Partagez | 
 

 To pretend be a god, or be one.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 223
Date d'inscription : 07/02/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : Pour Nous
Ma famille : Néant
avatar
June Moone/Encantadora
MessageSujet: To pretend be a god, or be one. Ven 17 Fév - 20:08

To pretend be a god, or be one.

L'eau était glacée. Ma peau avait progressivement pris une teinte bleutée et je frissonnais. J'étais incapable de déterminer depuis combien de temps je trempais dans cette baignoire d'eau noire d'où émergeait des herbes hautes. La salle de bain était lugubre. Partout dans la pièce, des pentacles, des symboles noirs semblaient comme être sortis des murs: un véritable décor de film d'horreur. Je n'osais pas bouger ou plutôt, je ne pouvais pas bouger. Depuis cette fameuse nuit, je n'étais plus maître de mon corps, de mon esprit. Sa voix résonnait, encore et encore à chaque seconde dans ma tête.

Laisse-moi nous réchauffer...

La sensation était indescriptible. J'étais elle et elle était moi. Ses pensées circulaient dans ma tête et se mêlaient aux miennes. Nous étions comme deux pilotes aux commandes d'un même corps, mais nous ne nous entendions pas. Elle m'empêchait de vivre, je l'empêchais d'accomplir ses sombres desseins, nous survivions toutes deux. Un consensus tacite avait tout de même émergé concernant notre sécurité. Fermant donc les yeux l'espace d'un instant, je sentis la chaleur s'échapper de mes extrémités et se diffuser dans l'eau. L'instant suivant, la température du bain était devenue des plus agréables.

Laisse-moi nous guider...

Je savais ce qu'il allait advenir si je la laissais nous guider. Je pouvais le voir: des flammes, du sang, de la cruauté, la soumission ou la mort. Je devais lui opposer ma vision positive et pacifique de la vie, y croire, davantage par nécessité que par conviction. Je tenais l'allumette à bout de bras au-dessus de la mèche et je devais tenir bon, pour le salut de mon âme mais aussi pour celui de l’humanité.

Jamais

Dans un sens, je me découvrais une force de volonté que je n'aurais jamais soupçonné. Je me sentais capable de tenir tête à une entité que je savais surnaturelle. Elle savait tout de moi mais je savais également tout d'elle, de son émergence jusqu'à sa chute. Un hôte servile. C'est tout ce dont elle avait besoin après son emprisonnement dans cette statuette de pierre. Son corps avait été anéanti. Il lui en fallait un nouveau.

................................................

L'eau s'était de nouveau refroidit. Plusieurs heures s'étaient écoulées sans que rien ne bouge sinon la taille des herbes hautes. Mais enfin, je me décidai à sortir de l'eau comme le désirait Encantadora depuis longtemps déjà.

Nous sommes seules...

Levant la tête vers le miroir, je pus y entrevoir le reflet de l'ancienne Déesse qui me foudroyait du regard comme à son habitude.

Nous devons le rester... je sais ce que tu manigances.

Le sourire mauvais d'Encantadora en disait long sur ses intentions. Cette situation lui déplaisait autant qu'à moi. Ne pas être libre de ses mouvements, ne pas pouvoir conserver le moindre secret.

Tu ne veux plus être seule... je le sais... laisse moi guider quelqu'un jusqu'à nous.

Prenant ma tête dans mes mains, je tentai de résister à la nouvelle attaque de la magicienne au prix d'un très douloureux mal de crâne. Sa voix résonna dans mon esprit, encore et encore m'arrachant des larmes silencieuses. Mais brusquement, tout cessa. Surprise, mon regard se dirigea vers le miroir pour y découvrir mon reflet, néanmoins mon cœur se serra lorsque je découvris que ce n'était plus avec mes yeux que je me voyais. Encantadora était aux commandes du corps et je voyais à travers ses yeux.

Que comptes-tu faire ?

La magicienne fit quelques pas dans la pièce, faisant tinter les multiples bijoux, chaînes et bracelets qui parsemaient son corps.

Nous faire connaître au monde... nous ne serons plus seules.

Penchant légèrement la tête sur le côté tout en tendant lentement la main, Encantadora fit appel à sa magie et brouilla le reflet du miroir avant de venir se placer devant lui. Un instant plus tard, je pus voir des centaines, des milliers de visages. J'en reconnus quelques-uns. Eux aussi aperçurent l'ancienne Déesse et eurent tous un mouvement de recul, quand ils ne s'enfuirent pas directement.

Stop...Stop...STOP !

Le reflet du miroir redevint net et je pus à nouveau voir celui de la magicienne. Un bref coup d’œil vers mes bras m'informa que je venais de reprendre le contrôle de mon corps. Malheureusement, le mal avait été fait. Lentement, je retournai jusqu'à la baignoire pour me replonger dans l'eau glacée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 214
Date d'inscription : 31/08/2016
Situation amoureuse : Veuf
Pour qui j'existe : Je ne sais pas encore
Ma famille : M'yri'ah (femme, décédée) - K'hym (fille, décédée) - Ma'alefa'ak / Malefic (frère jumeau) - M'yrnn J'onzz (père, décédé) - Sha'sheen J'onzz (mère, décédée) - D'all (beau-père, décédé) - J'ahrl J'onzz (ancêtre, décédé)
avatar
John Jones /J'onn J'onzz
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one. Lun 20 Fév - 9:26


   
To pretend be a god, or be one.
June Moone/Encantadora &Martian Manhunter

   
   
