Partagez | 
 

 Je ne suis pas celui que tu penses feat Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 182
Date d'inscription : 26/12/2016
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : A définir
Ma famille : Henry Allen (père) Nora Allen (mère) Alvaro Mendes (Demi-frère)
avatar
Bartholomew H. Allen
MessageSujet: Je ne suis pas celui que tu penses feat Lee Lun 1 Mai - 13:16

Je ne suis pas celui que tu penses

   
 Leslie Thompkins ⊹ Barry Allen
   

   

Tight like a rope, try to not reach for memories. Lover, lover, what have we done ? We made our heart leap, then it gave up. Lover, lover, let me in. You came in the door like thunder, then hit the floor like thunder. Laying me down you wonder. You came towards like thunder.
Voilà plus d'un mois que , j'étais à Gotham City...Une ville bien plus obscure que Central City, où il est très rare d’apercevoir le soleil. Beaucoup de raisons m'avaient, cependant,  amené ici, la présence de ma cousine Lee  étant l'une d’être elle. Leslie Thompkins était la fille de la sœur de ma regrettée mère Norah et on ne s'était pas revu depuis ses funérailles ...On avait tous deux grandi et nous étions tous deux devenu des personnes respectables : Elle était médecin légiste renommée et moi , un membre de la police scientifique . Bien évidemment , elle ignore tout de  cette double vie que jusqu'à présent j'avais tenu secret grâce à l'équipe de Star Lab' .  Il m'était impossible de connaître d'avance sa réaction face à celui qu'on nomme The Flash. Les méta-humains sont tellement mal considérés dans cette ville , à l'instar des justiciers qui sont reconnus comme des criminels. Il est vrai que Arrow est sans limite , mais en contre partie, il avait  sauvé plus d'une vie...
Le regard perdu sur la fenêtre, je redessinai  de mon doigts , le trajet d'une goutte de pluie. Elle se liait  à d'autres tout en restant toujours seule au final, c'était un peu comme moi...Oui j'étais cette goutte de pluie qui s'écoulait tristement du carreau pour finalement sombrer seule  dans l'oubli. Je laissai passé un soupire las et me surpris à penser à Iris, mon amour de jeunesse. Elle m'avait brisé le cœur, en  s’intéressant qu'à mon alter-égo..Et aujourd'hui je filtrais tous ses appelles sans exception,  le cœur  empli de rancune et qui plus est de dégoût envers son comportement abject . Jamais elle ne m'avait aimé comme je l'ai aimé et j'en avais souffert longuement en silence ...Elle était en quelque sorte   la cause première de ce départ précipité pour Gotham .
Face à cette triste réalité , ma main, toujours sur la vitre, se changea en poing : être un héros c'était bien....Mais être un héros te condamnait à une certaine solitude , je l'avais appris à mes dépends.
A l'arrivé soudain de Leslie dans la pièce, je finis par me retourner, lui adressant  dans l'instant un sourire pour dissimuler toutes traces de tristesse. Son ancien fiancé l’inspecteur James Gordon avait abattu son mari, et depuis la brune était dans un état de grande fragilité...Elle me faisait même peur parfois, son cœur était depuis tiraillé entre la lumière et les ténèbres. J'ai préféré t'attendre pour déjeuner. Lui déclarai-je, tout en me redressant. Le petit déjeuné était déjà sur la table, plutôt copieux , le temps de préparation n'étant jamais un problème pour moi. J'aimerai profité de ce jour de congé , pour discuter de choses importantes. Ça fait des semaines que je vis  sous ton toit, que nous travaillons ensemble au GCPD... Je pris aussitôt  place à table, remplissant mon bol de café tout en poursuivant mon discourt. Nous n'avons jamais pris le temps  parler  de tout ce qui nous touche actuellement. D'ailleurs, de la manière dont elle le regardait, je pouvais qu'en conclure qu'elle avait encore des sentiments pour James Gordon. Je suis ton cousin , je peux tout entendre sans apporter de jugement. Ce n'était d'ailleurs pas dans mes habitudes, de porter préjudice à quelqu'un. Je suis plus du genre conciliant , un peu trop d'ailleurs...Je lui adressai un sourire chaleureux et repris , tout en attrapant l'une des brioches de l’assiette centrale. Tu veux peut-être que je commence ? Hummm attends avant j'ai une question pour toi. Sur ces mots , je saisis le journal de ce matin  et lui adressai la couverture , une photo de Flash y figurait entant que  nouveau criminel notoire . Tu penses quoi de l’Écarlate ? Pour la suite, si éventuellement je venais à lui livrer mon plus lourd secret, ses premières impressions  sur l’Écarlate étaient  inévitables .
   
