Partagez | 
 

 In the middle of the Night (feat John Jones)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
MessageSujet: In the middle of the Night (feat John Jones) Mar 7 Mar - 23:36


   
In the middle of the

Night

   Feat John Jones

 
Je me réveillais en sueur, la gorge sèche et les yeux humides de larmes. Mon cœur palpitait vainement au creux de ma poitrine devant un danger inexistant. Je n'osais bouger, tétanisée par mon mauvais rêve qui s’effaçait déjà dans l'ombre de mon esprit. Après un moment, reprenant mon souffle en scrutant la noirceur de ma chambre, je m'assis, encore tremblante. Mon matelas était trempé, mon pyjama me collait à la peau et un silence lancinant résonnait dans mon crâne. Marchant en titubant vers la porte de ma chambre, j'allumais la lumière. Sous l'effet du brusque changement  de luminosité, je dû fermer les yeux quelques instants afin de m'habituer à la clarté de la lampe luminescente. J'attrapais des vêtements au hasard et me dirigeais vers la salle de bain. Je me plaçait devant la glace et j'aperçu une jeune femme à la peau livide et aux traits tirés par un important manque de sommeil. Sa peau était constellée de gouttes de sueur  et ses cheveux en bataille traduisaient une nuit agitée. En effet, comme chaque nuit depuis plusieurs semaines déjà, des cauchemars dénués de sens hantaient mes nuits. Je me retournais et allumais la douche pour faire couler une eau chaude et relaxante, essayant d'oublier les images qui venaient assaillir mes pensés. Je retirais mes habits souillés de transpiration malodorante pour me glisser sous le jet d'eau brûlant et fumant. Je soupirais de soulagement, l'eau lavait mon corps et lavait mon esprit. Après ce moment de détente, je me glissais dans mes vêtements propres et chauds. Je sorti de la petite salle de bain, laissant s'échapper dans le couloir la vapeur d'eau qui s'était accumulée lorsque que j'avais pris ma douche bouillante. Me sachant incapable de retrouver le sommeil, je décidai de sortir me dégourdir les jambes, la marche m'aidant souvent à mettre mes pensées au clair. J'arpentais les rues sombres à proximité des docks, le calme de la nuit berçant mon esprit. Le fond de l'air était frais mais agréable, ni trop sec, ni trop humide. Arrivant aux Pier, je m'approchais du bord de l'eau pour y observer les mouvements doux de l'onde à se surface. Je continuai ma promenade le long de cette eau salée et polluée mais qui toutefois me semblait aussi pure qu'une source de montagne.
Je m'arrêtai soudain lorsque j'aperçus à quelque mettre la silhouette légèrement courbé d'un homme. Il était plus grand que moi et semblait vraisemblablement bien plus imposant que mon corps frêle. Bien que les rencontres sur les docks étaient rarement de bonne augure, mon instinct développé m'indiqua qu'aucun danger n'émanait de cette personne. Je m'avançais alors, intriguée par cet individu que je n'avais encore jamais croisé dans le quartier que je connaissais pourtant mieux que personne, dans ses moindres détails. Un nouveau? Peut-être. Il ne semblait en tout cas pas sur le qui vive, comme si le lieu était aussi sûr qu'un hôtel coûteux du centre. Je n'étais plus qu'à quelque pas de lui et je pus voir son visage plus clairement.Celui-ci semblait troublé, affichant un air mélancolique. À le voir aussi proche de l'eau, on pouvait se demander si ce type n'avait pas décider d'en finir en sautant dans l'eau sombre et épaisse. Comme il ne réagissait pas, je m’éclaircis la gorge.

Excusez-moi, fis-je d'une voix assurée, Mais vous n'avez tout de même pas l'intention de sauter? Si c'est le cas, alors faites cela proprement, sinon ça va me retomber dessus...

Je souris légèrement, amusée.

Je plaisante bien sûr, continuais-je, Puis-je vous demander le pourquoi de votre présence en ce lieu peu festif? Je ne vous y avez jamais vu auparavant.

