Partagez | 
 

  There is thunder in our hearts Feat Théo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 1247
Date d'inscription : 16/02/2016
Situation amoureuse : En couple avec Selina Kyle
Pour qui j'existe : Selina Kyle , Alfred Pennyworth, Leslie Thompkins,
Ma famille : Alfred mon tuteur, Martha et Thomas Wayne mes parents
avatar
Bruce Wayne
MessageSujet: There is thunder in our hearts Feat Théo Jeu 9 Fév - 9:02

There is thunder in our hearts
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Théodore ✧ Bruce

Gotham n'a pas de héro . Cette phrase ne quittait plus mon esprit. Se répétant   encore...Encore et toujours, jusqu'à me rendre complètement fou ?  Je fronce les sourcilles , l'air grave. Fou ? On l'était tous dans cette ville et la résurrection de Jérome Valeska n'aura fait que  renforcer l'emprise qu'il avait déjà sur nous tous. Ce clown était toxique pour chacun de nous , mais d'une manière que je ne serais expliquer il me fascinait aussi...Tellement d'assurance, de charisme , en moins il savait exactement ce qu'il voulait dans ce monde : la destruction. Je pris une lourde et profonde inspiration, et moi ? Qui j'étais dans cet énorme échiquier ? Mon regard s'obscurcit d'avantage.  J'aurai aimé être ce héro que Gotham attendait, mais  mon cœur n'était pas aussi pur . Non il y avait de l'ombre dans le bleu de mes yeux... Et les ténèbres occupaient définitivement mon esprit. Je ne tuerai pas... Telle était la promesse que j'avais fait envers la ville, envers mon majordome et moi-même. Je n'étais pas un meurtrier et jamais je ne le pourrai.  Moi qui n'a su appuyer sur la gâchette ,même envers l'homme qui a abattu mes parents . Je ne tuerai pas, un héro n'a pas besoin de tuer pour rendre justice. A cette conclusion,  mon attention  se reportai sur la vitre , derrière laquelle la neige continuait à tomber. Il était temps de mettre en pratique tout ce  qu'Alfred m'avait  enseigné. Il était temps que je devienne cette personne, que Gotham attendait. Ma vocation était de combattre le crime , et depuis toujours cette rage bouillonnait dans mes veines.

A l'arrivé de Théodore Galavan, je détournai mon regard sur lui. Il était démuni d'expression. Je voulais que personne sache que ma nouvelle rencontre avec le prince héritier du crime m'avait bouleversé. Pourtant, même le plus brave d'entre nous à droit à la peur...C'est la peur même qui nous anime...Qui nous pousse à  faire un choix, et à tout affronter.   La peur c'est le courage déguisé . La peur c'est l'essence même de l'homme. Sans elle, personne ne serait se relever plus fort et plus brave.   Bien dormi ? M'enquis-je , mon regard , à présent sur le sien. Cela faisait deux jours qu'on était parti de Gotham, et que je n'avais pas décoché le moindre mot sur ce qu'il s'était passé dans ce cirque.  Je m'étais battu avec Jérome pour le punir de toutes ces atrocités , frappé jusqu'à ce que son visage soit ensanglanté....J'étais submergé par la haine, la culpabilité et le plaisir...Ce plaisir   indéfinissable qu'on peut éprouver dans la violence. C'était effrayant et en même temps,  elle a toujours fait partie de moi.  Tout à commencé ce soir là au quartier de Narrows.  Mon regard ne le quittant plus,  je repensais machinalement à notre dernière discussion, celle au cours laquelle on avait pris le risque de ce dire les choses sans détour. Quelque chose de fort nous reliait , j'en étais plus que convaincu mais, si je devenais ce héro, il m'était interdit de faire entrer un père dans ma vie... D'ailleurs tout le monde allait devoir partir , par amour pour eux je le devais. J'ai quelque chose d'important à t'annoncer Théodore. C'est à propos de l’artefact Après plus d'une semaine de silence, je m'étais enfin décidé à lui avouer ce qui s'était passé et le pourquoi de notre fuite en Europe.  J'avais besoin de faire le point sur ma vie passée et celle qui s'ensuivra.  Bruce Wayne était de nouveau perdu dans un sombre labyrinthe constitué uniquement de doutes et d'émotions contradictoires... J'étais en proie à la confusion.  Entant que membre de la Cour des Hiboux, il devait déjà être au courant, de la destruction de l'artefactM'avisai-je , tout en lui adressant une tasse de thé chaud. Il faisait froid ici, en Ukraine et ce piteux motel était mal chauffé. Mais je ne pouvais pas me présenter entant que Bruce Wayne, c'est pourquoi d'ailleurs Alfred était resté au manoir. Je marquai un silence, puis repris. Jérome l'a brisé en vandalisant le manoir. Nous avons plus aucun moyen de pression contre eux. Il pouvait toujours me vendre mais, j'avais confiance en lui désormais. Bien plus depuis qu'on s'est rapproché comme père et fils. Je pris une nouvelle inspiration, sachant alors toute émotion. Mais la bataille n'est pas terminée pour autant. Des membres du Whisper Gang sont encore en vie . Ils détiennent peut-être des informations importantes sur la Cour et sur ce que renfermait cet artéfact. Mon regard s'intensifia, une lueur étrange y dansait. J'étais revenu de cette expérience plus déterminé que jamais. En quelque sorte Jérome venait de créer non pas un héro, mais un justicier.   
© Starseed


Batman /le chevalier noir
Peut-être qu'on aime la douleur. Peut-être qu'on est fait comme ça. Parce que sans elle, je ne sais pas, peut-être qu'on ne se sentirait pas vivant. On peut se demander : pourquoi on continue à se taper la tête contre les murs ? Parce que ça fait tellement de bien quand on arrête. «Grey's Anatomy»  


Dernière édition par Bruce Wayne le Jeu 18 Mai - 10:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo Mar 14 Fév - 6:10

There is thunder in our hearts
Batman & Azraël
Bruce Wayne & Théodore Galavan

Bon nombre d’événements se sont écoulés depuis ma toute dernière grande discussion avec le jeune Bruce Wayne. Après que nous ayons contourné notre pudeur et nos principes respectifs pour nous dévoiler l'un à l'autre ce que nous ressentions. L'héritier Wayne fut pas mal occupé entre temps et il en fut de même pour ma part. Pour autant, cette relation redécouverte et naissante, me fit beaucoup réfléchir . Sur moi même, mais aussi sur ce que je souhaite réellement devenir dans un avenir proche. Il n'est plus question d'être partagé entre plusieurs personnalités et plusieurs rôles. Je devais retrouver une certaine stabilité, pour mon équilibre et épanouissement personnel. La Cour des Hiboux ne se doute d'absolument rien à mon sujet, bien que méfiante et me surveillant de plus en plus près. Qu'ils le fassent. Cela me faisait, dès à présent, plus jubiler qu'autre chose. Ils se croyaient tellement supérieur à tout et tout le monde, qu'ils n'avaient pas conscience d'à quel point, je peux m'avérer être bien plus manipulateur et futé qu'eux. Un jour, ils payeront très cher de par leur orgueil et leur égocentrisme démesuré. Afin de m'assurer de gagner pleinement la confiance du jeune Wayne, j'ai veillé à ne surtout pas me mêler de ses affaires de trop prêt. Cela semble avoir plutôt bien porté ses fruits, puisqu'au bout de quelques jours il m'invita à partir seul à ses côtés, en Ukraine. Sans même son majordome, à mon plus grand bonheur. C'est sans détour, que j'ai accepté son invitation. Avertissant brièvement Tabitha ainsi que Silver de mon absence. Quand à la Cour, elle semblait avoir suffisamment à faire en ce moment pour ne même pas se soucier de ma disparition temporaire.

Cela fait deux jours complets à présent, que nous sommes au en plein cœur de l'Europe. Loin de Gotham et de nos soucis respectifs. Tout du moins... pour ma part. Ce "break" ne pouvait me faire que le plus grand bien. Cela ne semblait pas vraiment avoir le même effet sur Bruce, qui ne s'est pas montré aussi bavard que d'ordinaire. Pour autant, je n'ai rien relevé et me suis montré même particulièrement compréhensif et sage à ses côtés. Je commence à le connaître et sachant qu'il m'arrive parfois d'agir ainsi quand je suis tourmenté, je préfère ne pas insister et le laisser décider lui-même du moment où il sera prêt à crever l'abcès. Je sais que cela ne me concerne nullement, du moins, pas directement. C'est donc en douceur, que j'entre dans la pièce et m'avance jusqu'au jeune homme.