Cette voix, ce n'était pas la première fois que je l'entendais. Elles étaient deux à se disputer le même corps . L'une était humaine et l'autre une entité mystérieuse, d'une force égale à la mienne ou peut-être plus...Sa puissance, je la ressentais mais il m'était impossible  d'évaluer son intensité.  Je ne serais même dire si cette  chose est bonne ou mauvaise, bien des fois j'avais essayé de m'immiscer dans son esprit , mais son  immense pouvoir m’empêchait de lire quoi que ce soit...Qui était-elle ? Et quelles étaient ses attentions envers ce monde ? La planète Terre m'avait adopté et je faisais tout mon possible pour la protéger du danger, chose que je n'ai pu faire pour Ma'aleca'andra /Mars .A cette pensée, une lueur de tristesse passa en éclair dans mes yeux . Il ne se passe pas un jour sans que je ne songe à ma femme M'yri'ah  et à ma fille K'hym , tous deux mortes brûlées  dans l'invasion des Martiens Blancs. Leurs cries ne cessent d'ailleurs de me hanter...Quoi que je pourrai accomplir de bien sur cette planète, rien ne pourra faire taire ma culpabilité. Celle de n'avoir pu combattre au coté de mon peuple, et d'avoir su affronté mon frère jumeau Ma'alefa'ak . Après qu'il est violé mentalement ma femme et assassiné notre mère , j'aurai du faire justice seul et le tuer de mes propres mains. J'onn J'onzz   est-ce que tout va bien ? Me demanda , le Dr Fate, alors qu'instinctivement mon regard s'était posé sur la planète rouge, qui brillait en une simple étoile . J'entends de nouveau cette voix. Lui répondis-je, détournant aussitôt mon regard rouge et lumineux, vers lui. L'humaine essaye de résister , mais l'entité qui occupe son corps est bien trop puissante. Elle était plus vieille que moi et sa puissance venait d'une magie ancestrale , comme celle du casque d'or  du Dr Fate. Je ne sais si mes capacités martiennes pourraient en venir à bout, mais cette enchanteresse devait être neutralisée avant qu'un mal bien plus puissant n'arrive à user de son pouvoir.   Je vais de nouveau me servir de mon pouvoir de télépathie. Afin de la localiser et de tenter une première approche. Lui annonçai-je avant de fermer les yeux et de me concentrer sur toutes ses pensées qui envahissaient des alors  mon esprit. Très bien, mais protèges ton esprit...On ignore encore tout d'elle et de ses capacités. M'avertit le Dr Fate avant de m'imiter, le pouvoir de Nabu enhardissant mon don martien pour les localiser. « Que comptes-tu faire ? » « Nous faire connaître au monde... nous ne serons plus seules. » Je fronçai les sourcilles,renforçant ce lien télépathique Sa voix  m'était désormais  plus distincte, mais son esprit toujours fermé  . De nouveau j'avais heurté sa  barrière mentale, la magicienne m'avait senti comme je le pouvais a cet instant ...Était-ce une sorte d'invitation à les rejoindre ? Sans plus attendre je disparus du QG pour réapparaître dans cet appartement , plus précisément dans sa salle de bain.  Des symboles étranges ornaient ses murs et de longues herbes s'échappaient de la baignoire. Une femme y baignait dans une eau noir comme de l'encre.... Était-ce l'humaine ou la magicienne ? Je suis J'onn J'onzz  . Me présentai-je alors, plongeant un regard rassurant dans le sien. Les traits de son visage étaient fatigués, cette lutte devait durer depuis un moment. On me surnomme le dernier fils de Mars. Ajoutai-je , de façon télépathique et à l'attention de l'entité, dont je sentais l'énergie. Je ne viens pas pour vous combattre , mais vous comprendre...J'aimerai vous aider. L'humain est faible et la dispute de ce corps pourrait bien la tuer. Les battements de son cœur était rapide, avait-elle peur de la magicienne ? Je ne savais pas qui elle était mais j'allais faire mon possible pour tout rééquilibrer. Me penchant de nouveau vers la jeune femme, je lui tendis une main pour l'inviter à sortir de cette eau sale et froide, elle était en compagnie du Martian Manhunter et de ce fait elle ne risquait plus rien. Rien n'est plus pure que les attentions d'un martien vert... Ne craignez rien, j'ai entendu votre voix et je suis venu vous aider. Cette fois-ci je m'adressai à l'humaine , le ton doux et bienveillant...  


   
AVENGEDINCHAINS


 
Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 07/02/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : Pour Nous
Ma famille : Néant
avatar
June Moone/Encantadora
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one. Lun 20 Fév - 12:57

To pretend be a god, or be one. Demeurer à jamais dans cette salle de bain à flotter dans cette eau noire ? Quand la notion du temps nous échappait, il était plus facile d'envisager certaines perspective. Isolées de tout, nous ne pouvions faire de mal à personne. Occupée à me maintenir en vie en réchauffant régulièrement la baignoire, la magicienne ne pouvait accomplir ses sombres desseins. Mais tout ceci, elle le savait, nous le savions. Son esprit était plus fort que le mien, même si je parvenais à résister le plus souvent. Tant que je restais aux commandes de mon corps, il ne pouvait rien arriver.

-------------------------------------

Néanmoins, j'avais perdu le contrôle. Quelques secondes, à peine une minute, mais le mal avait été fait. Tout Gotham avait pu nous voir à travers le miroir. Ce mauvais tour n'aurait que peu d'impact sur le tout-venant, sinon leur faire voir qui serait bientôt susceptible de les soumettre ou de les détruire. Malheureusement, Gotham mais aussi le monde n'étaient pas habitées que par des tout-venant. Des êtres surnaturels surveillaient la Terre. Encantadora me l'avait montré. Dotés de pouvoirs fabuleux, ils ne pourraient résister à une telle invitation. Nous le savions...

Il a mordu...

Qui ?

Comme pour donner raison à Encantadora et me répondre, un être apparut brusquement dans la salle de bain. Imposant, la peau verte et vêtu d'une sorte d'armure, il semblait tout droit sorti d'une bande dessiné pour adolescent. Sans attendre, il se présenta: J'onn J'onzz mais aussi télépathiquement.

Le dernier fils de Mars.

Un Martien ?

L'Univers n'est-il pas merveilleux ? Ignore-t-il que nos esprits ne font qu'un ?

La magicienne ouvrait notre esprit à cette nouvelle voix. Deux voix qui résonnaient désormais dans ma tête. Mais étrangement, cela ne me déplaisait pas. Cela amenait du changement.

Je ne viens pas pour vous combattre, mais vous comprendre... J'aimerais vous aider.

Il s'adresse encore à moi. M'aider ? Me comprendre ? Il essaye de forcer notre esprit depuis des jours. Il me craint comme tout le monde me craindra bientôt. C'est toi qu'il veut aider.

Sur le point d'ouvrir la bouche, je sentis les muscles de ma mâchoire se raidirent. La magicienne m'empêchait de parler. Mon cœur battait rapidement. Ne plus être maitre de son corps était une terrifiante sensation.

Ne craignez rien, j'ai entendu votre voix et je suis venu vous aider.

Le ton était doux et bienveillant. Je tendis ma main vers le Martien mais je réalisai bien trop tard qu'Encantadora m'y aidait. Usant de toutes mes forces pour la reculer, je subis une nouvelle attaque de la magicienne. L'obscurité s'empara de la pièce un bref instant et elle apparut comme par magie face au Martien. Voyant à travers ses yeux, je la vis saisir la main de l'homme vert. Forçant mon esprit, je tentai de prévenir toute action hostile. S'amusant de l'éventuelle surprise qu'elle venait de lui faire, elle sortit de la baignoire sans le quitter des yeux. Une aura noire semblait planer autour d'elle, semblable à des cendres.

Qui es-tu venu aider J'onn J'onzz ? Dit-elle avec une voix grave surnaturelle.

Soufflant sur ses paumes de mains, elle créa une illusion, lui dévoilant ce qu'elle avait à l'esprit, ses intentions comme si ce dernier y était: Gotham en flammes, les plus grandes capitales du monde en ruines, les cris, la souffrance. Spectatrice, j'attendis que l'illusion se termine. J'avais déjà vu tout cela et je craignais de comprendre pourquoi la magicienne le lui montrait. Souhaitait-elle le provoquer pour l'obliger à réagir ? Pour l'obliger à nous arrêter ? En cas de danger, l'Antique Déesse prenait le contrôle. Il s'agissait d'un accord tacite passé entre nous. Car même si certaines idées extrêmes m'avaient traversé l'esprit... je n'étais pas prête à mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 214
Date d'inscription : 31/08/2016
Situation amoureuse : Veuf
Pour qui j'existe : Je ne sais pas encore
Ma famille : M'yri'ah (femme, décédée) - K'hym (fille, décédée) - Ma'alefa'ak / Malefic (frère jumeau) - M'yrnn J'onzz (père, décédé) - Sha'sheen J'onzz (mère, décédée) - D'all (beau-père, décédé) - J'ahrl J'onzz (ancêtre, décédé)
avatar
John Jones /J'onn J'onzz
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one. Mer 8 Mar - 18:25


