Partagez | 
 

 Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 256
Date d'inscription : 26/12/2016
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : A définir
Ma famille : Henry Allen (père) Nora Allen (mère) Alvaro Mendes (Demi-frère)
avatar
Bartholomew H. Allen
MessageSujet: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Lun 26 Juin - 2:00



   
 
   

   
Tu es né du Flashpoint

Barry Allen and Alvaro Mendes
   
Un demi-frère en ville , comment cela était-il possible ?A cette question  mon cœur se serra durement  dans ma poitrine, alors que je continuais à parcourir  cette lettre que mon père m'avait adressé peu de temps avant sa mort et que jusqu'à présent j'avais refusé d'ouvrir . Cette nouvelle me bouleversait  au plus au point et ça pour de nombreuses raisons. Il m'avait donc menti à sa libération d' Iron Heights , cette découverte  était, incontestablement  la vraie raison de son départ si  précipité...Mais pourquoi ne m'avait -il rien dit ? Sous l'incompréhension,  mes yeux s'embuèrent de larmes , tandis que  mes doigts se refermaient de plus belle sur le papier, le froissant avec colère et déception. Il me demandait , à travers ces lignes ,de  le retrouver et de m'en occuper comme le ferait tout grand frère  . A croire qu'il avait prédis sa mort....Prédis que Zoom le tuerait sous mes yeux...Tout me semblait insensé et pourtant après le Flashpoint , la ligne du temps  s'était vue  plus d'une fois modifiée.  Que devais-je faire exactement ? Etait-il prudent que je fasse entré ce garçon dans ma vie ? Moi qui a perdu mes deux parents à cause de mes capacités de Speedster...Moi qui , en remontant le cours du temps,  a malencontreusement  brisé plus d'une vie.  Je laissai passer un soupire, alors que sur la dernière phrase , il décrivait un pendentif que l'orphelin était supposé porter à son cou . Il me sera difficile de le reconnaître parmi tous ces adolescents des rues , mais c'était la dernière volonté de mon père....Et bien, que toute cette affaire me mettait hors de moi, je ne pouvais décidément pas fermer les yeux dessus. A sa place je serai aussi soulagé de n’être plus seul au monde...

Quand tu liras cette lettre Caïd , je serai déjà parti. Terminai-je , la gorge nouée par le chagrin. Le Destin m'avait conduit à Gotham City, peut-être n'était-ce pas pour rien...Avant que je ne devienne the Flash , je pouvais supposer à une quelconque coïncidence. Mais à présent , le voyage temporel m'était aussi devenu possible. Allen, l'inspecteur Bullock demande à te voir , maintenant. M'annonça brusquement Alvarez, un collègue du GCPD. C'est à propos de tes retards , Allen j'ai essayé de te couvrir mais ...Mais un autre inspecteur s'en est mêlè et t'a menacé de déballer  toutes tes infidélités à ta femme. Terminai-je tout en pliant la lettre  en quatre avant de la glisser soigneusement dans ma poche. Ça fait des mois maintenant que je travaille  au GCPD, je commence à connaitre la chanson. Je laissai passer un soupire las et me leva aussitôt  de la chaise sur laquelle j'étais assis. L'inspecteur Harvey Bullock était  beaucoup  plus impressionnant que le capitaine  David Singh et je redoutais comme toujours ses convocations à propos de mes absences. Par Ailleurs, il voue aussi  une haine viscérale envers l’écarlate et ça depuis un terrible incident  aux Docks Pier . En espérant qu'il n'arrive jamais à la conclusion que le bolide et moi, formions une seule et même personne où ça sera un allé sans retour au pénitencier de Blackgate.