- « Plutôt bien oui... En tout cas bien mieux que toi, je suppose. »

A peine mon regard se confronta à celui de Bruce, que je pouvais constater qu'une fois de plus, il n'avait pas beaucoup dormi. Sa contrariété devait être importante pour l'empêcher de faire des nuits qu'un jeune de son âge devrait en temps normal faire. M'approchant encore un peu, je l'interroge du regard. Laissant cette fois, un voile de curiosité et d'inquiétude traverser mes yeux. Espérant qu'il s'ouvre un peu à moi. Aussitôt pensé, qu'il m'annonça la nouvelle importante concernant la destruction de l'artefact. Aucune surprise ne se fige sur mon visage, étant effectivement déjà au courant de cela. Ce qui m'a d'ailleurs, en partie permis d'être un peu libéré de leur méfiance abusive à mon égard. Pour autant, je ne l'interromps pas dans sa course et l'écoute jusqu'au bout. Rassuré, qu'il ne perde pas totalement espoir malgré cette mauvaise nouvelle. Cette lueur étrange, dans son regard, ne me passa d'ailleurs pas inaperçu.

- « Tu ne sais vraiment pas t'arrêter, hum ? »

Quel gâchis, pour un jeune homme son avantage, de ne pas profiter encore un peu de son insouciance. Sachant qu'on subit les soucis et les poids de la vie d'adulte suffisamment longtemps dans toute une vie. Pour autant, je me contente de lui sourire doucement, avant de reprendre plus sérieusement.

- « Bruce, je vois bien que quelque chose a changé en toi. Que s'est-il passé ? Est-ce... en rapport avec ce Jérome ? »


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1247
Date d'inscription : 16/02/2016
Situation amoureuse : En couple avec Selina Kyle
Pour qui j'existe : Selina Kyle , Alfred Pennyworth, Leslie Thompkins,
Ma famille : Alfred mon tuteur, Martha et Thomas Wayne mes parents
avatar
Bruce Wayne
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo Mer 15 Fév - 13:12

There is thunder in our hearts
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Théodore ✧ Bruce


« Plutôt bien oui... En tout cas bien mieux que toi, je suppose. » Me fit-il rappelé, alors que toute la nuit j'ai été la proie de terribles cauchemars. De la mort de mes parents au Narrows à mon  combat contre Jerome Valeska...Mais tout était enfin clair , je savais qui j'étais et je connaissais  la raison de  cette quête acharnée . J'étais  la lueur d'espoir que Gotham attendait...Née des bas fonds de cette  impitoyable ville...Elle m'animait depuis toujours et c'est ce clown qui l'aura fait s'embraser...Oui deux flammes  brûlaient   dans mes yeux.  Un regard pourtant si triste et incertain, mais avec toute l'ambition d'un héro . Je crois bien que toutes mes émotions désormais se consumaient, je passais d'une identité à une autre. Dans ce corps , il n' y avait pas que Bruce Wayne, mais aussi un chevalier noir prêt à défendre sa citée de ces assaillants. A cette idée , un sourire se dessina brièvement sur mes lèvres, j'aimais l'idée d'un guerrier de l'ombre , sans autre loi que de ne jamais rendre justice par la mort.  Les Waynes ont toujours servi de nobles causes tout en se brûlant les mains  , j'allai faire l'inverse de mes  prédécesseurs. Il y aura Bruce , une jeune philanthrope et un justicier de l'ombre, qui comme lui veillera sur les citoyens. « Tu ne sais vraiment pas t'arrêter, hum ? » S'enquit-il , alors que je venais de lui annoncer la destruction de l'artefact et une nouvelle descente au cœur du Whisper Gang pour obtenir des informations sur la Cour des hiboux. D’où notre venu en Ukraine, leur pays d'origine... J'ai toujours été un garçon têtu et acharné. Il m'est impossible de rester sur une échec. Nous connaissons l'existence de cette Cour, il ne tient qu'à nous de la détruire avant qu'elle ne ressert son emprise sur Gotham. « Bruce, je vois bien que quelque chose a changé en toi. Que s'est-il passé ? Est-ce... en rapport avec ce Jérome ? » Je restai un moment silencieux, ne sachant quoi lui répondre , Jérome en était pour beaucoup dans cette transformation, mais il n' y avait pas que lui... Un ensemble de choses  m'avait ou plutôt l'avait forgé. Mais sa naissance, je la devais au Prince héritier du Crime... J'ai changé depuis ce fameux soir au Narrows .. Mais cet affrontement m'a fait réalisé l'homme que j'étais devenu et j'ai enfin trouvé ma vocation. Gotham a besoin  d'une lueur d'espoir. D'un chevalier pour défendre ses opprimés . Voilà des années que je m’entraîne avec Alfred pour me renforcer physiquement et moralement,  et cela ne sera pas en vain...Je vais défendre à ma façon cette ville. Je suis Bruce Wayne et j'ai les moyens de le créer... Mon argent allait me servir à équiper ce nouveau justicier, pour le rendre plus effrayant , si ce n'est invisible. Reste à savoir comment il sera ? Et comment il s’appellera ? Car personne, autre que mon majordome,  sera  que derrière ce masque se cache le  milliardaire Bruce Wayne....Non.. Personne. A cette pensée, mon regard s'assombrit, pas mal de vie pourrait être en danger, en commençant par son alter ego. Ça paraît assez fantasque... Mais je vais devenir cette personne. J'ai d'ailleurs passé le reste de ma nuit à confectionner mon costume. Même ces leçons de couture m'auront été bénéfiques pour cette vocation. Et pour être honnête, j'ai grand espoir que Azrael se batte à ses cotés... Je marquai soudainement une pause, si en moins il avait été connu au publique, la presse l'aurait défini par un nom , mais pour le moment une seule idée me venait en tête plutôt curieuse, mais en moins ce n'était pas dans la banalité. Que Azrael se batte au coté du «  Caped Crusader ». «  Caped Crusader »  n'était pas son  nom définitif mais pour le moment il définissait assez bien  ce jeune justicier, intrépide et loyal qui allait servir Gotham au péril de sa vie. Ensemble nous allons combattre le crime. Il est temps que l'ange de la mort obtienne sa rédemption. Terminai-je avant de me lever et de lui présenter nos deux costumes respectifs. Le mien ressemblait assez à celui de mon héro de jeunesse Zorro.  C'est d'ailleurs en sortant d'une projection «  du masque de Zorro » que mes parents on été assassinés. Comme quoi les moindres détails de ma vie l'ont créé de toute pièce, lui, le «  Caped Crusader ». Glissant vivement ce masque noir sur mon visage, comme pour lui donné un aperçu de ce tout nouveau justicier, je repris. On se met au travaille des ce soir , j'ai une piste concernant le Whisper Gang, ils ont pour habitude de se retrouver dans un bar de la rue Velyka Zhytomyrska. J'ai retrouvé quelque note dans les affaires de Jacob Volk. Un timide sourire étira, soudainement , mes lèvres. Je suis ravis de poursuivre cette aventure avec toi. Ces paroles me venaient directement du cœur et cela se lisait dans mes yeux. Lui aussi en était pour beaucoup dans la naissance du «  Caped Crusader ». Le seul souvenir de Jérome, à sa résurrection, avait été l'ordre de me tuer...Une mission que Galavan, lui avait jadis donné , pour ensuite le tuer et se faire passer pour un héro. Théodore m'avait brisé, mais surtout forgé et pour rien au monde , je pourrai lui en vouloir...Il était une inspiration, un mentor et surtout mon père. Je suis la vengeance, je suis la nuit, je suis le  «  Caped Crusader »  
© Starseed


Batman /le chevalier noir
Peut-être qu'on aime la douleur. Peut-être qu'on est fait comme ça. Parce que sans elle, je ne sais pas, peut-être qu'on ne se sentirait pas vivant. On peut se demander : pourquoi on continue à se taper la tête contre les murs ? Parce que ça fait tellement de bien quand on arrête. «Grey's Anatomy»  


