé à lui.. Ni à personne d'autre d'ailleurs. Tout ce qu'autrefois je désirais c'était finir mon armure et rendre fière ma défunte fiancée.

Mes mains venant vagabonder le long de son buste, je basculai mes lèvres sur son cou. Appréciant étrangement son odeur fortement masculine. Mon cœur encore s'était mis à cogner démesurément, sous une excitation qui me faisait perdre tout contrôle. Pas besoin de magie, pour se sentir envahir d'une énergie étrange , de magie pour s'abandonner aux Ténèbres, lui seul m'avait extrêmement conquis. Ma respiration devenant plus lourde, mes mains se faufilèrent sous cette tunique de toile que nous offrait cette époque.  Sa peau était brûlante et légèrement humide...A l'instar de la mienne sous cette passion grandissante. J'avais très envie de lui cela était indéniable mais ce n'était pas le moment , ni l'endroit pour laisser libre cours à nos ébats... Non, à voir comme-ça c'était un lieu de culte. On devrait s’arrêter là et travailler la magie... Lui dis-je d'un souffle et soudainement, tout en quittant la chaleur de sa peau. Mon regard, dans le sien était à présent incertain, j'avais raison mais j'espérais ne pas perdre ma chance en le stoppant. Cet alors que, à mon tour, je l'embrassai ...Il n ' y avait pas autant de fougue, mais cela laissait clairement présager une suite...Car oui, j'avais très envie de poursuivre , nonobstant la peur que cela me suscitait. Maintenant que j'avais goûté un peu de Constantine, je désirais en goûter plus encore. Un sourire se dessina timidement sur mes lèvres, alors que je me détachai lentement de lui. Ma main venant, saisir la sienne sans force pour l’attirer vers ce lieu de magie, qui jadis avait été celui d'un groupe de druides.  Je ne connaissais rien de tout cela, mais dorénavant je pouvais sentir sa puissance, comme -ci que le sorcier m'avait ouverte une porte divine en m'embrassant. Je me sentais étrangement différent... Mon regard toujours perdu dans le sien, j'ignorai tout ce qui se passait autour de nous, tous ses bruits effrayants... Tout ce mal grandissant... Toute cette obscurité... Il n' y avait plus que lui qui existait. D'ailleurs dans mes yeux on lisait une certaine dépendance. On commence par quoi exactement ? Il y avait toujours ce sourire sur mes lèvres et ce ton de jeune premier, ou de boy-scout.. Cela me permettait de garder une certaine assurance quand je devenais totalement faible..Et puis finalement, c'est en reculant d'un pas encore, que je finis par trébucher , sur une énorme racine qui sortait là de la terre..
code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Ven 23 Fév - 15:42



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine


Tu avais clairement suivi cette pulsion que tu avais en toi, au moment où tu avais attiré Ray Palmer pour l’embrasser, il faut dire que le jeune homme t’avais chercher en quelque sorte, avec ces regards, son attitude et j’en passe, vous vous étiez clairement tourner autour tous les long de la soirée, voilà le résultat. Regretter ? Absolument, tu n’es pas du tout comme ça et puis il faut bien reconnaître que Ray t’attirait pas mal, voir même beaucoup, et puis ce baiser que vous étiez en train d’échanger, tu peux clairement le dire, tu n’en avais pas eu de tel depuis très longtemps. Très, très longtemps même… Zatana… Non, inutile de penser à elle actuellement, tu es passé à autre chose et là toutes tes penser sont tourner vers Ray et ce qu’il se passe entre vous. Ce baiser vous avait conduit jusqu’à un arbre ou Ray était appuyé désormais, en toute sincérité, tu aurais pu commencer à lui retirer ses vêtements tellement l’attirance entre nous était forte, tu sentais ses mains sur toi, sur ta peau et tout ça te donnais terriblement envie de lui, mais ce n’étais pas aussi simple, cependant pour le moment tu profitais de chaque seconde, tes mains aussi découvrais son corps, ton corps se collant d’autant plus au siens, oh oui tu aurais pu aller tellement plus loin, pour toi qu’importe le lieux tant que la passion est présente. Ce fut Ray qui mit fin à tout ça, tu aurais pu mal le prendre tant l’envie était présente, mais tu voyais bien dans le regarde de celui-là que ce n’était que partis remise, la magie l’intéressait certainement plus à ce moment précis, ou plutôt comme on dit chaque chose en son temps. « Si c’est ce que tu veux mon beau… Travaillons la magie alors ! » Tu le regardais avec un sourire sur tes lèvres qui en disait long sur ce qu’il risquerait de se passer entre lui et toi. Vous échangiez un nouveau baiser, mais celui la plus court et simple avant que Ray te prenne la main pour retourner là ou vous étiez à la base, pour cette magie qu’il désirait apprendre. De ton autre main tu ne pouvais que sortir de nouveau une clope de ta poche, et surprise le briquet qui va avec, ok tout à l’heure, tu as respecté les gens autour, pour ne pas attirer plus l’attention, mais vous êtes seul désormais. Et c’est tout en allumant ta clope que tu lui réponds « Et si nous commencions par un sort simple pour éloigner les mauvais esprits. Simple mais efficace. » C’était simple en effet, mais un bon début, tout le monde pouvait le faire après tout. Mais au moment où Ray se casse la figue, tu manques de tomber aussi comme il te tenait toujours, ta clope elle finit au sol, alors tu ne peux que sourire en lui tendant de nouveau la main pour l’aider à se relever avant de récupérer ta clope également. « Et si à la place, je t’apprenais un sort contre la maladresse mon beau…Ça te serai utile quand on y pense. »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Lun 26 Fév - 13:03

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
« Si c’est ce que tu veux mon beau… Travaillons la magie alors ! » Je n'étais plus sure de ce que je voulais exactement, on peut dire  que ce baiser que nous venions d ' échanger m'avait complètement retourné l'esprit. Voilà si longtemps, que je n'avais pas éprouvé une sensation pareille, cette chaleur torride dans toutes les parties de mon corps... Cette sensation d'euphorie, d'ivresse et de passion , cette envie absurde de renier la raison  pour le suivre corps et âme dans les Ténèbres ..Pourtant, j'en savais beaucoup trop sur John Constantine, pour ne pas rester sur mes gardes . Il était ,vraisemblablement ,un homme dépourvu de toute moralité, à qui on pouvait difficilement faire confiance... Je savais éperdument qu'entre ses mains mon cœur allait saigner une fois de plus. Mais il m'était impossible aussi de ne pas succomber à cette étrange tentation.  Son regard brûlant  toujours sur moi, je lui offris , toutefois un second baiser -bien plus sage que son prédécesseur -avant de l’entraîner vers le cercle de runes pour cette leçon de magie. Il me sera, sûrement , difficile de me concentrer , mais la connaissance m'attirait tout autant que ses lèvres. Une seconde cigarette, je ne marquai pas autant de contrariété . Il y avait  personne avec nous et c'était là tout le problème...Car je savais qu'on sera amené à retenter l'expérience. Cela se lisait clairement dans mes yeux, alors que je détaillais chacun de ses gestes avec une passion dévorante. Moi aussi, j'aimais qu'il m'allume, d'ailleurs j'adorais assez qu'il me nomme «  mon beau ». « Et si nous commencions par un sort simple pour éloigner les mauvais esprits. Simple mais efficace. »  Pas besoin de réponse , quand ton sourire s'élargit naturellement, il était si surprenant... Si beau, si viril, si interdit... Et surtout impudent, qu'à la seconde il m'arrachait toutes les émotions connues de l'homme. Simple mais efficace... Répétai-je l'air presque sot , le regard toujours rivé sur son briquet qui s’approchait dangereusement de sa clope pour l'allumer, c'était exactement ce que nous étions grossièrement imagé. Sauf que.. Je n'étais pas aussi toxique qu'une cigarette..Reculant de plus belle, avant que la fumée ne m'embaume d'avantage le nez et m'irrite la gorge. Je rencontrai malheureusement , l'énorme racine d'un vieux chêne qui se trouvait non loin de là.  Ma maladresse légendaire voulant  que je me retrouve, comme toujours , à même le sol , je l’entraînai malgré moi dans ma chute... Quelque cendre tombant sur mes vêtements avant que sa cigarette  ne s'échappe de ses lèvres.  L'instant était embarrassant, surtout que plus tôt j'avais tout tenté pour ne pas avoir affaire à ce type de moment désavantageux...Constantine l'avait bien remarqué  que je n'étais pas un homme adroit, bien qu'excellent dans la robotique, mais jusqu'à présent ma maladresse ne lui avait jamais coûté une clope.. Pourquoi aussi, je ne lui avais pas lâché la main ? Avant même que je m'excuse... Je sentis sa deuxième main se refermer sur moi , pour ainsi m'aider à me relever de ma honte. Il y avait là un sourire sur son visage... Un sourire que je ne lui connaissais pas et qui pourtant me rassurait. « Et si à la place, je t’apprenais un sort contre la maladresse mon beau…Ça te serai utile quand on y pense. »  Il avait sûrement raison, mais je crois qu'aucun sort ne serait assez puissant aussi pour me guérir de cette dite maladresse. Parce que tu connais des sorts qui défient la loi de la gravitation  ?  Je t'interdis d'insulter la théorie de Isaac Newton.. Bien évidemment , je le provoquais en riant. J'avais pour habitude de tout prendre à la légère...Moi qui avait tellement touché le fond à la mort de ma fiancée...Je crois qu'un beau jour , le voile du deuil se soulève et puis tu finis par voir le monde différemment. La loi de l'attraction..Deux corps qui s'attirent d'une force de même valeur ,mais de vecteurs opposés... J'aurai pu poursuivre sur mon discourt de savant, diplômé de quatre doctorats, et lui parler de la distance du carré qui les sépare... Mais dans notre cas la distance était rompue depuis un moment par la force de même valeur ...Voilà comment séduire une personne à la manière d'un scientifique. Ceci dit , je suis prêt pour ce sort de protection.. J'écarquille les yeux, souris pleinement  et finis par rompre cet atmosphère une peu bizarre que ma chute avait créé entre nous. Il était hors de question pour moi de céder à la tentation, bien que son corps fasse un effet sur le mien à la manière d'une des lois de Kepler . Je ne me considère pas comme une personne maladroite ou mal chanceuse... Je manque juste de concentration .. C'est lui d'ailleurs, qui venait perturber ma concentration. Lui et son regard melliflu, lui et sa voix de velours, lui et ses mains agréablement audacieuses et habiles... Oh que oui, je les avais aussi senti au cours de ce baiser, et ils m'avaient arraché comme un frisson le long de l'échine.  De nouveau, je lui souris , le regard empli de passion pour ce maître sorcier. Il brillait de mille feux … On y distinguait clairement une certaine admiration, bien que je prônerai encore la science comme la seule réponse à toute nos questions sur ce monde.
code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 7 Mar - 10:27