A cette réalité, je pris une profonde inspiration, mon regard , incertain se posant sur toutes ces personnes qui me dévisageaient étrangement. Devais-je me préparer au pire? Allais-je me faire congédier de mes fonctions? Un peu de courage Barry Allen... Me murmurai-je , mes iris bleus croisant cette fois-ci ceux d'un jeune adolescent . Un habitué du commissariat si je peux le dire et  connu sous le nom  de Alvaro Mendes. Qu'avait-il fait cette fois-ci pour se retrouver encore entre les mains de la justice ? Inconsciemment je me fis du soucis pour lui , après cet interrogatoire on allait surement l'envoyé aux services sociaux. Mon pas ralentissant, mon regard sur la scène  se fit  plus scrutateur. Avant de lire cette lettre, je ne m'étais jamais attardé sur le collier qu'il portait.
Une sensation bizarre me traversa alors comme un éclair.. Etait-ce possible que celui qu'on nomme Scorpion soit le demi frère perdu de The Flash? Alvaros ? L'interpellai-je , brusquement avant de rejoindre ce collègue inspecteur qui le questionnait. Je peux savoir ce qu'il fait ici? M'enquis-je , mon regard passant de l'inspecteur à l'orphelin . Ce sale morveux refuse de coopéré .. A propos du vol qui a été commis à la galerie d'arts... Mon regard sur lui s’éclaircit , me souvenant très bien de ce cambriolage que j'avais  stoppé entant que Flash... D’après des témoins , il a été aperçu avec l’Écarlate. Alors où est ton copain le méta-humain? Parles ! ou je t'envoie dans un camp du Nord! Le voyant refermer son col pour le tirer vers lui , je finis par intervenir. Il ne sait pas qui est l’Écarlate personne ne le sait d'ailleurs ! Alors lâches le! C'est une violation du code de police ! Lui fis-je rappeler , avant de saisir l'adolescent par le bras et l'amener vers moi, de manière protecteur. Retournes d'où tu viens Allen. Pesta-t-il . Retournes dans ton laboratoire tripoter tes squelettes... M'éloignant avec le jeune Hacker , je ne prêta pas la moindre attention à ses menaces.  Cette sensation étrange m'avait de nouveau traversé, à la seconde même où ma main avait refermé son bras..


   

   

(c) naehra.





    “Peu importe la vitesse où l'on court, la mort gagne toujours par une longueur.”⚡
    Ma terreur de la précipitation l'emporte sur toute autre crainte, et dans l'alternative du regret par le choix ou par l'abstention, mon instinct est pour la dernière manière. J'ai peur de l'occasion, comme d'autres en ont la passion ou le génie ; au moins quand j'agis pour mon compte, je suis pusillanime, sceptique et irrésolu. Je déteste le hasard dans la vie, et je ne sais pas me décider sans savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Date d'inscription : 18/06/2017
Situation amoureuse : célibataire
Pour qui j'existe : personnes
Ma famille : orphelin, il recherche ses parents Bartholomew H. Allen (demi frère)
avatar
Alvaro Mendes
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Lun 26 Juin - 20:21

Alvaro avait été arrêter alors que pour une fois il était tranquillement assis sur le banc d'un skate parc son PC sur les genoux. Les policiers n'y avaient pas été de mains mortes. Le gamin avait prit un coup dans les cottes ce qui l'avait complètement calmer. Une fois au poste de police, on l'avait fait vider ses poches, on lui avait mit les menottes comme si c'était un dangereux criminel. Se sentant un peu plus en sécurité qu'enfermer dans une ruelle, il fit :

"Ca va, je suis pas trop gros pour vous, vous ne voulez pas appeler vos collègues ? On sait jamais des muscles pourraient me pousser sur les bras !"

Il roula des yeux et sentit la main de l'homme l'agripper au col et le type lui dit collant son visage très prêt du sien :

"Continue à faire le mâlin et un de ces quatre on pourrait repêcher ton corps dans la Marina !"

Alvaro déglutit. Il ne connaissait pas assez bien Gotham, mais quelque chose lui disait que ce flic était capable de le faire. Il se tut alors et prit place. Une certaine insolence habitait son visage, mais au fond le petit génie n'était pas spécialement bien. Il avait un peu peur et ne comprenait pas pourquoi il était là. L'avait-il démasquer ? Il savait qu'il était Scorpion ? Ce hacker qui supprimer toutes vidéos ou pistes que la police pouvait avoir sur les super héros, les métats-humains comme ils disent, de la ville ? Légèrement intriguer Alvaro demanda alors :

"Vous me voulez quoi au juste ? Je sais même pas ce que j'ai fais de mal !"

Et là le policier lui expliqua. Le gamin écarquilla les yeux et fit :

"Quoi ? Sérieusement ? Vous m'arrêter pour ça ? Bien sûr que j'étais là-bas, c'est mon quartier, j'aime bien me balader, quand j'ai vu qu'un truc clochait j'ai voulus aller voir, et comment dire...bah j'étais pas tout seul. J'ai eus la peur de ma vie, c'est sérieux, je vous assure."

Non en faite, il n'avait pas eut peur. Il avait vu Flash. Il avait enfin vu un des super héros de la ville. Il avait été en admiration devant lui. Pourtant le méta Humain l'avait envoyer balader, lui disant de rentrer chez lui. Mais Alvaro n'avait rien écouter, comme toujours. Alors qu'Alvaro sortie se ses pensées en entendant son nom, il vit un jeune homme arriver vers lui. Le jeune hacker plissa les yeux, il lui voulait quoi lui ? Il écouta les remarque du flic, bon ok, ils ne s'aimaient pas. Quand il aperçut les mains du flic se saisir de son col et le chahuter, Alvaro fit :

"Mais arrêtez, j'ai dit la vérité, laisser moi tranquille ! Vous avez pas le droit de me garder !"