Dernière édition par Bruce Wayne le Jeu 18 Mai - 10:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo Mer 22 Fév - 6:08

There is thunder in our hearts
Batman & Azraël
Bruce Wayne & Théodore Galavan

Je savais dès le départ, que nous n'étions pas venu spécialement en Ukraine, pour passer des vacances tranquilles. Mais je ne pensais pas non plus que l'on s'en prendrait aussi rapidement aux fondations de la Cour. Selon moi, il était beaucoup trop tôt. Cependant, j'allais prendre sur moi pour contenir ma "sagesse" et mes bons conseils. Dans tous les cas, au vu de l'état dans lequel est Bruce, il ne m'écoutera pas et mettra tout en oeuvre pour mettre ses plans à exécution. Avec, ou sans mon aide. Autant que je reste à ses côtés et que j'essaye de faire le nécessaire pour arrondir les angles et le protéger, au cas où. Pour commencer, j'essaye d'en savoir un petit peu plus sur son état d'esprit. Et à mon plus grand soulagement, il se livre à moi et m'affirme que Jérôme est bel et bien en parti responsable de son état. Ce qui n'est pas vraiment pour me surprendre... Pour avoir fréquenté et dompté ce dingue quelques temps. Il n'était simplement pas prévu que lui aussi, revienne à la vie. Attentivement, j'écoute le jeune héritier Wayne et essaye de comprendre ce nouvel état d'esprit, qui semble lui avoir donné un étrange coup de fouet. Au point, de provoquer, un déclic des plus... imprévisible. A bien y comprendre, tous ses malheurs et désillusions qu'il a subit, semblent avoir donné naissance à une seconde personnalité. Non pas comme chez un névrosé, mais comme chez quelqu'un assoiffé de justice. Un frisson traverse mon corps en découvrant cette nouvelle facette, plus sombre, plus forte. Le gamin naïf que j'ai essayé de berner il y a quelques temps, n'est plus. J'y étais sûrement pour quelque chose, j'avais implanté les bases. Mais Jérôme, avait donné le coup de grâce à sa transformation.

Tout ceci... semblait encore assez précipité. Bien que moralement il soit peut être prêt, physiquement certainement pas. Fort heureusement, je suis à ses côtés pour le remplacer dans ce rôle, auquel il n'est pas du tout prêt. Une nouvelle surprise m'attendait encore, lorsqu'il me présenta "nos" deux costumes et m'affirma qu'il voulait Azraël à ses côtés. Il est temps que l'ange de la mort obtienne sa rédemption. Ces mots m'affectèrent en profondeur, tandis que je détourne mon regard transperçant sur nos deux costumes respectif. D'un pas lent, je m'approche du miens et le frôle du bout des doigts. Il était magnifique... Dans les tons noir, blanc et rouge. Les symboles et les coutures qui le composaient, respectaient et représentaient parfaitement la tenue légendaire de l'Ange de la Mort. Mais dans une version... plus sophistiqué et moderne. Celui de Bruce était particulièrement sombre, noir. Son "surnom" était encore assez vague, mais le reste viendrait certainement bien plus tard. Ces costumes, notre alliance... Était le symbole d'une paix inespéré entre deux familles en guerre depuis des décennies. D'un nouvel avenir, d'un nouvel espoir.

Doucement, je pivote vers Bruce. Le regard brillant d'une étrange lueur. J'ai du mal à trouver mes mots. A tel point, que je reste mystérieusement silencieux et le laisse poursuivre. Une forme d'excitation naquis en moi, sachant que dès ce soir, notre duo allait être mis à l'épreuve. D'ailleurs, un sourire déterminé et malicieux étira mes lèvres. Ses mots venaient du cœur et son sentiment était entièrement réciproque. Si j'avais su qu'un jour... Deux grands ennemis comme nous, finiraient par s'unir et se serrer les coudes au point d'en partager la cape et l'épée.

- « J'en suis ravis aussi, Bruce. Et ce sera un honneur pour Azraël, de se liguer aux côtés du « Caped Crusader ». »

Je dépose une main chaleureuse sur son épaule, sur laquelle je fais légèrement pression. Noyant un regard complice, voir même paternel, dans le sien. J'avais acquis sa confiance et lui la mienne, d'une manière totalement imprévisible. Pour une fois, rien n'était calculé ni des suites d'une manipulation pervers et cruelles. A nouveau, je pivote vers mon costume et l'observe attentivement. Une forme de crainte brûle au fond moi, à l'idée de laisser Azraël, reprendre les rennes.

- « Tous tes efforts et ton travail ne seront pas vains. Néanmoins... Il serait préférable que je reste au devant des opérations. Tu n'es pas encore prêt pour tout affronter, ni tout gérer. »

Une pointe d'inquiétude traverse mon timbre de voix, devenu un peu plus sombre. Je ne le sous estime pas, mais veux simplement lui faire comprendre que mon rôle était de veiller sur lui et d'encaisser les coups à sa place, comme un père le ferait pour son propre enfant. Et puis, ce que Jérôme lui a fait subir l'a bien trop affecté émotionnellement parlant. Mais surtout, parce que je suis plus amène à me battre que lui.

- « Le costume est... parfait. »

Je m'imprégnais déjà presque de ce dernier, le fixant, comme envoûté. Avant de me concentrer à nouveau sur Bruce, l'air soudain plus sérieux.

- « Je suppose que tu as déjà un plan ? Si ce n'est même plusieurs... »


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1247
Date d'inscription : 16/02/2016
Situation amoureuse : En couple avec Selina Kyle
Pour qui j'existe : Selina Kyle , Alfred Pennyworth, Leslie Thompkins,
Ma famille : Alfred mon tuteur, Martha et Thomas Wayne mes parents
avatar
Bruce Wayne
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo Lun 6 Mar - 10:27

There is thunder in our hearts
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Théodore ✧ Bruce


