Partagez | 
 

 Entrée en fanfare [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 19
Date d'inscription : 25/04/2017
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : Lexcorp
Ma famille : Père décédé dont je tiens mon entreprise
avatar
Lex Luthor
MessageSujet: Entrée en fanfare [LIBRE] Mer 21 Juin - 16:55

Les tours les plus hautes de Gotham City viennent jusqu'au ciel pour chatouiller les pieds des dieux. Quelle réflexion amusante ! Pour dire vrai, c'était ce que voulait croire la plupart des hommes d'affaire américains mais preuve est faite que le capitalisme effronté ne peut mener qu'à une chute aussi douloureuse que l'a été la longue ascension des entreprises. Celle de Wayne Enterprise viendrait tôt ou tard vu le nombre de scandales qui la secouait et l'absence de véritable tête dirigeante, LexCorp y trouvait un terreau fertile pour installer sa succursale gothamite en plein centre ville non loin de la Tour Wayne, rachetant un immeuble à une entreprise défunte suite à une OPA agressive de LexCorp. Tout rénové, la tour avait fière allure et était munie de toutes les merveilles technologique possibles imaginables. Un labo souterrain, des bureaux, une aire de jeux vaste ainsi qu'un penthouse en son sommet joignable par un héliport. C'est d'ailleurs sur cet héliport que les choses se passaient.

Les journaux avaient fait leur choux gras de l'arrivée du playboy de Métropolis à Gotham. Les chargés en communication avaient organisé un grand apéritif dînatoire sur l'héliport surplombant Gotham. Les journalistes ainsi que d'autres personnes pouvait y venir pour observer ce qu'il se passait.

Pour le moment, les gens étaient bien arrivés mais personne ne savait quand tout allait commencer et les horaires avancés par les chargés de communication se sont avérés trompeurs du fait que Lex Luthor en faisait un peu à sa tête pour gérer son calendrier et certains pestaient en craignant qu'il ne décide seulement de venir demain à la place.

L'attente ne fut plus très longue avant qu'un hélicoptère survole la zone et se pose, agitant les vêtements et les cheveux des badauds traînant au sommet de cet héliport. La porte claqua en s'ouvrant laissant descendre une jeune femme asiatique à l'allure fine et athlétique malgré son tailleur channel. Droite comme un i, elle s'écarta légèrement pour laisser passer un jeune homme arborant blouson en cuir et lunettes de soleil faisant bénéficier les plus proches de l'hélicoptère d'un sourire ultra brite des plus brillants.

- AH ! Excusez-moi pour le retard les amis mais Métropolis-Gotham en hélico, ça vous remue l'estomac à un point.

Il avait lâché ces premières répliques avec une grande ironie. Il retira ses lunettes de soleil et fit apparaître son regard juvénile encadré par ses longues mèches dorées. D'un pas lent et assuré, suivi de près par sa secrétaire Mercy Graves, il se dirigea vers l'estrade en serrant des mains au passage, en tapant sur des épaules, en faisant de grands gestes.

Pas à pas, il se rapprocha du micro qui l'attendait. Le logo Lexcorp derrière lui surveillant les faits et gestes de chacun. Un tapotement sur le micro plus tard, les premiers mots vinrent.

- Merci à tous d'être là, je serai bref puisque les circonstances l'exigent. LexCorp installe une branche de recherche à Gotham City et je viens ici même pour l'inaugurer. J'espère y faire votre connaissance mais je ne peux rien vous garantir, un garçon de Métropolis a vite...le mal du pays quand il passe trop de temps loin de chez lui.

Pendant un instant, il sembla chercher ses mots et Mercy jeta un regard légèrement souriant à son encontre alors qu'il levait les yeux aux ciel.

- Profitez bien de la réception et encore une fois, merci à tous.

Discrètement, il profita des applaudissement pour s'éclipser et récupérer un verre de champagne. Il regardait cette foule avec une telle indifférence...Il se demandait bien ce que ces bouffons trouvaient d'intéressant ici mais il savait bien que l'argent attirait tous les charognards et Gotham est la ville la plus remplie de charognards qui soit...