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

   




    “Peu importe la vitesse où l'on court, la mort gagne toujours par une longueur.”
    Ma terreur de la précipitation l'emporte sur toute autre crainte, et dans l'alternative du regret par le choix ou par l'abstention, mon instinct est pour la dernière manière. J'ai peur de l'occasion, comme d'autres en ont la passion ou le génie ; au moins quand j'agis pour mon compte, je suis pusillanime, sceptique et irrésolu. Je déteste le hasard dans la vie, et je ne sais pas me décider sans savoir.



Dernière édition par Bartholomew H. Allen le Dim 14 Mai - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 12/04/2016
Situation amoureuse : Fiancée
Pour qui j'existe : Compliquée
Ma famille : J'ai perdu mes parents il y a bien longtemps
avatar
Leslie Thompkins
MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu penses feat Lee Mer 3 Mai - 10:03

Je ne suis pas celui que tu penses.Un matin plutôt calme pour moi et pourtant j'ai passé la soirée  à réfléchir un peu, j'étais perdu et je ne savais plus vraiment où j'en étais dans la vie. Enfin,heureusement mon cousin Barry était là et il avait toujours de bons conseils, nous étions de la même famille et c'est vrai que je n'ai pas eu le temps de le revoir après les funérailles de sa mère,pourtant j'ai tout de mème essayer de comprendre pourquoi on l'avait tué et je n'ai jamais vraiment, su pourquoi. Cependant, ce n'est pas moi, qui va lui parler de ça vu que mes parents furent eux aussi assassinés et les choses douloureuses je n'aime pas trop en parler.

Je me trouvais dans mon lit et j'avais la flemme de me lever tellement que j'étais mal, certes j’aimais Jim, mais ce qu'il avait fait était trop difficile à supporter, je ne pouvais plus toute cette violence et ses crimes qui restent toujours impunies, je voulais une vie normale tout simplement, au moins mon cousin et moi-même nous sommes dans une période de souffrance, mais je sais qu'on arrivera  à surmonter cela ensemble. Je savais bien que tout était de ma faute et que si je n'aurais rien dit mon mari serait surement encore là, même si je n'étais pas heureuse avec lui et que je souffrais ce n'était pas une raison pour qu'on le tue.