Je pris une attitude détendu et polis afin que la communication puisse mieux passer. Il fallait que je sache qui était cet homme, si il était plus ennemi ou ami, ou même neutre. Si c'était un concurrent de mon Maître, alors je me devais de l'éliminer. Dans le cas contraire, je le laisserais tranquille et qui sait, peut-être pourrions-nous tisser quelques liens utiles...
Je pris une attitude détendu et polis afin que la communication puisse mieux passer. Il fallait que je sache qui était cet homme, si il était plus ennemi ou ami, ou même neutre. Si c'était un concurrent de mon Maître, alors je me devais de l'éliminer. Dans le cas contraire, je le laisserais tranquille et qui sait, peut-être pourrions-nous tisser quelques liens utiles...

   
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 232
Date d'inscription : 31/08/2016
Situation amoureuse : Veuf
Pour qui j'existe : Je ne sais pas encore
Ma famille : M'yri'ah (femme, décédée) - K'hym (fille, décédée) - Ma'alefa'ak / Malefic (frère jumeau) - M'yrnn J'onzz (père, décédé) - Sha'sheen J'onzz (mère, décédée) - D'all (beau-père, décédé) - J'ahrl J'onzz (ancêtre, décédé)
avatar
John Jones /J'onn J'onzz
MessageSujet: Re: In the middle of the Night (feat John Jones) Mer 8 Mar - 15:06



         

         
Albane  & John - There is so much hurt in this game of searching for a mate, of testing, trying. And you realize suddenly that you forgot it was a game, and turn away in tears. - After something happens to you, you go to write it down, and either you over dramatize it, or underplay it, exaggerate the wrong parts or ignore the important ones. At any rate, you never write it quite the way you want to.
In the middle of the Night
Il faisait nuit noir  lorsque je sortis de chez moi. J'avais le cœur lourd, Mars me manquait et j'avais besoin de faire tour pour évacuer toute cette douleur. Plus personne ne m'attendait là-bas et pourtant, j'en étais encore nostalgique. Mon regard brun orienté vers cette grosse étoile qui était donc ma planète d'origine, je pris une lourde et profonde inspiration avant d'engager le pas.  Je me sentais seul, perdu et incertain, chaque jour sans exception, je pouvais entendre leurs cris dans ma tete ...Chaque jour sans exception je revivais la destruction de toute une civilisation martienne. Des larmes de souffrance intérieur, perlant mes yeux, je continuai ma trajectoire vers les Docks Pier... Il n'était pas prudent de se promener seul à une heure aussi tardive , mais je n'étais pas un humain comme les autres.  A vrai dire John Jones n'était qu'un personnage pour me fondre dans la population et ainsi me faire accepter dans ma nouvelle maison appelée Terre1.
A cette idée un timide sourire prit possession de mes lèvres. J'avais fait des rencontres incroyables  depuis mon arrivé et fondé à l'aide du Dr Fate , la ligue Alpha, mais aucun de ces nouveaux bonheurs n'étaient assez forts pour soulager la perte d'une femme et d'un enfant...Quand je rentre chez moi le soir, il n' y a que le silence...Un silence pesant et déstabilisant , qui me fait alors reconnaître combien je suis seul aussi. Un autre soupire et je me rapprochai instinctivement du rebord. La mer était calme et de couleur encre , brillante de mille feux sous la lumière dorée d'une Lune pleine. Le Spectacle était magnifique , assez pour attirer mon regard un moment.