Gotham City n'est qu'une immense charogne sur laquelle festoyer après tout...
Pourquoi ne pas se joindre à la fête ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Date d'inscription : 06/02/2017
Situation amoureuse : En couple
Pour qui j'existe : Shi Wang (grand-père) et Jeremiah Jenkins (petit ami)
Ma famille : Shi Wang (grand-père)
avatar
Rhody Wang
MessageSujet: Re: Entrée en fanfare [LIBRE] Jeu 22 Juin - 18:10

Assis en face de l'autre homme, il se tenait droit, les deux mains posées sur la table de la cuisine. Il n'avait pas touché au thé préparé et servi dans une jolie tasse de porcelaine blanche avec des oiseaux peints dessus. L'autre se sentait mal à l'aise d'être fixé et desserra un peu son nœud papillon violet vif.

Comment peut-on mettre un nœud papillon aussi laid ? pensa le premier homme.

Ok, reste calme, ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Il n'est là que pour quelques temps. Rester patient. Juste rester patient.


-Hum...Alors...vous vous appelez comme son grand-père c'est ça ?

L'homme ne lui répondit pas. Alors il essaya de lui parler en chinois avec un très fort accent britannique très désagréable aux oreilles du premier homme qui ne cessait de le fixer. Il finit donc par se taire, mal à l'aise. Il dégageait une aura assez impressionnante qui faisait froid dans le dos; lui qui avait lu tant de livres, il lui rappelait surtout les tueurs en série effrayants dans les thrillers ou les créatures sans émotions prenant forme humaine pour aspirer la santé mentale des gens.
Celle qu'ils attendaient finit par sortir de la salle de bains, vêtue d'une magnifique robe de soirée couleur émeraude; à ses pieds, de petits talons noirs. Elle avait attaché ses longs cheveux en un chignon parfait comme elle seule arrivait à faire, avec seulement des aiguilles à cheveux, en bois.


-Nous pouvons y aller.

Le premier homme se leva, imité par l'autre. La jeune femme sortit les clefs de sa voiture. Un regard en biais fut lancé par le premier homme à l'autre. Puis en chinois, il s'adressa à la jeune femme.

-Ne conduit-il pas ?

-Il me laisse le faire. répondit-elle en chinois également.

-Quel homme laisserait sa compagne conduire alors qu'il le peut lui-même ? Est-il aussi peu galant ou aussi fainéant ?

Le premier homme savait que l'autre les comprenait malgré tout mais que celui-ci était beaucoup trop poli pour dire quoique ce soit; ou trop impressionné et souhaitant faire bonne figure. Ou alors juste qu'elle lui avait demandé de ne surtout pas s'offusquer et qu'il faisait un effort surhumain pour ne pas commencer de vives hostilités et entamer un combat contre lui, à mains nues.

Reste calme Jeremiah. Tu ne peux pas le frapper. Qu'est-ce que je lui arracherai pas les yeux à ce type !

Je me demande quel est son régime alimentaire et s'il est comestible. Xiuying m'en voudra si je le mange, ce n'est pas raisonnable.

Respire Rhody, tout va bien se passer. Il n'y a aucune raison pour que papy ait envie de le manger et Jeremiah se retiendra de le frapper.

Elle sourit et tendit les clefs à Jeremiah. En route pour l'inauguration.


****

Wang Shi passait pour avoir un peu plus que sa petite-fille alors qu'il était en réalité bien plus âgé. Ils avaient alors convenu qu'il passerait pour un lointain cousin, ce serait bien plus pratique. Wang Shi détestait les Etats-Unis. Il détestait ce pays, ses habitants, leurs outrancières habitudes. Beurk. Mais Wang Shi aimait sa petite-fille qui était sa famille. Et comme tout bon grand-père chinois évoluant avec son temps - et donc autre temps autres mœurs - il se devait de la protéger afin qu'elle ait vite des héritiers dignes de ce nom. Son seul souci étant qu'elle était complètement entichée d'un blanc. Là où il appréciait encore un américain, c'était surtout parce que les Etats-Unis avaient eu la décence de dire fuck à l'empire britannique et à lui résister; là où il haïssait encore plus les anglais. Or ce petit libraire - qui était effectivement petit - était un anglais avec un horrible accent britannique et avait eu la parfaite indécence de naître de parents aimant Londres, la campagne anglaise, les pubs et la pluie. Il avait rangé sa haine au fond d'un placard mental afin d'éviter de trop froisser sa petite-fille adorée; si elle l'aimait, c'était qu'il n'était pas si mal pour un anglais, non ? Cela ne l'empêchait pas de détester l'entendre parler de son amour pour son pays natal. Cela avait duré tout le trajet de l'aéroport où ils étaient venus le chercher jusqu'à la maison de Xiuying.