 
To pretend be a god, or be one.
June Moone/Encantadora &Martian Manhunter

 
 
L'obscurité s'abattant sur la pièce, je sentis s’accroître la puissance de l'entité. Elle se tenait à présent face à moi, sa main venant alors toucher la mienne. Je n'avais pas peur d'elle, bien au contraire je voulais la connaître aussi et peut-être l'aider  à trouver sa place dans ce monde... C'était peut-être naïf de ma part de croire au bon en chacun de nous . Mais comment pourrai-je la juger alors que je suis aussi une menace pour les humains ? Mes facultés étaient tant, qu'entre de mauvais mains je pouvais aussi devenir une arme  massive de destruction. L'enchanteresse  sortant soudainement de la baignoire, je réprimai un recul, à la présence de cette aura ténébreuse qui flottait tout autour d'elle, enveloppant alors son corps de poussière  . J'étais certes Martien mais pas insensible  à  la crainte . Mon regard toujours perdu dans le sien, si envoûtant, je pris à mon tour une autre apparence...Celle de John Jones un jeune homme  de vingt neuf ans. Mon pouvoir était limité sous cette forme, mais aussi improbable que cela le puisse, je tenais à exprimer ma  confiance  à l'Enchanteresse.  « Qui es-tu venu aider J'onn J'onzz ? » S'enquit-elle, alors que j'étais resté sous le choc de sa véritable identité.  Sa puissance me faisait l'effet d'une claque,  cette entité était bien plus puissante que je m'étais imaginé. Impossible était vraiment pour moi de définir chacune de ses particularités... Cela me semblait atteindre l'infinie. Cette dernière, soufflant doucement sur ses paumes, je fermai brièvement les yeux, m'attendant a ce qu'elle me jette un sort mais ce ne fut pas le cas...Du moins pas vraiment. L' Enchanteresse s'était juste contentée de créer une illusion...Mes yeux s'élargirent à la seconde ou je reconnu la ville de Gotham, qui dans cette illusion sombre  était en flammes. Était-ce une prédiction du futur ? Ou était-ce une attention néfaste envers notre monde ?  Les plus grandes capitales , à présent détruites, je relevai  mon regard brun sur le sien, qui était aussi noir que ses desseins.  Ces cris de terreur  me rappelaient ceux de mon peuple...Ceux qui me hantaient encore la nuit au cours de mes cauchemars. Aussitôt mon cœur s'emballa, transporté malgré moi  sur une planète rouge , poussiéreuse et  ravagée par la guerre. Je n'avais rien fait pour les sauver et  depuis je ne cesse de payer le prix sous le poids de ma propre  culpabilité.  
Ma respiration plus lourde , pénible ,  je continua cependant à scruter cette illusion, qui selon moi avait tout l'air d'un avertissement. Que cherchait-elle à exprimer à travers ces images obscures ? Que cherchait-elle à susciter en moi ? Je fronçai les sourcilles interrogateur et inquiet...Je m'étais juré de protéger la Terre  de toutes menaces. Ma'aleca'andra , une pointe de tristesse s'empara alors de mon regard, alors qu'involontairement je me remémorai l'invasion  des Martiens blancs, du sort de mon peule et de la résiliation de toute une civilisation. Ma présence n'aura rien changé, mais en  moins  je serais dans un monde en paix baigné de lumière  au coté de ma femme et ma fille. Cela suffit ! M'exclamai-je brusquement, pris de douleur personnelle. Cette vision du monde  m'était insupportable , cela me rappelait trop mon échec. Je pris une profonde inspiration et poursuivis. Je suis venu pour vous deux. Il y a moyen de se comprendre s'en venir à un combat...Ou même la destruction. De nouveau , je rompis la distance entre nous,  frissonnant à l’immensité de son pouvoir, à la seconde même ou je frôlais sa main de la mienne. Je suis dans l'incapacité de vous définir ,  cette énergie est ancienne  et pour cela je vous dois tout mon respect. Cependant , je ne serai rester les bras croisés face à vos sombres desseins.  Je sais combien ce monde peut être effrayant , mais nous avons toujours le choix du bien et du mal. Cette vision ne pouvait être que celle de l'entité entre de mauvaises mains. Elle est certes terrifiante mais cela ne voulait en rien dire qu'elle soit mauvaise...Pourquoi ne pas m'attaquer alors? Pourquoi prendre le temps de me révéler tout ça? Le mystère pesait à présent sur ses réelles attentions, son camp dans le combat perpétuel du bien et du mal ..


 
AVENGEDINCHAINS


 
Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 07/02/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : Pour Nous
Ma famille : Néant
avatar
June Moone/Encantadora
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one. Sam 18 Mar - 1:20

To pretend be a god, or be one. L'illusion était saisissante de réalisme, comme s'il s'agissait d'une simple vision du futur. Dans les rues en ruines, un enfant pleurait, agenouillé devant le cadavre de sa mère. Dans une ruelle sombre, un corps achevait de se consumer. Telle était donc la cruauté dont pouvait faire preuve l'Antique Déesse. Le jeune homme qui nous faisait désormais face devait en avoir pris conscience car le regard qu'il nous lança fut des plus éloquent. Il était sensible à cette illusion, en souffrait. Fronçant les sourcils, réfléchissant, s’interrogeant, il céda finalement, ne pouvant en supporter davantage.

Cela suffit !

Je ne m'attendais pas à ce qu'un être aussi puissant puisse être aussi... influençable. Touché émotionnellement, il devait dissimuler un très lourd passé. Après tout, ne se définissait-il pas comme le "dernier" Martien ? Qu'étaient devenus tous les autres ? Encantadora s'amusait de l'effet de son illusion. Arborant un sourire mauvais, je sentais sa confiance grandir.

Je suis venu pour vous deux. Il y a moyen de se comprendre sans en venir à un combat...Ou même la destruction.

Il ne manquait pas de courage et semblait être plein de bonnes intentions. Malheureusement, face à la magicienne, cela ne servirait pas à grand-chose.  Pour le moment, j'étais capable de l'empêcher d'agir contre lui, mais son envie se faisait de plus en plus forte. Il put d'ailleurs mesurer notre puissance, comme nous pûmes jauger la sienne. Sous cette forme humaine, il n'avait aucune chance.

Grossière erreur. Il est si faible sous cette pathétique forme. Il nous craint.

Tu ne lui fera aucun mal.

Tu te sens capable de m'en empêcher ?

Oui...

Le Martien poursuivit, tentant de la raisonner, en vain:

Je suis dans l'incapacité de vous définir,  cette énergie est ancienne  et pour cela je vous dois tout mon respect. Cependant , je ne saurais rester les bras croisés face à vos sombres desseins.  Je sais combien ce monde peut être effrayant , mais nous avons toujours le choix du bien et du mal.

Et que comptes-tu faire J'onn J'onzz ? Dit-elle alors que des fissures commencèrent à apparaitre sur les murs.

Encantadora libérait son aura dans la pièce, ne pouvant s'en prendre directement au jeune homme à cause de moi. Elle n'avait pas apprécié sa menace non dissimulée. Comptait-il essayer de l'arrêter ? Mais comment ? Était-il assez fort ? Assez malin ? Il y avait peut-être un espoir auquel je pouvais me raccrocher.

Ce monde est à moi insignifiant petit martien. Il se prosternera à mes pieds, me vénérera ou disparaitra. Personne ne m'arrêtera.