La main du scientifique se fit sentir sur son bras et il se sentit lever vers le haut. Il manqua de tomber et se cala derrière le scientifique. Il ne savait pas pourquoi mais lui il voulait l'aider, alors pour une fois le hacker ne ferrait pas le difficile. Il observa la joute verbale entre les deux hommes, et il fut surprit de voir que le scientifique gagna. Il aurait penser le flic plus combattant, à moins que ce soit pour mieux l'attraper dans un coin de rue et le noyer dans la Marina...il déglutit à cette pensée. Il fit au scientifique :

"Merci, mais je vous ai rien demander, je vous dois rien du coup."

Malgré les menottes, il remit sa médaille dans son t-shirt, cette médaille reconnaissable entre mille vu qu'elle portait une date de naissance...enfin le jour et le mois, et que c'était le même pour Alvaro et pour son père, enfin leur père.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 26/12/2016
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : A définir
Ma famille : Henry Allen (père) Nora Allen (mère) Alvaro Mendes (Demi-frère)
avatar
Bartholomew H. Allen
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Sam 8 Juil - 8:40



 
 
 

 
Tu es né du Flashpoint

Barry Allen and Alvaro Mendes
 

"Merci, mais je vous ai rien demander, je vous dois rien du coup." Me fit remarqué l'adolescent , alors que je l’entraînais avec moi - dans un coin un peu plus tranquille du commissariat -Ma main toujours fermée sur son bras. Il m'était impossible de réfléchir calmement, beaucoup de choses à cette instant se bousculaient dans ma tête. Il y avait bien évidemment cette lettre que mon père m'avait écrit un ans plus tôt, les conséquences du Flashpoint, et sans oublié.... Ce que pourrait être ma vie et celle de The Flash , si je venais à faire entrer ce mystérieux demi frère. De nouveau mon regard s'obscurcit alors que ma gorge se noua sous l'émotion, repensant alors à ces amis que j'avais perdu au cours des missions .... A cette discussion que j'avais eu  avec la Vitesse  pure  ,  après que le docteur Wells m'ait  rendu mes pouvoirs pour que je puisse délivré Terre 1 de l’infâme Zoom .  Beaucoup de choses c'étaient produites  depuis que l'éclair m'avait frappé, des échecs, mais aussi des victoires que le speedster n'aurait pu accomplir seul.   Oh mais tu me dois rien Mendes Confirmai-je avant de pousser la porte de mon laboratoire sur une paillasse en désordre .  Harvey Bullock allait sûrement râler pour mon retard, mais pour le moment j'avais une affaire familiale bien plus urgente à régler... Tu as des soucis à cause de Flash ? M'enquis-je, tout en ouvrant ces menottes qui lui liaient  les poignets. Cela était d’ailleurs plus une constatation qu'une question, Flash n'avait rien d'un héros respecté à Gotham City et  travailler  à ses cotés était considéré comme une entorse à la loi.

A cette vérité, je pris une lourde inspiration, mon regard parcourant vivement mes travaux en cours avant de revenir sur celui  du garçon, beaucoup plus sombre et incertain .  J' étais bien évidemment désolé pour tout ça , mais il m'était impossible de m'exprimer  entant que Flash...Non l'écarlate n'avait pas sa place dans cette ville comme dans toutes les autres d'ailleurs. Ses voyages quelques peu égoïstes et   à répétitions dans le passé avaient plus ou moins  altéré la ligne temporelle... Je ne pense pas que cela soit ses motivations. Même si très peu de personnes ont confiance en Flash, il fait vraiment son possible pour faire régner l'ordre et la justice. Je marquai un silence et finis par ajouter prudemment. Enfin cela reste mon point de vue personnelle... Je suppose que c'est mon coté scientifique qui fait que j'aime tout ce qui est différent voire  inimaginable. A travers tout le multivers , il y avait des supersoniques, mais leurs capacités, leur création  restaient toutefois une vraie question pour la science...Qui aurait pu imaginer que Terre 1 : la réalité dans laquelle nous vivons,  en verrait naitre deux? Et pourtant de la création du monde à sa destruction, le Vitesse pure était et sera présente... Si je t'ai amené ici , c'est parce-que je suis moi aussi sur une enquête privée et que peut-être tu peux m'aider.  De nouveau , un silence tomba ente nous deux, alors que je cherchais mes mots, cette situation m'était vraiment pas confortable. Il portait un médaillon identique à celui décrit dans la lettre mais rien ne laissait entendre  qu'il pouvait être mon frère... Du moins rien d'autre que cette étrange intuition qui m'habitait depuis. J'aimerai voir ce pendentif que tu portes...C'est important.   Mon regard sur le sien se fit alors plus insistant et grave, beaucoup de choses dépendaient à présent de sa réponse.