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine


Tu aurais clairement pu continuer à lui faire du rentre-dedans, à jouer ton dragueur et j’en passe, mais tu savais que tout ça était inutile, pour la simple et bonne raison que tu voyais bien que Ray était déjà totalement conquis et totalement attirer par toi, alors pourquoi s’arrêter en de si bons chemins ? Et bien simplement parce que l’attrait de la magie était tout aussi fort, voir même plus fort que son attirance pour toi, pourtant en vous éloignant, tu savais bien qu’il n’était pas uniquement question de magie, mais qu’importa, Ray voulait en prendre plein les yeux, il voulait apprendre certains tours, ça ne te posais pas vraiment de soucis, même si tu ne comptais pas vraiment lui apprendre des truc dangereux et difficile, chaque chose en son temps comme on dit, et surtout, il faut voir s’il se débrouille et ça tu n’en sais rien pour le moment, c’est pour cette raison que tu parles de sort de protection, assez simple, tu penses immédiatement à protéger un objet qu’il aura toujours sur lui par exemple. Si cela lui permet d’éloigner au moins un minimum Malus ça sera une bonne chose, mais au fond il faudrait tout de même que ce sort protégé aussi son équipe et surtout Sara maintenant qu’elle est vraiment rentré en contact avec Malus. Mais bon chaque chose en son temps une fois encore. Et la chute de Ray te ramène à la réalité, tu plaisantes alors en disant que c’est un sort pour éviter d’être maladroit qu’il lui faudrait, il n’en existe pas soyons franc mais bon. C’est en levant les yeux au ciel que tu l’écoutes avant de reprendre ta clope et de nouveau tirer quelques lattes dessus. « Tout est possible mon beau avec un peu de magie, les théories peuvent s’effondrer en un claquement de doigts… » Et tu argumentes tes paroles avec justement un claquement de doigts, un sourire aux lèvres qui plus est pendant que tu le fixes intensément… La loi de l’attraction, deux corps qui s’attirent, intéressant, tu ne peux que te rapprocher de lui de nouveau, gardant ce sourire aux lèvres, tu le cherches une fois de plus, et au fond, c’est vraiment amusant, non une fois encore, tu ne te joues pas de lui, mais simplement, tu mets en fonction ce qu’il vient de dire. « Deux corps qui s’attirent hein… Elle est sympa cette loi de l’attraction… Mais revenons à la magie plutôt…» Un peu de sérieux Constantine, c’est ce qu’il faut, surtout quand tu l’entends te dire qu’il manque de concentration, actuellement tu en manque aussi, il faut bien le reconnaitre, mais bon, tu parviens très facilement à te reconnecter à ce qu’il faut tout simplement. « Il va pourtant falloir beaucoup de concentration si tu veux apprendre la magie mon beau, c’est une des clés les plus importante en plus de savoir quelques sorts. Aller commençons avant que la lune ne soit plus aussi favorable. » Tu finis alors ta cigarette, et forcément, tu brises se contacte que vous aviez en vous tenant par la main il y a quelques minutes pour fouiller dans l’une de tes poches pour en sortir un médaillon, pas besoin de tracer des choses sur le sol, la magie est déjà bien assez puissante ici. Tu finis par de nouveau observer Ray, mais cette fois, c’est avec un tout autre regard, pas celui remplis de désir comme il y a peu, mais un regard mystérieux. « Ce médaillon, il faudra que tu l’aies toujours sur toi, bien donne-moi tes mains, concentre toi une fois de plus et ne pense plus à rien en dehors de ce qu’il va se passer d’accord ! C’est important sinon ça ne marchera pas. » Quand il s’agit de magie, tu ne plaisantes plus, au contraire tu es même plus que sérieux. Et une fois que tu as mis le médaillon entre ses mains et les tiennes par-dessus tu fais craquer ta nuque avant de reprendre la parole. « Répète exactement ce que je vais dire, lentement et distinctement… » Une fois, son approbation, la magie peut opérer, et lentement, tu commences l’invocation, lui laissant le temps de comprendre ce que tu dis pour pouvoir répéter et ne pas se tromper. Ce n’est pas simple pour un débutant parfois, de citer une autre langue.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Sam 10 Mar - 10:30