Je regardais mon plafond et décide enfin à me lever afin de rejoindre Barry, j’espère qu'il allait bien lui aussi, il était totalement perdu et je voulais terriblement l'aider à surmonter tout ça, même si j'étais au plus mal. Je sors de ma chambre et ouvre la porte, en me dirigent au salon et regarde Barry en lui sourient moi aussi, il avait des yeux tout endormis et je savais qu'il avait dû passer une mauvaise nuit."Tu as bien fait,c'est gentil.c'est toi qui a tout préparé ?"Lui répondis-je restant surprise,car je ne savais pas que mon cousin s'y connaissait en cuisine."Oui on peu parlé de tout et je pense que ça nous ferez du bien. Oui nous vivons sous le mème toit et je suis contente que tu sois là et que nous travaillions ensemble."Je m'installe à table et me sers du café,en tartinent une tranche de bain avec de la confiture.Je regardais Barry qui continuait sa phrase et je commençais à avoir un peu peur de ce qu'il allait me dire."Oui je sais bien et c'est vrai qu'on n'a pas eu trop le temps de pouvoir discuter de nos problèmes.Tu commences à me faire peur là."Je ne savais pas trop où il voulait en venir,mais j'avais un peu ma petite idée,surement me parler de Jim,bien que pour le moment j'évite d'en parler."Je sais Barry,mais je ne sais pas où tu veux en venir ?"je ne savais pas de quoi il voulait que je parle, bien que, je n'ai aucun secret pour lui. Cependant, concernent Jim pour le moment je suis assez perdu et j'ai du mal à comprendre son geste. Je souris en le voyant me sourire et réponds."Je veux bien commencer. Oui dis-moi ce que tu as envie de me dire,je suis à ton écoute."Lui répondis-je en buvant une gorgée de mon café. Puis, je regarde Barry qui regardait le journal, je voulais vraiment savoir ce qu'il allait me dire ou me dévoiler."Ce que j'en pense ? Eh bien écoute je n'ai rien contre.Pourquoi cette question ?"Lui répondis-je en sourient et me lève de table pour le rejoindre.

© 2981 12289 0


"i think my heart is better"
La vie n'est pas rose,bien au contraire elle est triste♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 182
Date d'inscription : 26/12/2016
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : A définir
Ma famille : Henry Allen (père) Nora Allen (mère) Alvaro Mendes (Demi-frère)
avatar
Bartholomew H. Allen
MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu penses feat Lee Dim 14 Mai - 18:52

Je ne suis pas celui que tu penses

 
 Leslie Thompkins ⊹ Barry Allen
 

 

Tight like a rope, try to not reach for memories. Lover, lover, what have we done ? We made our heart leap, then it gave up. Lover, lover, let me in. You came in the door like thunder, then hit the floor like thunder. Laying me down you wonder. You came towards like thunder.
"Ce que j'en pense ? Eh bien écoute je n'ai rien contre. Pourquoi cette question ?" Me répondit-elle alors  , sans grand avis sur celui qu'on surnomme encore la traînée  l’Écarlate.  Il avait pourtant sauvé de nombreuses vies depuis son arrivé à Gotham City.Je baissai un court instant les yeux sur ma tasse de café fumante , me demandant encore si je pouvais lui faire part « oui » où «  non » de mon secret  concernant sa vraie identité. Nonobstant, ses bonnes actions, The Flash restait un  criminel aux yeux de la Loi , j'étais d'ailleurs  présent, quand Harvey Bullock avait déclaré à l'ensemble des  inspecteurs de le  ramener mort où vivant au Poste de Police.  