Excusez-moi,  M'interpella soudainement une voix , dans mon dos et de sexe féminin, Mais vous n'avez tout de même pas l'intention de sauter? Si c'est le cas, alors faites cela proprement, sinon ça va me retomber dessus...Bien entendu sa présence , je l'avais senti, se rapprochant tout doucement  de moi. J'étais télépathe et aucune âme, en moins d’être dotée une puissance égale ou supérieure à la mienne ne pouvait m'échapper. Mon regard , se tournant aussitôt vers elle, je restai cependant silencieux. Bien des fois cette idée m'avait traversé l'esprit mais , rien à part le feux pouvait venir à bout d'un martien vert. Je plaisante bien sûr, continua-t-elle, face à mon expression si grave. , Puis-je vous demander le pourquoi de votre présence en ce lieu peu festif? Je ne vous y avez jamais vu auparavant. L'ombre d'un sourire , se dessinant sur mes lèvres, je finis par répondre , le regard alors encré dans le sien. Cette fille n'était pas comme les autres...Elle était particulière et l'intrigue de ce fait  était partagée. Une mer calme me permet de réfléchir. Je marquai une brève pause, et renchéris le ton serein. Je sais qu'il n'est pas prudent de s'aventurer sur les Docks la nuit, mais j'aime être loin des foules de cette ville. Je marquai cette fois-ci de l'hésitation à poursuivre personne n'était vraiment ce qu'elle laissait paraître,  puis quittant le bord pour venir à sa rencontre je me présentai. Je me nomme John Jones , peut-être que ce nom vous dit quelque chose, je suis un astrophysicien plutôt renommé , j'ai sorti de nombreux livres sur la théorie des anciens astronautes. Mon sourire s'élargit, plus amical et détendu. Désolé pour ce préambule  et vous que faites vous à une heure aussi tardive au Pier ? Je doute que vous travaillez sur l'un de ces bateaux ? En infiltrant son esprit  grâce à mon don martien, j'aurai pu  me faire le profil complet  de cet individu...

Mais pour la toute première fois,  j'allais laissé les réponses se faire au cours d'une discussion. Voilà longtemps que je ne mettais pas comporté comme un humain ordinaire et cette fille m'avait tout l'air riche en connaissance...Du moins c'est l'impression qu'elle donnait avec ses cheveux et sa peau de couleur lunaire. Elle était plutôt jolie dans son genre m'avisai-je intérieurement .  Mon regard sur elle se fit plus intense, l'enveloppant d'une étrange chaleur. Les martiens verts étaient reconnus pour être des êtres posés et bienveillants. C'est pour cela d'ailleurs que cette jeune femme s'est rapprochée de moi sans la moindre crainte...Toutefois, je doute qu'elle ne prenne pas peur face à ma véritable apparence.  A cette vérité, une lueur de tristesse passa en éclair dans mes yeux. La Terre m'avait certes adopté, mais jamais ce monde ne m'acceptera tel je suis , sous ma véritable apparence . D'ailleurs à mon arrivé dans ce monde que qualifierait «  primaire » , le DEO m'avait traqué comme un animal . Ils ne sont pas prêts à s'ouvrir à l'inconnu , sans avoir à  l'étudier comme «  une chose » sans âme et sans cœur . Et pourtant ma présence ici allait pouvoir les sauver d'une vraie et imminente menace.   

CODE BY MAY


 
Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: In the middle of the Night (feat John Jones) Mer 8 Mar - 18:26


 
In the middle of the

Night

  Feat John Jones

 
Lorsqu'il me répondit après un petit moment de silence, je me détendis un peu. D'après ses dires, il était astrophysicien et je ne voyais sur son visage aucun rictus de mensonge. L'hypothèse de l'ennemi pouvait donc être éliminée. John Jones... Maintenant qu'il le disait, ce nom ne m'était peut-être pas inconnu, bien que mes lectures n'appartenaient pas vraiment au registre de l’astrophysique et de la sciences-fiction. Il me sourit amicalement avant de me rendre la politesse.


Désolé pour ce préambule  et vous que faites vous à une heure aussi tardive au Pier ? Je doute que vous travaillez sur l'un de ces bateaux ?


Je lui rendis son sourire, heureuse de cette nouvelle rencontre hasardeuse sans trop savoir pourquoi. Sûrement que cela m'aidais à oublier les terribles images que j'avais vu lors de mon cauchemars. Parler à quelqu'un d'inconnu était parfois plus facile. Pas de jugement, pas de problème, aucune conséquence.

Mon nom est Albane, lui répondis-je alors,Albane Corneille. Et en effet, je ne travaille sur aucun de ses navires. Disons que je cherche seulement la douceur que la nuit a à m'offrir. Je ne peux trouver le repos ce soir, alors je suis sortis me changer les idées. J'habite non loin des Docks et je les connais bien, mes pas m'ont donc tout naturellement amener jusqu'ici.