Un de ses tatouages en forme de pentacle se mit à briller alors qu'elle dirigea une de ses mains en direction de John. Néanmoins, rien ne se passa. Comme la magicienne bloquait parfois mes mouvements lorsque j'étais aux commandes, je l'empêchait cette fois d'agir avec toute la force de ma détermination.

Tu...ne lui feras...aucun mal.

Laisse-moi !

Non ! Laisse-le ! C'est mon corps ! C'est ma volonté ! Rends-le moi ! Rends-le moi !!!

Encantadora fit un pas en arrière tout en s'entourant de ses bras. Elle luttait pour garder le contrôle. Se tortillant, rugissant, elle se débattait de toutes ses forces. Nos esprits se confrontaient, nos volontés. Mais a cet instant, face à cette lueur d'espoir, la mienne était plus puissante. Reculant d'un pas ,puis d'un autre, l'Antique Déesse finit par butter contre le bord de la baignoire et bascula en arrière. La lumière de la pièce vacilla un instant.

Brusquement, je sortis la tête de l'eau, recrachant la petite quantité qui s'était introduite dans mes poumons après ma chute. Haletante, je fixai le martien d'un regard fatigué mais déterminé. La voix de la Déesse résonnait toujours dans ma tête, mais beaucoup moins forte. Je l'avais battu, du moins pour un temps. Mais elle reprendrait le contrôle, ce n'était qu'une question de temps.

Tu es de plus en plus forte grâce à moi... qui sait ce que nous pourrions accomplir ensembles...

Enchantée de vous rencontrer John Jones. Je m'appelle June Moone. commençais-je, avant de perdre mes moyens, mon regard devenant implorant. Aidez-moi...je vous en supplie.





" It's just a nightmare. It's just a bad dream. I'm here."
Fiche de liens/RP/ Fiche de présentation
Invité, si tu veux rp avec moi, c'est par ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 214
Date d'inscription : 31/08/2016
Situation amoureuse : Veuf
Pour qui j'existe : Je ne sais pas encore
Ma famille : M'yri'ah (femme, décédée) - K'hym (fille, décédée) - Ma'alefa'ak / Malefic (frère jumeau) - M'yrnn J'onzz (père, décédé) - Sha'sheen J'onzz (mère, décédée) - D'all (beau-père, décédé) - J'ahrl J'onzz (ancêtre, décédé)
avatar
John Jones /J'onn J'onzz
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one. Mer 24 Mai - 19:26


 
To pretend be a god, or be one.
June Moone/Encantadora &Martian Manhunter

 
 
« Et que comptes-tu faire J'onn J'onzz ? » S'enquit-elle, alors que je continuais à faiblir  du poids de mon échec . Les souvenirs de Mars me revenant comme dans un mauvais rêve. Je n'étais pas sous ma forme la plus avantageuse  et la combattre ne faisait nullement partie de mes attentions. Je n'avais pas vraiment de plan pour la neutraliser , sauf peut-être la raisonner sur ses désastreuses attentions. Gotham était une ville au bord du Chaos mais il n'était pas impossible de lui apporter un peu de lumière. En-tout cas j' y croyais dur comme fer . C'est pourquoi  d'ailleurs j'avais  installé le quartier général de la ligue Alpha ici même...Dans un immeuble abandonné de l’île la plus pauvre.  Des fissures, se dessinant progressivement sur les murs , je détournai brièvement  mon regard de l'Enchanteresse afin de m'assurer que June ne soit pas en danger...Une aura  forte avait été libérée , mais quelque chose la retenait encore de m'anéantir...Ou bien peut-être était- ce quelqu'un ? Mon regard brun  se fit alors plus scrutateur, envers la propriétaire de ce corps que l'entité voulait à tout prix dominer. Elle était forte pour une humaine, mais un jour ou l'autre, l'épuisement finira par la faire succomber, c'est pourquoi , je me devais de trouver une solution...De l'aider entant que justicier. « Ce monde est à moi insignifiant petit martien. Il se prosternera à mes pieds, me vénérera ou disparaîtra. Personne ne m'arrêtera. » M'annonça t-elle , mon regard défiant toujours le sien, sans plus ciller. Son pouvoir était immense , mais je n'avais pas peur  de le recevoir ...Pour la simple et bonne raison  que rien en ce monde ne me rattachait à la vie...Tout ce que j'espérai depuis la destruction de Ma'aleca'andra /Mars  ,était de racheter mes fautes en protégeant la Terre , ma planète d'adoption de toutes formes de menace.  L'arrivée éminente des martiens blancs , étant l'une d'entre elles...Et quand ce jour viendra , la Ligue Alpha  devra se tenir prêt  au combat ou c'est tout une civilisation qui disparaîtra à jamais .  A cette pensée, mon cœur se serra durement dans ma poitrine , mon jumeau allait tout faire  pour me nuire, en commençant par s'attaquer à ceux qui me sont le plus chers. Voilà pourquoi il m'était si difficile de m'attacher...Pourquoi je m'étais des freins à mes relations.

La voix de June retentissant dans ma tête, je finis par revenir à la réalité, le sable rouge de Mars laissant alors place aux carrelages de cette salle de bain complètement ravagée par la puissance de l'entité. Elle se battait de nouveau pour récupérer  l'entière fonction de son corps , l’empêchant  aussi de me faire du mal , ce qui me troubla sur l'instant. Je n'étais pas plus humain que cette Enchanteresse,  et moins dangereux non plus. Pourquoi n'avait-elle pas peur du Manhunter ? Pourquoi se donner tant de mal pour une créature venue tout droit de Mars ? June ! M'écriai-je , ne pouvant intervenir sans prendre le risque de la blesser. Ce combat intérieur était beaucoup trop rude physiquement et moralement , elle n'avait pas la moindre  chance contre  cette force des ages antérieurs. Et pourtant...L' Enchanteresse semblait ne plus avoir le contrôle …
Cette dernière reculant de quelques pas , jusqu'à basculer malencontreusement dans la baignoire, je me précipitai au rebord pour m'assurer que l'humaine  soit encore consciente...C'est alors qu'une tête sortit de l'eau noir....Un doux visage que je pensais ne jamais revoir   June ? M'enquis-je, hésitant sur la personne qui se tenait à présent face à moi. L'Enchanteresse m'avait tout l'air d’une entité rusée , mais la façon dont elle me regardait  ne laissait plus le moindre doute.. June était de retour , mais pour combien de temps?  « Enchantée de vous rencontrer John Jones. Je m'appelle June Moone. « Finit-elle par me dire, entre deux souffles. Le plaisir était amplement partagé , cela se lisait parfaitement dans le sourire que je lui adressais à cet instant.  «  Aidez-moi...je vous en supplie. » Rien était certain, mais j'allais bien évidemment faire mon possible pour  la préserver de  l'emprise de l'entité    Je vais prendre soin de vous. La rassurai-je, avant de l'aider à se relever et à quitter cette maudite baignoire. Elle était si exténuée , que je l'avais porté jusqu'à sa chambre  pour qu'elle se repose un peu. Mon regard sur elle était protecteur et bienveillant.    Je suis ravis de vous rencontrer enfin June. Lui dis -je avec sincérité, l'ayant très peu aperçu, mais tellement entendu dans ma tête. Vous avez été courageuse ... De nouveau un sourire étira mes lèvres alors, que d'une simple main posée sur son ventre, je soignais l'ensemble de ses cicatrices. Même si cela a été très imprudent, je suppose que je dois vous remercier de m'avoir défendu. Repris-je, réprimant mon envie de lui demander pourquoi?
  



