Partagez | 
 

 Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 367
Date d'inscription : 21/02/2016
Situation amoureuse : Fiancé
Pour qui j'existe : Leslie Thompkins
Ma famille : J'ai perdu mon père a l'age de treize ans dans un accident de voiture
avatar
James Gordon
MessageSujet: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Mer 27 Avr - 8:50


Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler"Mon regard encré dans celui du scientifique médico-légal du GCPD , j'essayais tout bonnement de garder mon calme, cela faisait maintenant des heures qu'on était enfermé dans cette pièce en présence d'un cadavre qu'il venait tout juste d'ouvrir . Dans mes yeux , on pouvait y lire mon inquiétude pour mes proches, alors que des coups de feux retentissaient de l'autre coté de la porte...Cette porte que l'un de nos assaillants avait bloqué, dans le seul but de me faire souffrir en étant impuissant.  Je savais qu'Harvey prendrait soin de Leslie, mais qui était là pour surveiller ses arrières ? Faisant à présent les cent pas comme un lion en cage, je ne tardai pas a faire exploser ma rage en des coups de pieds dans cette maudite porte, sachant pertinemment qu'elle ne cédera pas. Il doit bien avoir une solution... Maugréai-je avant de détourner, derechef mon regard sur Edward , qui était d'un calme inquiétant. C'était lui le roi des énigmes, en espérant qu'il soit actuellement en train de résoudre ce mystère...Et pas l'une de ces devinettes  salaces et déplacés que certains collègues lui ont balancé au déjeuné juste dans le but de se moquer...Edward est de sure, très différent mais je le suis aussi à ma manière, jamais je me permettrais d’être aussi médisants envers lui, même s'il m'arrive par moment de lui faire comprendre que ces « petites devinettes » me font perdre mon temps. Par ailleurs, je suis connu pour n’être pas d'une grande sociabilité, moi l'ancien militaire qui n'hésite pas à prendre des mesures draconiennes face aux criminels.  Laissant passé un soupire, je finis par m’asseoir à ses cotés, silencieux , alors que je me remémorai la prise du   GCPD par les Maniax ou nous avions perdu le commissaire Essen , puis celle-ci par la nouvelle équipe du Red hood....Moi qui pensait en avoir fini avec eux. Ce n'est qu'une prise d'otage contre rançon , à priori il ne devrait pas avoir énormément de victime. Lui déclarai-je , comme pour le rassurer alors que, enfermé dans son lieux de travaille, il n'avait rien vu de l'action qui s'était déroulé plus tôt, du moins  avant qu'on ne m'enferme avec lui. A croire que les vilains ne cessent de naître à Gotham... Repris-je d'une voix feutrée, quelque peu découragé sur le coup , bien qu'il me serait impossible de renoncé ...Gotham , si longtemps laissé à l'abandon, laissé pour compte avait besoin d'une nouvelle ère, celle que j'avais promis au commissaire Essen , peu avant sa mort. Quoi que cela en coûtera  , je sortirai cette ville des ténèbres, et plus jamais on ne la citera comme le berceau du mal. Je sais que ce n'est pas le lieu ni le moment, mais Ed' , je suis désolé de ne les avoir pas remis en place. Ces moqueries à la longue , ça doit t'être pesant ...Autant qu’être ignoré de tout un commissariat.  Moi j'aime beaucoup travailler avec toi,  contrairement à eux tu es une personne très appliqué et sans tes chaussures , je n'aurai jamais pu mettre Jack Buchinsky  derrière les barreaux. Venant de moi c'était un compliment, dommage que je sois si peu démonstratif, même  dans mon couple il m'arrive encore à me montrer froid et distant. Faut dire qu'après la dépression de Barbara, je me suis beaucoup replié sur moi même, me prenant comme unique responsable de son état de santé actuel. Le silence soudain, je me redressai légèrement, tendant l'oreille alors que, dans un moment comme celui-ci c'était assez curieux, en moins que le gang des Red hood est réussi à immobilisé  tout  un commissariat sous la menace...Même ma petite unité de soldats  , que j'avais créer avec le capitaine Nathaniel Barnes . Je n'étais pas pour me plier aux volontés des malfrats, mais dans un cas comme celui-ci c'était plus que judicieux , aux risques de revivre le bain de sang à l'assaut des Maniax. Ce silence... Dis-je , me relevant finalement pour revenir tambouriner à la porte jusqu'à ce qu'un des hommes du Red Hood m’ouvre.  Je fus , bien évidemment accueillit, d'une arme sous la gorge, mais je pouvais jeté un coup d’œil à l'extérieur. Il y avait bien évidemment des morts, une dizaine voir plus, mais le reste avait été évacué . Ou sont les autres ? Risquai-je en dépit de ma position de faiblesse. «  Ton coéquipier nous a bien roulé, ils se sont tous échappés , tuant plusieurs de mes hommes.. » Malgré le canon de son arme qui pressait de plus belle ma peau, j'étais plus que soulagé d'apprendre que Bullock avait mis fin a cet prise d'otage, n'étant pas sure que notre bien-aimé maire, paye pour nous...Reste cependant a savoir ce qu'ils allaient faire de nous. Eh bien il faut croire que cette cagoule rouge, n'est pas si infaillible... Me prenant des lors un coup dans la mâchoire, je me tus, me contentant de rire comme l'un de ces fous que j'ai un moment côtoyé entant que maton d'Arkham.  Tant que je savais Leslie en sécurité, rien ne me faisait peur pas même la torture. «  On les emmène ! » Ordonna  brusquement le  Red hood à ses hommes. « Tu vas souffrir Gordon... » Lui jetant un regard noir, je me laissai entraîné hors du commissariat , m'assurant qu'ils ne brutalisent pas trop Nygma, j'étais leur homme, pourquoi ne pas le laissé partir ?

© 2981 12289 0



   - Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -


Dernière édition par James Gordon le Mar 10 Mai - 8:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 227
Date d'inscription : 27/03/2016
Situation amoureuse : Très compliqué.
Pour qui j'existe : Mr. Pingu ♥
avatar
Edward Nygma
MessageSujet: Re: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Mar 10 Mai - 3:58




«  Join me in Death »

______________________________


Un étrange sentiment de quiétude s'empara tendrement de mon être, alors que nous étions en pleine situation de crise. Et qui plus est, moi, enfermé dans la même pièce que James Gordon durant de très longues minutes. J'ignorai totalement ce qui était en train de se passer, étant dans mon labo depuis le début de la journée, le nez plongé dans un cadavre que je n'avais même pas le droit d'osculter et encore moins d'ouvrir comme il l'est actuellement. Mais ça... James n'est pas censé le savoir. Assis au sol, le dos bien appuyé contre l'armoire, je ferme les yeux et inspire de bonnes et longues bouffées d'air, tout en écoutant les dires de James. J'étais bien heureux d'être avec lui et me sentais totalement en sécurité. En sachant qu'en sa présence, il n'y avait que 95,5% de chance pour que j'y passe. Normalement. Je tente donc de rester concentrer sur la situation présente, silencieux. Auquel cas, je sombrerai dans une effrayante crise de panique ou pire encore... Et je voulais absolument éviter de dévoiler la moindre parcelle étrange de ma personnalité à Gordon.

