Partagez | 
 

 Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 216
Date d'inscription : 26/12/2016
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : A définir
Ma famille : Henry Allen (père) Nora Allen (mère) Alvaro Mendes (Demi-frère)
avatar
Bartholomew H. Allen
MessageSujet: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Lun 26 Juin - 2:00



   
 
   

   
Tu es né du Flashpoint

Barry Allen and Alvaro Mendes
   
Un demi-frère en ville , comment cela était-il possible ?A cette question  mon cœur se serra durement  dans ma poitrine, alors que je continuais à parcourir  cette lettre que mon père m'avait adressé peu de temps avant sa mort et que jusqu'à présent j'avais refusé d'ouvrir . Cette nouvelle me bouleversait  au plus au point et ça pour de nombreuses raisons. Il m'avait donc menti à sa libération d' Iron Heights , cette découverte  était, incontestablement  la vraie raison de son départ si  précipité...Mais pourquoi ne m'avait -il rien dit ? Sous l'incompréhension,  mes yeux s'embuèrent de larmes , tandis que  mes doigts se refermaient de plus belle sur le papier, le froissant avec colère et déception. Il me demandait , à travers ces lignes ,de  le retrouver et de m'en occuper comme le ferait tout grand frère  . A croire qu'il avait prédis sa mort....Prédis que Zoom le tuerait sous mes yeux...Tout me semblait insensé et pourtant après le Flashpoint , la ligne du temps  s'était vue  plus d'une fois modifiée.  Que devais-je faire exactement ? Etait-il prudent que je fasse entré ce garçon dans ma vie ? Moi qui a perdu mes deux parents à cause de mes capacités de Speedster...Moi qui , en remontant le cours du temps,  a malencontreusement  brisé plus d'une vie.  Je laissai passer un soupire, alors que sur la dernière phrase , il décrivait un pendentif que l'orphelin était supposé porter à son cou . Il me sera difficile de le reconnaître parmi tous ces adolescents des rues , mais c'était la dernière volonté de mon père....Et bien, que toute cette affaire me mettait hors de moi, je ne pouvais décidément pas fermer les yeux dessus. A sa place je serai aussi soulagé de n’être plus seul au monde...

Quand tu liras cette lettre Caïd , je serai déjà parti. Terminai-je , la gorge nouée par le chagrin. Le Destin m'avait conduit à Gotham City, peut-être n'était-ce pas pour rien...Avant que je ne devienne the Flash , je pouvais supposer à une quelconque coïncidence. Mais à présent , le voyage temporel m'était aussi devenu possible. Allen, l'inspecteur Bullock demande à te voir , maintenant. M'annonça brusquement Alvarez, un collègue du GCPD. C'est à propos de tes retards , Allen j'ai essayé de te couvrir mais ...Mais un autre inspecteur s'en est mêlè et t'a menacé de déballer  toutes tes infidélités à ta femme. Terminai-je tout en pliant la lettre  en quatre avant de la glisser soigneusement dans ma poche. Ça fait des mois maintenant que je travaille  au GCPD, je commence à connaitre la chanson. Je laissai passer un soupire las et me leva aussitôt  de la chaise sur laquelle j'étais assis. L'inspecteur Harvey Bullock était  beaucoup  plus impressionnant que le capitaine  David Singh et je redoutais comme toujours ses convocations à propos de mes absences. Par Ailleurs, il voue aussi  une haine viscérale envers l’écarlate et ça depuis un terrible incident  aux Docks Pier . En espérant qu'il n'arrive jamais à la conclusion que le bolide et moi, formions une seule et même personne où ça sera un allé sans retour au pénitencier de Blackgate.