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
« Il va pourtant falloir beaucoup de concentration si tu veux apprendre la magie mon beau, c’est une des clés les plus importante en plus de savoir quelques sorts. Aller commençons avant que la lune ne soit plus aussi favorable. »  A ces paroles, je jetai machinalement un coup d’œil à la lune qui ,  désormais était voilée  d'un nuage noir. Je ne savais pas exactement ce que cela signifiait dans le langage des sorciers , et dans l'heure je n'avais pas le temps de poser toutes mes questions.  Je devais absolument commencer ce premier cour de magie pour  me défendre contre ce mal qui grandissait dans l'Ombre. J'avais eu ouï-dire de sa force, elle lui venait de l'age du bronze et du fer..  . Je suis prêt... Lui annonçais-je, bien qu'une partie de moi était encore prisonnier entre cette arbre et lui. Je me demandais bien, si  ce baiser que nous avons échangé plus tôt,  avec une aussi grande signification pour lui. Sa main venant quitter la mienne pour se glisser dans sa poche et en sortir un curieux médaillon, je m'assis aussitôt en tailleur , prêt à démarrer cette initiation.  Il y avait là comme de la peur et de l'excitation qui se bousculait dans tout mon être.. Moi qui pensait que le monde entier tournait  sous de multiples équations,  j'allais finalement découvrir sa vérité la plus improbable. « Ce médaillon, il faudra que tu l’aies toujours sur toi, bien donne-moi tes mains, concentre toi une fois de plus et ne pense plus à rien en dehors de ce qu’il va se passer d’accord ! C’est important sinon ça ne marchera pas. » J'acquiesçai ses dires  d 'un geste de la tête , puis  tendis mes mains pour qu'il les saisisse ; Nos deux paumes renfermant alors ce médaillon, destiné à  me protéger. L'énergie qui me traversait à cet instant , était sans pareil, voire troublant...On semblait ne faire plus qu'une  et même personne.  Mon regard sur lui s’intensifia, alors qu'il prit de nouveau les directives pour que l'incantation se fasse sans dommage.« Répète exactement ce que je vais dire, lentement et distinctement… »  Sa voix était plutôt dure et mystérieuse , tout comme son visage qui s'était assombri. Les voies de la magie étaient dangereuses, obscures et impénétrables, il fallait là un certain mental  pour passer dans l'autre dimension. Le monde invisible comme il est souvent cité dans les livres... Je pris une profonde inspiration, et me concentrai alors sur cette incantation qui avait tout l'air d’être de  l'énochien, autrement dit le langage des anges mais aussi des démons de l'Enfer. Par chance, je l'avais étudié du temps ou j'avais été Pasteur , une très longue histoire dont je vais me passer de raconter pour le moment .  Mon regard toujours harponné au sien,  je répétai à la suite ses paroles, avec une aise  qui me surpris aussi... On était tellement connecté que la magie était devenue pour moi évidente, peut-être bien que ce baiser exceptionnel avait déverrouillé quelque chose de magique, après tout on avait joint nos lèvres dans un cercle druidique.  Une flamme bleue se formant progressivement  au-dessus de nos mains, j'écarquillai aussitôt les yeux de stupéfaction, sans rompre pour autant  le lien. Le médaillon réagissait , aspirant par-ci par là des ondes bénéfiques et magiques  de la terre et du ciel . Oui ...On pouvais même entendre un chant porté en échos à travers la foret ,  celui des anges sans nul doute , et  je crois que pour une première incantation c'était de loin l'expérience la plus étrange de toute ma vie.  La flamme s'amenuisant jusqu'à évaporation, de nouveau je me reconnectai à la réalité . Mon regard était toujours dans le sien,  quelque peu confus  alors qu'en l'espace de quelques minutes le temps s'était comme arrêté sur nous. C'était trop bon...  Dis-je d'un souffle et sans préambule, avant de défaire mes mains des siennes, qui étaient toutes brûlantes et moites , pour enfin ouvrir ma paume sur ce médaillon magique qui était aussi chaud qu'un métal forgé... Bizarrement, cela ne me faisait pas le moindre effet . D'étranges symboles étaient à présent gravés dessus, ainsi que de l'énochien, sûrement une phrase de protection, qui allait me servir contre les forces du mal. Magnifique... Je me sens déjà plus puissant avec ce médaillon. Repris-je dans un large sourire avant de passer sa chaîne autour de mon cou et d'en sentir instantanément sa puissance divine...Mes iris prenant une teinte ocre un bref instant. Si tu veux tout savoir , j'ai étudié l'énoch du temps ou j'étais pasteur.. et puis après la mort de ma fiancée, je m'étais un peu aventuré dans le domaine, pour pouvoir rester proche d'elle. Mais finalement, c'est le costume de Atom qui m'aura permis d'atteindre le ciel.. Mon sourire disparaissant progressivement, je basculai aussitôt mon regard sur ce pentacle de protection .  je l'aimai déjà beaucoup , cela se lisait clairement sur mon visage  ,  puis d'une certaine façon il me reliait à  Constantine.  Derechef, je relevai mon regard sur lui, restant un moment à le contempler , avant de me pencher sur ses lèvres, et de lui voler un baiser. Un moyen comme un autre de le remercier , à moins que je ne veuille reprendre là ou on s'était arrêté. Mais avant même que je puisse recommencé, des cris percèrent la tranquillité de cette foret, faisant alors voler un groupe d'oiseaux hors des arbres.
code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 14 Mar - 10:53



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine


Quand il s’agit de magie, tu es clairement diffèrent, tu sais que certain dise souvent que tu es une toute autre personne quand tu te lance dans des invocations, mais au fond tu sais que tu es vraiment toi dans ses moments-là, sans la magie ta vie ne serai absolument rien, oh oui tu as eu des expériences assez spéciales, assez dangereuse, mais tu n’échangerais ta vie avec personne c’est une évidence. La magie, blanche comme noir fait partis de toi, mais ce soir c’était diffèrent, enfin non il est comme souvent question de magie bien entendu mais il y a bien plus que ça, cependant pour le moment tu t’es lancer dans l’apprentissage de la magie avec ce très cher Ray, et pour un élève sérieux tu sais qu’il va l’être sans hésiter, aussi maladroit qu’il est, il n’en reste pas moins très sérieux et intéresser ça ne fait aucun doute, il n’y a qua lire dans ses yeux pour s’apercevoir de ce genre de chose, enfin lire dans ses yeux c’est aussi dangereux pour toi, comme tu ne peux qu’y lire cette intérêt qu’il te porte, et cet intérêt, il semblerai qu’il soit réciproque, toi, ce mec sans attache. Tu serais capable de t’attacher à une personne ? La dernière fois que tu as fait ce genre de chose tu l’as payé le prix fort, mais parfois tu sais aussi que ce genre de chose ne ce contrôle pas, mais en attendant de savoir ou tout ça va vous mener, tu ne te prends pas la tête, il se pourrait que pour Ray ne soit au final qu’attirer par la magie, tu verras bien ou tout cela vous mènera, mais en attendant place à la magie.
Comme on le disais tu te sens clairement toi-même quand il s’agit de magie, et tu es agréablement surpris de voir que Ray suit bien tout ce que tu lui dit, et encore plus surpris de voir qu’il arrive à répéter aisément ce que tu dis. Tu ne pouvais que l’observer alors que la magie opérais, c’était amusant de voir ses yeux, son regard, c’est un homme de science après tout et la magie c’est tout le contraire. Tu ne le lâchais pas des yeux, un certain sourire aux lèvres, jusqu’à ce qu’il te dise que c’était trop bon ce qui te fit forcément rire. « C’est l’effet que ça fait parfois en effet. » Vos mains se détachaient et pendant qu’il observait le médaillon tu en profitais pour faire craquer ta nuque légèrement. Tu ne répondis rien au fait qu’il se sentait déjà plus puissant, c’est l’effet que tu souhaitais après tout, qu’il se sente puissant et protéger. « Ça expliquer en effet pourquoi ça semblais facile à prononcer pour toi, c’est un avantage si tu veux continuer à apprendre la magie. Ce language est primordiale. Ton ex fiancé, je me disais aussi… » Oh oui son ex fiancé, tu l’avais ressentie cette dernière, tu l’avais entendu. C’est aussi pour ça certainement que tu te sentais attirer par lui. Il allait falloir creuser un peu plus sur le sujet, mais tu fus interrompu dans tes penser au moment où Ray s’était pencher vers toi pour déposer un baiser sur tes lèvres, ce baiser tu ne pouvais qu’y répondre en glissant l’une de tes mains sur sa nuque, une façon de retrouver cette attirance une fois encore. Mais de nouveau l’interruption se fait, vous aviez laissé le camp trop longtemps certainement, et ce que tu avais senti de maléfique en avait profité. « Et merde… Faut toujours que ça tombe au mauvais moment. » Tu te relevas en tendant la main à Ray pour qu’il se lève aussi. « Il est temps de savoir si ce médaillons va vraiment te protéger mon beau. Au boulot. » Il ne vous restait plus qu’à retourner au camp en quelque sorte. Aucune surprise à votre arriver, tu ne dirais pas le chaos mais les problèmes tout simplement. Tu ne pouvais alors que jeter un regard vers Ray, avant de nouveau te concentrer sur la suite des événements, murmurant de nouveau des incantations. Ce mal était puissant mais pas suffisamment pour résister à ta magie fort heureusement, tu as clairement vu pire par le passer c’est une évidence.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Sam 17 Mar - 9:37