D'ailleurs, pour essayer de maintenir davantage mon calme, je rumine quelques énigmes dans ma tête. Hésitant à en lancer une à James. Je me pince les lèvres, mais c'est lui qui reprend finalement la parole. Pour s'excuser et me valoriser. Je redresse complètement la tête et plonge mon regard dans le sien. Ne sachant trop quoi dire. Complètement déboussolé et coupé en deux dans mes ressentis. A la fois intimidé et très touché, car venant de lui. Mais aussi... remplis de rancoeur. Il était temps qu'il remarque à quel point je suis indispensable. Bien que je sois conscient, que c'est en majorité l'inquiétude du moment qui l'a encouragé à se confesser. Qu'importe, c'est toujours ça de pris. Je me contente donc de lui sourire, gentiment. Puis d'acquiescer. Avant qu'un inquiétant silence ne règne au Police Departement. Tout comme James, je me relève et ignore si c'est bon ou mauvais signe.

Du moins, jusqu'à ce qu'un homme ouvre brusquement la porte sur Gordon et ne le menace de son arme. A cet instant précis, je bondis vivement en arrière, bras déjà en l'air. Et toujours aussi admiratif de l'arrogance de Gordon, en espérant bien sûr que cette dernière ne nous mènera pas en Enfer. Tenant assez à ma peau quand même. Un autre homme entre dans la pièce et m'amène avec Gordon je ne sais où. J'essaye donc de suivre la cadence, bien que mes nerfs commencent dangereusement à monter en pression. Tout en marchant au travers du commisariat, je jette un coup d'oeil aux dégâts que le Red Hood et ses hommes ont fait. De vrais bourrins... Je glousse un instant, lorsque l'homme derrière moi me pousse assez brusquement, n'hésitant pas à mon tour à rétorquer.

- « Hey ! Je vous prierai d'y aller un peu plus doucement... S'il vous plait. Ma résistance physique est assez peu conséquente, vous savez ? Quoi que non... Je me doute bien que vous vous en fichez complètement. »

Ca y est, mes nerfs commençaient progressivement à lâcher. Bien que Gordon soit toujours à mes côtés. Mais pourquoi m'embarquaient-ils avec lui et ne me tuaient pas directement ? Il est clair qu'ils allaient très certainement se servir de moi pour faire chanter Gordon, le faire céder... Et donc, cela signifiait : la torture ? La souffrance ! Alors que je n'avais absolument rien demandé.  

« Toi l'intello, surtout, tu te la ferme ! »

Je sers les dents et ravale mon venin, le regard froncé et glacial. Fort désireux de trancher la gorge de ce clown, mais n'étant absolument pas suffisamment en position de force pour le faire. Tant pis, je me contenterai que de mon imagination. Nous voilà à l'extérieur du commissariat, puis, très rapidement ligoté comme deux saucissons et balancé dans le même coffre. Dos à dos.

- « Pitiez, tout, mais pas ça !! »

Le coffre se rabat lourdement sur nous et nous voilà tous les deux bloqués, dans le noir et hyper à l'étroit. J'angoisse, sévèrement... Commençant à gigoter nerveusement.

- « Je vais tous les tuez !! Les uns après les autres ! Vous m'entendez ? » Grognais-je d'une voix assez effrayante, avant de me rappeler de la présence de Gordon. - « Je plaisante. Evidemment. » Je tente un petit sourire, bien qu'il ne le voit pas. Puis me racle la gorge, et essaye de reprendre une respiration à peu prêt normale. - « Je... suis content d'être à tes côtés dans cette situation. On va s'en sortir. C'est ce qu'il t'arrive toujours, après tout. » Je crève d'envie de me ronger les ongles, mais ne peut même pas m'offrir ce petit loisir pour me calmer. Autant essayer d'user d'un autre... - « Merci. Pour ce que tu as dis, tout à l'heure. C'est vrai que c'est pas facile tous les jours. Fort heureusement, j'aime ce boulot. Bien que m'instruire et inventer de nouvelles devinettes m'aident aussi à tenir le coup. D'ailleurs, je me suis fixé l'objectif de t'en concocter une que tu n'auras pas autant de faciliter à résoudre... »



made by LUMOS MAXIMA



? L'HOMME MYSTERE - THE RIDDLER ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Date d'inscription : 21/02/2016
Situation amoureuse : Fiancé
Pour qui j'existe : Leslie Thompkins
Ma famille : J'ai perdu mon père a l'age de treize ans dans un accident de voiture
avatar
James Gordon
MessageSujet: Re: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Mar 10 Mai - 10:46


Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler"Le coffre de la voiture se fermant sur nos deux corps ligotés, je me déroba, pour le moment il n' y avait rien que je pouvais faire pour nous sortir de ce pétrin, par ailleurs j'étais curieux de connaître les plans du Red Hood. Ne pouvant lui adresser la parole a cause du bâillon, je me contentai de regarder Nygma, tentant tant bien que mal de  calmer sa panique pour ne pas qu'il s'épuise inutilement . Une fois hors de la voiture, je serais  en capacité d’échafauder un plan d'action, mais pour le moment il me fallait surtout connaître l'endroit ou nous allons. Le véhicule , soudain, ralentissant , je redressai vivement ma tête, espérant que nous soyons enfin arrivés, c'est alors que Edward prit la parole entrant dans une colère qui ne lui ressemblait pas vraiment, mais sûrement dut à la claustrophobie.  Sans compté que Lee m'avait informé du départ soudain de sa petite amie...C'était à peine à croire qu'elle soit retournée dans les bras de ce salopard.  « Je plaisante. Evidemment. »  me rassura-t-il aussitôt, avant de me faire part de son soulagement d’être à mes cotés, puis de son étrange optimisme alors qu'il était le premier a gigoter dans tout les sens en suppliant nos assaillants de ne pas rabattre le coffre. Si il voulait faire preuve d’héroïsme c'est raté, toutefois, j'appréciai ses paroles, plus encore ce qu'il s'en suivit , dommage que je ne sois pas en mesure de lui répondre, voilà quand on est connu pour être «  la grande gueule de Gotham ». Il est vrai que je ne suis pas de ceux qui mâchent les mots, le maire de la ville ayant même fait l'expérience et ça plus d'une fois.  Les gens faux ont tendance à me mettre hors de moi, plus encore quand il s'agit de justice corrompue. En tout cas Nygma gardait la Foix, à me concocter sa super devinette, en espérant que je nous sorte de là avant qu'il ne me la pose, j'ai pas vraiment le cœur à jouer aux charades.  