John avait beau me sourire gentiment, le regard qu'il avait posé sur moi ne mentait pas. C'était un regard empli d'une grande nostalgie et d'une tristesse profonde, comme celui que je posais sur le monde lorsque j'étais encore à l'orphelinat. Cet homme, bien qu'il demeurai être un parfait inconnu, me touchait de part la douceur de son visage et la tristesse de son âme qu'il essayait de dissimuler derrière de grands sourires. Contrairement à la masse de personne que je côtoyais chaque jour, John me semblait particulièrement bon. Aucune trace de mauvaise pensée n'était ne serai-ce qu'une seule seconde apparue sur son visage. Bien au contraire, je me sentais totalement en sûreté à côté de lui, comme si une sorte de voile invisible et doux m'enveloppait, me protégeant de l'extérieur. C'est à cet instant que je me rendis compte d'une chose extraordinaire. Je me demandai pourquoi cela ne m'avait pas sauté aux yeux ! Lorsque que cet homme s'était retourné vers moi et qu'il m'avait aperçu, il n'avait esquissé aucun mouvement de recul, comme si mon apparence ne l'avait absolument pas surpris. Comme si j'étais... Normale. Personne au monde, à part mon Maître, ne m'avait regardé ainsi sans ressentir le moindre malaise. Certes, il me semblait que je l'intriguais quelque peu, et cela était réciproque, mais il ne me regardait pas comme une bête étrange ou une sorte de monstre, mais bel et bien comme une véritable personne. Cela me déstabilisai, surprise bien qu'un peu tard de cette découverte. Mon sourire s'effaça un instant, mes sourcils se froncèrent légèrement.

Vous..., commençais-je avec une certaine hésitation, Mon apparence de vous fait pas... Peur ?

Mon cœur commença à battre plus rapidement et je ne savais quelle attitude prendre. Qui était vraiment ce type? Un être tolérant et sans préjugé aurait été la réponse la plus vraisemblable, mais je savais que ce genre de personne n'existait pas et n'existerait jamais. Pourquoi pas un martien tant qu'on y ai... Connerie! Peut-être avait-il tout simplement l'habitude de voir des choses étranges. En tant qu'astrophysicien, il devait en voir des choses étranges, non? Oui... c'était la seul explication voyons!



 
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 232
Date d'inscription : 31/08/2016
Situation amoureuse : Veuf
Pour qui j'existe : Je ne sais pas encore
Ma famille : M'yri'ah (femme, décédée) - K'hym (fille, décédée) - Ma'alefa'ak / Malefic (frère jumeau) - M'yrnn J'onzz (père, décédé) - Sha'sheen J'onzz (mère, décédée) - D'all (beau-père, décédé) - J'ahrl J'onzz (ancêtre, décédé)
avatar
John Jones /J'onn J'onzz
MessageSujet: Re: In the middle of the Night (feat John Jones) Mer 15 Mar - 17:38



       