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
« Ça explique en effet pourquoi ça semblais facile à prononcer pour toi, c’est un avantage si tu veux continuer à apprendre la magie. Ce langage est primordiale. «  L'Enoch était une langue ancienne et dangereuse, qui fallait absolument utiliser a bon escient, car ton sort pouvait aussi se retourner trois fois contre toi . Du moins c'est que ce prêtre m'avait raconté, alors que je tenais à dialoguer avec Anna dans l'au-delà, pour obtenir des réponses.. Puis finalement, la création de l'Atom avait effleuré mon esprit et je suis partie à la conquête de Starling city pour mettre à bien ce projet de super héro , et pour cela il me fallait reprendre  la «  Queen Consolited » qui était à ce moment là en faillite à cause des mauvaises actions de la mère de Oliver . Quand j'ai commencé a toucher à la magie,  c'était dans une période noire et  emplie de détresse. j'avais le cerveau embrumé par la mort  et bien évidemment j'avais répondu à toutes les choses les plus folles qui auraient pu me ramener ma défunte fiancée. Ceci dit, je restais  un homme de science et c'est finalement la robotique qui m'aura remis sur le droit chemin , comme on dit.. Et d'une certaine manière , j'avais fini par me soigner de toute cette culpabilité , liée à sa mort. « Ton ex fiancé, je me disais aussi… » Anna n'était pas mon ex fiancée mais ma fiancée que j'avais perdu tragiquement au cours de l'assaut de Starling city, et bien qu'elle soit à présent au ciel, il m'arrivait d'entendre sa voix dans mes rêves ou bien dans le souffle du vent. Anna était la véritable âme de Atom,  elle était la raison pour laquelle j'avais construit cette armure volante, avec la capacité de se miniaturisée.  Sa place dans ma vie était toujours aussi importante , bien que je parle d'elle à l'imparfait...Elle était mon grand amour , mais aujourd'hui j'étais de nouveau prêt à aimer  sans la moindre contrainte...Oui , ma fiancée m'avait susurré «  de trouver le bonheur et de poursuivre ma route aux cotés d'une personne que j'aimerai aussi éperdument ». On pense toujours cela impossible et puis finalement Dieu te fait rencontrer des êtres improbables qui t'arrachent de hauts battements du cœur.  Je ne sais si Constantine est cette personne que Anna m'avait conseillé de rejoindre , mais à cet instant, j'avais très  peur qu'il pense mon cœur verrouillé , hors j'étais vraiment prêt à y faire entrer quelqu'un. Mon regard sur lui s'intensifia , avant que je ne couvre , doucement sa bouche de la mienne ...Comme pour le retenir auprès de moi, en dépit de cette nouvelle difficulté. Il n'avait pas à avoir peur des fantômes de mon passé,  il y avait longtemps que Anna m'avait donné sa permission, bien que nous restons toujours très lié par rapport à ATOM . Et puis, aussi improbable que cela puisse être, John était ma plus belle  révélation. Je ne sais si c'était du au médaillon, mais ce qu'il me faisait ressentir était amplifié . Sa main venant , instinctivement se glisser à ma nuque, un radieux sourire étira furtivement mes lèvres, avant qu'il ne réponde à mon baiser.  J'aurai aimé que le temps s’arrête sur nous ou   qu'on remonte pour l'éternité, toutes ces secondes qui s'étaient alors écoulées à une vitesse fulgurante  au contact  de nos deux corps . Mais le mal était aussi à notre recherche et des cris d’effroi avaient aussitôt brisé l'instant … Nous laissant alors dans une étrange position d'incertitude. « Et merde… Faut toujours que ça tombe au mauvais moment. »  Avait -il dit , alors que moi j'avais baissé mon regard sur ce médaillon de protection. Il était réactif, et l'énochien gravé  brillait  comme écrite de lettres de  feu. Le danger était magique cela ne faisait plus aucun doute. Il est temps de savoir si ce médaillons va vraiment te protéger mon beau. Au boulot. »  J'avais énormément Foix en ce médaillon,  c'était une question qui ne se posait même plus, toutefois, il était peut-être pas à la hauteur de l'Ombre ? On ignorait encore tout de cette véritable menace qui avait conduit les chevaliers de Camelot hors de la citée... Arrivés au campement , c'est sans surprise que je découvris l'esquisse d'un champs de bataille, les hommes de Arthur se battant rudement avec des guerriers noirs et entièrement fait d’argile. C'était véritablement de la sorcellerie... Mon regard croisa furtivement celui de Constantine avant que je ne tende ma main pour appeler mon épée , que j'avais laissé là près du feu. Une petite nouveauté magnétique que j'avais apporté a mon gant qui déjà faisait étinceler sa lame.  J'allais prêter main forte dans la bataille, jusqu'à ce que l'incantation de notre sorcier est raison d'eux. Ses paroles , déclenchant une pluie diluvienne ,  je m'immobilisai face à cet adversaire qui perdait alors  en force, pour enfin disparaitre en une norme tache sombre. Ce n'était que le commencement d'une longue série d'obstacles avant qu'on arrive au porte du royaume du roi pêcheur. Voyant le roi en personne remercier notre sorcier en titre, j'esquissai un peu petit sourire avant de me diriger vers mon canasson , il fallait vite reprendre la route avat que l4ombre nous envoie d'autres de ses créatures.
code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 21 Mar - 9:19



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine


Ce n’étais qu’un début, tu le savais bien, c’était même bien trop simple pour le moment, à croire qu’on vous testait pour voir vos réactions, tu n’étais pas du genre à prévoir le pire, c’est une évidence, cependant quelque chose clochais, oui ton sort avait rapidement neutralisé les assaillant, mais c’était rapide. Alors forcément pour toi tout ça ne pouvait que signifier que ce n’était que le début, après tout vous n’aviez pas été envoyé ici pour rien, ou pour si peu, il y a forcément une raison plus logique à tout ça. Et vous n’alliez certainement pas tarder à le savoir. Les « choses » obscure finissent toujours par se faire voir en pleine lumière, une fois qu’elles sont sûres de pouvoir avoir le dessus. Le roi t’avais remercié, tu étais là pour ça donc bon au fond ses remerciement tu t’en moquais un peu, tu fais juste ton job mais forcément tu ne pouvais pas dire ce genre de chose, mais il était maintenant temps pour vous de reprendre la route, resté ici serait de la folie en quelque sorte, et d’ici peu vous subiriez une nouvelle attaque, certainement plus puissante que cette qui vient d’avoir lieu. Et pendant que tout le monde s’afférait à ramasser les affaires et autre, tu en profitas pour t’éloigner de quelque pas, allant graver sur un arbre un symbole pour t’assurer qu’on ne vous suive pas aussi facilement, une précaution tout simplement même si tu te doutais qu’au fond le plan du Roi était connu, et donc sa destination également . Tu finis alors par retourner près des autres, près de Ray qui s’emblais prêt à partir, comme tout le monde désormais, très bonne chose. « L’aventure continue n’est pas… Ce n’est que le début. »  Une autre aventure te tentais bien actuellement, mais ce n’est pas le moment de penser à ce genre de chose c’est certain. Vous aviez donc repris la route, le calme se fessais de nouveau, mais comme on dit souvent c’est bien le calme avant la tempête. Tu ne pouvais que rester sur tes gardes en quelque sorte, à l’affut du moindre bruit. Tu ne pouvais également que jeter des coups d’œil vers Ray, tu sentais son regard sur toi a certain moment ce qui ne pouvais que te faire sourire. Pour vous aussi ce n’était que le début de nouvelles aventures en quelque sorte,  et pour une fois depuis si longtemps tu avais quelque peu hâte de voir comment tout ça pourrait évoluer entre vous deux. Toi qui ne comptais plus t’attacher, ce pourrait-il que tu changes de nouveau pour quelqu’un, enfin changer est un bien grand mot, on sait bien qu’on ne change jamais sa nature profonde. On s’améliore tout simplement. Enfin pour l’heure il était clairement trop tôt pour se poser ce genre de questions. Il était possible que tout ce qui s’était passé entre vous n’était que l’attrait de la magie. Alors autant laisser les choses se faire comme elles doivent se faire. Cependant tu ne pouvais qu’espérer que la route ne serai pas si longue, ça pourrait rapidement t’ennuyer au fond de simplement avancer dans le noir de cette façon. Tu finis par de nouveau observer Ray et son médaillon, il s’instillait mais pas comme tout à l’heure quand le danger était proche, il s’instillait simplement à cause de la magie que vous aviez mise dedans pour protéger Ray. Il y avait une grosse différence c’est certain. Et au moins de cette façon il serait également capable de voir quand un trop gros danger approcherai. Utile ce médaillons, d’un côté tu avais fait en sorte que ce soit le cas. Tu voulais être sûr que Ray soit en sécurité, même quand tu n’es pas là.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Ven 23 Mar - 9:16