 « J'en suis ravis aussi, Bruce. Et ce sera un honneur pour Azraël, de se liguer aux côtés du « Caped Crusader ». A sa réponse , un léger sourire naquit sur mes lèvres . J'étais profondément touché qu'il m'épaule dans ce nouveau tournant de ma vie   , mais voilà que je n'arrive plus à exprimer pleinement mes sentiments  . Une partie de moi était définitivement morte cette nuit là  et cette vocation me demandait à présent d'enfouir le reste de ma personne entant que Bruce Wayne. Implacable, impassible, impartial et juste, voilà qui je devais être sous l'apparence du  «  Caped Crusader ». Plus rien d'autre que «  la justice »ne devait exister, aucune faiblesse ne devait se mettre au travers de cette destinée...Mais pour le moment il serait dangereux  , pour ce nouveau justicier, de faire cavalier seul. Je ne manquais pas pas en courage mais plutôt en expérience.  C'était la première apparition du  «  Caped Crusader » et jamais je n'aurai pu sans la présence de Théodore. A cette réalité , mon regard sur lui s'éclaircit . J'avais une  réelle fascination pour cet homme et son charisme entant que Azrael l'Ange de la Mort m'avait à l'époque bluffé ...Il était l'image même du personnage que je voulais devenir. Rapide, agile, confiant et terrifiant....Car oui les criminels de cette ville devaient me craindre. Mon cœur saigne de l'encre, il n' y avait donc pas la lumière du héros lisse et parfait. On pourrait même dire que je me situe déjà à la limite à ne pas franchir.  
Sa main , venant épouser mon épaule, je lui renvoyai cette même expression de complicité. En plus d’être partenaire , on était père et fils, et ce soir j'avais beaucoup à lui prouver.  « Tous tes efforts et ton travail ne seront pas vains. Néanmoins... Il serait préférable que je reste au devant des opérations. Tu n'es pas encore prêt pour tout affronter, ni tout gérer. »  Il avait raison, cependant sans ma clairvoyance  de pseudo détective on n'en serait pas là.  Chercherait-il à me protéger encore du danger ? Je n'étais plus l'enfant naïf et faible qu'il avait séduit...Cette ville m'avait certes brisé en me prenant  dans la mort mes parents,  mais elle m'avait aussi enseigné le courage de se relever après la chute  .   Faisons comme ça... Lui répondis-je sans préambule, mon regard dans le sien s'intensifiant de plus belle.  Quelque chose de fort s'était créée entre nous,   je ne portais plus le moindre  doute à son égard et en ce qui concerne ses attentions envers moi . « Le costume est... parfait. »  Ajouta-t-il, m'arrachant un nouveau sourire, quelque peu touché par son compliment. Je l'avais confectionné moi-même et à vrai dire, j'en n'étais pas vraiment convaincu , au risque de faire plus carnaval qu'autre chose. « Je suppose que tu as déjà un plan ? Si ce n'est même plusieurs... » Je pris une lourde inspiration et détournant  mes iris bleus sur la fenêtre , déclara d'un ton bref . Pas vraiment non, on va se pointer dans ce bar et se mettre sur leur piste. En espérant bien sur que la Cour des Hiboux nous ait pas déjà devancé.... De nouveau,  mon regard affronta le sien, beaucoup plus grave alors que peut-être, ils étaient déjà mort. Ils sont très puissants , ils ont sans arrêt une longueur d'avance sur nous. Si j'ai pu remonter à cet info, ils en sont amplement capable aussi.  Depuis la destruction de l'artefact , on avait rien de solide contre eux et une partie de moi, redoutait vraiment que ce nouveau plan  puisse aboutir. Rien n'était certain, mais c'était malheureusement notre dernière carte contre cette société secrète. Je vais sûrement te décevoir mais je n'ai aucun plan , je marche à l'instinct  comme d'habitude. Je marquai une pause, puis posant à mon tour une main sur son épaule , repris , le rassurant toutefois sur notre position  car rien n'était joué d'avance . Théodore , on finira par les avoir...Je te le promets. L'espoir brillait de nouveau dans mes yeux  et  c'est sans plus d' explication  que soudain, je me détachai de lui  pour enfin ouvrir, abruptement,  une vieille malle sur ce qui était  nos armes entant que justiciers.
Il y avait donc sa légendaire épée , que j'avais faite réparé et de nombreux gadgets que Lucius Fox m'avait confectionné avec la technologie avancée de la WayneTech. Bien entendu étant plus cadre de mon entreprise, ce travaille avait été fait au cœur même de la cave secrète du manoir. Ma main se refermant sur le pommeau de l'épée, je la soulevais aussitôt , sa lame frôlant mes boomerangs , dans un son métallique. L'arme des St Dumas était d'une beauté à couper le souffle, mais elle n'appartenait qu'à une seule famille.  Je crois que cette épée t'appartient , Azrael. C'est sans ressentir  la crainte qu'il ne finisse son devoir auprès de l'Ordre , que je le lui remis l'arme de l'Ange de la Mort, le regard beaucoup plus dur planté , derechef , dans le sien. Il devait à présent faire honneur à son ancêtre, qui lui défendait la justice de la pointe de cette épée. Toutefois, s'il voulait réellement faire équipe avec le  «  Caped Crusader », la Mort ne devait en aucun cas embrasser nos champs de batailles. En devenant l'homme que je suis aujourd'hui, j'ai fait une promesse envers Gotham, mon majordome et moi-même...Ne jamais tuer au cours de ce combat. Je compte bien stopper la violence , les criminels mais je laisserai la justice jugé de leur sort. Je ne pense pas être en droit de le faire...Une fois que j'aurai revêtu ce costume , je serai aussi un hors la loi. Personne n'était en droit de faire justice seul , même si la cause  demeure noble. Une fois sous l'apparence du «  Caped Crusader », je serai moi aussi jugé de bandit et donc traqué par le GCPD, du moins une fois que ce justicier de la nuit aura fait son apparition à Gotham.
© Starseed


Batman /le chevalier noir
Peut-être qu'on aime la douleur. Peut-être qu'on est fait comme ça. Parce que sans elle, je ne sais pas, peut-être qu'on ne se sentirait pas vivant. On peut se demander : pourquoi on continue à se taper la tête contre les murs ? Parce que ça fait tellement de bien quand on arrête. «Grey's Anatomy»  


Dernière édition par Bruce Wayne le Jeu 18 Mai - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo Mar 21 Mar - 6:17

There is thunder in our hearts
Batman & Azraël
Bruce Wayne & Théodore Galavan

Comme je le craignais un peu, le jeune Wayne ne manque pas de détermination pour se lancer droit dans la gueule du loup, mais ne possède absolument aucun plan. Y allait à l'instinct ? Certes... Cela peut fonctionner quand on est particulièrement expérimenté et sûr de soi. Mais là, ce n'est pas du tout son cas. Pour autant, je me contente d'acquiescer et de cacher au mieux mon inquiétude ainsi que mon pessimisme. Il attendait beaucoup de cette soirée, de moi, de... Nous. Ce nouveau duo, que nous semblons dès à présent, bel et bien formé. Il est encore étrange pour moi, de réaliser ce qu'il en est. Pour autant, j'en suis bizarrement... enchanté. Même fier, de me voir comme un "mentor" et un "père" aux yeux du jeune héritier. Après tout ce chemin et ses épreuves que nous avons partagé, subi et vécu, nous voilà ici. Face à nos costumes, accessoires et un secret respectif. Qui l'aurait cru ? Certainement pas moi, il y a peu de temps encore... Ce garçon ne manque décidément pas de me surprendre. Malgré ma réticence, qui se fait de plus en plus grande au fil des minutes, je continue malgré tout de l'écouter avec attention. Il est clair que la Cour a certainement bien plus d'avance sur nous, je ne me fais aucune illusion là-dessus. Il valait mieux agir comme si, en tout cas. J'acquiesce donc légèrement du menton, afin de confirmer ses dires, cette crainte que nous partageons. Ce fut ensuite au tour de sa main, de venir se poser chaleureusement sur mon épaule. Ce qui me poussa ainsi, à redresser la tête et à confronter son regard. A sa promesse, je souris légèrement. Bien que je ne sois pas très convaincu qu'un jour cela puisse arriver, je suis touché par la volonté et l'espoir qu'y mise Bruce.

- « Moui... On les aura. »

Ma voix se fait quelque peu traînante. Tandis que je récupère progressivement ma posture pleine d'assurance, face à mon costume que je continue d'observer, tandis que Bruce alla ouvrir une vieille malle. Je n'y prête pas très attention sur le coup. Du moins, jusqu'à ce que mes yeux azurés se retrouvent comme naturellement attirés par cette lame, qu'il maintient entre ses mains.  

- « L'épée sacrée des St Dumas. Comment l'as-tu... »

Mon regard se mis à briller d'une intense lueur. Alternant mon attention tantôt sur Bruce, tantôt sur cette magnifique lame, qui signifie tant de choses pour moi et ma famille. Délicatement, je m'empare de l'épée. La caressant de son long et l'admirant. Un frisson me parcourra le corps, me poussant à fermer les yeux quelques secondes. Je suis lié à cette lame depuis toujours, quelques souvenirs se mirent à galoper dans mon esprit... Il est vrai que j'aurai pu profiter de ce moment propice pour accomplir ma mission. Mais... Ce qu'avait fait Bruce, en réparant la véritable épée légendaire de ma famille, scellait officiellement notre "alliance". Reposant mon regard sur lui, j'y démontre clairement toute ma reconnaissance à son égard.  

Suite à cela, j'essaye de reprendre pied à la réalité et fixe plus attentivement Bruce lorsqu'il me fait part des "promesses" qu'il aurait fait envers Gotham, son majordome et lui-même. Ne pas tuer. Hum... Cela me fis quelque peu grincer des dents. C'était son droit et très noble de sa part de penser ainsi et de suivre cette voie. Mais celle-ci ne sera pas la mienne. Qu'il n'attende pas de moi que j'en fasse autant. Il était bien trop jeune et peu expérimenté pour comprendre encore que parfois, il n'y a guère d'autres choix que la mise à mort, pour faire justice et purifier. Je pivote complètement sur moi-même, afin de mieux pouvoir lui faire face.