Une demande bien évidemment faite par le maire  provisoire Aubrey James , qui  en somme  ne désire plus aucun  monstre Méta-humain dans sa ville...Méchants où bienveillants, ils étaient à ses yeux tous un danger potentiel  pour les citoyens . Pourquoi cette question ? Eh bien... C'est une façon  comme une autre de démarrer notre conversation. Balbutiai-je , ma voix s'étirant malgré moi dans les aiguës. Chacune de mes phrases étaient    coupées d'un petit rire nerveux et accompagnées d'un haussement maladroit  des sourcilles. Il n' y avait pas plus mauvais menteur que moi et  ma cousine  Leslie l'avait bien évidemment compris .
 Je laissais passer soupire et faisant machinalement tourner ma petite cuillère dans mon café , je repris d'un souffle. Je n'ai pas choisi d'aborder ce sujet  par hasard... Mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine , j'étais sur le point de lui révéler que The Flash et moi, nous formions qu'une seule et même personne. Je connais The Flash depuis des années maintenant , à Central city  la ville d’où je viens, il est  d'ailleurs perçu comme un véritable héros. Nos deux arrivés à Gotham City n'avaient  jamais tilté les esprits...Il était si improbable que je sois  l'homme le plus rapide du monde...Moi qui arrive si souvent en retard au travail et pourtant...Mes disparitions soudaines , à l'annonce d'un cambriolage ou d'un incendie ,aurait pu attiser bien des  soupçons. Je marquai une légère hésitation, puis lâchai de but en blanc la vérité sur ce célèbre justicier masqué. Je suis The Flash . Mon regard sur le sien, aussitôt,  s'intensifia. J'avais de grandes chances pour qu'elle ne me prenne pas au sérieux , c'est pourquoi je pris soin de peaufiner ma déclaration. Nous ramenant alors à ce terrible accident qui avait frappé Central City quelques années auparavant.   Le soir de l'explosion de l'accélérateur de particules , j'ai été frappé  par un éclair.. Et sans avoir à  entrer dans un long discourt scientifique ,  à propos de l'évolution que cet incident à apporté  à mes cellules , et bien...  je me suis réveillé du coma avec d'étranges  capacités physiques. Dont l'étonnante vélocité qui caractérise The Flash. J'humectai vivement mes lèvres séchés et ajoutai, ne lui laissant autre choix que de m'écouter jusqu'au bout.
Je n'avais rien d'un monstre, ni d'un criminel, je me servais d'ailleurs  de ce don exceptionnel pour faire le bien. L'éclair ne m'avait pas frappé par hasard, mais pour le moment j'allais  surtout m'abstenir d’enchaîner  sur mes divers  voyages temporelles où mes glissements  d'une Terre à une autre..Les habitants de Gotham n'étaient décidément pas prêts à entendre toutes ces choses . Je me sers de ce don  à bon escient... Je ne suis pas une menace pour Gotham , ni pour ses habitants ,  Leslie. Je sais que cette révélation est choquante mais je reste ton cousin Barry...Mise à part cette double identité , je n'ai pas changé. S'il te plait ne me livre pas à la police... J'espérai sincèrement ne pas mettre trompé en lui faisant confiance..Elle était médecin et son devoir était surtout de me venir en aide. Mes cellules continuaient encore à évoluer et par moment tout cela me terrifiait.
   