Le véhicule s’arrêtant enfin,  je me laissai tiré hors du coffre sans discuter, soulagé qu'on me retire enfin ce bâillon beaucoup trop serré. On n'est plus à Gotham Constatai-je alors que ses buildings avaient laissé place à une foret, cette même foret ou Edward avait enterré le corps de mademoiselle Kringle , mais ça bien sur je l'ignorais encore... «  La fermes Gordon ! » Cria le Red Hood en pointant, derechef le canon de son arme sur moi «  et Avances ! » A se demander ou exactement on allait ?  , à priori il n' y avait pas grand chose dans le coin pour nous retenir prisonnier, en moins qu'il ne décide a nous ligoté à un arbre, ce qui serait sincèrement décevant de la part du Red Hood...Autant dire que son prédécesseur n'était pas une lumière non plus. Dois-je vous remercier pour cette jolie ballade en foret ? J'aimais beaucoup camper avec mon père, c'était par ailleurs un excellent pécheur, doté d'une si grande patience...Une qualité qui n'est pas donné à tout le monde Racontai-je , ouvrant aussitôt la marche à travers ce bois qui s'assombrissait sous la tombée de la nuit. «  Tu feras mieux de te taire , ou tu finiras six pieds sous terre comme ton imbécile de père ! » Dommage que je ne sois pas en position de lui mettre une bonne raclée, jamais de mon vivant je ne permettrai qu'on insulte mon regretté père. Serrant les dents de colère  , je continuai la route en silence, quelque peu perdu dans les méandres de mon passé, alors que je revivais encore l'incident qui nous avait frappé ...Ne comprenant toujours pas sa mort , comme le fait que j'en sois ressortis indemne ;  Je pensais qu'en résolvant le meurtre des parents de Bruce cela pourrait mettre fin à ma propre culpabilité, mais l'un comme l'autre cela s'est soldé sur un échec.

A la vue soudain  d'une vieille cabane abandonnée, je sortis de mes torpeurs pour la réalité, ne tardant pas a faire rapprochement avec notre enlèvement. Sympa la cabane en pain d'épices , je suppose que dans l'histoire tu es la vilaine sorcière. Un brin d'humour pour détendre l'atmosphère ça fait toujours du bien, de toute évidence si ils avaient l'attention de nous tuer , ça serait déjà fait. «  Ne fait pas trop le malin Gordon » m'avertit le Red Hood , collant un peu plus son arme à mon  cou . «  Je connais tes faiblesses ...Tu es très attaché au petit Wayne,  n'est-ce pas ? » Marquant en silence en guise de réponse, je compris aussitôt ses attentions, le jeune garçon allait devoir payer notre rançon mais à quel prix ? Red Hood n'était sûrement pas de ceux qui  tenaient sa parole  . Ouvrant la porte de la cabane sur une pièce vide et poussiéreuse,  je restais un moment figé, complètement dépourvus de solution à présent que l'héritier des Wayne était de la partie, espérant qu'il ne se pointe pas  de suite  ici avec son majordome. «  Avances ! » reprit mon assaillant avec impatience, me poussant vivement à l'intérieur. «  J'espère pour vous deux  que le gamin va cracher le pognon, ou sonnera l'heure de la fin ! Connaissant le tempérament beaucoup trop généreux de   Bruce, il sera le premier à accourir pour nous délivrer et donc à tomber dans le piège du Red Hood. Ce dernier , nous poussant promptement dans une petite pièce sans fenêtre , fini par nous séquestrer de nouveau, la porte soigneusement gardé par deux de ses hommes et  fermée à double tours.   Sa va Ed' ?  Demandai-je aussitôt à mon ami, soucieux de son état alors que contrairement à moi, qui est du terrain, ça doit être son premier enlèvement.   Ne t'inquiètes pas j'ai l'habitude de ce genre de situation, entant que soldat  j'ai été plus d'une fois prisonnier... Alors ce n'est pas ce rigolo en cagoule rouge qui va me faire tremblé, par ailleurs je ne trembles jamais sous les coups et la menace. Je ferais en sorte à ce qu'ils s'en prenne qu'à moi... Il était hors de question que le Red Hood torture Ed', plutôt subir mille souffrances qu'on s'en prenne à lui ou bien à Bruce.  

© 2981 12289 0



   - Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 227
Date d'inscription : 27/03/2016
Situation amoureuse : Très compliqué.
Pour qui j'existe : Mr. Pingu ♥
avatar
Edward Nygma
MessageSujet: Re: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Ven 20 Mai - 2:52




«  Join me in Death »

______________________________


On peut la faire, vous serez alors heureux,
Mais si on vous la fait, vous deviendrez malheureux.

Qui est-ce ?
- « La fête... » Marmonnais-je soudainement entre mes dents, sans que personne ne m'entende, bien sûr. Gordon et le Red Hood étant bien trop occupés. Quand à moi... mon angoisse remonta d'un cran, quand les souvenirs de cet endroit me revint en pleine figure. De cette forêt, était celle dans laquelle j'y avais enterré mademoiselle Kringle. Ma gorge se noue, comme à chaque fois que mes pensées se tournent vers cette regrettée ancienne petite amie. Fort heureusement, il n'y avait aucune chance pour que Gordon la retrouve, ni qui que ce soit d'autre d'ailleurs. J'y veillais au grain et puis nous étions en train de prendre la direction opposée. Bon sang ! Pourquoi fallait-il quand même qu'il nous amène ici ? Comme s'il n'y avait pas suffisamment de coins malfamés autour de Gotham ? Bref. J'essaye de suivre sagement le rythme, me prenant de temps en temps les pieds dans des branches, racines ou petits cailloux. Ruminant de petites injures et jetant quelques regards sombres au Red Hood, mais aussi parfois à Gordon. Bien que je dise et pense me sentir en sécurité à ses côtés, il est vrai qu'il est aussi un véritable aimant à danger.

Après plusieurs bonnes minutes de marches, de chutes et de ruminations incessantes, nous voilà enfin arrivé à destination. Peut-être celle où je vais mourir, qui sait... Non ! Hors de question. Je déglutis. Bien que je ne doute pas non plus du jeune Wayne, je craignais surtout que notre agresseur finisse par perdre patience à force d'être provoqué par Gordon. Ce dernier semblant déjà être un peu beaucoup sur les nerfs... J'observe minutieusement les lieux, puis me retrouve à nouveau enfermer dans une pièce totalement close aux côtés de mon collègue. Instinctivement, je m'éloigne de la porte et pars m'isoler dans le coin de la pièce. Essayant de chopper mes lunettes avec mes mains toujours ligotées et légèrement tremblotante, pour les nettoyer avec mon pull. Au moment où Gordon me demande comment je vais...

- « Oh, je me porte à merveille. »

Je redresse à peine le menton, continuant d'écouter mon "ami". Ce qu'il ajouta, fit échapper d'entre mes lèvres un petit ricanement nerveux. C'était bien sympa d'essayer de me consoler, mais je n'étais pas suffisamment stupide pour le croire. Ou pour rester plus longtemps positif.