Ils étaient désormais à l'inauguration. Wang Shi avait été traîné par les affaires de sa petite-fille car celle-ci connaissait un peu de monde grâce à ses clients qui lui avaient parlé de l'inauguration. Même si elle ne savait pas trop ce qu'il se passait, elle était venue parce que des amis, des voisins et des clients lui avaient demandé si elle serait là parce qu'ils avaient bien envie de l'y voir. Et puis c'était entrée libre. Wang Shi avait choisi de les suivre pour la surveiller et la protéger. S'il était là, c'était parce qu'elle avait besoin d'aide. On ne rigolait pas avec les japonais.

De son côté, Tante Rhody avait trouvé quelques uns de ses clients à l'inauguration et était partie parler avec eux avant d'être interrompue par le bref discours de Lex Luthor. Si jeune mais déjà si doué. Il avait l'air...enfantin.


- Profitez bien de la réception et encore une fois, merci à tous.

Jeremiah était enthousiaste. De la nouveauté, cela lui plaisait. Il rejoignit sa compagne et son ignoble cousin. Il savait qu'il était raciste et affreusement anglophobe bien qu'il en ignorait les raisons.

Du coin de l'œil, la jeune femme observa une discussion apparemment houleuse entre de jeunes gens. Trois jeunes hommes venaient d'en prendre un à parti et celui-ci reculait jusqu'à être bloqué par un mur. Ils étaient suffisamment discrets pour ne pas alerter des agents de sécurité et le ton ne semblait pas monter; mais elle voyait bien le regard apeuré du jeune homme au centre.


-Je reviens. dit-elle, laissant son compagnon avec son grand-père et ignorant royalement le regard de désespoir du pauvre libraire.

-Et sinon, avez-vous lu...

Elle n'entendit pas le titre du livre qu'annonça son grand-père à l'anglais; c'était un livre quelconque écrit par un chinois haineux envers l'envahisseur britannique et avait entre autre écrit un immense pamphlet à la fois poétique et à la fois politique. Il avait été mystérieusement assassiné mais toujours est-il que dans son livre, les anglais mourraient dans d'atroces souffrances.

Tante Rhody s'approcha du petit groupe avec discrétion, une coupe de champagne pleine à la main et tapota sur l'épaule d'un des jeunes hommes qui lui barraient le passage. Il se retourna mais elle l'écarta doucement sur le côté et prit leur cible par la main et le tira vers elle.


-Tiens, tu as oublié de prendre ceci. Viens, les autres t'attendent !

Ce fut sans beaucoup de peine qu'elle réussit à tirer le jeune homme d'un mauvais pas et de l'éloigner du groupe.

-On se reverra Lestat ! avait sorti l'un d'eux avant de partir.

Le jeune homme qu'elle venait de tirer prit timidement la coupe de champagne.


-M...merci...madame...

-Tante Rhody. sourit-elle. Tout va bien ? Oh...mais tu as un bleu...

-Ce n'est rien...

L'hématome était récent et couvrait une petite surface de sa peau. Sur le visage. Tante Rhody le ramena avec elle vers son soi-disant cousin et son compagnon.

-Oh bonjour ! Je m'appelle Jeremiah Jenkins et toi ?

-Lestat Addison monsieur...je...euh...je suis étudiant en biologie...

Lestat Addison était en première année de licence scientifique à Gotham, avec la biologie en spécialité; même si sa vraie spécialité sera à choisir lorsqu'il serait en master. Il était le premier de sa promotion et ses camarades ne l'appréciaient pas car il avait toujours refusé de les aider; mais ils ne travaillaient pas assez à son goût pour qu'il mérite son aide. Toutefois, Lestat était trop timide pour demander de l'aide lorsque ceux-ci avaient commencé à le brutaliser et cela avait continué à cette inauguration qu'il avait été curieux de voir de ses propres yeux. Il n'avait juste pas pensé que cela allait aussi faire venir quelques camarades jaloux qui l'avaient repéré parmi plusieurs personnes.

Tante Rhody regarda tout autour d'elle. Il y avait tant de personnes.
Et la réception ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entrée en fanfare [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une entrée remarquée [Libre]
» Obama en chute libre ...
» demande gif entrée
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham: Rise of the Villains ::  :: Midtown :: Lexcorp tower-