 
AVENGEDINCHAINS


 
Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 07/02/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : Pour Nous
Ma famille : Néant
avatar
June Moone/Encantadora
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one. Jeu 25 Mai - 19:03

To pretend be a god, or be one.Cette fois-ci j'avais eu le dessus. L'esprit de l'Enchanteresse avait été repoussé loin, très loin , au fin fond de notre psyché. Malgré sa puissance, sa volonté, la mienne lui avait été supérieure, muée par un sentiment de rébellion. Il s'agissait de mon corps, de ma vie. La magicienne n'était qu'un parasite qui y avait élu domicile et avec qui je devais malgré moi cohabiter. Mais un jour je trouverais le moyen de m'en débarrasser, de la faire disparaitre une bonne fois pour toute. Après tout, je n'étais pas seule. Plus qu'un humain, c'était vraisemblablement un martien qui était venu jusqu'à moi. Un être dont j'avais pu sentir la puissance mais également la souffrance et la bonté. En somme, quelqu'un qui serait susceptible de me comprendre et de m'aider.   

L'influence d'Encantadora amoindrie, je pus sentir la fraicheur de l'eau noire dans laquelle je baignais depuis une éternité. Entendant les paroles rassurantes de ce dénommé, je voulus me relever mais mes jambes faillirent manquant de me refaire tomber. Le martien intervint et me rattrapa. Incapable de me mouvoir convenablement, ce dernier me porta telle une princesse jusqu'à ma chambre. Dissimulant mes attributs avec plus ou moins de succès, sa pudeur vis à vis de ma nudité conforta ma confiance grandissante à son égard. Déposée sur mon lit rabattant à moitié la couverture sur moi, j'écoutai la suite de son discours. Sa voix était sincère et bienveillante:

" Je suis ravis de vous rencontrer enfin June. "

" Plaisir partagé. " Répondis-je faiblement.

" Vous avez été courageuse... "

Je ne pensais pas avoir été courageuse au point d'être louée. Face à la magicienne, je m'étais simplement révoltée, comme tout être que l'on aurait voulu soumettre, à qui on aurait volé son corps, sa vie. La paume de la main du Martien diffusa une douce chaleur en moi, désengourdissant mes membres , évacuant ma fatigue.

" Même si cela a été très imprudent, je suppose que je dois vous remercier de m'avoir défendu. "

Ces derniers mots eurent sur moi l'effet d'une décharge électrique. Avec le peu de vigueur retrouvé je saisis brusquement la main du jeune homme en redressant la tête, le fixant d'un regard de braise.

" Pourquoi dites-vous cela ? Il s'agit de mon corps, de mon esprit, de mon fardeau. Personne ne devrait jamais avoir à en subir les conséquences. " Dis-je alors que mon étreinte faiblit lentement, tout comme ma contenance. " C'est moi qui ai libéré cette entité. Il s'agit de ma responsabilité en tant qu'être vivant. Cette magicienne me terrifie. Je connais ses desseins les plus sombre et je refuse que l'humanité paie pour ma stupidité. "

Tremblant comme une feuille, la voix emplit d'émotion, je poursuivis:

" Je... je veux la détruire... la faire disparaitre... retrouver ma vie d'avant aussi triste fusse-t-elle... sinon, je pense que je me résoudrais au pire... même si cela me terrifie et que je trouve cela injuste... " Dis-je en faisant danser inconsciemment mes doigts sous ma gorge comme pour illustrer la gravité de l'acte que je pourrais un jour accomplir.

Laissant ma tête retomber sur l'oreiller, je m'adoucis. Je m'étais quelque peu emportée. D'un naturel calme, la présence de la Magicienne m'avait rendu plus susceptible, plus émotionnelle. Partager son esprit avec une entité millénaire était très éprouvant. Cette lutte m'épuisait, me détruisait de l'intérieur. L'issue de ce long combat était donc inévitable.

" Vous dites que vous êtes venus nous aider. Pourquoi ? Pourquoi nous ? Nous... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 214
Date d'inscription : 31/08/2016
Situation amoureuse : Veuf
Pour qui j'existe : Je ne sais pas encore
Ma famille : M'yri'ah (femme, décédée) - K'hym (fille, décédée) - Ma'alefa'ak / Malefic (frère jumeau) - M'yrnn J'onzz (père, décédé) - Sha'sheen J'onzz (mère, décédée) - D'all (beau-père, décédé) - J'ahrl J'onzz (ancêtre, décédé)
avatar
John Jones /J'onn J'onzz
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one. Mer 21 Juin - 2:11


 
To pretend be a god, or be one.
June Moone/Encantadora &Martian Manhunter

 
 
Sa main saisissant abruptement la mienne , elle rétorqua, son regard de braise planté dans le mien qui s'était tenté involontairement de rouge. " Pourquoi dites-vous cela ? Il s'agit de mon corps, de mon esprit, de mon fardeau. Personne ne devrait jamais avoir à en subir les conséquences. " Je ne pouvais qu’être d'accord  avec elle, chacun d'entre nous avait ses propres  responsabilités,  toutefois je n'étais pas de nature assez égoïste pour l’être entièrement. Sa détresse avait envahi mon esprit , et voilà des semaines que  je m'étais juré de la retrouver pour la libérer de ce mal qui l'épuise tant. Sans rien attendre en retour, son combat désespéré contre cette entité était devenu le mien. Mes iris reprenant et s'assombrissant d' une couleur plus brune, un léger sourire étira à cet instant  mes lèvres.  June avait besoin de mon aide et de mes capacités martiennes , en plus de ça  j'avais prêté serment de protéger ma planète d'adoption et ses habitants de toutes formes de menaces.  " C'est moi qui ai libéré cette entité. Il s'agit de ma responsabilité en tant qu'être vivant. Cette magicienne me terrifie. Je connais ses desseins les plus sombre et je refuse que l'humanité paie pour ma stupidité. "  Enchaîna t-elle , m'arrachant une expression beaucoup plus grave.  June  se punissait et cela ne me plaisait pas vraiment. Le partage de son corps était déjà  assez affligeant,  pour encore entrer dans de grandes souffrances moraux. N'importe qui aurait pu libérer cette Déesse , sans jamais trouver la force de la résister . Généralement la nature humaine veut qu'il se plie au plus fort , par crainte de mourir dans d'atroces souffrances...Mais June n'était pas de ces tristes personnes , non ...A mes yeux elle était la preuve que son espèce pouvait être aussi très courageuse et admirable. De nouveau mon regard se fit plus tendre, l'enveloppant entièrement de chaleur, j'avais un franc respect pour cette humaine et je ne m'en cachais pas... C'est normal que vous soyez terrifiée , le contraire serait encore plus bizarre. Son pouvoir est immense et vous n’êtes en aucun cas prédisposée à combattre une telle puissance. Bien que vous semblez posséder une certaine résistance...Fortement admirée d'ailleurs. Sur ses paroles réconfortantes, je saisis à mon tour sa main, ravivant alors ce contact  qui avait commencé à faiblir. Il est hors de question que vous renoncez … Que vous vous donnez la mort , même si cela vous semble préférable pour l'humanité.  Ses agissement néfastes ne sont pas les votre ,June , vous n'avez pas à payer le poids de ses crimes. Nous allons trouver une solution. Après tout , il y a des siècles en arrière, la race humaine l'avait  déjà enfermé, reste à savoir avec quel enchantement. " Vous dites que vous êtes venus nous aider. Pourquoi ? Pourquoi nous ? Nous... " S'enquit-elle , plus calme , son incertitude l'ayant sans  doute vidé  de son peu d'énergie. C'est difficile à expliquer ...Disons que d'une certaine manière j'ai entendu vos appels.  Ce qui reviendrait que vous m'avez inconsciemment appelé. Déduction Martienne je suppose.. Je laissai passer un petit rire amusé et reprit aussitôt, mon pouce venant caresser le dos de sa main dans un mouvement à répétition , comme pour la détendre et ainsi cesser  tous tremblements. June était à présent sous protection martienne et mon don est aussi vaste que celui de l'entité  .   Voilà des jours que j'essaye de vous localiser  et je vous ai enfin trouvé. Plutôt transparent sur mes émotions, on lisait clairement que cette rencontre était attendue et qu'elle venait même à me bouleverser.  J'avais entendu  sa voix au cours d'une méditation  et à partir de là, nos destins s'étaient scellés.   Vous semblez pas me craindre alors que je viens d'une autre planète. Ça me touche autant que ça me surprend . Habituellement l'inconnu est toujours considéré comme effrayant.  D'ailleurs avant que je ne prenne une apparence humaine , une organisation secrète du nom de DEO m'avait traqué comme un animal , avec l'idée toute faite que tout ce qui est extra-terrestre est une menace pour la Terre.