- « Hélas, je doute qu'il en ait quelque chose à faire. J'ai entendu ce que vous avez échangés dans les bois. Il a l'air de plutôt bien savoir où appuyer, pour te faire mal. Il aurait donc tout intérêt à s'en prendre à moi, avant toi. Sans compter le fait que, de nous deux, je suis celui qui a le moins de valeur. »

Simple, logique et réaliste. Non défaitiste. C'était un fait. Gordon avait bien plus de valeur que moi et était celui de nous deux qui était le plus proche du jeune héritier Wayne. Soudain, j'essaye tout de même de lui offrir un petit sourire. Aussi crispé soit-il.

- « Mais... C'est tout de même sympa d'avoir songé à te sacrifier pour moi. »

Il est clair que c'est pas tous les jours que quelqu'un se proposer de faire ça pour moi. Je le regarde un instant, puis recommence à me ronger les ongles nerveusement. Me mettant à ruminer, à essayer de trouver une solution, n'importe laquelle. Ce n'est pas très plaisant, mais la seule manière de peut-être sortir d'ici serait que moi, je me sacrifie pour Gordon. Ou du moins, en essayant de lui faire gagner du temps. Si ça pouvait sauver ma peau... Sachant que dans tous les cas, on s'en prendrait à ma personne.

- « Ainsi donc, tu dis avoir déjà été fait prisonnier en tant que soldat ? Tu faisais comment pour... ne pas trembler ? Pour résister à la douleur ? Physique, bien sûr. »

Mon mental, était déjà plutôt bien forgé. A force d'en avoir subis depuis mon enfance et encore aujourd'hui. Comment ne pas l'être ?

- « A l'époque où mon père me battait, ça avait beau être quotidien, je n'ai jamais réussi à devenir plus résistant. Ni plus fort, d'ailleurs... Ce qui prouve que cette facultée doit être innée. »



made by LUMOS MAXIMA



? L'HOMME MYSTERE - THE RIDDLER ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Date d'inscription : 21/02/2016
Situation amoureuse : Fiancé
Pour qui j'existe : Leslie Thompkins
Ma famille : J'ai perdu mon père a l'age de treize ans dans un accident de voiture
avatar
James Gordon
MessageSujet: Re: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Lun 30 Mai - 10:20


Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Je t'interdis de dire ça Ed' Le repris-je alors , sa valeur pesant autant que la mienne. Nous sortirons tous les deux de ce trou à rats. En espérant toutefois que Bruce ne devienne pas par la suite l'un de leurs captifs , ce qui risquerait de compliquer les choses. « Mais... C'est tout de même sympa d'avoir songé à te sacrifier pour moi. » Je pense que tu ferais la même chose Lui répondis-je automatiquement , très loin de me douter de la haine qu'il me portait à présent, alors que , tout doucement, je commençai à m'interroger sur la disparition de mademoiselle Kringle. Il y avait quelque chose de pas logique  dans cette histoire ,  mais c'est beaucoup  plus tard , à la découverte de ses bulletins de payes et autres documents jamais récupérer par notre archiviste, que vraiment j'ouvrirai une enquête officielle. « Ainsi donc, tu dis avoir déjà été fait prisonnier en tant que soldat ? Tu faisais comment pour... ne pas trembler ? Pour résister à la douleur ? Physique, bien sûr. » Me questionnais-t-il , rompant ce léger silence qui était tombé sur nous. Bien que je demeurai le seul instigateur , on lisait clairement dans mes yeux  que ce sujet de  conversation me consumait  de l'intérieur. Les hommes et leur abominable guerre, si j'avais choisi de me reconvertir dans la police , c'était pour m’échapper au mieux de cet Enfer, sans pour autant quitter le but que je m'étais donné en mémoire de mon défunt père. J'ai reçu un entraînement spécial Rétorquai-je , ce courage m'étant pas venu de suite. Après il faut se dire qu'ils  sont que des hommes, aussi cruels que nos bourreaux  puissent être...Alors pourquoi baisser la tête face à quelqu'un qui porte les même faiblesses que toi ?  Après la douleur physique ne sera jamais rien au coté de celle du mental...Lorsqu'ils me torturaient, je me remémorais tout simplement le chapitre le plus triste de mon histoire...En conclusion je combats la souffrance par la souffrance. Ça peut paraître bizarre , mais ça m'a permis de tenir jusqu'à présent, et puis nos douloureux souvenirs sont aussi ceux qui nous ont construit, à chaque fois que j'y reviens, je me sens brisé mais aussi plus enhardi. Là actuellement, ce qui m'aide c'est pensée à Lee et à l'enfant qu'elle porte, je me dis que j'ai intérêt de sortir vite fait de là , parce-que je n'ai pas le droit de les laisser, bien que cela reste les risques de mon métier. « A l'époque où mon père me battait, ça avait beau être quotidien, je n'ai jamais réussi à devenir plus résistant. Ni plus fort, d'ailleurs... Ce qui prouve que cette facultée doit être innée. » Me raconta-t-il aussitôt, m'arrachant une certaine surprise, alors que j'étais loin d'imaginé que Ed' avait reçu des coups de son paternel. Tu es bien  plus fort que tu le crois Ed', d'ailleurs tu possèdes un talent que je n'aurais jamais. Lui adressant un léger sourire, compatissant, je renchéris. Il semblerai que tu dissimules très bien certaines émotions... Jamais je n'aurais pensé que..Peu importe, heureusement pour moi que tu travailles pour la police, car tu serais vraiment un dangereux criminel à coffrer. En disant cela , j'étais loin d'imaginé que l'homme qui se tenait face à moi, que je nommais en ami, était en voie  de devenir  ce  criminel difficile à cerné ,  ses agissement auront par ailleurs une très grande impacte sur ma vie...La porte s'ouvrant de nouveau sur nous, je détournai vivement mon regard sur l'homme qui venait d'entrer , armé jusqu'au dent et de carrure imposante. «  C'est le grand jour pour nos deux flics ! » Annonça-t-il d'une voix caverneuse. «  Vous allez me suivre sans discuter , ou le Red Hood tranchera la gorge de ce sale gamin ! Compris ! » Le suivant alors sans l'ombre d'une provoque, je ne pus que m'interroger sur ses paroles.  Avait-il vraiment Bruce Wayne ? Ou était-ce que des paroles en l'air pour éviter une entourloupe de ma part ? Tu crois vraiment qu'ils ont Bruce ? Murmurai-je à Ed' dans l'espoir qu'il me donne une réponse, alors que ce moment aurait été très opportun pour reprendre le dessus sur nos assaillants. Mais avant même qu'il  me réponde , voilà que j’aperçois le garçon, un long couteau sous la gorge. Bruce ! L'apostrophai-je dans un élan de panique. «  Il n'est pas vraiment malin ce gamin, je dirais même qu'il est trop naïf pour reprendre un empire comme celui des Waynes, à l’occurrence sa mort ne sera que profitable pour Gotham. Toutefois, j'ai encore besoin de lui, pour la suite des événements. J'espère que vous aimez jouer. Maxie Zeus  emmènes les au sous-sol ! Ordonna-t-il avant de disparaître avec le jeune héritier et   nous laisser  seul avec ce Maxie Zeus , un nom qui m'était d'ailleurs pas inconnu. Ce dernier ouvrant une sorte de trappe, ne tarda pas reprendre le contrôle de la situation. « Une fois à l'intérieur vous allez être livré à une série d'épreuves physiques et mentaux.. Bienvenu dans l'antre de L'infini ! » Nous faisant des lors descendre à l'intérieur , je ne pus retenir une certaine admiration face au travail de ce nouveau Red Hood, qui contrairement à son précédent, se comportait comme un véritable Maître des Jeux.  Alors cette attaque ? cette demande de rançon ? N'étaient que de piètres introductions pour nous tromper, en réalité , il voulait évalué nos compétences : Moi étant la force physique et Edward le mental...Mais quel genre de rôle tenait Bruce ? Autre que celui de l’appât ? Peut-être était-il les deux à la fois... «  Vous allez enfiler ça !  On ne se présente pas aux gardiens de l'Antre sans la tenue ! » Nous annonça-t-il , avant de nous tendre une sorte de longue cape noir, c'est alors que j'éclatai de rire, un peu fatigué de leurs conneries, plus j'avançai dans ma lutte contre le crime, plus les criminels de cette ville devenaient des vrais suppôts de Satan... Vous êtes sérieux ? Et après sa sera quoi ? Un rituel pour une fête Wicca ? Enfilant malgré moi ce costume , je ne pus retenir un regard à la fois noir et suspicieux et après c'était quoi le jeu? Qui sont les gardiens de l'Infini? Moi qui pensait qu'après l'Ordre de St Dumas j'en avais fini avec ce genre de fanatique.