- « Tes intentions sont respectables, Bruce. Mais ne vas pas trop vite en besogne. Pour l'heure, tu es loin d'être encore prêt pour affronter les ténèbres de Gotham. Mais... » Lentement, je m'avance d'un pas. Les yeux rivés sur lui. - « Je veillerai personnellement à ce que tu le sois. »

Certes, il a visiblement vécu un sacré traumatisme et subi un déclic suite à son affrontement avec Jérome Valeska, mais ce n'était pas suffisant. La criminalité à Gotham, n'est pas seulement puissante et dangereuse, elle est aussi... très fourbe, manipulatrice et tentatrice. Je vois bien que le jeune Bruce, aussi jeune et naïf soit-il encore, vacille sur entre deux limites. Il devait avant tout, devenir intraitable. Se forger une barrière mentale inflexible et impénétrable.

- « Concentrons nous sur nos objectifs de cette nuit. Y aller à l'instinct ne suffira pas. Il nous faut un plan. »

Mon timbre de voix et mon regard se fait autoritaire, mais bienveillant. En bon tacticien que je suis, je sais qu'il est toujours bon de prévoir plusieurs cordes à son arc. Sachant que les choses se passent rarement comme on le prévoit. De plus, je suis là, pour imposer les limites et apaiser l’insouciance de Bruce, un peu trop débordante par moment. Doucement, je fini par croiser les bras et hausse légèrement un sourcil. En gage de bonne volonté, comme preuve que je ne le sous estime pas et que je désir lui laisser sa chance, je le laisse mijoter un plan ou bien une solution envisageable. Cette intervention, en plus d'être sa première, n'étant tout de même pas à prendre à la légère.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1247
Date d'inscription : 16/02/2016
Situation amoureuse : En couple avec Selina Kyle
Pour qui j'existe : Selina Kyle , Alfred Pennyworth, Leslie Thompkins,
Ma famille : Alfred mon tuteur, Martha et Thomas Wayne mes parents
avatar
Bruce Wayne
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo Lun 17 Avr - 12:04

There is thunder in our hearts
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Théodore ✧ Bruce


« L'épée sacrée des St Dumas. Comment l'as-tu... » Face à sa stupéfaction , mes lèvres s'étirèrent d'un sourire. Pour la première fois , je le voyais vraiment heureux  et ce bonheur était tout bonnement communicatif. Son regard basculant de l'épée au mien, je croisai mes bras sur mon torse . L'histoire était longue et difficile à expliquer, mais l'un de mes amis m'avaient demandé à ce que je lui rapporte l'épée de St Dumas en mains propres  ...Un homme d'une extrême sagesse  qui plus est portait un franc respect pour  l'Ange de la Mort  et envers  sa quête de Justice dans ce monde . Un ami précieux a tenu à ce que je la lui  rapporte .... Pour le moment je ne peux rien te dire mais le jour viendra ou tu pourras le remercier à vive voix. L'homme en question était celui qu'on surnomme le Shaman... Un vieillard particulier et mystérieux, qui m' avait   pour ainsi dire offert sa protection contre la Cour des Hiboux. Ses iris brunes de nouveau sur les miennes, je ne pus que lire une certaine reconnaissance et pourtant, sa réparation n'était point sans conditions. « Tes intentions sont respectables, Bruce. Mais ne vas pas trop vite en besogne. Pour l'heure, tu es loin d'être encore prêt pour affronter les ténèbres de Gotham. Mais... »  A sa remarque , je pris instantanément un ton grave. Théodore ne connaissait rien de l'homme que j'étais devenu. Mon combat contre le clown du crime m'avait permis de me définir et ma rencontre avec le Shaman de me construire entant que justicier de l'ombre. Je n'étais plus vraiment le Bruce Wayne de ses souvenirs , bien que je puise ma force dans sa souffrance....
Ce premier rompant la distance entre nous, je continuai à soutenir son regard sans ciller. Je n'avais plus peur de lui, ni même de l'épée tranchante qu'il tenait fermement dans sa main ...J'avais fois en mes capacités , à l'homme extraordinaire que je pouvais être si je m'en  donnais la peine...C'est mon manque confiance en soi  qui jusqu'à présent m'avait tiré vers le bas . « Je veillerai personnellement à ce que tu le sois. » . Et je veillerai personnellement à ce qu'il ne tombe pas de haut. Toutefois j'aimais assez l'idée que Galavan  me protège comme un père. C'est un sentiment de sécurité qu'on ne reçoit pas entant que fils d'un Wayne. Non on n'avait jamais le droit à l'erreur... A ce souvenir, une lueur de tristesse passa en éclair dans mes yeux. La richesse ne peut malheureusement pas acheter  l'affection d'une famille et être l'héritier d'un si grand empire m'avait demandé bon nombres  de sacrifices. Existence doré mais tellement froide, basée sur des disciplines absurdes et sûrement pas à la porté d'un enfant   ... On voulait faire de moi un PDG alors que je rêvais tout simplement d'avoir un chien . Un compagnon de jeu ou vers qui me tourner lorsque tout devenait trop pesant.  « Concentrons nous sur nos objectifs de cette nuit. Y aller à l'instinct ne suffira pas. Il nous faut un plan. » Reprit-il, m'arrachant  aussitôt  de mon sombre passé.  Il n'avait pas l'air satisfait qu'on fonctionne à l'instinct et pourtant, comment aurai-je pu monter de toutes pièces  un plan d'action ? alors que que nous savons rien de ce bar ni même des hommes que nous allons rencontrer là-bas. Je réprimai l'envie de lui répondre de m'acheter une boule cristal pour mes dix huit ans. Au risque de me répéter je n'ai pas de plan. On n'est pas à Gotham et je n'ai aucune information concernant ces hommes . Je marquai , soudainement  une pause puis repris , le ton  plus électrique et les phases s'enchainant comme le bruit mécanique et rythmique d'une locomotive . Et puis , je n'ai pas besoin qu'on me protège  comme ça...Je me suis entraîné dur pour me enhardir et j'ai tous pleins de gadgets … D'une  grande technologie. Nerveusement , j'attrapai une corde de la malle et l'enroulai d'un mouvement répété des deux mains. C'est vrai , ça craint j'ai toujours pas la barbe qui pousse mais  cela ne veut pas dire que je ne suis pas un homme . Tu crois que je te vois pas venir avec ta grosse épée... Je mis deux secondes à réfléchir sur ma dernière phrase qui pouvait être très mal interprétée  et repris, cette fois-ci plus amusé. Je me surpris même à glousser de mes propres bêtises.   Je n'aurai pas du dire les choses comme ça. Enfin tu m'as compris... En-tout cas le jeune Bruce Wayne avait aussi développé un certain sens de l'humour, bien qu'il soit de mauvais goût.   Sérieusement Théodore , si nous voulons que cette collaboration fonctionne . Tu devrais déjà apprendre à me faire confiance. Je me doute bien que tes paroles sont pleines de bonnes attentions et que peut-être je suis trop susceptible...Mais j'ai besoin d'apprendre et surtout de mes erreurs , même si ça se termine dans la raclé du siècle.   Je laissais passer un soupire, puis retirant ce stupide masque de mon visage , renchéris , le ton beaucoup plus adouci. Avec tout ce que le Shaman m'avait enseigné, je regrettais déjà de mettre emporté. Laisses moi te surprendre Théodore . J'ai besoin d’être quelqu'un...Toutes ma vie , je n'ai fait que mordre la poussière et, à présent,  j'ai besoin  de faire mes preuves... De prouver qu'il avait tord sur moi. Sur ces mots, je sentis amèrement des larmes me monté, ce besoin était personnelle et plus important que je ne l'avais imaginé.
© Starseed


Batman /le chevalier noir
Peut-être qu'on aime la douleur. Peut-être qu'on est fait comme ça. Parce que sans elle, je ne sais pas, peut-être qu'on ne se sentirait pas vivant. On peut se demander : pourquoi on continue à se taper la tête contre les murs ? Parce que ça fait tellement de bien quand on arrête. «Grey's Anatomy»  


Dernière édition par Bruce Wayne le Jeu 18 Mai - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo Ven 5 Mai - 4:54