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

 




    “Peu importe la vitesse où l'on court, la mort gagne toujours par une longueur.”
    Ma terreur de la précipitation l'emporte sur toute autre crainte, et dans l'alternative du regret par le choix ou par l'abstention, mon instinct est pour la dernière manière. J'ai peur de l'occasion, comme d'autres en ont la passion ou le génie ; au moins quand j'agis pour mon compte, je suis pusillanime, sceptique et irrésolu. Je déteste le hasard dans la vie, et je ne sais pas me décider sans savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 12/04/2016
Situation amoureuse : Fiancée
Pour qui j'existe : Compliquée
Ma famille : J'ai perdu mes parents il y a bien longtemps
avatar
Leslie Thompkins
MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu penses feat Lee Ven 19 Mai - 22:35

Je ne suis pas celui que tu penses.Je ne savais pas vraiment ce qu'il allait me raconter, mais j'avais hâte de l'entendre et de connaitre enfin ce qui me cache, car mon cher cousin garder bien certains secrets et c'était difficile de lui tirer les verres du nez, en même temps j'étais comme lui aussi et je pense que c'est pour cela qu'on n'a toujours était proche tous les deux. Cependant, je gardais certaines choses pour moi, car je voulais que mon cousin soit heureux et qu'il me parle de tout même de ses pires démons, c'était le seul avec qui je ne jouais pas la psy."Oui en effet tu as raison.Au moins,c'est l’occasion de tout nous dire et de pouvoir aussi s'aider."Lui répondis-je en sourient. On n'allait enfin tout se dire et surtout s'entraider concernent nos vies, car je reconnais qu'on est pareil surtout en ce qui concerne la vie sentimentale. Cependant, en voyant Barry, je voyais bien qu'il, essayait d’esquiver un sujet et qu'il voulait vraiment m'en parler, je reconnaissais tellement lorsqu'il mentait que cela devenait trop facile maintenant, mais lui aussi me connaissait bien et donc c'était parfois drôle de nous avoir parlé en disent parfois les mêmes choses."Oui je pense bien et je suis prête à t'entendre tu sais et je te dirais tout moi aussi,tu le sais."Je voulais connaitre son secret et j'en avais marre d'attendre, même si je reconnais que ce n'est pas du tout facile pour lui, je pense."Oui j'ai déjà entendu parler de lui et je dois avouer que c'est un vrai héros,Gotham aurait besoin d'un homme comme ça."Je ne dis pas que les policiers sont inefficaces loin de là, mais des héros comme Flash, la ville avait besoin de héros,et je pense que cela pourrait remettre la ville en haut de l’échèle,mais bon je pense que ce n'est pas facile pour lui tous les jours, d'ailleurs je me suis toujours demandé qu'il était en vrai."Tu es entrain de me dire que tu es Flash ? C'est pour ça que tu arrives souvent en retard et que tu me raconter des tas d'excuses bidons,petit cachotier."Je regardais Barry et je le croyais,car il n'était pas le genre à me mentir surtout sur un sujet comme celui-ci,je comprends mieux maintenant pourquoi il est souvent en retard,j'étais extrêmement fier de lui et de tout ce qu'il a accomplit.Je ne croyais pas les gens qui saliver ce qu'il était et j'étais contente de pouvoir enfin connaitre son secret que je garderais pour moi."Oui je me souviens de ça,j'avais entendu dire que c'était un accident,en tout cas je suis contente que tu sois en vie et surtout en pleine forme.Tu as de super pouvoir en tout cas."Je souris et j'étais vraiment contente qu'il me dise enfin la vérité et je savais depuis toujours que Flash n'était pas un monstre ni un criminel, certains sont jaloux des autres car ils sont là pour aider les autres. Cependant,je l'aiderais dans tout ce qu'il entreprendra et je ferais tout mon possible pour changer les choses afin qu'il le voit comme un héros et non l'inverse,car j'ai de la peine pour lui."Je le sais bien et je l'ai toujours su méme avant que je ne découvre que tu es Flash.ca ne me choque pas bien au contraire,je suis contente de connaitre la vérité et je ne dirais jamais rien.Tu es mon cousin et tu le resteras toujours, tu crois vraiment que je vais te livrer à la police ? Tu es mon cousin et je ferais n'importe quoi pour toi."Lui répondis-je en lui prennent la main pour le rassurer et le prend dans mes bras.



© 2981 12289 0


"i think my heart is better"
La vie n'est pas rose,bien au contraire elle est triste♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 182
Date d'inscription : 26/12/2016
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : A définir
Ma famille : Henry Allen (père) Nora Allen (mère) Alvaro Mendes (Demi-frère)
avatar
Bartholomew H. Allen
MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu penses feat Lee Lun 19 Juin - 10:55

Je ne suis pas celui que tu penses

 
 Leslie Thompkins ⊹ Barry Allen
 

 