       
Albane  & John - There is so much hurt in this game of searching for a mate, of testing, trying. And you realize suddenly that you forgot it was a game, and turn away in tears. - After something happens to you, you go to write it down, and either you over dramatize it, or underplay it, exaggerate the wrong parts or ignore the important ones. At any rate, you never write it quite the way you want to.
In the middle of the Night
《Mon nom est Albane, Albane Corneille. » Se présenta t-elle , à son tour. C'était un très jolie prénom , il inspirait à la douceur tout comme la personne qui le portait. En tout cas , je ne ressentais rien de mauvais, de nuisible, de violent dans cette jeune femme, juste de la mélancolie. A cette pensée, mon regard s’obscurcit, il n 'y avait que les personnes mélancoliques qui ne dorment pas les nuits, du moins pas a poing fermé. Mon regard toujours sur le sien, je l'écoutai  poursuivre avec la plus grande attention. Riant légèrement lorsqu'elle me certifia ne pas travailler sur un bateau. Comme moi , elle profitait du calme de la nuit pour se retrouver...Comme moi elle n'avait guère trouvé le sommeil cette nuit là.  A ses paroles , un sourire compatissant , illumina cette fois-ci mon visage. Et le destin a voulu que nos pas nous conduisent ici, au Docks Pier , pour qu'ensemble nous puissions profiter de la magie de cet instant. Je suis pour la richesse des connaissances, et bien que nous ayons échangé que quelques mots, je la trouvais déjà très intéressante... « Vous..., commença t-elle  avec une certaine hésitation, Mon apparence de vous fait pas... Peur ? 》 A sa question, je rompus de plus belle la distance entre nous. Elle n'était pas comme les autres humaines , mais il n' y avait rien de repoussant ou d'effrayant dans cette particularité, bien au contraire. Mon regard brun  s'intensifia , aux battements plutôt rapides  et soudains de son cœur. Était-elle terrifiée par l'image qu'elle rendait ?  Ses yeux étaient emplis d'incertitudes , de tristesses et de craintes...Heureusement pour nous , on partageait ce soir une douce nuit, loin des jugements et de tout de qui peut-être blessant. Pourquoi , le devrais-je ? Lui demandai-je aussitôt, intrigué et touché  qu'on puisse ainsi  la rejeter pour son apparence. Cette fille me rappelait un bouquet de roses blanches , aussi fragile et écorché d'épines. Vous n'avez pourtant rien d'une personne effrayante. Bien au contraire, je me sens bien à vos cotés. Je marquai , un peu d'hésitation de peur de l'effrayer, et posa une main tendre  et chaude sur sa joue, fraîche comme cette soirée.   Les gens ont tendance a craindre, ce qui est différent...Soit ils essayent de se protéger du mal, soit ils ne font que suivent des idées toutes faites.  Vous n'avez rien d'un monstre, ni d'une personne dangereuse Albane...Je vous trouve même jolie. A mon ton de voix ,  mon regard sur le sien  ,  mon expression si résolu  : on lisait clairement que ces paroles n'étaient pas feintes. Ma paume moite , se retirant de sa joue dans une caresse , je finis par reculer . Prenant suffisamment d'espace avant de me métamorphoser face à elle. Albane n'avait rien d'un monstre , moi si.... J'étais le dernier fils de Mars. Ma peau se teintant d'un vert égal à celui d'une prairie verdoyante , je grandis jusqu'à dépasser les deux mètres....Ce qui arracha malencontreusement cette chemise bleu  que je portais. Allait-elle prendre peur de l'inconnu ? Ou bien allait-elle regarder le Martian Manhunter comme une créature extraordinaire et magnifique ?  Ma respiration faisant bondir  un torse saillant, je finis par reprendre la parole . Deux yeux rouges et lumineux sur les siens d'un bleu cristallin.   Il ne faut jamais se fier aux apparences...Mon véritable nom est J'onn J'onzz et je suis le dernier fils de la planète Mars. Je crois qu'après cette rencontre , Albane allait se trouver bien plus  normal que le sera jamais notre astrophysicien ...En espérant qu'elle ne prenne pas peur face au Limier Martien et surtout qu'elle garde pour elle ce secret. Au pire des cas , je serai dans l'obligation de lui effacer la mémoire, ce qui curieusement ne m'enchantait pas vraiment. Pour la toute  première fois, depuis mon arrivé sur Terre , je n'avais pas peur de me dévoiler entièrement à l'inconnu. Je vivais cette expérience avec un grand soulagement... Suis-je aussi différent ? Suis je aussi un être effrayant Albane ? M'enquis-je , le ton de ma voix toujours aussi calme et chaleureux, mon apparence était impressionnante , mais je restais pas moins cette personne docile, compatissante et surtout humaine. Reprenant tout doucement ma forme humaine, je me surpris à me rapprocher, derechef, de mon interlocutrice. Je pouvais prendre n'importe quelle apparence, de tous les  ages, des deux sexes et  de tous types de peaux. J'étais polymorphe , mais le seul vrai visage à accepter était celui du martien vert..