 
AVENGEDINCHAINS


 
Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 07/02/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : Pour Nous
Ma famille : Néant
avatar
June Moone/Encantadora
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one. Dim 25 Juin - 3:10

To pretend be a god, or be one.Pour gagner un combat, l'usure était souvent une excellente stratégie. Épuiser son adversaire jusqu'au bout avant de l'achever sans effort. Avec moi pourtant, c'était différent. La magicienne était là, prenait parfois le dessus, m'envahissait, mais je tenais bon. Ma volonté était ma résistance et ma résistance le salut de l'humanité. Je ne pouvais me résoudre à devenir un esprit secondaire, une spectatrice silencieuse dans ce corps qui était le mien. Certes, j'étais humaine, une simple humaine face à une antique entité, mais n'avait-elle pas été vaincu par  l'un d'eux autrefois ? L'Homme ne possédait pas de pouvoirs magiques, était incapable à bien des égards, mais il avait en lui une force insoupçonnée qui lui avait permis de se développer, de survivre, de faire face à l'adversité: la force de caractère. Même si elle avait été affaibli par le progrès, par le confort, l’État et la routine, elle subsistait et se redécouvrait en cas de besoin extrême.

Le Martien compatissait. Le regard qu'il posait sur moi était doux, tendre. Je pouvais presque y lire une forme d'admiration. Selon lui j'étais courageuse, je possédais une force en moi grâce à laquelle je parvenais encore à faire barrage à l'Antique Déesse. Je ne devais pas abandonner, continuer à me battre sans jamais renoncer. Néanmoins, il avait admis indirectement que... ma mort pouvait effectivement préserver l'humanité d'Encantadora. Il y avait pourtant une solution. Ce John Jones était peut-être celle-ci. Il avait entendu mes "appels" ou plus exactement mes conversations avec la Déesse et avait fini par nous retrouver. Cet être venu d'ailleurs était puissant, je pouvais le sentir. A travers ce mouvement qu'il effectuait sur le dos de ma main, je pouvais sentir sa force. Il m'apparaissait d'ailleurs très concerné par cette rencontre, comme si cette dernière était l'achèvement de quelque-chose pour lui. Était-il venu à nous pour moi ou pour lui ? On pouvait lire sur son visage comme dans un livre ouvert.

Prenant le ton de la confidence, il se dévoila encore d'avantage. Il ne parvenait toujours pas à comprendre pourquoi je ne ressentais aucune peur à son égard. L'inconnu faisait en effet peur au tout venant, mais pas à moi. Avec Alice nous avions cherché l'inconnu, nous l'avions côtoyé avec nos expériences occultes, nous l'avions obtenu. Alice était partie en l'obtenant et moi je subsistais avec cette entité millénaire. Pouvions-nous nous plaindre ? Nous avions eu ce que nous méritions dans un sens, car il était dangereux de jouer avec ce genre de chose.

Relevant mon regard qui s'était égaré sur le pouce du Martien qui continuait à me masser le dos de la main, je me mordis la lèvre avant de lui répondre. Je devais être honnête avec lui comme il l'était avec moi.

" On ne peut pas craindre ce que l'on a cherché à rencontrer.  Mon amante Alice et moi-même nous intéressions beaucoup à l'occulte, à ces forces invisibles. Elle en a payé le prix fort et... " Ma voix resta bloqué un instant alors que le souvenir d'Alice remontait. Elle se débloqua mais fut tremblante alors que des larmes commencèrent à couler sur mes joues. " Et moi je me retrouve avec cette entité dans ma tête. "

Submergée, je fondis en larmes, plongeant ma tête dans mes mains. Alice me manquait. Elle était toujours l'élue de mon cœur. Je l'aimais et même sa mort ne pourrait rien y changer. Nous avions fait une erreur et nous l'avions durement payé. Face à la mort, l'épreuve la plus dure était pour les vivants. Il fallait vivre pour souffrir. De plus, le mystère demeurait quant aux circonstances de sa mort. Ce n'était pas la magicienne qui avait agi. Elle s'était simplement montrée opportuniste le moment venu en m'invitant à la libérer. Quelque-chose d'autre avait eu raison de mon amour et il n'y avait rien de pire que de rester dans l'ignorance. Bien entendu Encantadora avait proposé de m'aider à le découvrir, en échange de ma reddition.

Retrouvant lentement mon calme, reniflant et essuyant mes joues, je repris la parole.

" Encantadora n'est pas responsable de ce qu'il s'est passé. Elle a simplement sauté sur l'occasion pour que je la libère. " Dis-je comme pour prévenir une éventuelle fausse déduction du Martien.

Nous partagions le même corps et nos esprits se mêlaient. En de telles circonstance, ils nous étaient presque impossible de garder quelque-chose secret. La magicienne savait tout de moi comme je savais tout d'elle, de son apparition jusqu'à sa captivité. Je connaissais ses desseins, ses intentions. Nous ne pouvions nous mentir.