 

 

(c) naehra.





    “Peu importe la vitesse où l'on court, la mort gagne toujours par une longueur.”⚡
    Ma terreur de la précipitation l'emporte sur toute autre crainte, et dans l'alternative du regret par le choix ou par l'abstention, mon instinct est pour la dernière manière. J'ai peur de l'occasion, comme d'autres en ont la passion ou le génie ; au moins quand j'agis pour mon compte, je suis pusillanime, sceptique et irrésolu. Je déteste le hasard dans la vie, et je ne sais pas me décider sans savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Date d'inscription : 18/06/2017
Situation amoureuse : célibataire
Pour qui j'existe : personnes
Ma famille : orphelin, il recherche ses parents Bartholomew H. Allen (demi frère)
avatar
Alvaro Mendes
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Dim 9 Juil - 13:22

Une fois mis à l’écart dans le laboratoire du gars, Alvaro observa tout ce qui était autour de lui, c’était étrange, il avait la sensation d’être dans un laboratoire de vieux film de série B. C’était très stéréotype pour lui mais en même temps en regardant bien le gars devant lui il se dit que ça lui allait bien et qu’il avait bel et bien l’allure du mec qui pourrait créer le nouveau Frankeistein ! Après l’avoir enfin lâché, il lui confirma qu’il ne lui devait rien. Ok, ça lui convenait parfaitement, il n’aurait manqué plus que ça ! Après tout il n’avait pas demandé de l’aide, il savait se débrouiller seul et ceux depuis son plus jeune âge. Par la suite l’homme lui demanda si il avait des soucies à cause de Flash. Alvaro plissa les yeux et ne répondit pas de suite. Devait-il parler ? Le type avait l’air, comment dire, étrange ? Mais en même temps, il n’avait pas l’air méchant, ni mauvais. Et si c’était un piège ? Manquant de confiance dans ce type, Alvaro fit en se frottant son bras qui avait été tenue fermement par l’homme quelques minutes avant :

« Je vois pas pourquoi j’aurais des ennuis à cause d’un type qui se balade en collant ! J’ai rien à voir avec ce mec ! Je me suis retrouver au mauvais endroit au mauvais moment, faut croire que c’est l’histoire de ma vie ! »

Fit-il sur un ton de moquerie et d’amertume. Fallait dire que le jeune Alvaro n’avait pas eut une vie simple. Entre les orphelinats, les foyers, les familles plus ou moins douteuses et les années dans la rue, il avait vu beaucoup de choses pour un gamin de son âge. Il fit ensuite :

« En quoi ça peut t’intéresser au passage ? »

Il eut bien rapidement sa réponse, car le scientifique lui dit que pour lui Flash n’était pas quelqu’un de méchant et qu’il souhaitait aider les gens, pas les mettre dans le pétrin. Alvaro ouvrit la bouche à deux doigts de dire qu’il faisait pareil, mais il se tut. Il avait assez de soucie comme ça. Il fit donc après avoir fait le poisson hors de l’eau :

« Ouais bah il pourrait faire gaffe quand même et puis pour un super héros, il met des collants. Il a louper un truc ce type. Pff, de toute manière je m’en fou, je ne le connais pas. »

Il jouait bien les types qui se foutait de beaucoup de choses, mais il avait actuellement qu’un envie, c’était envoyer un message sur son blog et sur le net afin de prévenir Falsh que la police était à ses trousses et qu’il devait faire attention car beaucoup de gens s’intéressaient à lui, et notamment un scientifique un peu étrange.

Mais là où Alvaro fit un pas de recul, ce fut lorsque le laborantin lui dit qu’il l’avait fait venir ici pour une raison précise. Il sentit son cœur s’accélérer. Il regarda autour de lui, visiblement il n’y avait aucun outils de torture donc visiblement il n’allait pas le disloquer, mais tout pouvait bien être caché. Il lui demanda pour voir son pendentif. Alvaro fit non de la tête et répliqua portant sa main contre sa poitrine. Il referma ses doigts sur son t-shirt qui cachait bien le médaillon.