CODE BY MAY


 
Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: In the middle of the Night (feat John Jones) Jeu 16 Mar - 18:05


 
In the middle of the

Night

 Feat John Jones


Il ne faut jamais se fier aux apparences...Mon véritable nom est J'onn J'onzz et je suis le dernier fils de la planète Mars. »

Le temps semblait s'être arrêté. La légère brise était tombée, la mer s'était tue. Mon corps restait figé sur place, ne pouvant se mouvoir ni esquisser le moindre mouvement, comme frappé par le regard de Méduse. Mon esprit, lui, paniqua quelques instants avant de retrouver un calme relatif. Cet homme venait de changer d'apparence pour prendre la forme d'un être étrange et terrifiant. Sa peau était aussi verte que la mienne était blanche et il devait atteindre une taille qui rendrait jaloux bon nombre de basketteurs. J'entendais au loin sa voix qui me posait une question vague, mais je ne put y répondre tant cette apparition m'impressionnait. Je n'avais pris aucune drogues depuis plus d'un mois et je me savais tout à fait éveillée. Tout... Tout cela était bel et bien réel et pourtant la bizarrerie de la chose me faisait douter de mes sens qui me hurlaient de courir face à ce danger inconnu. Mais nulle hostilité ne se dégageait de l'être qu'était en réalité l'astrophysicien. J'osais un petit sourire après quelque minutes de silence. Mon interlocuteur avait repris forme humaine et sa seconde transformation m'avait alors paru tout naturel. Encore un peu sous le choc, je pris la parole.

Eh bien mon cher, vous êtes... Plein de surprise. J'avoue que.. je ne m'attendais pas à cela!

En croisant une nouvelle fois son regard, un sentiment de honte m'envahit. Finalement, je ne valais pas mieux que tout ces gens qui me regardaient de travers en me traitant de monstre... Face à cet homme, ou plutôt face à ce Martien, j'avais ressenti de la frayeur et si je ne m'étais pas enfuit, c'était uniquement parce que mon corps m'en avait empêché. Je détournai le regard, ne pouvant soutenir le siens tant ma honte était grande.

Je... Je suis désolée.

Fixant toujours le sol, je m'imaginais ce que John avait dû subir sûr Terre et combien son apparence avait dû lui faire défaut. Une multitude de questions vinrent alors assaillir mon esprit. Comment était-il arrivé ici? Pourquoi? Etait-il vraiment le dernier de son espèce? Je repris un peu de cran et relevai la tête, décidée à répondre à sa question.

Vous n'êtes pas si effrayant, non. Différent de peut-être, mais pas effrayant... Même si vous m'avez assez... surprise!》  

La peur avait totalement disparu, sachant au fond de moi que rien de mal ne m'arriverais ce soir. Je m'assis sur le bord bétonné du quai, mes pieds arrivant à une dizaine de centimètre de l'eau calme et fis signe à J'onn de me rejoindre.

Alors, vous venez de Mars? Je ne pensais pas que la vie y était possible... Mais vous, que faites-vous si loin de votre planète?

J'avais posé ma question sans l'ombre d'un quelconque reproche. J'étais juste intriguée par cet être si différent et pourtant si proche de moi.

 
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 232
Date d'inscription : 31/08/2016
Situation amoureuse : Veuf
Pour qui j'existe : Je ne sais pas encore
Ma famille : M'yri'ah (femme, décédée) - K'hym (fille, décédée) - Ma'alefa'ak / Malefic (frère jumeau) - M'yrnn J'onzz (père, décédé) - Sha'sheen J'onzz (mère, décédée) - D'all (beau-père, décédé) - J'ahrl J'onzz (ancêtre, décédé)
avatar
John Jones /J'onn J'onzz
MessageSujet: Re: In the middle of the Night (feat John Jones) Ven 23 Juin - 1:24



         