© 2981 12289 0[/b]



   - Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 227
Date d'inscription : 27/03/2016
Situation amoureuse : Très compliqué.
Pour qui j'existe : Mr. Pingu ♥
avatar
Edward Nygma
MessageSujet: Re: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Dim 12 Juin - 19:01




«  Join me in Death »

______________________________


Lors d'un instant, aussi infime soit-il, j'offris un tendre sourire à mon interlocuteur et cher collègue James Gordon. Touché par ses mots, ses semblants de compliments à mon sujet et surtout ses nombreuses tentatives pour me rassurer. C'était un type bien, vraiment. Dommage que je sois dans l'obligation de trouver un moyen de me débarrasser de lui. Ce n'était pas encore le cas, mais le connaissant, il finirait bien par se mettre sur la piste de Mademoiselle Kringle. Il fallait que je sois prévoyant et surtout que j'assure mes arrières très à l'avance. Il était loin d'être stupide et commençait à bien me connaître aussi. Un peu trop même. D'un autre côté, il risquait d'être un adversaire intéressant. Ce qui rendait le jeu, beaucoup plus excitant et amusant. Les énigmes que je suis d'ailleurs en train de peaufiner tranquillement dans ma tête, ainsi que chez moi, ont spécialement été conçu pour lui. Lui qui a toujours su répondre avec brio à mes devinettes, avait tout intérêt à en faire de même pour les prochaines. A contrario d'autres potentielles futures victimes, qui n'auront pas suffisamment de jugeote pour le faire. Bref. Il fut un temps, où je l'appréciais sincèrement ce cher Gordon. Il était même presque, comme un modèle de force, pour moi. La preuve vivante, qu'on peut être être fort et avoir un cerveau en prime.

Clignant plusieurs fois des yeux, comme pour sortir de mes rêveries, je redresse vivement le menton et repositionne mes lunettes correctement sur le nez. Jonglant mes yeux de fouines entre Gordon et l'autre homme dans la pièce. S'ils avaient réellement Bruce ? J'hausse les épaules, n'en savant fichtrement rien. Et qui plus est, cela m'importais peu. Du moment qu'on sortait vite de ce pétrin. J'étais d'ailleurs plus en train de réfléchir à cela, qu'à ce qu'ils allaient faire de ce gamin. Car même s'ils obtenaient l'argent, il n'était pas garanti qu'ils nous gardent en vie. C'était même à... 95% certain, qu'ils nous liquideraient. C'est alors que le jeune Bruce Wayne, fait soudainement son apparition, mais entre les mains de nos assaillants. Je fixe un instant le garçon, tout en restant à la fois calme et inquiet. N'osant pas trop dire le moindre mot, pour le moment. Préférant laisser Gordon s'en charger, pendant que j'use du peu de sang froid qu'il me reste, à la recherche du moindre indice ou de la moindre ouverture qui pourrait nous sauver. Ou au moins, me sauver moi. Car s'ils avaient déjà ce petit morveux, cela signifiait qu'il nous restait plus beaucoup de temps.

Néanmoins, lorsque le verbe "jouer" retentit dans mes oreilles, toute mon attention s'abattit sur ce fameux Maxie Zeus. Si j'aimais jouer ? Et comment. Bien que la situation soit pas à notre avantage, elle allait peut-être bientôt l'être. A moins que tout ceci, ne soit que trop bien calculé. Ce qui expliquerait, pourquoi ils m'ont gardé aux côtés de Gordon et pourquoi ils ne se sont pas débarrassé de moi plus tôt. Sans trop avoir le temps de donner mon avis, nous sommes amenés sous un trappe menant visiblement à une "salle de jeux". Écoutant Maxie Zeus d'une oreille et les ricanements nerveux de Gordon de l'autre, j'observe les lieux avec minutie.

- « Fascinant... » marmonnais-je soudainement.

Étrangement, beaucoup moins inquiet que tout à l'heure, j'éprouvais presque du soulagement et de l'excitation. Enfilant sagement cette tenue, aussi puérile soit-elle. Moi qui m'attendais à de la torture ou uniquement à de la violence. De plus, ces types semblaient s'être donnés un mal fou pour nous concocter un jeu des plus originales. Ce qui m'inspira presque...

- « Des épreuves physiques et mentaux, dites-vous ? Ça risque d'être amusant ! »

Malgré le fait que Gordon risque de trouver ma réaction étrange, je ne pouvais guère cacher mes émotions soudaines. Peut-être que ça le rassurerait aussi. Après tout, nous étions justement tous les deux très doués dans ces domaines, il n'y avait pas de soucis à se faire ? Pas vrai ? Tout à coup plus à l'aise dans mes bottes, je tente de m'auto-observer dans cet étrange accoutrement, avant d'admirer celle de Gordon avec une petite pointe d'amusement qui s'accompagna d'un léger ricanement de ma part.

- « Cette tenue te va à merveille, Gordon. »

Certes, ces types sont étranges, mais je préfère cela aux menaces de mort. Bien que leur soit disant jeu, risque peut-être de nous y mener. Mais j'avais pleinement confiance en mon intelligence.