There is thunder in our hearts
Batman & Azraël
Bruce Wayne & Théodore Galavan

C'est sans trop de surprise que je perçois une certaine contrariété s'inscrire progressivement sur le visage du jeune justicier. Il est clair qu'après tout ce que je viens de lui balancer, j'allais avoir droit à une de ces "crises" que font généralement les jeunes de son âge, quand on ne fait ou n'accepte pas bêtement ce qu'ils réclament. Il allait vite comprendre, que malgré que je sois très touché par ses intentions et ses présents, je ne me laisserai pas bercer pour autant. Je ne suis peut-être ni son père, ni son majordome, mais j'ai suffisamment d'expérience pour le mettre en garde et savoir de quoi je parle. Que ça lui plaise ou non. Face à ses premières remarques, je ne peux m'empêcher de rouler des yeux tout en lâchant un discret soupire d'exaspération. Visiblement, il n'a pas tout à fait compris ni saisi où je voulais en venir concernant un éventuel "plan". Ce qui prouve bien, qu'il n'est pas prêt. En plus de son impulsivité mélangé à une pointe de naïveté inouïe. Ne se rend-t-il donc pas compte qu'il a beau avoir tous les gadgets qu'il désire, s'il meurt d'un claquement de doigt, ils lui seront d'aucune utilité. A ce rythme là, son arrogance risque de lui mériter une balle dans le front dès les premières secondes face à ses adversaires. Qui ne sont pas des amateurs, ni des enfants de cœur... Certes, peut-être a-t-il acquis une soit disant expérience aux files des mois ou années, mais n'oublions pas que j'en ai pas vraiment pris connaissance avant aujourd'hui. Alors oui, j'ai tout de même de quoi ressentir une certaine inquiétude. L'une de ses répliques, quelque peu alambiqué, me fit légèrement hausser les sourcils. Me retenant de trop en sourire, mais craquant finalement quand Bruce gloussa, avant de récupérer tout aussi rapidement mon sérieux.

- « Ce que je comprends surtout, c'est que tu es sacrément naïf de croire que tu risques qu'une simple raclée. Il ne s'agit pas là d'un de tes petits entraînements, mais de la dur réalité. Composé de risques bien plus gros et d'imprévus. Au moindre faux pas, tu peux y perdre la vie et tout ce pour quoi tu te seras battu jusqu'à aujourd'hui, n'aura tout simplement servi à rien. »

Lançais-je assez sèchement et clairement. Sa susceptibilité, n'ayant pas sa place en cet instant. Ni ses petites excuses sentimentales. Une technique peut-être assez rude et qui ne va pas lui plaire, mais qu'importe. Il devait comprendre que je ne me contente pas seulement de le protéger, mais surtout de lui ouvrir grandement les yeux.

- « Ce n'est pas à moi d'apprendre à te faire confiance,
mais à toi de mériter la mienne. Tu devrais pourtant le savoir ?
 »

Je penche légèrement ma tête sur le côté, faisant principalement référence à notre "réconciliation". Que j'ai également dû obtenir au mérite. Il ne devrait donc pas avoir trop de difficulté à comprendre où je veux en venir, en toute logique.

- « Je sais que ta vie n'a pas été un long fleuve tranquille, mais si tu penses savoir ce que c'est que de mordre la poussière, tu es très loin du compte. Tu peux me croire... »

Tandis que je repose doucement l'épée, je me rapproche du jeune Wayne, le regard encore plus grave qu'auparavant. Sa conclusion, me déplaisant quelque peu.

- « C'est envers toi-même et à personne d'autre, que tu dois faire tes preuves. Tu m'as bien compris ? »

Je le fixe non sans une certaine intensité, déterminé à ce que le message lui rentre bien en tête. S'il part en plus sur le principe de prouver quoi que ce soit à un clown sociopathe, qui lui a volontairement mis toutes ces choses en tête, pour qu'il aille justement se faire tuer bêtement. C'est qu'il n'a rien compris et est bien plus faible d'esprit que je le pensais...


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1247
Date d'inscription : 16/02/2016
Situation amoureuse : En couple avec Selina Kyle
Pour qui j'existe : Selina Kyle , Alfred Pennyworth, Leslie Thompkins,
Ma famille : Alfred mon tuteur, Martha et Thomas Wayne mes parents
avatar
Bruce Wayne
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo Jeu 18 Mai - 10:50

There is thunder in our hearts
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Théodore ✧ Bruce


« Ce que je comprends surtout, c'est que tu es sacrément naïf de croire que tu risques qu'une simple raclée. Il ne s'agit pas là d'un de tes petits entraînements, mais de la dur réalité. Composé de risques bien plus gros et d'imprévus. »  Me fit-il remarquer, alors que je balayai mes premières larmes d'un passage  bref de la main.  Théodore n'était pas dans le faux et    bien que cela m'était difficile à accepter  , j'étais toujours , à ses yeux,  une personne naïve, impulsive et  faible.. Ce petit garçon rongé par la colère et la culpabilité depuis la mort de ses parents . Je pris une profonde inspiration, mon regard rougi se dérobant alors qu'il poursuivait assez sèchement son point de vue sur la question. «  Au moindre faux pas, tu peux y perdre la vie et tout ce pour quoi tu te seras battu jusqu'à aujourd'hui, n'aura tout simplement servi à rien. »Mon cœur s'était contracté durement dans ma poitrine, perdre qui ? Perdre quoi ? Plus rien ne  me rattachait à la vie, plus rien d'autre que ce désir de vérité qui m'anime depuis le début. « Ce n'est pas à moi d'apprendre à te faire confiance,mais à toi de mériter la mienne. Tu devrais pourtant le savoir ?  S'enquit-il, sans obtenir la moindre réponse de ma part. Mon esprit était littéralement absent, à vrai dire je n'en pouvais plus de l'entendre me parler comme ci que la vie ne m'avait rien enseigné. Théodore avait tenté de me tuer dans le passé et c'était encore à moi de recevoir sa confiance. « Je sais que ta vie n'a pas été un long fleuve tranquille, mais si tu penses savoir ce que c'est que de mordre la poussière, tu es très loin du compte. Tu peux me croire... » Mon  regard bleu de nouveau se braqua sur lui , le défiant un moment ,  avant que je ne me remette à prendre des gadgets qui me seront utiles pour la suite. Mon cœur était en lambeau , et ses remarques n'étaient franchement pas les bienvenues...Il ne connaissait rien de moi et de ma vie...Rien du tout.  « C'est envers toi-même et à personne d'autre, que tu dois faire tes preuves. Tu m'as bien compris ? »   Termina t-il, son regard sur le mien devenant plus assistant . Tout ce que j'avais seulement  retenu de son discourt c'était que j'étais personne. Tu me connais pas Théodore ... Lâchai-je d'un souffle. Je ne sais même pas si tu t'es déjà intéressé à moi  comme je le fais avec toi. Je marquai un silence, hésitant un moment à poursuivre sur le reste de mes sentiments . C'est très gentil de ta part d'essayer de me faire raisonner. Mais il y a une chose que tu dois surtout savoir. C'est que la mort je ne la crains pas , elle est devenu pour moi une option. Je suis malheureux , tous les jours un peu plus mais je garde la tête haute avec l'espoir qu'un jour tout ça se dissipe... Que le bonheur vienne frapper à ma porte ..Il était venu mais de manière très  éphémère. Bien évidemment , je parlais de Selina Kyle...Mon coeur, à cet instant , était saisis de douleur et je sentais tout mon être se faiblir de cette perte... Je la pleurai intérieurement et en silence, et toute ma tristesse se lisait comme dans un livre ouvert à travers les fenêtres de mon âme.   Je fais le fier,  mais je souffre éperdument de son absence, de cet haine qu'elle me voue à présent. J'avais de nombreux projets pour nous. Cependant Selina ne m'aimait pas assez pour réussir à me pardonner. Elles sont malheureusement  comme ça mes relations , j'aime les gens bien plus qu'il ne m'aimeront et à chaque fois , je ressorts de cet amour dans état lamentable. De nouveau, je sentis des larmes me monter, mais que cette fois-ci je laissai s'échapper sans la moindre retenue, après tout ce que je venais de lui dire , je n'avais plus à jouer les super héros...Toute-façon je n'en suis pas un et je le serai jamais. Je m'excuse toutefois de mettre emporté , c'était déplacé  de ma part et tu n'as pas à subir mes états d’âmes. Je laissai échapper un autre soupire et renchéris  sur la mission de ce soir, histoire de me concentrer sur autre chose , car il fallait vraiment que je reporte toute mon attention avant de fléchir. J'apprenais ,tout doucement, à affronter la douleur avec la ligue Shadow, et cette confusion dans mon esprit n'aura jamais du exister...Que m'arrivait-il encore ? Pourquoi cette soudaine perte de contrôle ? Je ne me reconnaissais plus... perdu  comme un enfant dans ce sombre et  étroit couloir que constituait, à présent,  ce nouveau tourment .... Voyons pour échafauder un plan ensemble. Lui déclarai-je alors, bien que toute ma concentration était absente. Une partie de moi avait malheureusement disparu ce jour là....Cette lumière qui venait par moment à m'arracher des ténèbres, sans Selina ...Je ne sais pas, je suis plus mort que vivant. A la seconde ou nos regards se sont croisés et  pour la toute première fois, j'avais compris que c'était elle et pas une autre...Encore aujourd'hui mon cœur blessé par ses mots et par ses coups, était emprisonné dans sa paume dans l'attente de son retour. As tu déjà aimé quelqu'un ? Je veux dire au point que son absence t’empêches de respirer...De ne plus pouvoir réfléchir si ce n'est vivre comme autrefois. Pourquoi s'attacher si c'est pour à chaque fois souffrir...L'amour m'a tout l'air d'une malédiction par moment. J'ai essayé de la protéger parce que c'était en mon devoir mais d'une manière que j'ai encore du mal à comprendre je l'ai blessé. Comment pourrais je m'accepter après ça ? La seule image de moi que je renvois c'est celle d'une personne seule et qui cherche vraiment à l’être en faisant n'importe quoi... Je marquai une pause,le temps de ravaler mes larmes  et repris, le battement cardiaque de plus en plus lourd et pénible. J'étais étrangement angoissé par la solitude. Je ne pensais pas ressentir de nouveau cette solitude , pas depuis l'enterrement de mes parents. Le plus dur dans tout ça, c'est que tu as raison, je ne serai jamais quelqu'un en étant comme ça, je vais littéralement droit dans le mur. Je cours encore à l'aveuglette dans le labyrinthe de mon esprit et ce n'est pas ce que.... Je me stoppai brusquement, réalisant que je ne pouvais pas lui parler du Shaman, de la ligue Shadow et surtout pas de Ra's Al Ghul, il ne comprendrait pas pourquoi je suis un groupe d' assassins en collaboration avec la Cour des Hiboux...Aussi paradoxal que cela puisse être, ils allaient m'aider à devenir le protecteur de Gotham.
© Starseed