" Vous êtes venu nous aider, mais comment comptez-vous faire ? De plus, êtes-vous seulement venu pour cela ? " Dis-je alors que mon regard se faisait plus perçant. " Je ne suis qu'humaine mais pas stupide. On peut lire en vous comme dans un livre ouvert. Vous êtes fasciné. Par elle, par moi, par nous, je ne saurais le dire, mais vous éprouvez de la fascination. Vous ne nous craignez pas, vous êtes seulement fasciné, comme je le suis à votre égard. Nous ne sommes pas si différent. Nous avons seulement peur de nous-même. Nous avons nos peines, nos fardeaux. "

J'étais humaine, mais il ne fallait pas me sous-estimer. Comme il le disait si bien, j'étais forte. Je l'avais toujours été. Grâce à Alice je m'étais émancipée et à cause d'Encantadora j'étais mise à l'épreuve. John avait déjà été mis à l'épreuve. J'avais pu le sentir en voyant sa réaction à la suite de l'illusion créée par la magicienne. Il trainait derrière lui un très lourd fardeau. Il s'était présenté comme le dernier Martien. Les autres avaient donc disparu. Il était venu sur Terre, donc rien ne le retenait plus sur Mars. Il n'y avait pas de vie sur Mars, c'est ce que nous disaient nos télescopes. Pourtant, il y en avait vraisemblablement eu. Ces Martiens possédaient-ils une technologie qui les avaient dissimulé à notre vue ?

" J'ai l'impression... j'ai l'impression de vous connaitre. Vous venez de Mars, mais vous êtes humain à bien des égards. " Dis-je en fronçant brièvement les sourcils. " Vous êtes comme nous. "

Nos voix s'étaient mêlées. Nous étions à nouveau toutes deux présentes. Notre séparation ne durait jamais longtemps. Nous récupérions assez vite. Je sentais à nouveau l'esprit de l'Antique Déesse aux côtés du mien. Néanmoins, à cet instant nous n'étions plus en conflit. Nous cohabitions. La fascination que nous éprouvions pour cet homme venu de Mars nous réunissais. Rien ne pouvait dire combien de temps cette trêve allait durer. Au moins jusqu'au départ du Martien sans doute.



" It's just a nightmare. It's just a bad dream. I'm here."
Fiche de liens/RP/ Fiche de présentation
Invité, si tu veux rp avec moi, c'est par ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 214
Date d'inscription : 31/08/2016
Situation amoureuse : Veuf
Pour qui j'existe : Je ne sais pas encore
Ma famille : M'yri'ah (femme, décédée) - K'hym (fille, décédée) - Ma'alefa'ak / Malefic (frère jumeau) - M'yrnn J'onzz (père, décédé) - Sha'sheen J'onzz (mère, décédée) - D'all (beau-père, décédé) - J'ahrl J'onzz (ancêtre, décédé)
avatar
John Jones /J'onn J'onzz
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one. Dim 6 Aoû - 11:30


To pretend be a god, or be one.
June Moone/Encantadora &Martian Manhunter


A son récit , je m’immobilisai , attentif à chacun de ces mots qui sortaient de ses lèvres tremblantes.  June avait donc perdu sa compagne dans cet incident, ce qui m'attrista , connaissant que trop bien la culpabilité  qu'elle devait à présent ressentir . Je n'étais pas là pour sauver ma femme et ma fille des martiens blancs...Pas là pour libérer Mars de ses ennemis...  Des larmes se mirent à perler les yeux, alors que les siennes s'échappaient doucement en laissant une traînée luisante  sur ses joue. Je sais ce que vous ressentez … Lui soufflai-je , le cœur fendu devant cette jeune femme en larmes. Ne soyez pas trop sévère envers vous même, rien n'aura pu prévoir ce drame... Ma prise sur sa main se referma instinctivement , alors qu’inconsciemment mon esprit s'était ouvert au sien. Mon interlocutrice était brisée ...Il y avait tant de remord qui l’occupait, tant de colère  qui la retenait, tant de tristesse qui lui noircissait l’âme...Entant qu'unique survivante de cette excursion , elle souffrait de ce privilège d’être encore en vie et pourtant des deux, elle était celle qui payait le prix le plus fort en partageant son corps avec la Déesse. " Encantadora n'est pas responsable de ce qu'il s'est passé. Elle a simplement sauté sur l'occasion pour que je la libère. "  Lâcha june soudainement, ce qui m'arracha de ses noirs souvenirs .  Elle était peut-être pas responsable de sa libération, mais bien de ses funestes projets sur le monde et je me devais de trouver comment l’arrêter avant que cette civilisation soit aussi réduite en cendre. " Vous êtes venu nous aider, mais comment comptez-vous faire ? De plus, êtes-vous seulement venu pour cela ? " S'enquit elle, alors que jusqu'à présent je m'étais montré discret sur mes attentions. Il y avait bien de la fascination, mais je ne comptais pas me servir du pouvoir de l'Enchanteresse , ou quoi que ce soit de mauvais... Non ma priorité était de la libérer de son emprise.  J'étais le fondateur de la Ligue Alpha et j’œuvrai pour la justice, pour un monde plus sécurisant .  Je laissai passer un soupire mon regard se dérobant un cours instant.  Je n'ai jamais aimé, dévoiler ma tristesse  a qui que ce soit , mais June n'était pas si différent que moi . On portait le poids de la mort et de la culpabilité sur les épaules , c'est pourquoi  j'ai versé ces quelques larmes...Pour nous, pour cette souffrance que nous portions à l'intérieur de notre cœur. Martien ou bien humaine, la douleur est la même : déchirante....Torturante...Elle revient sans arrêt nous hanter jusqu'au jour où nous sommes  plus capable de lutter.   Je suis venu vous aider June et protéger ce monde de la dévastation. L'enchanteresse est puissante , mais je pense être en mesure de l’arrêter. Mes capacités sont sans pareil , mais comment la vaincre sans blesser June . Voilà ce qui me retient encore de l'affronter. " J'ai l'impression... j'ai l'impression de vous connaître. Vous venez de Mars, mais vous êtes humain à bien des égards. "  A ces paroles, un léger sourire se dessina sur mon visage, qui jusqu'à présent était grave. Cela me réchauffait le cœur , cependant sans cette apparence humaine , jamais je n'aurai pu vivre sur la Terre. Instinctivement mes pensées se tournèrent vers Jeremiah Danvers , qui lui m'avait sauvé la vie contre le DEO au Pérou. Il avait trouvé la mort en me protégeant de ses hommes et depuis je m'étais juré de garder un œil sur ses deux filles , ainsi que sur cette planète bleu. " Vous êtes comme nous. " leur deux voix de nouveau mêlées , je ne reculai pas pour autant, mon regard toujours planté dans le sien qui lui avait changé d'expression.  Je ne craignais pas de rencontrer l'Enchanteresse, bien au contraire son histoire m’intéressait aussi , tout comme les raisons de son désire à détruire le monde. Derrière tant de violence, il y a toujours de la sensibilité cachée , en tout cas j'en avais la conviction profonde. La souffrance et l'amour sont des sentiments que nous éprouvons tous et cela à travers tout l'univers. Lui déclarai-je conscient que June était encore présente, en dépit du retour de l’entité. Pour la toute première fois, elles ne luttaient pas , non leur attention commune était pour moi. Je les fascinais autant que toutes les deux me fascinaient. C'était une situation plutôt curieuse, mais inévitable , nous trois étant très différents de l'autre. J'ai beaucoup appris de la guerre et de la trahison.  De la mort aussi...C'est pourquoi j'ai mis mes capacités martienne au service de la justice.  Je ne serai jamais un humain à part entière ...Peut-être bien qu'un jour mon secret sera découvert et que l'homme me capturera pour ma différence...Mais pour le moment je suis prêt à donner ma vie pour protéger celles d'innocents.  Car dans tous les peuples, il y a des bonnes et des mauvaises personnes...En dépit de l'immense trahison qu'a connu mon espèce , je suis convaincu  que la bonté puisse encore exister , qu'il est encore possible de  faire basculer la balance du bon coté.  J'aurai pu tout aussi bien suivre ma dernière famille dans les Ténèbres et conquérir tout un univers.  Mais je ne suis pas mon traître de jumeau et je compte bien faire honneur à cette espèce éteinte. Mon seul regret reste d'avoir été absent  ce jour là , de n'avoir pu l'affronté et surtout sauver mes semblables. J'étais à juste titre le dernier fils de Mars, car mon jumeau avait causé sa perte en nous dupant  tout en s'alliant avec les Martien Blancs. Pourtant depuis toujours son esprit était rongé par des sombres ambitions , la moitié de ses capacités ayant été retirés par le conseil après un premier  meurtre et le viol de ma femme.