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
« L’aventure continue n’est pas… Ce n’est que le début. »  C'était effectivement le début d'une grande et périlleuse aventure en terre inconnue , mais entant que chevalier d'Arthur rien ne m'effrayait vraiment .  A vrai dire le danger avait pour moi quelque chose de franchement excitant... Mon regard croisant le sien, alors qu'on faisait route vers la citée la plus proche, je sentis malgré moi mes joues s'empourprer ; ce baiser  que nous avions échangé , ne m'avait point quitté l'esprit et je savais qu' arrivé la-bas la tentation sera d'autant plus grande encore. J'avais clairement envie de lui : de ses bras, de sa magie, de son impudence, de son corps dur contre le mien... Il y avait là une appétit qui me dévorait de l'intérieur et qui ne pouvait être comblée qu'en me donnant entièrement. Pourquoi s'obstiner à résister quand finalement cela en devient torturant ? A cette question, mon cœur se serra durement dans ma poitrine, il y avait là de la peur, lié à un désir beaucoup trop fort et imprévisible... Je craignais de l'aimer bien plus je l'admettais et à présent porteur de son pentacle il y avait la comme un lien invisible qui nous reliait l'un à l'autre … Et cela n'avait rien de scientifique mais de magique.  J'aimais l'aventure , toutefois l'inconnue me terrorisait, et bien que je m'étais fait une image précise de cet homme, je redoutais mon propre comportement pour le garder auprès de moi... Il m'arrivait de me brûler les ailes par amour, il suffisait de voir ou cette liaison clandestine avec Léonard m'avait conduit. On peut dire que par moment, je ne me reconnaissait plus... Que l'amour a bien trop d'emprise sur moi et  que je n'aimais pas perde intégralement  le contrôle . Son regard basculant sur le médaillon, je sentis toute son énergie m'envahir, ce qui m'arracha  un léger  sursaut . Tout était définitivement relié à mes sentiments, et il brillait autant que sa proximité me troublait au plus haut point . [...]
La route vers le royaume de Bran dit le Béni, fut dès plus tranquille, ce qui présageait rien de bon pour la suite selon Merlin  . En dépit des  dernières querelles avec Camelot ,  nous fumes fort bien accueillis par ce premier. Chacun de nous ayant droit à une chambre pour la nuit après un repas copieux à la grande salle principale.  Le mal grandissait et bien évidemment, il y avait plus important à penser qu'une affaire de récolte.. Il fallait avant toute chose rallier nos armés à la même cause et libérer l'ancienne Bretagne de ce nouveau Fléau... Une nouvelle nuit, tombant sur ces terres blanchies d'un tapis de neige. Je restais un moment à contempler , par la fenêtre de ma chambre,  les flocons tomber avec grâce  du ciel.  Mon esprit était tiraillé entre deux désirs et bien évidemment Constantine en faisait étrangement partie. Si je ne me ressaisissait pas , il était fort probable que je le rejoigne ce soir... Était ce ce type d'aventure qu'il faisait référence ? Son regard sur moi tout au long du voyage avait été éloquent, et je ne pouvais que répondre à ses avances, car finalement c'était bien ce que je ressentais aussi. Je pris une profonde inspiration, puis marquant une légère hésitation ouvris la porte sur ce long corridor qui donnait sur les autres appartements. La force de nos magies m'attirant instinctivement vers lui. La porte de sa chambre était d'ailleurs ouverte comme pour m'inviter à y pénétrer... C'est fou comme par moment tout est franchement calculé, bien que les probabilités de cette attirance était de zéro sur cent. John Constantine …J'ai besoin d'une audience   Soufflai-je avant de refermer soigneusement la porte derrière moi. Pas sure que je prenne le temps de vraiment discuter cette fois-ci, bien que je sois réputé dans ce domaine... IL avait quelque chose de très intimidant sans doute son attitude un tantinet récalcitrant. Il était clairement mon opposé et c'était ce qui mystérieusement m'attirait le plus... J'aimerai qu'on parle de ce qu'il s'est passé au cercle des druides … De ce baiser... Enfin si tu considères ça comme un baiser car peut-être que cela faisait partie du rituel, y a beaucoup de choses comme ça dans la culture païenne  entre le sorcier et l'initié... Et tu es à juste titre le sorcier et moi l’initié et je crois que je devrais me taire un peu et me laisser aller à toutes ces pulsions là, qui m'envahissent à cet instant... C'est clairement ce que j'ai envie , plus que parler du baiser et de la culture païenne , des sabbats et des clavicules de Salomon … Oh c'est pas possible je recommence. J'écarquillai les yeux, comme vraiment surpris puis m'approchai de lui , manquant de trébucher dans la foulée , mais  rattraper de justesse par ce pentacle qui devait assurer ma sécurité. Je trouve ton collier fort bien efficace mais comment je fais pour  tomber dans tes bras ? C'est pourquoi je me blottis tout contre lui tout simplement, mes deux bras enrouler comme deux serpents autour de son corps... Il sentait la cigarette mais à cet instant j'aimais vraiment l'odeur de la cigarette, vraiment j'avais  besoin d'une bonne dose de niConstantine .


code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 28 Mar - 10:21



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine


Oh la route a été longue, c’est le moins qu’on puisse dire, et le cheval ce n’est clairement pas pour toi. Non pas que tu n’aimes pas ça, mais simplement tu n’es pas alaise dessus. Alors quand enfin vous arrivez tu ne peux qu’être ravi. On vous a alors distribuer des chambre, pourquoi pas, au moins un peu de confort même si tout le long du chemin tu avais d’autre choses en tête que de te reposer ; mais qu’importe, tu ne pouvais que te plier en quelque sorte aux règles pour le coup, au fond trop content de te retrouver seule dans cette chambre pour de nouveau fumer une clope et bien sûr boire un coup, on ne te changera jamais il faut bien le reconnaitre et tu as plus d’un tour dans ton sac, tu avais promis de ne rien emmener, tu as mentis, simplement tu à tout de même éviter de sortir certaine choses devant les autres, respect de l’histoire tout de même. Enfin tu t’étais donc installer devant la fenêtre, pour regarder dehors, tout était calme de nouveau, ça t’arrangeais pas mal, même si tu savais qu’il y aurait soucis, ça ne fessais aucun doute, après tout on ne vous a pas envoyé ici simplement pour un petit tour de magie. Enfin donc tu étais donc en train de finir pas énième clope quand Ray fait son interruption dans ta chambre, tu ne pouvais que te tourner vers lui avec ce sourire aux lèvres qui en disait long, il avait besoin d’une audience. Où c’était autre chose qu’il souhaitait, après tout vous aviez été interrompu en quelque sorte. « Hum une audience… Vraiment… »  Tu en profitas alors pour écraser ta clope de nouveau, oh oui tu avais bien compris qu’il n’était pas fan de ce genre de chose mais ça fait partis de toi une fois encore. Il s’était mis à parler, pas surprenant d’un côté, tu avais bien remarquer que Ray était capable de parler pendant des heures, cette réflexion t’arracha d’ailleurs un sourire, à ce moment tu avais envie de le faire taire, surtout qu’il voulait parler de votre baiser, de sa signification et j’en passe, la toi tu ne voulais pas parler mais justement l’embrasser de nouveau, et même bien plus que ça au fond. « Tu sais, tu parles vraiment trop parfois, il est peut-être temps de te laisser guider par tes émotions plutôt que par tes réflexions… Et tu n’imagines pas comme j’ai envie de te faire taire, à ma manière… »  De nouveau un sourire se dessina sur tes lèvres, oh non ce que tu venais de dire n’était en rien méchant, mauvais et j’en passe, tu voulais juste lui faire comprendre que parfois il ne faut pas chercher à comprendre les choses, mais simplement à les vivre. Il s’était approcher de toi en te disant que ton collier était efficace mais la question qu’il te posa, t’amuse vraiment beaucoup, surtout qu’il avait fini par se blottir contre toi par la même occasion. « As-tu vraiment besoin d’une excuse pour venir dans mes bras Ray… Je ne pense pas… En tout cas pour moi tu n’as pas besoin d’en avoir. »  Pendant qu’il avait enroulé ses bras autour de toi, tu avais pris son visage entre tes mains sans le quitter des yeux. Ce moment était assez particulier il faut bien le dire, oh non ce n’était pas la magie qui fessais ce genre de chose, simplement vous deux. Et forcément avant qu’il ne recommence à parler tu l’avais de nouveau embrassé, un baiser d’une intensité bien plus forte que les précédent, montrant simplement ton envie que tu avais de lui, oh car oui tu avais clairement envie de lui à ce moment précis. Tes mains avaient alors quitté son visage pour glisser sur son torse. Tu ne souhaitais pas précipiter les choses c’est certain mais la discussion n’avais plus vraiment de place actuellement. Tu fis alors quelque pas en avant, ce qui ne pouvais que faire reculer Ray jusqu'a ce que vous arriviez contre le mur, tes mains avaient de nouveau quitter leur place pour venir se glisser sous son vêtement pour caresser sa peau, peau qui était déjà bien bouillante, au même niveau que la tienne.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 28 Mar - 19:20