A cette réalité, je pris une profonde inspiration, mon regard , incertain se posant sur toutes ces personnes qui me dévisageaient étrangement. Devais-je me préparer au pire? Allais-je me faire congédier de mes fonctions? Un peu de courage Barry Allen... Me murmurai-je , mes iris bleus croisant cette fois-ci ceux d'un jeune adolescent . Un habitué du commissariat si je peux le dire et  connu sous le nom  de Alvaro Mendes. Qu'avait-il fait cette fois-ci pour se retrouver encore entre les mains de la justice ? Inconsciemment je me fis du soucis pour lui , après cet interrogatoire on allait surement l'envoyé aux services sociaux. Mon pas ralentissant, mon regard sur la scène  se fit  plus scrutateur. Avant de lire cette lettre, je ne m'étais jamais attardé sur le collier qu'il portait.
Une sensation bizarre me traversa alors comme un éclair.. Etait-ce possible que celui qu'on nomme Scorpion soit le demi frère perdu de The Flash? Alvaros ? L'interpellai-je , brusquement avant de rejoindre ce collègue inspecteur qui le questionnait. Je peux savoir ce qu'il fait ici? M'enquis-je , mon regard passant de l'inspecteur à l'orphelin . Ce sale morveux refuse de coopéré .. A propos du vol qui a été commis à la galerie d'arts... Mon regard sur lui s’éclaircit , me souvenant très bien de ce cambriolage que j'avais  stoppé entant que Flash... D’après des témoins , il a été aperçu avec l’Écarlate. Alors où est ton copain le méta-humain? Parles ! ou je t'envoie dans un camp du Nord! Le voyant refermer son col pour le tirer vers lui , je finis par intervenir. Il ne sait pas qui est l’Écarlate personne ne le sait d'ailleurs ! Alors lâches le! C'est une violation du code de police ! Lui fis-je rappeler , avant de saisir l'adolescent par le bras et l'amener vers moi, de manière protecteur. Retournes d'où tu viens Allen. Pesta-t-il . Retournes dans ton laboratoire tripoter tes squelettes... M'éloignant avec le jeune Hacker , je ne prêta pas la moindre attention à ses menaces.  Cette sensation étrange m'avait de nouveau traversé, à la seconde même où ma main avait refermé son bras..


   

   

(c) naehra.



   

    “Peu importe la vitesse où l'on court, la mort gagne toujours par une longueur.”⚡
    Ma terreur de la précipitation l'emporte sur toute autre crainte, et dans l'alternative du regret par le choix ou par l'abstention, mon instinct est pour la dernière manière. J'ai peur de l'occasion, comme d'autres en ont la passion ou le génie ; au moins quand j'agis pour mon compte, je suis pusillanime, sceptique et irrésolu. Je déteste le hasard dans la vie, et je ne sais pas me décider sans savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 18/06/2017
Situation amoureuse : célibataire
Pour qui j'existe : personnes
Ma famille : orphelin, il recherche ses parents Bartholomew H. Allen (demi frère)
avatar
Alvaro Mendes
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Lun 26 Juin - 20:21

Alvaro avait été arrêter alors que pour une fois il était tranquillement assis sur le banc d'un skate parc son PC sur les genoux. Les policiers n'y avaient pas été de mains mortes. Le gamin avait prit un coup dans les cottes ce qui l'avait complètement calmer. Une fois au poste de police, on l'avait fait vider ses poches, on lui avait mit les menottes comme si c'était un dangereux criminel. Se sentant un peu plus en sécurité qu'enfermer dans une ruelle, il fit :

"Ca va, je suis pas trop gros pour vous, vous ne voulez pas appeler vos collègues ? On sait jamais des muscles pourraient me pousser sur les bras !"

Il roula des yeux et sentit la main de l'homme l'agripper au col et le type lui dit collant son visage très prêt du sien :

"Continue à faire le mâlin et un de ces quatre on pourrait repêcher ton corps dans la Marina !"

Alvaro déglutit. Il ne connaissait pas assez bien Gotham, mais quelque chose lui disait que ce flic était capable de le faire. Il se tut alors et prit place. Une certaine insolence habitait son visage, mais au fond le petit génie n'était pas spécialement bien. Il avait un peu peur et ne comprenait pas pourquoi il était là. L'avait-il démasquer ? Il savait qu'il était Scorpion ? Ce hacker qui supprimer toutes vidéos ou pistes que la police pouvait avoir sur les super héros, les métats-humains comme ils disent, de la ville ? Légèrement intriguer Alvaro demanda alors :

"Vous me voulez quoi au juste ? Je sais même pas ce que j'ai fais de mal !"