- « Bien. Où est donc ce fameux jeu ? » Lançais-je subitement à l'homme, avec une étrange impatience. - « Vous n'allez pas être déçu. Je vais vous montrer de quel bois je... enfin, on se chauffe. »



made by LUMOS MAXIMA



? L'HOMME MYSTERE - THE RIDDLER ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Date d'inscription : 21/02/2016
Situation amoureuse : Fiancé
Pour qui j'existe : Leslie Thompkins
Ma famille : J'ai perdu mon père a l'age de treize ans dans un accident de voiture
avatar
James Gordon
MessageSujet: Re: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Mer 15 Juin - 13:14


Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler"« Des épreuves physiques et mentaux, dites-vous ? Ça risque d'être amusant ! »  Amusant ? non mais franchement il se moque de la gueule de qui ?  A en deviner par leurs accoutrement , c'était pas une partie de Scrabble à quoi on allait jouer . Ce lieu avait tout d'une salle de torture , je serais pas étonné qu'ils aient leur propre bourreau caché quelque part . « Cette tenue te va à merveille, Gordon. » Me complimenta t-il , alors que je me sentais plus que ridicule  dans cette robe . A croire que Ed' ait décidé de jouer avec mes nerfs avant qu'on ne rentre en piste. Tu n'es pas mal non plus . Lui renvoyais-je dans un sourire feinte, avec l'envie presque de lui sauter à la gorge. Harvey avait  raison , par moment il ne parle vraiment que pour rien dire. « Bien. Où est donc ce fameux jeu ? » poursuivit-il à l'attention de nos ravisseurs. Il était bien confiant pour quelqu'un qui pleurnichait plutôt d’être dans le coffre , il aimait vraiment leurs jeu à ce point ? « Vous n'allez pas être déçu. Je vais vous montrer de quel bois je... enfin, on se chauffe. »   Ed' je ne suis pas sure qu'on se chauffe du même bois. Le repris-je de mon plus beau sourire, dans le but de remettre les pendules à l'heure. En une fraction seconde , il était  devenu une pale copie de moi  , et sincèrement je doute qu'il possède autant de cran qu'un agent du terrain, lui qui est toujours à mettre en pièce les «  déjà mort ». Tu prends les devinettes et je suis celui qui démoli les faces de moines.  Je suppose que ce choix de conquérants n'est pas anodin, mais dans quel but ? Qui nous observe ? Nous évalue de l'ombre ? Cette personne devait nous connaître depuis un long moment...Qui sait peut-être depuis mon arrivé GCPD. « Assez discuté , suivez moi » Repris Maxie Zeus . «  La première épreuve va commencer...Une épreuve dont vous serez forcé de collaborer ensemble, donc si j'étais vous , je stopperai tout enfantillage puéril. » Jetant à bref coup d’œil à Ed' , je ne pus que reconnaître  qu'on se comportait comme des imbéciles...Enfin moi plus que lui, vu que  je me montrais un tantinet trop susceptible  a ses remarques. En quoi consiste l'épreuve exactement ? Lui demandai plutôt coopérant, de toute évidence , on avait pas d'autre choix que de les exécuter, à présent qu'ils détenaient Bruce Wayne et qu'on se trouvait dans le sous-sol d'une vieille cabane abandonnée.  «  Cette première porte donne sur un labyrinthe dans lequel se trouve des indices bien -entendu garder par nos assassins. Il vous faudra donc les récupérer pour obtenir la clé et ainsi libérer votre ami. » Poussant aussitôt la porte sur une sorte de tunnel, il reprit. «  Il y a une torche sur votre gauche et un poignard à la droite , que je vous conseille de servir à bon escient.  «  La porte se refermant derrière nous , je ne tardai pas a récupérer cette fameuse torche et laissé le poignard à mon ami, qui de toute évidence en avait plus besoin que moi contre ces dit assassins de l'ombre. Super , depuis gamin ,je raffole des labyrinthes. Lâchai-je ouvrant aussitôt la marche dans ce qui pourrait ressembler à une  grotte. Pour le coup, vu le froid qui y régnait , j'étais plutôt content d'avoir cette cape sur les épaules. Bon alors on est censé trouver sur notre chemin des indices...Le genre de truc ridicule qui me fait perdre mon temps. Si Nygma se délectait de tous ces trucs farfelues , moi c'était décidément pas ma tasse de thé . Je crois que j'ai quelque chose... Lui déclarai-je soudain, alors qu'il y avait d'étranges dessins sur la parois , en espérant que cela ne soit pas de l'elfique . En dirait un plan , il y a une devinette qui l'accompagne bien-sur. Me tournant vivement vers Ed' pour qu'il se rapproche de moi , je renchéris. J'ai une gorge mais je ne peux pas parler, je coule mais ne me noie pas, j'ai un lit mais je ne dors jamais. Qui suis-je ?    Des le premier coup d’œil ça me donnait déjà la migraine, en espérant que Nygma est la réponse après tout c'était  son rôle dans cette étrange alliance qu'on devait former  . Sans la réponse a cette énigme , il mettait impossible de choisir entre les trois chemins qui s'offraient à présent à  nous, la carte découverte sur le mur   nous menant tout bonnement  nul part. Le passage de droite était humide , sans doute passait t-il sous un plan d'eau car on entendait comme des gouttes tomber ; Celui d'en face était particulièrement sombre à priori sans le moindre issus, et le dernière  qui tournait bien évidemment sur la gauche , on pouvait y distinguer un trait de lumière, ce qui faisait pas pour autant de lui, le chemin à emprunter pour passer à la seconde étape  du labyrinthe. Je t'en supplie Ed' dis moi que ta une idée la tout de suite .... Y a quelqu'un qui approche et à première vu , il ne fait partie de notre cercle d'amis Le suppliai-je presque alors que des bruits de pas se faisaient brusquement entendre , accompagné de cris plus qu'étranges et de sons de chaînes traînant sur le sol . C'est alors qu'apparut un homme ,  plutôt balaise et de taille impressionnante, armé d'une sorte de hache. Eh merde.... Lâchai-je, conscient que cet individu allait  donné encore plus de fils a retordre à notre réflexion.

© 2981 12289 0



   - Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 227
Date d'inscription : 27/03/2016
Situation amoureuse : Très compliqué.
Pour qui j'existe : Mr. Pingu ♥
avatar
Edward Nygma
MessageSujet: Re: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Mer 22 Juin - 3:53




«  Join me in Death »

______________________________


Mon petit sourire ne tarda pas à se refroidir face aux réactions désagréables de Gordon. Et moi qui essayais un tantinet de le rassurer... Qu'il aille au diable. Vexé, je détourne mon regard de lui et le concentre sur notre assaillant qui se décide enfin à nous larguer dans cet étrange labyrinthe. Au passage, j'essaye d'écouter attentivement ses consignes. Bon, dans l'ensemble, le tout n'a pas l'air très compliqué. C'est juste le mot "assassin" qui me plais guère. Curieux et toujours aussi fasciné, j'observe les alentours, sans la moindre angoisse. Ou du moins, jusqu'à ce que mon collègue me donne le poignard. Jonglant mon regard entre l'arme et James, je déglutis. Et moi qui croyais qu'on serait séparé durant ces épreuves. Mais en réalité... les choses qui allaient s'en prendre à Gordon, tenteraient finalement de s'en prendre à moi aussi. Légèrement moins rassuré, je reste derrière Gordon, la lame bien en main. Les sens en éveillent, je tourne vivement la tête au moindre bruit raisonnant au loin.