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer
Ce que je ressentais pour cet homme était hors du commun...En dépit de mon age, on pouvait bien dire que c'était une première, il me magnétisait  comme personne auparavant et c'est sans résistance que je venais à me coller  à lui. Profitant alors et sans scrupule de sa chaleur et de son parfum, de la force de ses bras et de ses lèvres désireuses aussi des miennes. On peut ainsi dire que cette comédie qu'on jouait,  touchait à sa fin,  qu'il m'était difficile de résister à cet homme et que c'est sans le moindre gramme d'alcool dans le sang, que je m’apprêtais à m'offrir à ce sorcier. Il y avait longtemps que je ne  m'étais pas senti aussi libre de mes gestes et de mes mots, on aurait dit un adolescent avec toute son insouciance. J'étais à présent entre lui et le mur, et je souriais comme jamais... Car je savais exactement comment cela allait se terminer entre nous , qu'après un court préliminaire de chair,   j allais atteindre  un certain paroxysme en succombant tout simplement  à l'interdit...J'étais comme ça, un peu trop curieux  sur les bords  . Bien évidemment que cela m'effrayait, je tremblais désormais d'impatience autant que de peur, de le sentir si intimement. Mais contre toute attente, j'avais très envie de lui, tellement qu'il m'arracha quelques soupires en caressant  seulement la peau de mon torse.  Tout mon  être alors  s'était embrasé, tel un  un feu de foret d'été...Je pouvais, dés lors, sentir mon cœur s’accélèrer et des perles de sueurs rouler le long de mon échine. Il y avait si longtemps qu'on ne m'avait pas mis dans un pareil effet, moi l'intello trop réservé de  la Palmer Technology.   C'était un peu comme ci, Constantine m'avait ensorcelé , sans user la moindre magie cependant... Il en avait pas besoin, l'attirance était réciproque tout comme ce besoin de me lier à lui cette nuit. A mon tour je capturai puissamment ses lèvres, mes mains venant s'agripper avec urgence à son pantalon avant de le défaire  et de glisser audacieusement une main à l'intérieur. Le tissu de son sous-vêtement me séparait encore de son sexe, mais sa dureté me laissait deviner toute son excitation du moment. Humm John Constantine... Soupirai-je ma bouche contre la sienne, avant que je ne lui arrache mes lèvres. Je vais me laisser guider par mes pulsions surtout... Il y avait tellement de choses que je faisais sous l'impulsion, mais lorsque cela concernait «  le sexe » je m'étais toujours montré extrêmement prudent...Enfin si on en oubli mes déboires avec l'autre criminel aussi froid qu'un glaçon. Derechef, je l'embrassai avec fougue, continuant à le caresser aussi avant de l'amener avec moi jusqu'au lit et de le pousser dessus. A cet instant, je ne pensais plus à la souffrance que cet acte pouvait engendrer , à toute l'incertitude qui nous envahira des le lendemain matin... Non , je ne pensais plus  qu'à mon propre plaisir... Et alors que je plongeai intensément mon regard brun dans le sien, tout en ôtant ma tunique pour me retrouver  le torse complètement nu, je ne pouvais qu'admettre qu'il m'aura été impossible de résister plus longtemps à cet homme... Je ne sais si on peut parler d'amour, ou même de limérence , mais j'avais cruellement envie de le sentir tout contre moi, de me réchauffer de sa peau et de vibrer au rythme de son pouls cardiaque. Ma dernière histoire m'avait fragilisé à un point que peu de personne pouvait imaginer et j'avais besoin de me sentir revivre, quoi de mieux que de renaître dans ses flammes, lui qui était si lié au ciel et à l'enfer.  Un sourire se dessina sur mes lèvres, avant que ne l'aide à être mon égal,  c'était la première fois que je découvrais son corps, et il m'apparaissait comme étrangement parfait... Il y avait là des tatouages que je m'amusais a redessiner du bouts de mes doigts et des cicatrices qui m'indiquaient le danger auquel il encoure dans cette lutte contre les Ténèbres... Il était si mystérieux... Si passionnant, je ne le caressais plus, je lisais une partie de son histoire. Contre toute attente , je désirais en apprendre plus de mon partenaire, bien plus que prévu .. Il était plus qu'évident que John Constantine me plaisait, et vouloir apprendre la magie de ses mains n'étaient qu'une grossière mais subtile  excuse pour me rapprocher progressivement de lui.. Par ailleurs, je n'avais pas contredis Sara, sur le degré de mes sentiments, et sur le fait que nous pourrions être plus encore si je prenais mon courage à deux mains. Ma bouche venant épouser son cou, je ne tardai pas à me mettre en califourchon sur lui, son membre viril complètement pressé par le mien. On avait encore nos vêtements, mais la sensation était déjà des plus troublante pour moi ... Il n' y avait plus de doute sur le désir qu'il me possède , il y avait là une certaine effervescence dans ma manière de l'embrasser et de la caresser .C'était malsain, abject mais je voulais qu'il s’immisce en moi et qu'il laisse exploser toute cette tension qui existe depuis qu'on a commencé à se chercher.  

code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 4 Avr - 10:34



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine


A ce moment précis il n’y avait pas de mots, aucun mots pour décrire ce que tu ressentais, oh non tu ne t’attendais pas à ce genre de chose avec lui, tu pensais simplement que la magie l’attirais, et que les baisers que vous aviez échangé n’était simplement que de la tentation, il faut dire qu’en temps normal c’est comme ça que ça se passe avec les personnes qui entre et qui sortent de ta vie. Il y a bien sur eu des exceptions, mais ce genre de chose remonte tellement pour toi que forcément tu ne peux qu’être surpris. Ray à ce petit quelque chose, que tu n’arrives pas à expliquer, qui fait qu’a tes yeux déjà c’est différents de toutes les histoires que tu as eu. Tu tiens à lui, et déjà tu ne peux que te dire que tu n’as pas envie de le faire souffrir, déjà oui tu te dis que tu as envie de le protéger, de le rendre heureux, forcément tout ça ne peut que te perturber, cas une fois encore tu ne t’attendais pas à ce genre de chose, on ne dirai pas comme ça mais toi aussi tu as eu une histoire qui t’a quelque peu briser le cœur et au fond c’est aussi pour ça que tu as décidé de t’amuser plus que de te caser malgré l’âge qui avance. Mais il faut croire que l’arrivée de Ray dans ta vie est en train de tout changer, ça peut faire peur c’est certain, mais au fond ce n’est pas le cas, tu as pu lire en lui en quelque sorte, et tu as vu la souffrance qui l’animais également. Ray n’a pas eu une vie sentimentale simple. Sa fiancé décédé te l’aura confirmer en quelque sorte, elle qui n’a jamais cesser de veiller sur lui, c’est aussi peut-être elle qui vous a poussez l’un vers l’autre, c’est totalement possible, il faut dire qu’elle a une ora tellement bonne et puissante au fond, et puis forcément elle souhaite le bonheur de Ray et au fond de toi tu penses pouvoir lui apporter, c’est ce que tu souhaites étrangement. Et ce bonheur commence par ce rapprochement, cette attirance entre vous ne fait absolument aucun doute, tu l’avais plaqué contre le mur, laissant tes mains découvrir ce corps en douceur, oh non tu ne voulais pas non plus aller trop vite, tu souhaitais simplement profiter de chaque seconde entre vous, c’était simplement incroyable. Il avait glissé sa main dans ton pantalon, cette sensation t’arracha un gémissement même si pour le moment ce n’était que le tissu qu’il touchait réellement mais déjà en vue de toute cette excitation, ça ne pouvait que te faire réagir. « Très bonne idée ça ! Laisse toi guider par elles… » Les pulsions, c’est exactement ce qui te guidait toi aussi à ce moment précis, vous aviez fini par vous retrouver sur ton lit, les haut que vous portiez, ou plutôt tunique si on peut dire ça avaient rapidement disparu, il ne vous restait plus que vos pantalon et il faut bien le dire, tu te sentais de plus en plus à l’étroit dedans au fur et à mesure que l’envie montait en toi.  Le fait que Ray passe ses doigts sur tes tatouages, cicatrises et autre eu comme effet de te faire soupirer un instant, tu avais même fermé les yeux, c’était agréable il faut bien le dire. Tes mains s’était glisser sur ses hanches, tu avais beau dire que tu souhaitais prendre ton temps à ce moment précis, tu en souhaitais tellement plus. Le corps de Ray t’attirait vraiment à un point inimaginable. Et cette envie devenait encore plus forte au moment où il se trouva installé à califourchon sur toi, ta respiration se fessais de plus en plus rapide, tes mains sur son corps devenais de plus en précise dans leur caresses. Tu ne pouvais que défaire son pantalon, guider par l’envie de venir à la découverte de ce membre viril qui se pressait contre le tien, le tissu entre vous te dérangeait de plus en plus. Il fallait donc remédier à ce genre de chose, et te connaissant tu avais déjà toute la solution dans la tête. Et en moins de temps qu’il faut pour le dire les derniers vêtements qui dérangeai tant n’étais que de l’histoire ancienne, à vous maintenant la sensation de ce peau à peau, cette chaleur si puissante qui s’en dégageais, la vue de son corps était incroyable, et bien entendu que ce soit pour lui comme pour toi on ne pouvait clairement plus douter de l’envie qu’il y avait entre vous, et cette envie de le possédé dans tous les sens du terme devenais elle aussi grandissante. Et voilà que ta main ne peut que se glisser sur son sexe pour le caresser et le faire se dresser encore plus. Oh oui on ne peut pas dire que l’excitation n’était pas présente, de nouveau tu ne pouvais que l’embrasser avec de plus en plus d’empressement et envie. Oh oui envie, comme l’envie de plus en plus grande de t’immiscer au plus profond de lui. Tu voulais plus vraiment plus. Et tu le savais cette nuit changerai définitivement tout pour lui comme pour toi. Mais en aucun cas tu ne regretterai,  bien au contraire, tu avais plus qu’envie de ce nouveau départ.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mar 10 Avr - 10:06