« Non. C’est le seul bien que j’ai, vous êtes tous comme ça vous, parce que je suis pas une personne comme tout le monde vous voulez tout me prendre ! Allez vous faire foutre je vous le donnerais pas ! »

La peur avait envahit l’être tout entier d’Alvaro, son bien le plus précieux était menacer et bien que Barry ne voulait pas le lui voler, pour un gamin qui a grandit seul et dans la rue et qui a toujours été trahit, cette demande ressemblait plus à du vol qu’autre chose. Le gamin recula une fois de plus et se cogna contre une table de travail, il fit un bon et se retourna, il recula encore désorienté par la peur qu’on lui prenne la seule chose qui pourrait l’aider à retrouver sa famille, il finit par se heurter contre Barry. Il fixa son regard dans celui de l’homme et lui dit :

« Me prenez pas ça, je vous en pris. C’est le seul moyen que j’ai de retrouver ma famille…je vous en supplie, je ferrais ce que vous voulez. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 26/12/2016
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : A définir
Ma famille : Henry Allen (père) Nora Allen (mère) Alvaro Mendes (Demi-frère)
avatar
Bartholomew H. Allen
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Ven 28 Juil - 18:54



 
 
 

 
Tu es né du Flashpoint

Barry Allen and Alvaro Mendes
 

« Je vois pas pourquoi j’aurais des ennuis à cause d’un type qui se balade en collant ! » Des collants ? On parlait bien du costume de l’Écarlate?...De cette fabuleuse combinaison créé par mon ami Cisco Ramone , et qui est résistante à une vitesse dépassant le Mach 3 Étouffante mon rire,  je le repris faiblement , ne pouvant le laisser davantage  dire de telles bêtises  sur mon alter-ego. C'est une combinaison....Flash porte une combinaison... Bien évidemment le jeune garçon était tellement dans sa lancé , que je doutais fortement  qu'il m'ait entendu. Bref peu importe... Cela n'était en rien le sujet principal de notre conversation. Je soupçonnai cet orphelin d’être mon demi frère et sincèrement  j'ignorai encore comment aborder ce sujet avec lui. « J’ai rien à voir avec ce mec ! Je me suis retrouver au mauvais endroit au mauvais moment, faut croire que c’est l’histoire de ma vie ! »  C'est un sentiment que je partageais amplement , et si mes soupçons s'avèrent vrais , Alvaro Mendes n'était pas au bout de sa peine en ce qui concerne les rencontres avec le supersonique .  Toutefois cela n'excusait pas son agressivité envers moi . Je venais de lui sauvé la mise et un «  merci «  lui aurait sans doute écorché la bouche.
 Croisant mes bras à la hauteur de mon torse, je ne le quittai pas du regard, attendant qu'il est fini pour prendre enfin la parole.   Je suppose que l'homme en collant était venu pour te protéger . Il ne savait pas encore mais je connaissais sa double identité et ce qu'il faisait discrètement pour la Ligue Alpha...

« Non. C’est le seul bien que j’ai, vous êtes tous comme ça vous, parce que je suis pas une personne comme tout le monde vous voulez tout me prendre ! Allez vous faire foutre je vous le donnerais pas ! » Pesta t-il , en protégeant de sa main son collier.  Sa réaction n'était pas celle que j'avais escompté , toutefois c'est avec un calme extraordinaire  que je tentai de justifier mon acte , quitte à aller   sans aménagement au cœur des choses. Je tenais pas à lui prendre son pendentif, juste le comparer avec celui décrit dans la lettre de mon père. Non ce n'est pas ce que tu crois...Laisses moi t'expliquer...  C'est alors qu'il renchérit , me dévoilant  une parcelle  de son histoire. « Me prenez pas ça, je vous en pris. C’est le seul moyen que j’ai de retrouver ma famille…je vous en supplie, je ferrais ce que vous voulez. »  C'était bien la première fois que quelqu'un  me craignait autant, dommage qu'il s'agisse , dans ce cas présent,  d'une personne dont je tenais à tout prix à entrer en communication.   Hey.. calmes toi Alvaro , je ne comptais pas te prendre ton collier. Le rassurai-je aussitôt, posant machinalement une main amicale sur son épaule.  C'est à cet instant qu'un petit éclair  s'échappa de ce contact . Si j'étais encore ignorant du lien qui nous unissait  , la SpeedForce , elle, l'avait déjà ressenti. Je voulais simplement regarder ton pendentif , à cause d'une lettre... Sur cette explication, je sortis la feuille de papier, pliée en quatre de ma poche.. C'est une lettre de mon père ...Il la écrit peu de temps avant sa mort. Dans cette lettre il me demande de retrouver un jeune garçon des rues de Gotham City.  Selon lui, cette personne serait mon demi-frère et il est reconnaissable grâce à un pendentif. Je marquai une pause, lui tendant alors cette fameuse lettre. Mon regard était incertain, cette situation m'était tout autant difficile à vivre .   Je sais que c'est peut-être trop te demander , mais je dois savoir ...Alvaro , je t'en supplie.  Après quoi, je te laisserai rentrer chez toi.... Ma gorge se noua, alors que des larmes perlaient mes yeux. C'était la dernière volonté de mon père et cela m'était aussi précieux que son collier.

 

 

(c) naehra.