Tight like a rope, try to not reach for memories. Lover, lover, what have we done ? We made our heart leap, then it gave up. Lover, lover, let me in. You came in the door like thunder, then hit the floor like thunder. Laying me down you wonder. You came towards like thunder.
"Oui j'ai déjà entendu parler de lui et je dois avouer que c'est un vrai héros, Gotham aurait besoin d'un homme comme ça." A sa réponse, un large sourire prit possession de mes lèvres , son admiration, non soupçonné,  pour Flash allait m'encourager pour la suite.  ."Tu es entrain de me dire que tu es Flash ? C'est pour ça que tu arrives souvent en retard et que tu me racontes des tas d'excuses bidons,petit cachotier." C'est vrai que pour mes retards , c'est plutôt bizarre étant donné que je suis l'homme le plus rapide de Terre 1, mais tous les moyens sont bons pour faire taire les soupçons...Je n'aimerai pas que quelqu'un comme l'inspecteur James Gordon n'arrive à cette conclusion. Eh bien oui...Aussi improbable que cela puisse être je suis celui qu'on appelle Flash. Insistai-je avant d'entrer dans les explications , commençant bien évidemment par l'incident à Star lab'. "Oui je me souviens de ça,j'avais entendu dire que c'était un accident,en tout cas je suis contente que tu sois en vie et surtout en pleine forme.Tu as de supers pouvoirs en tout cas." Reprit-elle avec un calme qui me laissait quelque peu perplexe. Ma cousine  ne semblait pas surprise que je sois l'un de ces méta-humains, peut-être avait elle des doutes depuis le début ? Nous vivons ensemble depuis mon arrivé à Gotham City, et à de nombreuses reprises , je m'étais servis,  de la speedforce pour des choses du quotidien. Un incident, je ne dirais pas les choses comme ça..On va dire que l'éclair m'a choisi. Je ne me voyais pas entrer dans le cœur du sujet et lui parler du Reverse-Flash. Tout était si nouveau pour elle.. Comme il était encore pour moi. Jour après jour je me découvrais de nouvelles facultés entant que speedster  et des adversaires plus rapide les un que les autres à travers tout un multivers. "Je le sais bien et je l'ai toujours su méme avant que je ne découvre que tu es Flash.ca ne me choque pas bien au contraire,je suis contente de connaitre la vérité et je ne dirais jamais rien.Tu es mon cousin et tu le resteras toujours, tu crois vraiment que je vais te livrer à la police ? Tu es mon cousin et je ferais n'importe quoi pour toi." Me rassura t-elle , sa main refermant tendrement la mienne. Comme tous les autres héros de la Ligue Alpha, j'étais recherché par la police et bien évidemment je comptais grandement sur sa discrétion, même si lui confier mon secret  allait mettre plus facile pour passer de Barry à Flash. Instinctivement , j'entrelaçai nos doigts, avant de m'abandonner a son étreinte. Mon regard bleu-gris s'assombrissant sous de funestes pensées. Je me sentais seul depuis un si long moment que ce contact affectif  était le bienvenu.   Je suppose que je te dois des explications sur mes nombreux retards. Tu veux  ceux des  scènes de crime où bien ceux du  laboratoire?  Plutôt difficile à croire que l'éclair rouge puisse  se faire autant attendre. Je laissai passer un petit rire amusé, si ce n'est nerveux,  et me détachant de ma cousine repris aussitôt mon sérieux, mon regard planté intensément dans le sien. J'ai un peu du mal à comprendre ton calme . Après avec tout ce qui se passe à Gotham City depuis la destruction de Indian Hill, je peux qu'en déduire que toutes ces histoires de Méta humains ne te surprennent plus. Je pris une profonde inspiration, et après avoir humidifié rapidement mes lèvres, j 'enchaînai. Toutefois , je suis soulagé d'avoir pu partager ce secret avec toi. A central city l'équipe de Starlab était dans la confidence et c'était plus facile pour moi...Disons que  ce don à tendance à m'isoler...Entant que Flash , j'ai de grandes responsabilités autant envers moi , qu'envers mes proches et le monde.  De nouveau une lueur de tristesse se mit à briller dans mes prunelles, à de nombreuses reprises j'en avais fait qu'à ma tête et des  amis sont morts de ma faute.
 
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

 




    “Peu importe la vitesse où l'on court, la mort gagne toujours par une longueur.”
    Ma terreur de la précipitation l'emporte sur toute autre crainte, et dans l'alternative du regret par le choix ou par l'abstention, mon instinct est pour la dernière manière. J'ai peur de l'occasion, comme d'autres en ont la passion ou le génie ; au moins quand j'agis pour mon compte, je suis pusillanime, sceptique et irrésolu. Je déteste le hasard dans la vie, et je ne sais pas me décider sans savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu penses feat Lee

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne suis pas celui que tu penses feat Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu crois que tu es le premier que je vois ? Détrompe toi !
» Mathieu Sommet, je ne suis pas celui que vous pensez
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham: Rise of the Villains ::  :: Midtown :: Habitations :: Appartement de Leslie Thompkins-