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer

« Cause I wanna touch you baby . And I wanna feel you too. I wanna see the sunrise »Il y avait là du désir... Beaucoup de désir qui brillait comme deux flammes ardentes dans ses yeux. Une envie indescriptible que je partageais ce soir bien que, franchir le pas,   m'effrayait au plus au point . Toutefois j'en avais marre de jouer les savants, de tout résoudre d'une équation alors qu'il était simplement question de pulsions sexuelles ...D'instinct primaire totalement dicté par la libido. Je ne pouvais plus mentir, ni me cacher... Prétendre que...J'avais envie de cet homme un point c'est tout. De sentir le bout de ses doigts effleurer ma peau, sa respiration  caresser ma nuque totalement moite après l'effort.. Oh oui je voulais le sentir comme il m'était interdit, ne faire plus qu'un avec sa magie et me délivrer de cette tension qui nous lie depuis le début de l'aventure. Mon  regard se fit plus intense, toujours perdu dans le sien dont la malice avait pris place . C'était déroutant, mais je m'y accrochais férocement...Cette fois-ci il n ' y avait rien pour gâcher l'instant … Plus aucune échappatoire pour reculer et se dire, que cela était peut-être une erreur de plus. Mon opposé m'intriguait et cela depuis son arrivé  dans l'équipe , alors pourquoi changer autant de fois sa trajectoire, quand ses bras sont plus qu'évidents. Un sourire se dessina progressivement sur mes lèvres, avant que je n'emprisonne les siennes , tout autant désireuses de ce baiser.  Il était hors de question que je joue ce soir, l'envie de lui était beaucoup trop grande et j'aimais déjà les sensations qu'il me procurait, et tout ce mystère qui l'enveloppait. De ses tatouages sans doute significatifs, à ses cicatrices du passé... Il y avait là dans cet homme autant de confiance que de confusion, et puis surtout une souffrance importante qui l'aura conduit à la psychiatrie. John Constantine n'avait pas le profil de l'homme parfait et bon pour moi, mais c'était bien là tout ce qui m'attirait le plus...
« On your sins just me and you. Light it up, on the run . Let's make love tonight .Make it up, fall in love, try »Je voulais qu'il me fasse l'amour ce soir, mais pouvons nous parler d'amour sous sa véritable forme ? Il y avait là quelque chose de très passionnelle qui nous unissait, une attraction tellement forte que c'était quasis impossible d'y échapper. Puis il y avait ce pentacle de protection qu'il m'avait offert et qui à cet instant tapait contre ma poitrine. Mon corps toujours en mouvement sur le sien, je finis par arracher mes lèvres et les déposer sur son torse. Son cœur battait la chamade , à l'instar du mien qui demandait plus qu'à sortir de ma cage thoracique pour se déposer dans la paume brûlante de magicien. Il était si envoûtant, que le charme pouvait que perturber même après s 'être donner l'un à l'autre dans un dernier souffle... Les soupires se font de plus en plus lourds et fréquents, et quand il défit mon pantalon, je ne pus que le laisser faire et l'imiter , dans une effervescence incontrôlable. Il y avait là des rires qui me rendaient presque fou... Toutefois, j'étais fou de lui, de son corps, de son allure si énigmatique... De sa magie et son charisme...Oh oui , il me rendait fou et quand il posa sa main audacieuse sur mon membre virile, qui aussi était sous sa forme la plus excitée je ne pus que gémir.  Je donnais l'impression d’être vierge , tant j'étais réservé... Mais il y avait là une certaine intimidation.
« But you'll never be alone . I'll be with you from dusk till dawn . Baby, I am right here » Sa bouche couvrant la mienne, je fermai de nouveau les yeux sur lui.  Je m'abandonnais totalement au plaisir et à cette chaleur qui m'envahissait en un véritable tsunami. Pourquoi lutter ? Quand tout ce que je recherchais , se trouvait dans le creux de ses mains.  J'étais terrifié , cela était plus que certain, mais c'est avec une grande délicatesse qu'il était entré en moi. L'acte en lui même, ne m'avait arraché qu'un petit gémissement plaintif. C'était douloureux mais ça restait très plaisant aussi, il faut dire qu'en me mettant en califourchon sur lui, je m'étais montré plus que subjectif. Cependant, quand sera-il demain ? Est-ce que cela était le début d'une romance ou la fin d'un nouveau chapitre douloureux ? Bizarrement, j'éprouvais l' envie de croiser son regard dès l'aube et d'entrelacer nos doigts, avec un sentiment que plus rien ne pourra nous briser. Il était en recherche d'une stabilité et moi aussi.. Mes lèvres sur son cou,  Je me surpris à mouver une fois de plus , créant cet effet de va et vient pour que son sexe s'engorge en moi. La sensation qu'il me procurait était dès plus grisante et c'est dévoré de passion que je tremblais presque contre son corps nu...Le désir qu'il éveillait en moi était sans pareil, tellement que je pus que m'exciter davantage sur lui, le corps effréné si ce n'est pas possédé par mon partenaire. Rapidement je sentis des perles de sueurs rouler le long de mon échine pour s’évanouir à la naissance de mon postérieur.. Et humidifier mon front pour prendre au piège cette chevelure demi longue et ébouriffée des passages un peu sauvage de ses mains. Cet homme me rendait fou...il m'avait  ensorcelé à sa manière, et ce que j'éprouvais pour lui était bien plus fort que prévu.
 
 

 
code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Anvil or the Hammer
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 22/01/2018
Situation amoureuse : Il y a cette attirance au fond...
Pour qui j'existe : Pour peu de monde.
Ma famille : J'aime pas vraiment en parler, merci...
The Anvil or the Hammer
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Mer 11 Avr - 11:13



►Back to the past | quotation
Le cercle de l'hiver
Ray & Constantine


Dans quoi était tu en train de t’aventurer ? Dans quoi était tu en train de te lancer ? Etais-ce qu’une histoire d’un soir ? Ou plutôt d’une mission ? Ou cela allait-il vous mener bien plus loin ? Tant d’interrogation pour toi, John Constantine, l’homme totalement sans attache depuis ces histoires qui avaient briser ton cœur, car oui à une époque tu avais un cœur, désormais tu n’avais plus que certain morceaux, et ces morceaux battait tellement fort pour cet homme qui se trouvait avec toi, oh tu ne l’avais pas vu venir ce coup-là, oh non, pourtant vous aviez flirter ouvertement, mais tu ne pensais clairement pas que ce cher Ray serai du genre à sauter le pas, tu ne pensais pas que ça pourrais évoluer de la sorte, pourtant c’était bel et bien le cas, et dieu seul sait à quel point tout cela t’arrangeai bien, oh oui car au fond tu en avait plus que marre de passer de personne en personne, il était plus que temps de te poser, même si ce n’est pas vraiment simple quand on a le cœur briser il faut bien le rappeler. Mais cet homme, peut-être était-ce celui qui allait tout changer pour toi. Mais pour l’heure il n’était pas temps pour toi de penser à tout ça, oh non pour l’heure tu comptais bien profiter de ce moment avec Ray, tout ça t’excitait au plus haut point, il t’excitait au plus haut point, il faut dire quel homme, plus tu découvrais son corps et plus tu avais envie de lui, depuis si longtemps tu n’avais pas ressentis une tel attirance pour quelqu’un. Tes mains découvrais son corps avec envie, glissant le long de son torse, pendant que lui aussi découvrait ton corps, tes tatouages et tes cicatrices, toute ton histoire s’affichais devant lui, chaque période de ta vie était ainsi inscrite, tu e voulait pas de pitié, tu ne voulais pas qu’on te plaigne, ta vie et tout ce qui s’est passer tu l’assume entièrement, ou en partie, il y a des choses que tu n’accepteras jamais, une chose, mais de nouveau tu ne pouvais que fermer les yeux un instant pour effacer ce genre de penser, pour les ouvrir de nouveau, pour plonger ton regard dans le siens, un regard remplis de désir et d’envie pour lui : un regard qui en disais long sur tes intentions, le regard de Ray était tout aussi éloquent, même si tu le sentais trembler à plusieurs reprise, la peur ? L’envie ? Un mélange de tout ça, mais tu ne pouvais que lui sourire, de ton sourire malicieux bien entendu, mais également un sourire qui souhaitait simplement lui dire que tu prendrais soin de lui, que tu n’étais pas là pour lui faire du mal, bien au contraire. Ce qui vous restait de vêtement avaient fini par disparaitre, tu pouvais désormais totalement profiter de son corps comme il pouvait aisément profiter du tien. Ton membre s’était clairement dresser contre lui, laissant un message clair et net de ce que tu souhaitais pendant que tu avais glissé ta main sur son membre pour le carrer dans toute sa longueur, ces gémissement te poussant à poursuivre, sans le quitter des yeux, oh comme tu le dévorais du regard, comme il était beau et si attirant comme ça si exciter d’envi pour toi, tu ne pouvais que laisser un gémissement franchir tes lèvres également jusqu’au moment ou un nouveau baiser eu lieux entre vous, ce baiser bien plus fougueux, bien plus puissant que les autres, ce baiser n’était que le lancement de la suite de vos aventures. Ton membres s’était alors immiscer en lui lentement, une fois de plus ce n’est pas de la douleur que tu cherchais à lui donner mais du plaisir, le gémissement qui sortis de la bouche de Ray était diffèrent des autres, tu ne pouvais que glisser ta mains sur son visage pour une fois encore plonger ton regard dans le sien, la lueur qu’il y avait dans vos yeux était si intense et si puissante, tu souhaitais y aller à son rythme pour une fois, car oui en général avec tes aventures d’une nuit tu ne réfléchis pas trop, tu penses a ton plaisir certainement plus qu’a celui de l’autre mais ce soir c’est totalement diffèrent, ce soir ce plaisir tu veux le partager avec lui, ce lien qui se crée entre vous est tellement puissant que tu te laisses totalement happer par lui, tu allais regretter ? Oh non certainement pas. Et quand les vas et viens débutent entre vous tu ne peux que glisser tes deux mains sur ses hanches, comment pour le guider, comment pour l’insister a continuer, gémissant de plaisir, plaisir qui grimpais de plus en plus c’est certain, au point où tu ne pouvais, une fois que tu le sentais tellement plus alaise, l’insister à aller plus vite, a te laisser y aller plus profondément, oh oui la passion et l’envie devenais terriblement plus forte et tu n’allais pas tarder à prendre le contrôle des choses. Plus, tu en voulais beaucoup plus même si il était certain que tu ne pouvais qu’avouer que tu prenais déjà ton pied à ce moment précis, mais tu voulais tout autant que Ray perde la tête également. C’est de cette façon et pousser par cet envie que tu t’étais redressé pour basculer Ray, glissant tes mains sur son torse avant de les glisser sur ses jambes, instaurant ton propre rythme de vas et viens, plus rapide et plus puissant que jusqu’à maintenant, sans pour autant le quitter des yeux encore et encore, oh non tu ne voulais pas rompre ce contacte, ce lien si puissant. C’était si bon, si intense. Cette nuit avait tout l’air d’être la nuit la plus magique et intense que tu avais passé jusque-là.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