    “Peu importe la vitesse où l'on court, la mort gagne toujours par une longueur.”⚡
    Ma terreur de la précipitation l'emporte sur toute autre crainte, et dans l'alternative du regret par le choix ou par l'abstention, mon instinct est pour la dernière manière. J'ai peur de l'occasion, comme d'autres en ont la passion ou le génie ; au moins quand j'agis pour mon compte, je suis pusillanime, sceptique et irrésolu. Je déteste le hasard dans la vie, et je ne sais pas me décider sans savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Date d'inscription : 18/06/2017
Situation amoureuse : célibataire
Pour qui j'existe : personnes
Ma famille : orphelin, il recherche ses parents Bartholomew H. Allen (demi frère)
avatar
Alvaro Mendes
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Dim 30 Juil - 17:51

La situation devenait de plus en plus étrange. Alvaro ne comprenait pas ce que ce type lui voulait mais en même temps, il avait une certaine envie de rester. Plus d’une fois il aurait put s’en aller. Le gars n’avait pas l’air tellement sportif, donc ça serait simple de mettre les voiles. Mais en même temps, il était intrigué et il avait une folle envie de savoir ce que ce type lui voulait. Quand Barry lui dit qu’il supposait que Flash était venue le protéger, Alvaro se mit à bouder. Il haussa les épaules et fit comme si il s’en fichait. Cela n’était pas totalement faux. Il était vrai que Flash était venue l’aider à ce moment là, mais Alvaro ne lui avait rien demander. A croire que ce type en rouge pensait devoir protéger Alvaro sans raison. Le gamin enfourna ses mains dans ses poches et fit : « Peut être, mais je ne lui ai rien demander, c’est lui qui est venue squatter. Je vois pas pourquoi je mange pour lui, je lui ai rien demander et c’est moi qui doit parler aux flics, pff… Et puis d’abord je vois pas pourquoi je vous parle à vous. » Pourquoi ? Peut être parce qu’il y avait quelques choses de gentil en ce type en face de lui. Comme si il était un type bien, un mec normal, qui veut juste essayer d’aider un ado. Le gamin grimaça ensuite. Et il finit par totalement paniquer et devenir presque agressif quand Barry lui demanda son pendentif. Il ne l’écoutait presque plus, bien trop paniquer à l’idée de donner son seul bien. Tout un tas de souvenirs douloureux lui revinrent. A l’orphelinat, il était presque considéré comme une fille à cause de son collier, et souvent il se prenait des coups à cause de ça, il était souvent battus pour un oui ou un non, et dans sa première famille d’accueil ce fut pire. Il stoppa ses pensées en sentant la main de l’homme sur son épaule. Il redressa un regard chocolat effrayé vers l’homme et sentit sa respiration s’accélérer comme si son cœur voulait fuir son corps. Il sentit comme une sorte de coup d’électricité, mais c’était pour Alvaro comme un coup d’électricité statique. A cause de son niveau de stress. Alvaro se tut, restant sans bouger, terrifié par ce qui allait se passer. Le jeune homme lui expliqua alors une histoire à propos d’une lettre. Alvaro prit le morceau de papier et commença à la lire, mais il se stoppa. Il regarda le jeune scientifique et il remarqua que le gars ne plaisantait pas, il avait l’air réellement sincère. Il soupira. Il redonna le morceau de papier à Barry et lui dit : « Ok…mais tu me le rend. » Il retira la chaine de autour de son cou et le lui tendit. Il était nerveux. Au dos de ce collier était noter quatre chiffres correspondants à une date de naissance sans l’année. Au fond, le père des garçons avaient offert sa médaille à son plus jeune fils, étant né le même jours que lui-même. Il s’agissait du 26.12. Alvaro regarda Barry et lui dit : « Alors ça donne quoi ? C’est bon je peux rentrer chez moi ? C’est évident qu’on a rien en commun, tu…enfin tu es blanc et moi non. Enfin tu vois quoi. Bon allez, rend la moi maintenant. » Comme tout bon gamin qui se respecte, il pouvait être chiant…mais chiant ! Un vrai gosse. Il était nerveux le mec en face de lui pleurait et il était dans un commissariat pour un futur justicier c’était un peu déroutant comme situation. Le mec semblait y croire dure comme fer à cette lettre. Mais Alvaro restait méfiant, ça pouvait être un canular, ou être un piège afin d’en faire un ami et d’en apprendre plus sur Flash ou sur les autres justiciers qu’Alvaro traquait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 26/12/2016
Situation amoureuse : Célibataire
Pour qui j'existe : A définir
Ma famille : Henry Allen (père) Nora Allen (mère) Alvaro Mendes (Demi-frère)
avatar
Bartholomew H. Allen
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Lun 7 Aoû - 11:46