AVENGEDINCHAINS


 
Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 07/02/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : Pour Nous
Ma famille : Néant
avatar
June Moone/Encantadora
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one. Mar 8 Aoû - 4:58

To pretend be a god, or be one.La douleur se dissimulait avec le temps, mais le souvenir lui était éternel. Les bons, les mauvais moments. A jamais les disparus vivaient dans notre mémoire. Il fallait être vivant pour souffrir, mais aussi pour se souvenir.

Je pouvais ressentir la compassion, mais aussi l'empathie de John à mon égard. Il partageait ma peine en se souvenant probablement de la sienne. Partager ses peines était difficile mais bénéfique. Cela réunissait. Le Martien relativisait mais j'avais bel et bien mérité ce qu'il m'arrivait. Inconsciemment, je l'avais voulu. Je devais désormais vivre avec, même si mon souhait le plus cher était que tout cela cesse. Le Dernier Survivant de Mars était aussi là pour ça. Comme il venait de le dire, son souhait était de protéger ce monde qu'il avait rejoint. L'Enchanteresse représentait une menace, autant pour moi que pour le reste de l'Humanité. Il se pensait capable de l'arrêter, mais en était-il sûr ? Quelques minutes auparavant, j'avais senti la puissance de la Déesse se déchaîner. Même s'il lui arrivait parfois de faire preuve de prudence, elle ne doutait jamais de sa force. Les limites de ses pouvoirs mystiques lui étaient inconnues et elle les supposait donc infinies. Même si son enveloppe physique avait été autrefois vaincue, son esprit lui demeurait intact.

D'ailleurs, la Magicienne était revenue comme elle le faisait toujours. Comme je le faisais également lorsqu'elle gagnait. J'étais soulagée qu'elle n'ait pas entendu les derniers mots du martien. La bougresse les aurait à coup sûr interprétés comme un défi. Néanmoins, les suivants la firent tout de même réagir.

" Les dieux ne sont pas concernés par ces sentiments. Nous sommes au-dessus de tout cela. "

" Tu n'as pas de famille. Tu n'en as jamais eu. Tu ne peux en effet pas comprendre. "

Nous écoutâmes silencieusement la suite du discours de John sans l'interrompre. Je sentis l'esprit d'Encantadora bouillir au fur et à mesure que les mots tombaient. Certains comme "trahison", "peuple" et "différence" avaient trouvés leur chemin jusqu'à son cœur de pierre. Même après des millénaires, sa rancœur, sa colère était toujours fraîche. La naïveté, la bonté d'âme du Martien la mettait hors d'elle. Il prétendait être prêt à sacrifier son existence pour protéger les humains. Les dieux, les êtres exceptionnels, ils guidaient, ils ne se sacrifiaient pas. Ils agissaient et ne se perdaient pas en lamentations...

Une migraine me gagna rapidement aussitôt le dernier mot de John prononcé. Encantadora voulait réagir, s'exprimer mais mon esprit l'en empêchait. Je posai une main sur ma tempe en inclinant légèrement la tête vers l'avant. Je grimaçai.

" Laisse-moi lui parler à cet idiot ! "

" Non. Tu as perdue aujourd'hui. Tu ne lui fera aucun mal. "

" Oui j'ai perdue. Si tu ne me laisses pas prendre le contrôle, laisse-moi au moins parler à travers toi ! Ainsi je ne pourrais pas l'atteindre... "

Je fus assez surprise de la demande de la Magicienne. il n'était pas dans ses habitudes de s'avouer vaincue. Hésitant quelques instants, je finis par céder. Relevant la tête, je plongeai mon regard dans celui de John.  

" Je... elle veut vous parler. Je la garderais sous contrôle, je vous promet. "

Aussitôt ma phrase terminée mes yeux changèrent de couleur pour prendre ceux de l'Antique Déesse. Mes sourcils se froncèrent et son regard s'intensifia. Néanmoins, ce fut avec ma voix que furent prononcés ces mots:

" Ne croit pas pouvoir me faire la leçon J'onn J'onzz. Ta naïveté me fait vomir. Non tu ne seras jamais humain. Tu es un dieu pour eux. Ta seule différence est que tu leur est supérieur, mais ça tu n'arrives pas à l'assumer.  "

Ma main relâcha celle de John.

" Nous ne devons rien à un monde qui ne nous accepte pas tels que nous sommes. J'ai autrefois guidé ce peuple, je lui ai apporté abondance, prospérité, justice, protection et paix. Tout ce que j'ai eu en retour c'est d'être enfermée dans une boite pendant trois mille ans. Maintenant je suis à nouveau libre J'onn J'onzz et jamais plus on ne m'enfermera, plus jamais on ne me trahira. Tu veux me détruire toi aussi ? Je te jure que le monde tout entier brûlera avant que cela n'arrive. "

La lueur dans le regard de la Magicienne était semblable à une flamme. Elle ouvrait son cœur, laissait sortir sa colère. Je la laissais donc s'exprimer.  

" Ton espèce s'est éteinte mais celle de tes exterminateurs existe encore ? Tu ne trouveras aucune bonté chez eux, alors qu'attends-tu pour les exterminer à ton tour ? De quoi as-tu peur ? D'être trop faible ? De devoir faire face à ton passé ? D'assumer ta véritable nature ? Ce monde ne manque pas d'écervelés dans ton genre pour le protéger. Mais qui te protège toi ? "

Reprenant le contrôle, je secouais la tête un instant. Mes yeux avaient retrouvés leur délicieuse couleur bleue. Je repris la main du Martien, l'air désolée.

" Je suis désolé si elle vous a blessé... mais elle avait besoin d'exprimer ce qu'elle avait sur le cœur. Ça va aller ?"

Cette fois-ci, c'était moi qui massait le dos de la main du Dernier Fils de Mars. La Magicienne avait été très dure dans son discours, mais elle avait simplement exprimée ce qu'elle pensait, ce qu'elle ressentait. Elle aussi même si elle refusait de l'admettre avait un peu d'humain en elle.




" It's just a nightmare. It's just a bad dream. I'm here."
Fiche de liens/RP/ Fiche de présentation
Invité, si tu veux rp avec moi, c'est par ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: To pretend be a god, or be one.

Revenir en haut Aller en bas
 

To pretend be a god, or be one.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HYE-NA.park _ sometimes i pretend to be normal but it gets boring so i go back to be me
» TO PLAY PRETEND.
» GRAY & OSCAR + let's pretend to know each other
» Just pretend... [Leah & Elenore]
» let's play pretend (r)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham: Rise of the Villains ::  :: Midtown :: Habitations-