- « Les labyrinthes ne sont pas des... trucs ridicules. Ils aident au développement de bons nombres de facultés. Comme... se structurer dans l’espace. Intégrer les notions de départ, arrivée. Savoir reconnaître et corriger ses erreurs. Bâtir un processus de recherches logiques pour se sortir de situations difficiles... »

Mon timbre de voix transpirait presque de reproches, au début. Puis, finalement, je stoppe brutalement cette cascade de mots. Certainement de crainte de faire perdre ce qu'il reste de patience à Gordon. J'avais encore besoin de lui, ce n'était pas une très bonne idée de l'agacer en cet instant. Je me racle la gorge, et continue de le suivre sagement. Avant de commencer à observer curieusement les dessins aux murs. James me fais signe, je me rapproche un peu plus vite et commence à détailler minutieusement l'énigme de mes yeux de fouines.

- « Hum, je vois... »

Comme si le reste n'avait plus aucune importance, je reste figé sur l'énigme et triture nerveusement mon menton avec mes doigts. Tout en répétant et ruminant la devinette entre mes lèvres.

- « ...Je coule mais ne me noie pas, j'ai un lit mais je ne dors jamais... Qui suis-je ? Qui suis-je... Je suis.... Je suis... »

Soudain, des bruits étranges provenant d'un peu plus et les acclamations de Gordon me firent légèrement sursauter. Augmentant vivement mon adrénaline. Ce qui était... généralement pas une très bonne chose, chez moi. Sous pression, je réponds assez sèchement à mon coéquipier.

- « Oui oui ça vient !! » Nerveusement, je ronge mes ongles. Avant que la réponse me vienne subitement. - « Une rivière. C'est ça ! Je suis la rivière ! »

Un petit rire nerveux s'échappa du tréfond de ma gorge, avant de pivoter vers Gordon en tapant des mains les unes contre les autres comme un enfant. Un vrai jeu d'enfant. Sauf qu'une fois encore, je pâlis à la vue de cet horrible monstre armé d'une sorte de hache.

- « Bon. Et bien... Je crois que c'est à ton tour de jouer, mon ami. Bonne chance ! »

Je lui lance un petit sourire crispé, avant de me faufiler comme une ombre sur le côté et d'essayer de partir en juif. Le plantant là, devant ce gros balaise, qui m'a d'ailleurs à peine remarqué. Durant une fraction de seconde, j'hésite à laisser Gordon à son sort. Ce qui... pourrait arranger mes affaires. Sauf que voilà, nous étions dans un jeu et nous avions besoin l'un de l'autre. Je me cache quelques instants, laissant ce pauvre Gordon se débattre avec son nouvel ami, avant de me faufiler comme une ombre derrière le colosse et de lui enfoncer le poignard dans la nuque. Le tuant sur le coup. Du sang gicle sur mon visage et sur mes lunettes. Je grimace et tente de m'essuyer un peu le tout, avant de lancer un regard à Gordon, qui ne devait pas s'attendre à ce que j'agisse aussi bien en acte, pour une fois.

- « Y'a pas de quoi. » Je remet mes lunettes en place, une fois ces dernières à peu prêt propres, puis tourne sur moi-même en tendant le bras dans la bonne direction. - « Je suppose que c'est par ici, la suite... »



made by LUMOS MAXIMA



? L'HOMME MYSTERE - THE RIDDLER ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Date d'inscription : 21/02/2016
Situation amoureuse : Fiancé
Pour qui j'existe : Leslie Thompkins
Ma famille : J'ai perdu mon père a l'age de treize ans dans un accident de voiture
avatar
James Gordon
MessageSujet: Re: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Ven 29 Juil - 12:02


Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler"Bon. Et bien... Je crois que c'est à ton tour de jouer, mon ami. Bonne chance ! »  me déclara-t-il  à l'approche de ce géant , avant de disparaître dans un coin de la grotte, et de me laissé ainsi seul à l'affronter avec rien du tout. Mon visage se relevant à la hauteur de celui de mon adversaire, je m'immobilisai , terrifié, bien que je ne laissais rien paraître comme beaucoup de mes émotions d'ailleurs...J'étais la force et Ed' le savoir, c'était donc à mon tour de jouer ou Bruce disparaîtra , chose que je ne serais accepter. Concentres -toi James...Il y a bien quelque chose pour t'aider à le battre ... Mon regard ratissant les moindres recoins , je fus malencontreusement  déranger par un coup d' hache sur le sol , Signe que le combat à mort avait commencé.  «  Tu vas payer de tes fautes James Gordon... » Annonça l'homme en donnant un nouveau coup de hache en ma direction. «  Tes crimes ont été jugé et doivent être punis , trop de sang à coulé et coulera de ta faute.  On m'a choisis comme premier bourreau de ton exécution ...Je suis le purificateur des âmes! »  Reculant , sans le quitter des yeux, je me remémorais instinctivement mon passé, tous les visages des hommes que j'avais tué au cours de la guerre, celui de mon père, peu de temps avant l'incident , puis celui de Barbara avant que je ne lui lâche la main. Le purificateur avait raison j'étais un assassin et comme lui je traînais de lourdes chaînes...Des chaînes forgées par ma peine et mes regrets. Tu sais donc qui je suis . Lui répondis je, la paroi humide de la caverne arrêtant, soudain, mon pas. Tu connais toute la profondeur de mon âme. «  Nous savons tous de toi, de Bruce et de la traîtrise de …. » avant même qu'il puisse finir sa phrase , Nygma , qui s'était faufilé derrière lui, planta férocement le couteau dans sa nuque dans un flux de sang qui ne manqua pas de maculer ses lunettes.   Ed' ? Dis-je avec surprise avant de me précipiter vers mon adversaire qui respirait encore. « Y'a pas de quoi. »  Répondit ce premier après nettoyage de ses lunettes. « Je suppose que c'est par ici, la suite... »   Attends ... Lui soufflais-je en reportant mon attention sur cet homme, qui m'était plus si terrifiant à présent étendu à même le sol.  Pour qui tu travailles ? Tentai-je avant d'ajouter. Ou sommes nous exactement ? «  En Enfer...Ou sur ses rives....Tu comprendras très vite ou c'est Bruce qui vous l'apprendra ...Lui seul connaît ce monde .. » Son regard se tournant vers le ciel, prêt a partir il reprit dans un dernier souffle. «  Wayne Enterprises est le créateur de cette machination, si vous vous perdez ...Ça sera la fin .. » Ce fut ces dernières paroles...Des paroles dépourvues de sens, qui me laissèrent pourtant interrogateur sur le monde dans lequel nous nous trouvions actuellement. Il est mort. Lâchai-je avant de reporter mon attention sur mon ami. Je ne sais pas si nous devions prendre en compte ces dernières paroles...Mais je pense que Bruce est là , quelque part dans ce labyrinthe et que notre vrai défi est de le retrouver et non le sauver. Je ne sais pas dans quelle sorte de piège nous nous trouvions , mais il y a comme quelque chose de pas réel. Qui pourrait créer tout un labyrinthe sous une vieille maison ? Qui pourrait nous connaître aussi bien, que nous même ? Personne ne connaissait ma relation avec mon père, ce remord que je porte depuis sa mort...Ils sont entrés dans notre esprit Ed', et si je me fies aux paroles du Purificateur, c'est signé Wayne Enterprises. Ouvrant de nouveau la marche dans le couloir qui donc serait sous une rivière, je repris. Soyons plus unis que jamais, le sort de l'un dépend plus que de l'autre, c'est effectivement un jeu d'équipe, et peut-être qu'il n' y a pas que Bruce  comme membre de ce programme.  Le tunnel débouchant sur la ville enneigé , je me tus soudainement, contemplant ces immeubles pour nous situer. Nul doute on était au cœur  du quartier de Narrows , à l'endroit même ou le jeune garçon avait perdu ses parents. Il n'est plus très loin. Déclarai-je avec déduction, ce souvenir étant le plus douloureux que le garçon puisse porté. M’avançant un peu plus dans ce nouveau décors , je ne tardais pas à remonter ma capuche pour me protéger du froid de ce long hiver, issu du cœur même de l'héritier , c'est alors que je tombai sur une nouvelle énigme, écrite de sang à l'endroit exacte ou l'assassin se trouvait avant de tirer . Les deux corps des milliardaires étaient encore étendus là, prisonniers par la glace du passé ... ce passé que Bruce ne serait tiré un trait en pourchassant encore et encore ces démons. Je suis partout, mais on ne peut jamais m'atteindre. Qui suis-je? Mon regard se posant, derechef sur Nygma, je marquai une pause tentant aussi d'élucider cette nouvelle énigme, bien que toutes mes pensées soient encore à décrypter les paroles de l'homme à la hache...La vérité ne pouvant venir que de la bouche d'un mourant, une phrase si longtemps dite par Falcone . L'horizon.. Repris-je brusquement. L’horizon nous entoure de toutes parts mais on ne peut jamais l'atteindre. Mon regard balayant aussitôt le quartier qui s'était mis à s'effondrer, je dénichai enfin l'héritier des Wayne à quelques pas de nous, tapissé dans l'ombre .
© 2981 12289 0



   - Enjoy your life anyway, you do not get out alive. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 227
Date d'inscription : 27/03/2016
Situation amoureuse : Très compliqué.
Pour qui j'existe : Mr. Pingu ♥
avatar
Edward Nygma
MessageSujet: Re: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler" Lun 15 Aoû - 4:16




«  Join me in Death »

______________________________


Malgré mon esprit particulièrement joueur et l'intrigue incroyablement que provoquait ce jeu, il en devenait tout de même de plus en plus étrange. Et Gordon ne rendait pas la situation plus banale avec ses hypothèses littéralement loufoques. Pourtant d'ordinaire, tout ce qui touche au mystère ou à l'étrange, ne m'effraye pas le moins du monde. Mais là... On commençait sérieusement à dériver sur de l’irréel. Ce qui commençait surtout à m'inquiéter, c'est qu'après avoir bien écouté James, j'en arrive finalement à la même conclusion que lui. Rien ne collait. Ou plutôt... Tout ne semblait pas avoir le moindre sens. Et ils semblaient effectivement en savoir un peu trop sur nous. Y compris sur ma personne, ce qui est d'autant plus bizarre. Moi, je ne savais absolument rien d'eux et je ne vois pas vraiment en quoi ça les avançait d'en connaître autant à mon sujet. Gordon, c'est une autre histoire. Il a déjà tout un élevage d'ennemis sur le dos, rien de surprenant, mais moi...

C'est donc assez aveuglément, que je suis James tout en observant méticuleusement et attentivement les lieux. Comme si, je craignais que le plafond ou le ciel me tombe sur la tête à tout moment. J'étais perdu, complètement. Je connaissais le dossier Wayne et savait ce qu'il en fut. Heureusement d'ailleurs, sinon je n'aurai pas compris grand chose à la situation. Un peu crispé de crainte, nous voilà au beau milieu de l'endroit où ses parents sont morts. Ces derniers, gelés juste là, sous nos pieds. Aux côtés d'une nouvelle énigme, que je m'apprête d'ailleurs à résoudre, mais Gordon me coupe assez subitement dans mon élan. M'efforçant à ravaler ma salive, tout en tirant une petite mine boudeuse. Comme à chaque fois qu'il a le culot de répondre à une de mes énigmes un peu trop rapidement...

- « Et alors... En quoi l'horizon va-t-il nous aider ? Rhan bon sang... Je commence à en avoir assez de cet endroit, de tout ça... On va finir par mourir de froid si ça continue... »

En attendant, je grelotte sur place et tente de maintenir ma température corporelle en enroulant mes bras autour de ma personne tout en gesticulant un peu sur place. Commençant progressivement à perdre patience. Finalement, ce jeu devenait un peu long et trop étrange à mon goût. Et voilà que ça continuait de plus bel. Soudain, après les paroles de Gordon, le quartier s'effondra juste devant nous. Et la silhouette de Bruce Wayne se dessina au loin. Je plisse légèrement les yeux, m'avançant aux côtés de Gordon tout en détaillant le jeune homme au loin.

- « Bruce ? »

Je suis pourtant le maître des énigmes, mais là... j'avoue être quelque peu troublé et... perdu. Comme si, j'étais dans un rêve et que je n'avais plus possibilité de réfléchir ni d'agir aussi efficacement qu'en réalité. J'étais comme... tétanisé. Serait-ce un autre piège ? Je tente malgré tout de m'avancer, de m'approcher du jeune homme, qui reste comme figé dans l'ombre. Je déglutis un instant, peu confiant. Avec un peu de chance, l'héritier Wayne aurait des réponses à nous fournir.

- « Qu'est-ce que tout cela signifie ? »



made by LUMOS MAXIMA



? L'HOMME MYSTERE - THE RIDDLER ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler"

Revenir en haut Aller en bas
 

Join Me In Death Feat Edward Nygma aka " Riddler"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A deux sur le même coup ! Feat Edward D. Kidd
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» /join marchand
» Mes Death Skullz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham: Rise of the Villains ::  :: Gotham Police Departement :: salle des autopsies-