 


Tu es né du Flashpoint

Barry Allen and Alvaro Mendes

Il était bien plus facile pour moi de combattre un méta-humain, que de parler à ce jeune homme. Il était peut-être mon demi-frère, par conséquent chaque mot que je disais, chaque geste que je faisais , comptait. Mon regard sur le sien devint alors plus insistant , il me fallait voir son collier de plus près pour le comparer avec celui décrit dans la lettre de mon père. : « Ok…mais tu me le rend. »  Finit-il par dire , ce qui me soulagea au plus haut point. J'étais un homme de parole Alvaro pouvait avoir confiance en moi. Sans qu'il ne le sache j'étais le justicier The Flash... Un sourire illumina instantanément mon visage, partiellement rougi alors que des larmes s'étaient échappées de mes yeux. Je tenais , en toutes circonstances,   à rester  fort mais ma sensibilité me rattrapait toujours de plus belle. Merci Alvaro... Lui soufflai-je , gratifiant  ma reconnaissance d'un hochement de la tête. J'avais perdu ma mère alors que je n'avais que onze ans ,  puis mon père l'année dernière après mettre battu  pour le faire sortir de prison.  Je me sentais par moment très seul alors peut-être qu'un frère serait le bienvenu dans ma vie. Peut-être bien qu'entre nous ça pourrait marcher après tout, Alvaro est plutôt un brave gamin  en dépit de son mauvais caractère.

Mon regard scrutateur se posa aussitôt sur le pendentif, le détaillant dans ses moindres recoins. L'expression de mon visage, à cet instant demeurait impassible, je ne voulais pas lui faire de faux espoirs ou bien lui démontrer combien toute cette affaire comptait pour moi...Bien que jusqu'à présent l'émotion était dés plus transparent.  Mon cœur se contracta douloureusement dans ma poitrine, ce qui me força à prendre une profonde inspiration. En tout point , ils étaient identiques, mais bizarrement quelque chose me retenait encore d'y croire. Sans doute la crainte de perdre encore un membre de ma famille. J'avais de nombreux ennemis entant que The Flash, et il était hors de question pour moi qu'Alvaro en paye aussi le prix.  Que faire alors ? Doucement , je relevai mon regard bleu-vert sur lui, l'enveloppant aussitôt d'incertitude. On m'avait souvent dit que la meilleure décision était celle qui venait du cœur. Par ailleurs, je n'avais pas à le priver aussi de ce lien fraternel....Lui qui cherche désespérément  son père biologique. A cette réponse, je pris une autre inspiration, cette fois-ci plus rapide , peut-être même de lassitude... Cela voulait aussi dire que toute sa vie , le jeune garçon a couru après un fantôme.  Notre père est mort, tué par un supersonique du nom de Hunter Zalomon / Zoom et mon retour dans le passé n'avait rien changé...Au contraire j'avais modifié la ligne temporelle en créant le Flashpoint , brisant ainsi la vie de nombreuses personnes.

« Alors ça donne quoi ? C’est bon je peux rentrer chez moi ? C’est évident qu’on a rien en commun, tu…enfin tu es blanc et moi non. Enfin tu vois quoi. Bon allez, rend la moi maintenant. »J'aurai aimé que les choses soient aussi simples, mais j'avais à présent des responsabilités envers lui...Envers cette nouvelle modification que le Flashpoint avait apporté sur le flux temporel. Mon regard sur le sien  se fit plus dur , alors que comme prévu je lui rendis son bien . Je ne savais pas comment tourner ma phrase sans l'effrayé... Il semblait déjà tout autant perturbé que moi face à cette perspective. C'est sur cela allait changer notre quotidien, surtout que j'étais de la police scientifique et lui un voyou des bas quartiers. Mais je portais aussi la conviction profonde que notre relation pouvait marcher, surtout que Scorpion, son alter-égo aidait beaucoup l'écarlate au cours de ses missions, si ce n'est toute la Ligue Alpha.  Mise à part ça, il n'aime pas l'homme en collant rouge... A cette déduction , un léger sourire se peignit sur mon visage , on était frère....Oui bien des frères et je devais m’autoriser à le connaître davantage. Les choses ne sont pas aussi simples Alvaro.. Rétorquai-je avant de laisser planer un silence gênant. Tu ….Tu es bien son fils...Le fils de Henry Allen... Ce qui fait de nous des demi-frères , alors en moins que tu ne désires rien connaître de moi... Moi j'aimerai beaucoup apprendre de toi.  Tu es ma dernière famille et j'aimerai te faire entrer dans ma vie. Il n'était pas obligé d'accepter mais entant que The Flash j'allais garder un œil  alerte sur lui... Il met si souvent sa vie en danger , un peu comme un héros....