Et là le policier lui expliqua. Le gamin écarquilla les yeux et fit :

"Quoi ? Sérieusement ? Vous m'arrêter pour ça ? Bien sûr que j'étais là-bas, c'est mon quartier, j'aime bien me balader, quand j'ai vu qu'un truc clochait j'ai voulus aller voir, et comment dire...bah j'étais pas tout seul. J'ai eus la peur de ma vie, c'est sérieux, je vous assure."

Non en faite, il n'avait pas eut peur. Il avait vu Flash. Il avait enfin vu un des super héros de la ville. Il avait été en admiration devant lui. Pourtant le méta Humain l'avait envoyer balader, lui disant de rentrer chez lui. Mais Alvaro n'avait rien écouter, comme toujours. Alors qu'Alvaro sortie se ses pensées en entendant son nom, il vit un jeune homme arriver vers lui. Le jeune hacker plissa les yeux, il lui voulait quoi lui ? Il écouta les remarque du flic, bon ok, ils ne s'aimaient pas. Quand il aperçut les mains du flic se saisir de son col et le chahuter, Alvaro fit :

"Mais arrêtez, j'ai dit la vérité, laisser moi tranquille ! Vous avez pas le droit de me garder !"

La main du scientifique se fit sentir sur son bras et il se sentit lever vers le haut. Il manqua de tomber et se cala derrière le scientifique. Il ne savait pas pourquoi mais lui il voulait l'aider, alors pour une fois le hacker ne ferrait pas le difficile. Il observa la joute verbale entre les deux hommes, et il fut surprit de voir que le scientifique gagna. Il aurait penser le flic plus combattant, à moins que ce soit pour mieux l'attraper dans un coin de rue et le noyer dans la Marina...il déglutit à cette pensée. Il fit au scientifique :

"Merci, mais je vous ai rien demander, je vous dois rien du coup."

Malgré les menottes, il remit sa médaille dans son t-shirt, cette médaille reconnaissable entre mille vu qu'elle portait une date de naissance...enfin le jour et le mois, et que c'était le même pour Alvaro et pour son père, enfin leur père.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 216
Date d'inscription : 26/12/2016
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : A définir
Ma famille : Henry Allen (père) Nora Allen (mère) Alvaro Mendes (Demi-frère)
avatar
Bartholomew H. Allen
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Sam 8 Juil - 8:40



 
 
 

 
Tu es né du Flashpoint

Barry Allen and Alvaro Mendes
 

"Merci, mais je vous ai rien demander, je vous dois rien du coup." Me fit remarqué l'adolescent , alors que je l’entraînais avec moi - dans un coin un peu plus tranquille du commissariat -Ma main toujours fermée sur son bras. Il m'était impossible de réfléchir calmement, beaucoup de choses à cette instant se bousculaient dans ma tête. Il y avait bien évidemment cette lettre que mon père m'avait écrit un ans plus tôt, les conséquences du Flashpoint, et sans oublié.... Ce que pourrait être ma vie et celle de The Flash , si je venais à faire entrer ce mystérieux demi frère. De nouveau mon regard s'obscurcit alors que ma gorge se noua sous l'émotion, repensant alors à ces amis que j'avais perdu au cours des missions .... A cette discussion que j'avais eu  avec la Vitesse  pure  ,  après que le docteur Wells m'ait  rendu mes pouvoirs pour que je puisse délivré Terre 1 de l’infâme Zoom .  Beaucoup de choses c'étaient produites  depuis que l'éclair m'avait frappé, des échecs, mais aussi des victoires que le speedster n'aurait pu accomplir seul.   Oh mais tu me dois rien Mendes Confirmai-je avant de pousser la porte de mon laboratoire sur une paillasse en désordre .  Harvey Bullock allait sûrement râler pour mon retard, mais pour le moment j'avais une affaire familiale bien plus urgente à régler... Tu as des soucis à cause de Flash ? M'enquis-je, tout en ouvrant ces menottes qui lui liaient  les poignets. Cela était d’ailleurs plus une constatation qu'une question, Flash n'avait rien d'un héros respecté à Gotham City et  travailler  à ses cotés était considéré comme une entorse à la loi.