         
Albane  & John - There is so much hurt in this game of searching for a mate, of testing, trying. And you realize suddenly that you forgot it was a game, and turn away in tears. - After something happens to you, you go to write it down, and either you over dramatize it, or underplay it, exaggerate the wrong parts or ignore the important ones. At any rate, you never write it quite the way you want to.
In the middle of the Night
《Vous n'êtes pas si effrayant, non. Différent de peut-être, mais pas effrayant... Même si vous m'avez assez... surprise!》   Me répondit-elle enfin, son regard  bleu de nouveau sur le mien. Elle était honteuse vis à vis de sa réaction et pourtant n'importe qui aurait pris peur face à ma forme originelle.  Je ne lui en voulais pas ...Non  je suppose que nous avons tous peur de ce qui nous est inconnu. Ma réaction face à l'espèce humaine fut , à chose près , la même..Sauf qu'une organisation secrète  m'avait traqué comme un animal à mon  retour sur Terre ..Me donnant nul autre choix que de répondre à cette violence. A ce souvenir, une lueur de tristesse passa en éclair dans mes yeux, on me connaissait comme étant un homme bon et sage, mais les choses n'ont pas toujours été ainsi...Non, en effaçant  la mémoire de ces hommes, je leur avais altéré le cerveau et depuis, ils sont comme dirait prisonnier de leurs propres  corps. Je suis un homme remplit de surprise. Lui fis-je remarqué, dans un sourire effacé. Albane avait raison de se méfier de moi...Après tout , je pourrai anéantir l'humanité tout entière  avec mes capacités exceptionnelles . Mais cette planète m'avait , en quelque sorte , adopté et  je lui devais en retour une certaine protection contre de vrais envahisseurs .
La jeune fille  aux cheveux lunaire , m'invitant à s’asseoir à ses cotés, je marquai une brève hésitation avant de la rejoindre sur le rebord du quai.  Tout était anormalement trop calme...Pour la toute première fois, Gotham n'était pas le théâtre d'un nouveau crime. 《Alors, vous venez de Mars? Je ne pensais pas que la vie y était possible... Mais vous, que faites-vous si loin de votre planète?》 S'enquit-elle, alors qu'instinctivement mon regard brun s'était orienté vers le ciel. Plus personne ne m'attendait là-bas, à Ma'aleca'andra,  mais cruellement je gardais l'espoir qu'un peuple similaire pourrait un jour m’accueillir sur leur planète . Je m'étais fais des amis précieux sur Terre 1, mais un jour où l'autre mon secret sera découvert...Et comme tout étranger de ce monde , je serais condamné à fuir pour ne pas subir un tas d'expériences. C'est exact je viens de Mars comme vous dites ... Lui certifiai-je ,avant d'ajouter, mon regard brillant se tournant aussitôt vers elle .  Cette histoire m'était toujours aussi douloureuse, mais je me sentais prêt à lui conter la chute de toute une civilisation martienne.. On la nomme Ma'aleca'andra  et il y a très longtemps , elle était aussi peuplée que la Terre. Rien n'avait présager sa destruction,mais une guerre civile opposant les martiens verts aux martiens blancs a éclaté et toute une espèce s'est vu décimée...Mon peuple a été brûlé vif et moi, prisonnier de votre planète , je n'étais pas là pour  prêter main  forte au combat. Des larmes se mirent à briller à mes yeux, j'étais depuis rongé par la  culpabilité.  J'avais une femme du nom de M'yri'ah , et une petite fille nommée K'hym ..On les a torturé et brûlé  avec les autres sur un holocauste..Il ne se passe pas une nuit sans que j'entende leurs cris dans ma tête. Je pris une profonde inspiration, comme pour vouloir retenir mes larmes et repris. Je ne suis pas effectivement le dernier de ma planète , il y a bien un autre martien vert encore en vie . Mon jumeau qui est à l'origine de  tout...Après que le Conseil lui ait retiré  certains de ses pouvoirs, il avait juré de se venger de  Ma'aleca'andra. Il a pactisé avec les Martiens Blancs et nous a  détruit...Il ne s’arrêtera pas là et le jour viendra où nous nous affronterons de nouveau.  Mon jumeau désire ma mort comme je désire au plus au point la sienne...Oui le jour viendra où je lui ferai payer le prix de sa trahison.   Sur ces dernières paroles , mon regard s'obscurcit tandis que mes iris prirent une teinte rougeâtre.  Je faisais de mon frère une affaire personnelle , et avant qu'il ne s'attaque à ma planète d'adoption, je devais tout simplement le trouver et le réduire en cendre. 

CODE BY MAY


 
Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: In the middle of the Night (feat John Jones)

Revenir en haut Aller en bas
 

In the middle of the Night (feat John Jones)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une longue nuit au Heaven's Night Feat Shinji
» you took my hand through the night (feat Siwiwi)
» Thuesday Night SuperShow Special - 10 Avril 2012 (Résultats)
» Night Of Champions 2014 (Carte et Résultats)
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham: Rise of the Villains ::  :: Zone des membres :: Archives-