Batman /le chevalier noir
Peut-être qu'on aime la douleur. Peut-être qu'on est fait comme ça. Parce que sans elle, je ne sais pas, peut-être qu'on ne se sentirait pas vivant. On peut se demander : pourquoi on continue à se taper la tête contre les murs ? Parce que ça fait tellement de bien quand on arrête. «Grey's Anatomy»  


Dernière édition par Bruce Wayne le Ven 14 Juil - 6:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo Ven 30 Juin - 16:40

There is thunder in our hearts
Batman & Azraël
Bruce Wayne & Théodore Galavan

Je n'y suis pas allé de main mort avec lui, mais c'est toujours de cette façon que j'ai procédé et c'est également de cette manière que l'on m'a enseigné les choses. Si ce n'est même, d'une manière encore moins délicate. Mais là n'était pas l'objectif de mes agissements. Pour une fois, je tiens simplement à ce qu'il ne se fasse pas tuer et par la même occasion, moi non plus. Être mort deux fois est amplement suffisant à mon goût. Quoi qu'il en soit, il est évident que notre jeune justicier n'a plus l'habitude de se faire sermonner de la sorte. Au point qu'il va jusqu'à m'accuser de ne pas le connaître. Pourtant, jusqu'à preuve du contraire, j'en ai toujours su bien plus à son sujet et sur l'ensemble de sa famille, que lui-même n'en sait. C'est donc non sans mal, que j'exprime une certaine perplexité face à ses répliques digne d'un enfant martyre. Pour autant, je prends mon mal en patience et continue de l'écouter. Au moins le temps que mes paroles fassent écho dans son esprit. Lorsque je comprends qu'il commence à s'aventurer sur le domaine de l'amour, je soupire discrètement et relâche mes épaules. Il manquait plus que ça... Comme si c'était le moment parfait pour en discuter. Néanmoins, une fois encore, je l'écoute. Si cela peut me permettre de le comprendre un peu mieux et si cela peut le libérer d'un poids qui lui permettra ensuite d'avancer... Ce qui semble fonctionner au moment où je sens sa tension redescendre progressivement et qu'il décide enfin de s'affairer à des choses bien plus importantes. J'acquiesce doucement, lorsqu'il m'invite à échafauder un plan à ses côtés. Mais comme je le craignais, son esprit n'est pas encore totalement dans la partie. Et le voilà aussitôt de retour dans ses songes. Dans lesquels il arrive d'ailleurs finalement à m'y plonger également.

Si j'ai déjà aimé quelqu'un au point que son absence m'empêche de respirer ? Oh ça oui... Sauf qu'en ce qui me concerne, il y avait là un énorme problème supplémentaire : c'est qu'il s'agit de ma sœur. En somme, des sentiments que je devrais pas ressentir si j'étais un individu normalement constitué. Un péché. Une interdiction... Que je me suis efforcé de refouler durant bien longtemps, pour au final, sauter le pas avec elle. Il nous aura fallut du temps pour assumer nos sentiments et assouvir notre désir mutuel. Je baisse donc quelques instants les yeux, afin de préserver cette petite gène qui y scintille avec ferveur. J'hésite un instant, à me confier à lui. Mais peut-être est-ce la seule solution pour l'extirper de ce barrage mental qui l'empêche d'avancer et d'évoluer comme il le devrait. Lentement, je fini par planter à nouveau mon regard transperçant dans le sien. Acquiesçant avec pudeur à ses mots et à son interrogation.

- « Aussi surprenant que cela puisse paraître... Oui, j'ai déjà aimé. Et ce cœur si froid qui bat encore dans ma poitrine, aime encore. Sauf qu'en ce qui me concerne, cet amour en plus du sentiment en lui même, m'étais interdit. »

C'est assez tristement, qu'un petit rictus étire la bordure de mes lèvres. Evidemment, je n'allais pas lui préciser qu'il s'agit de Tabitha, ma sœur. Je n'ai jamais souffert de l'Amour en lui-même, que lui n'en souffre déjà à son âge très peu avancé. Car j'avais bien d'autres priorités et d'autres passions. Comme le pouvoir, l'argent et la notoriété. Suivi ensuite de la vengeance...

- « L'Amour peut être une force, comme une faiblesse. Mais il ne faut pas en faire une priorité. Tu es jeune, tu n'as pas fini d'en découdre à ce sujet. Je ne vais pas te mentir, Bruce, mais bien trop souvent... Ce sont les personnes exceptionnelles, qui sont cernés par la solitude. Et il n'y a guère trop le choix, que de s'adapter à elle. »

J'essaye de capter à nouveau son regard, souriant tristement à ces mots plus que réaliste. J'avais beau être un maître en l'art de la manipulation, celle-ci n'est purement volontaire et contrôlé. Car en temps réel, je suis la franchise incarné. Que ce soit pour vomir des vérités blessantes et ignobles aux visages des autres ou donner envie à quelqu'un de peu de valeur -à mes yeux- de se suicider... Ou bien, pour faire battre le cœur de quelqu'un. Mais ça, c'est plus rare.

- « Tu as tout de même ton majordome. Et puis... Moi. Enfin, même si je ne te connais peut-être pas encore intégralement, je peux au moins essayer de t'empêcher de te manger du mur. »

Penchant légèrement ma tête sur le côté, un petit sourire presque amusé étire mes lèvres. Avant de froncer légèrement les sourcils, intrigué par ce blocage que semble soudainement ressentir Bruce. Le genre de réaction, de quelqu'un qui cache un secret.

- « Ce n'est pas ce que... Quoi ? »

Lui demandais-je doucement. Je n'avais pas l'intention de l'obliger à parler. Je zyeute d'ailleurs furtivement ma montre. Nous n'avions plus beaucoup de temps pour préparer un plan d'infiltration et d'attaque.