A cette vérité, je pris une lourde inspiration, mon regard parcourant vivement mes travaux en cours avant de revenir sur celui  du garçon, beaucoup plus sombre et incertain .  J' étais bien évidemment désolé pour tout ça , mais il m'était impossible de m'exprimer  entant que Flash...Non l'écarlate n'avait pas sa place dans cette ville comme dans toutes les autres d'ailleurs. Ses voyages quelques peu égoïstes et   à répétitions dans le passé avaient plus ou moins  altéré la ligne temporelle... Je ne pense pas que cela soit ses motivations. Même si très peu de personnes ont confiance en Flash, il fait vraiment son possible pour faire régner l'ordre et la justice. Je marquai un silence et finis par ajouter prudemment. Enfin cela reste mon point de vue personnelle... Je suppose que c'est mon coté scientifique qui fait que j'aime tout ce qui est différent voire  inimaginable. A travers tout le multivers , il y avait des supersoniques, mais leurs capacités, leur création  restaient toutefois une vraie question pour la science...Qui aurait pu imaginer que Terre 1 : la réalité dans laquelle nous vivons,  en verrait naitre deux? Et pourtant de la création du monde à sa destruction, le Vitesse pure était et sera présente... Si je t'ai amené ici , c'est parce-que je suis moi aussi sur une enquête privée et que peut-être tu peux m'aider.  De nouveau , un silence tomba ente nous deux, alors que je cherchais mes mots, cette situation m'était vraiment pas confortable. Il portait un médaillon identique à celui décrit dans la lettre mais rien ne laissait entendre  qu'il pouvait être mon frère... Du moins rien d'autre que cette étrange intuition qui m'habitait depuis. J'aimerai voir ce pendentif que tu portes...C'est important.   Mon regard sur le sien se fit alors plus insistant et grave, beaucoup de choses dépendaient à présent de sa réponse.

 

 

(c) naehra.



   

    “Peu importe la vitesse où l'on court, la mort gagne toujours par une longueur.”⚡
    Ma terreur de la précipitation l'emporte sur toute autre crainte, et dans l'alternative du regret par le choix ou par l'abstention, mon instinct est pour la dernière manière. J'ai peur de l'occasion, comme d'autres en ont la passion ou le génie ; au moins quand j'agis pour mon compte, je suis pusillanime, sceptique et irrésolu. Je déteste le hasard dans la vie, et je ne sais pas me décider sans savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 56
Date d'inscription : 18/06/2017
Situation amoureuse : célibataire
Pour qui j'existe : personnes
Ma famille : orphelin, il recherche ses parents Bartholomew H. Allen (demi frère)
avatar
Alvaro Mendes
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Dim 9 Juil - 13:22

Une fois mis à l’écart dans le laboratoire du gars, Alvaro observa tout ce qui était autour de lui, c’était étrange, il avait la sensation d’être dans un laboratoire de vieux film de série B. C’était très stéréotype pour lui mais en même temps en regardant bien le gars devant lui il se dit que ça lui allait bien et qu’il avait bel et bien l’allure du mec qui pourrait créer le nouveau Frankeistein ! Après l’avoir enfin lâché, il lui confirma qu’il ne lui devait rien. Ok, ça lui convenait parfaitement, il n’aurait manqué plus que ça ! Après tout il n’avait pas demandé de l’aide, il savait se débrouiller seul et ceux depuis son plus jeune âge. Par la suite l’homme lui demanda si il avait des soucies à cause de Flash. Alvaro plissa les yeux et ne répondit pas de suite. Devait-il parler ? Le type avait l’air, comment dire, étrange ? Mais en même temps, il n’avait pas l’air méchant, ni mauvais. Et si c’était un piège ? Manquant de confiance dans ce type, Alvaro fit en se frottant son bras qui avait été tenue fermement par l’homme quelques minutes avant :