   

   
There is light in all this darkness.

   
   
(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Who Hide Behind Masks
avatar
Messages : 259
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux." Albert Einstein
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
Who Hide Behind Masks
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine Jeu 19 Avr - 9:06

LE CERCLE DE L'HIVER× ft. Constantine & Palmer

La sensation de sa  peau brûlante, tout contre la mienne, me faisait perdre la tête ...Mes doigts l'effleuraient avec passion et   dans des caresses qui se perdaient toujours plus bas .. Voilà si longtemps que je m'étais pas senti aussi bien... Aussi vivant et esclave d'un autre corps. Il était tellement beau, dangereux, attirant et abject à la fois..Si mystérieux dans la fumée de sa cigarette.  Un court instant, je fermais les yeux sous cette douleur qui ne me dérangeait plus. Il était désormais en moi, mais jusqu'à présent j'avais gardé un certain contrôle en me mouvant audacieusement sur lui. Son phallus était sous sa forme la plus excité et je le sentais s'engouffrer de plus en plus dans mon être. Le plaisir que cela me procurait était en tous points indescriptible... tellement, que je ne pus contenir plus longtemps mes gémissements, puis ces quelques phrases d’encouragement pour que mon partenaire poursuive cette délicieuse pénétration. C'était si bon de le sentir comme ça...Si agréable de lui appartenir même le temps d'une soirée. Ses mains, se fermant sur  mes hanches , je le laissai me conduire, puis me basculer pour qu'il reprenne l'avantage sur moi. Mon regard était toujours harponné au sien, plus qu'incertain de ce qu'il allait se produire, bien que le plaisir était là , installé entre nous ...Mon corps tout entier , d'ailleurs, continuait à trembler d'impatience  , sous les coups de ce bas ventre toujours plus puissants  et précis. Il le réclamait  de manière intarissable.. Et j'exprimais toute ma jouissance dans un halètement fort et rapide . S'il continuait comme ça , j'allais finir par crier.. Peut-être bien son nom comme toutes ses autres personnes qui sont passées dans son lit avant moi. Il avait la réputation d’être infidèle, mais secrètement j'espérais le convaincre suffisamment pour le retenir à mes cotés.  John Constantine me plaisait et bien que cela me soit cruellement interdit, je voulais continué à vivre toute cette magie...Tan-pis si j'y brûle mes ailes, moi si prude et innocent. Il avait ce petit «  je ne sais quoi » qui me rendait complètement accros de sa personne ... Et son regard , toujours plongé dans le mien , en disait aussi long sur une certaine alchimie qui naissait en dépit de tout ce qui séparait nos deux univers.  Je refusais de croire qu'il quitterait ces draps encore chauds... Qu'il me ferait l'amour sans donner de suite romantique  aux aurores. Encore une fois et c'est peut-être naïf de ma part,  mais je lisais du bon en John Constantine..il y avait là , au plus profond de moi, un homme qui désirait aussi qu'on l'aime, mais qui cependant avait peur de la souffrance comme retour. Pour cela on n'était pas si différent [...]
Il devait être dans les quatre heures, quand je me réveillai... IL faisait nuit noire mais je devinais la forme d'un corps , à mes cotés,  sous le clair de lune.  C'est alors que tous mes souvenirs me revinrent.. De ce premier baiser dans le cercle des Druides , à cette rencontre charnelle que nous avions eu après m’être présenté à sa chambre, complètement dévoré par l'envie. Constantine.. L'interpellai-je avant de le pousser légèrement pour qu'il  se réveille, peut-être l'était-il déjà ? Quoi qu'il en soit , il fallait que je sache ce que cette nuit représentait exactement pour lui. Je n'étais pas sure de le savoir, bien que ses bras me renfermaient tendrement.  Je me sentais d'ailleurs en sécurité tout contre son corps, un sentiment  que je ne pensais plus ressentir depuis Anna.. Je pris une profonde inspiration puis lui dit. Je sais qu'il est tôt...Mais faut qu'on parle de tout ça. Je me défis aussitôt de son étreinte et me tournai vers lui. La chaleur de son haleine sur mes lèvres me donnait déjà l'envie de l'embrasser , mais ce n'était sûrement pas le bon moment, vu que je venais d'entamer une discussion sérieuse entre nous. J'avais, malgré moi des sentiments forts pour cet homme, et il était indispensable que je lui en fasse part  ou tout cela, finalement nous détruira Je suis attiré par toi John Constantine... Par tout ce qui a de bon et de mauvais dans ta personnalité. C'est plutôt curieux, à dire vrai , mais cela m'est carrément incontrôlable. Plus j'essaye de lutter plus c'est là... Je marquai une pause , ma main venant caresser sa joue,  j'aimais tout particulièrement son sourire.. Et son regard pétillant , que déjà j'en devenais jaloux qu'il puisse les adresser à quelqu'un d'autre que moi. Je connais tout de toi John Constantine... Mais j'ose espéré que cette nuit ne sera pas la dernière entre nous.  Quand j'ai commencé à porter  ce pentacle , j'ai compris qu'il se passait quelque chose de bien plus fort que prévu. Ça paraît tellement évident, que ce sentiment à l'air presque lointain... Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas senti aussi vivant et attiré par une personne... J'ai tellement eu de déceptions après ma fiancée que je ne  croyais plus cela possible. Enfin je sais que je parle trop et que ce n'est pas le genre de discourt que tu aimes entendre mais... Faut vraiment que tu saches ce que je ressens pour toi ,  enfin oui cela me semble super important... Je pris de nouveau une profonde inspiration et repris. Je crois que je suis entrain de tomber amoureux de toi... En faite non, je suis à quatre vingt dix pour cent sure d’être amoureux de toi et il  y a que dix pour cent de sure que ça ne soit que de l'attirance physique. Par conclusion, oui je suis amoureux de toi   Il ne manquait plus que sa réponse et vraiment, je n'ai pas su évaluer mes chances que cela soit réciproque, bien qu'un lien spécial s'était tissé entre nous depuis le début de cette aventure.
 
code by lizzou × gifs by tumblr


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le cercle de l'hiver Feat Constantine

Revenir en haut Aller en bas
 

Le cercle de l'hiver Feat Constantine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand souffle le Glas de l'hiver [Feat Jisetsu Kotomi]
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Haïti 2007 : la quadrature du cercle ?
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» Le nouveau thème d'hiver !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham: year one ::  :: Le Paradoxe Flashpoint :: Le passé-