(c) naehra.





    “Peu importe la vitesse où l'on court, la mort gagne toujours par une longueur.”⚡
    Ma terreur de la précipitation l'emporte sur toute autre crainte, et dans l'alternative du regret par le choix ou par l'abstention, mon instinct est pour la dernière manière. J'ai peur de l'occasion, comme d'autres en ont la passion ou le génie ; au moins quand j'agis pour mon compte, je suis pusillanime, sceptique et irrésolu. Je déteste le hasard dans la vie, et je ne sais pas me décider sans savoir.



Dernière édition par Bartholomew H. Allen le Ven 15 Sep - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 86
Date d'inscription : 18/06/2017
Situation amoureuse : célibataire
Pour qui j'existe : personnes
Ma famille : orphelin, il recherche ses parents Bartholomew H. Allen (demi frère)
avatar
Alvaro Mendes
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère Lun 7 Aoû - 22:11

L'attente était trop importante et la boule dans l'estomac de l'adolescent se fit de plus en plus oppressant. Il se serait bien enfuit en courant mais pas sans sa médaille. Il avait la peur au ventre. Il ne comprenait rien au charabiat de ce scientifique et même si c'était le cas, cela voulait dire que son père avait écrit une lettre à son frère sans chercher à le retrouver lui ? Alors il ne comptait pas ? Et puis cela signifierait également que ses recherches l'auraient mener nul part car son père serait mort ? Et ce serait surement la seule personne à pouvoir lui dire qui était sa mère...L'effrois s'empara du visage d'Alvaro quand il comprit les mots que Allen lui disait. Lentement il redressa son regard vers lui, lentement il analysa les mots, un à un..."frère", "connaître", "famille". Trop d'émotion d'un coup pour un garçon qui en a connue peu dans sa vie. "Non !!" Cria-t-il d'un coup de colère et de frustration, comprenant que sa vie se résumait à avoir courus après un fantôme, il repoussa violemment Barry, faisant tomber des choses au passages, il alerta de ce fait le policier qui passait devant la porte du laboratoire. Prit de panique devant l'homme qui porta sa main à son holser, il prit la fuite en poussant l'homme de sa force de crevette, et il prit la direction d'une fenêtre ouverte. Fenêtre qui donnait sur une ruelle. Alvaro n'avait pas récupérer son collier. Il avait prit la fuite...comme toujours quand il ne pouvait gérer une émotion trop forte. Il courut durant plusieurs mètres avant de s'arrêter face à un mûr. Il posa ses mains à plat contre lui et reprit difficilement son souffle. Reprenant une respiration complète, il donna un énorme coup de poing dans celui-ci en hurlant de rage...et de douleur au passage car il venait de se casser deux doigts et au moins deux phalanges. Il se laissa tomber le long du mûr et se remémora chaque moment de sa vie où on lui avait dit qu'il ne retrouverait jamais ses parents...Ces gens avaient tous eut raison...

La mort dans l'âme, il rentra chez lui. Il monta sur l'estrade où il avait installer deux matelas mit l'un sur l'autre afin de se faire un lit bien confortable et s'y allongea regardant le plafond de son hangar. Il avait toujours penser pouvoir trouver sa famille...que dire maintenant qu'il ne l'avait plus... Il soupira et porta son regard sur sa main ensanglanté et déformer par les fractures. Il n'aurait jamais penser avoir autant de force. Il soupira et finit par se tourner sur le côté. Il pensait à ce scientifique. Si il était bien son demi frère, il devrait peut être lui parler...mais comment être sûr ? Il ne le connaissait même pas. Il ne savait rien de lui et à dire vrai, il n'avait pas envie d'en apprendre. Il avait peur. Et si c'était pas vrai ? Et si il avait été une fois de plus trahit ? Tromper ? Dans sa perpétuelle réflexion le gamin ne fit pas attention au fait qu'on l'avait suivit. En un sursaut il se redressa dans son lit et vit une silhouette qu'il avait du mal à identifier. D'un revers de la main il essuya les quelques larmes qui coulaient et dit la voix cassé :"Cassez vous d'ici, c'est chez moi !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu es né du Flashpoint feat mon petit frère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» || S'il te plaît, petit frère ! Laisse moi gentiment te dévorer...|| Pv. Loutou. || Ps. Je ne mange pas les chatons, ce n'est qu'une blague. ||
» REG&LYL ► "Quand une grande soeur veut quelque chose de son petit frère elle l'obtient par tous les moyens !"
» Neymar Jr, petit frère
» camelia shayan shepherd - i'm out of touch, i'm out of love. u.c
» Mika Rosalden [Terminée !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham: Rise of the Villains ::  :: Gotham Police Departement :: hall d'entrée-