« Je vois pas pourquoi j’aurais des ennuis à cause d’un type qui se balade en collant ! J’ai rien à voir avec ce mec ! Je me suis retrouver au mauvais endroit au mauvais moment, faut croire que c’est l’histoire de ma vie ! »

Fit-il sur un ton de moquerie et d’amertume. Fallait dire que le jeune Alvaro n’avait pas eut une vie simple. Entre les orphelinats, les foyers, les familles plus ou moins douteuses et les années dans la rue, il avait vu beaucoup de choses pour un gamin de son âge. Il fit ensuite :

« En quoi ça peut t’intéresser au passage ? »

Il eut bien rapidement sa réponse, car le scientifique lui dit que pour lui Flash n’était pas quelqu’un de méchant et qu’il souhaitait aider les gens, pas les mettre dans le pétrin. Alvaro ouvrit la bouche à deux doigts de dire qu’il faisait pareil, mais il se tut. Il avait assez de soucie comme ça. Il fit donc après avoir fait le poisson hors de l’eau :

« Ouais bah il pourrait faire gaffe quand même et puis pour un super héros, il met des collants. Il a louper un truc ce type. Pff, de toute manière je m’en fou, je ne le connais pas. »

Il jouait bien les types qui se foutait de beaucoup de choses, mais il avait actuellement qu’un envie, c’était envoyer un message sur son blog et sur le net afin de prévenir Falsh que la police était à ses trousses et qu’il devait faire attention car beaucoup de gens s’intéressaient à lui, et notamment un scientifique un peu étrange.

Mais là où Alvaro fit un pas de recul, ce fut lorsque le laborantin lui dit qu’il l’avait fait venir ici pour une raison précise. Il sentit son cœur s’accélérer. Il regarda autour de lui, visiblement il n’y avait aucun outils de torture donc visiblement il n’allait pas le disloquer, mais tout pouvait bien être caché. Il lui demanda pour voir son pendentif. Alvaro fit non de la tête et répliqua portant sa main contre sa poitrine. Il referma ses doigts sur son t-shirt qui cachait bien le médaillon.

« Non. C’est le seul bien que j’ai, vous êtes tous comme ça vous, parce que je suis pas une personne comme tout le monde vous voulez tout me prendre ! Allez vous faire foutre je vous le donnerais pas ! »

La peur avait envahit l’être tout entier d’Alvaro, son bien le plus précieux était menacer et bien que Barry ne voulait pas le lui voler, pour un gamin qui a grandit seul et dans la rue et qui a toujours été trahit, cette demande ressemblait plus à du vol qu’autre chose. Le gamin recula une fois de plus et se cogna contre une table de travail, il fit un bon et se retourna, il recula encore désorienté par la peur qu’on lui prenne la seule chose qui pourrait l’aider à retrouver sa famille, il finit par se heurter contre Barry. Il fixa son regard dans celui de l’homme et lui dit :

« Me prenez pas ça, je vous en pris. C’est le seul moyen que j’ai de retrouver ma famille…je vous en supplie, je ferrais ce que vous voulez. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» || S'il te plaît, petit frère ! Laisse moi gentiment te dévorer...|| Pv. Loutou. || Ps. Je ne mange pas les chatons, ce n'est qu'une blague. ||
» REG&LYL ► "Quand une grande soeur veut quelque chose de son petit frère elle l'obtient par tous les moyens !"
» Neymar Jr, petit frère
» camelia shayan shepherd - i'm out of touch, i'm out of love. u.c
» Mika Rosalden [Terminée !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham: Rise of the Villains ::  :: Gotham Police Departement :: hall d'entrée-