- « Tu n'es pas obligé de tout me dire... Du moment que ce n'est pas quelque chose qui risque de nous mettre en péril. »


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1247
Date d'inscription : 16/02/2016
Situation amoureuse : En couple avec Selina Kyle
Pour qui j'existe : Selina Kyle , Alfred Pennyworth, Leslie Thompkins,
Ma famille : Alfred mon tuteur, Martha et Thomas Wayne mes parents
avatar
Bruce Wayne
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo Ven 14 Juil - 7:59

There is thunder in our hearts
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Théodore ✧ Bruce


S'attacher pour finalement se retrouver encore plus seul. Aimer à la folie pour en sortir brisé, petit et vulnérable...Tout le monde parle de l'amour comme le plus beau des sentiments , mais à preuve du contraire, il ne fait que nous tourmenter et nous laisser dans un état proche de la mort ...Avec un lot de souvenirs dont il faudra faire le deuil pour avancer. Il y a quelque semaines en arrière,  je pensais que son arrivé dans ma vie était synonyme de  libération : que plus jamais je serai assiégé par mes peines et que plus jamais mon sourire se perdra dans les tréfonds de la  douleur. Mais à présent, je ne suis plus enclin à croire à quoi que ce soit. Sauf peut-être à la solitude , en moins avec elle il n' y a pas d'entourloupe, d'illusion et de fausse déclaration. La déception est incontestablement le pire sentiment que nous puissions  rencontrer au détour de l'amour. La confiance est perdue, le cœur fendu en deux et tout nous semble difficile à atteindre. On est vivant mais prisonnier du stade final....On ne se reconnaît plus, on respire dans un monde sans soleil où l'ombre habille intégralement  notre être . C'est un aller  sans la possibilité d'un  retour, car une fois qu'on a atteint les limbes de l'amour , il n' y a plus qu'à se débattre encore ...Et encore pour ne pas se noyer de nos propres larmes. « Aussi surprenant que cela puisse paraître... Oui, j'ai déjà aimé. Et ce cœur si froid qui bat encore dans ma poitrine, aime encore. Sauf qu'en ce qui me concerne, cet amour en plus du sentiment en lui même, m'étais interdit. »  A cette réponse, la surprise se peignit sur mon visage. Cette histoire m'avait tout l'air d’être récente, peut-être même actuelle , qui aurait pu croire que derrière cette forteresse inébranlable  se cachait un homme capable  d'aimer... Comme quoi c'est un sentiment dangereux  qui n'épargne personne. « L'Amour peut être une force, comme une faiblesse. Mais il ne faut pas en faire une priorité. Tu es jeune, tu n'as pas fini d'en découdre à ce sujet. Je ne vais pas te mentir, Bruce, mais bien trop souvent... Ce sont les personnes exceptionnelles, qui sont cernés par la solitude. Et il n'y a guère trop le choix, que de s'adapter à elle. » Ajouta-t-il alors que mon regard se déroba, incapable de rester neutre, de ne pas m'écorcher à ses mots. Théodore avait amplement raison, sauf qu'il m'était impossible d'en puiser une quelconque force de cette expérience...Mais le jour viendra où je trouverai de nouveau le courage de me relever et ça s'en que je m'y force. Notre vie ne devrait jamais dépendre d'une autre, non ...Il ne tient qu'à nous d'en faire une traversée solitaire.  Son regard , cherchant le mien, je remontai progressivement  mes iris bleus à la hauteur des siens. Mon cœur , à cet instant,  battait à tout rompre dans ma poitrine . J'étais l'unique instigateur de cette conversation, mais je ne me sentais pas de taille à la poursuivre .  D'ailleurs des larmes ne tardèrent pas à se présenter à mes paupières inférieures, menaçant alors de s'écouler nonobstant cette fierté sur mon visage   que je tenais à conserver.   « Tu as tout de même ton majordome. Et puis... Moi. Enfin, même si je ne te connais peut-être pas encore intégralement, je peux au moins essayer de t'empêcher de te manger du mur. »  Mon regard toujours harponné au sien  s'intensifia . Je ne m'étais vraiment pas attendu à ça, même de la bouche de l'un des plus grands manipulateurs de Gotham. Deux ans en arrière, j'aurai sans doute plongé dans ses bras pour une étreinte, mais....Beaucoup de choses avaient malheureusement changé et c'est avec douleur que je m'étais rendu compte que peu de personnes que nous serrions , étaient véritablement des amis. « Ce n'est pas ce que... Quoi ? » S'enquit-il alors que je m'étais tus brusquement sur ma relation avec la Ligue des Ombres. Il m'était définitivement interdit d'en parler. « Tu n'es pas obligé de tout me dire... Du moment que ce n'est pas quelque chose qui risque de nous mettre en péril. »  Je marquai une hésitation, qui se solda sur un soupire puis finis par répondre  le plus sincèrement possible. Si il était possible pour moi d'en parler , crois moi que je le ferai. En-tout cas , c'est avec certitude que je peux t'affirmer que cela ne va pas nuire notre mission. Lui renvoyant timidement son sourire, cette étrange douceur qui m'offrait soudainement, j’enchaînai.  J'apprécie beaucoup tout ce que tu fais pour moi.  Que tu sois là.... Et je le serai en retour. Mais je crois qu'il est nécessaire que j’apprenne à vivre avec cette solitude. Il est même préférable  que je rompe toutes mes relations... J'arrive plus à  croire , je ne suis donc plus un enfant qu'on peut  bercer d'illusions.  Je ne sais pas c'est complètement mort à l'intérieur de moi. Je marquai une pause , brisant soudainement notre intimité pour venir me poster à la fenêtre ou un soleil pale naissait sur l'horizon. Le Conseil de la Cour des hiboux est décimé ... Lui appris-je sans me retourner. Mon regard bleu braqué sur cette ville qui était d'un calme perturbant.   J'étais là quand  on les a égorgé .. Ça m'a choqué  sur l’instant mais une fois sorti de la pièce , j'ai souri. Sur l'échelle du complot contre mes parents, ils sont au sommet . Ça m'a donc fait plaisir de les voir tous mourir, tomber les un après les autres comme des rats qu'on aurait empoisonné. La façon dont je m'exprimais , on pouvait en déduire que je savourais encore ce moment mais que parallèlement cet attitude me terrorisait...Bien qu'au départ, ma vengeance aurait du se finir dans un bain de sang, mais face à Malone : à l'homme tourmenté qui se cachait derrière ce statut d'assassin , je n'ai jamais pu tirer... Non, je ressentais comme de la pitié envers  mes ennemis. Chacun d'entre eux ,  portait un justificatif émotionnel valable pour passer à de sombres actes et aussi improbable que cela puisse etre, il m'arrivait à les comprendre mieux que quiconque. La société secrète est encore debout mais très affaiblie par cette trahison. J'ai contribué à leur chute et j'ai bénéficié de l'apprentissage d'un Talon. Ils m'ont retenu prisonnier et....Ils m'ont pris toute mon humanité  pour que je deviens un vrai assassin . De nouveau, je me tournai face à lui, un regard incertain perdu dans le sien.   La Cour ne t'a jamais fait confiance , c'est pour cela que tu ignores tout de cette vérité. C'est assez confus comme explication mais retient qu'une chose, c'est que ces personnes sont autant des ennemis que des alliés , c'est l'un d'eux qui a d'ailleurs réparé ton épée , et comme moi tes capacités au combat les intéressent.  Ra's Al Ghul aspirait  à un monde parfait , que seul   l'Ange de la Mort était véritablement en mesure de lui offrir.  
© Starseed


Batman /le chevalier noir
Peut-être qu'on aime la douleur. Peut-être qu'on est fait comme ça. Parce que sans elle, je ne sais pas, peut-être qu'on ne se sentirait pas vivant. On peut se demander : pourquoi on continue à se taper la tête contre les murs ? Parce que ça fait tellement de bien quand on arrête. «Grey's Anatomy»  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: There is thunder in our hearts Feat Théo

Revenir en haut Aller en bas
 

There is thunder in our hearts Feat Théo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mira ⚖ thunder in our hearts
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Où lire Pandora hearts?
» Où regarder l'anime de Pandora hearts?
» Fiche de Pandora Hearts Abyss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham: Rise of the Villains ::  :: Zone des membres :: Archives-