AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour/Bonsoir Invité
Bienvenue sur Gotham: rise of the villains le forum a ouvert ses portes le 20/02/2016.
Nous recherchons Jonathan Crane, Harvey Dent, Fish Mooney, Barbara Kean,
Silver St Cloud, Tabitha Galavan , Salomon Grundy, Kate Kane, etc...
Oliver Queen, Lena Luthor, Lex Luthor , Jason Todd, Devoe, Victor zsasz,
Aquaman, Slade Wilson, Rip Hunter , Hawkgirl, Green Lantern, Lucy Lane etc...

Partagez | 
 

 La froideur d'une arme à feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 137
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : Intrigué par cet homme
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
avatar
Raymond Palmer
MessageSujet: La froideur d'une arme à feu Mer 22 Nov - 0:13

La froideur d'une arme à feu
“La violence se donne toujours pour une contre-violence, c’est-à-dire pour une riposte à la violence de l’autre.”

   
Sara  & Ray ;
Le canon de son arme , braqué sur ma tempe était froid et menaçant. L'individu se faisait appeler Cluemaster et il voulait que je lui crée une bombe capable de ravager la partie la plus influente de cette ville, autrement dit la zone économique.  Des perles de sueur sur le front, je gagnais bien évidemment du temps  dans les branchements  pour que le compte à rebours ne se déclenche jamais.. Je n'avais pas peur du sacrifice , ni même de la torture  j'étais un héros  avec ou sans mon costume de Atom...Bien que personne ne l'ait jamais reconnu.  Ma plus grande force vient sans doute du fait, que la mort ne m’effraie pas, non après la mort de Anna ma fiancée je n'ai fait que de la combattre pour panser mon éternelle culpabilité . Mon cœur se serra autant que ma gorge , sous une voix âpre et détestable. Mon ravisseur commençait à perdre patience , mon insolence allait sûrement m'attirer des ennuis..Tant pis, le destin de Gotham et de millier de personnes étaient à présent entre mes mains, et plutôt mourir que de lui confectionner son nouveau jouet.
 
La lame d'un couteau avait remplacé le canon froid de l'arme à feu, plus vicieuse dangereuse sous ma gorge qui vibrait au rythme de ma respiration, qui elle s'était accru sous l'excitation, que ce petit jeu me procurait  .. Je continuai cependant à le défier, le regard noir braqué à présent sur le sien, qui était empli de part d'ombres. Il était animé par une haine viscérale , depuis l’arrêt de son show télé et toute la ville payait depuis sa folie meurtrière... Pourtant, il était un père et un époux avant un criminel...A ce demander comment on pouvait tomber dans un pareil gouffre , même après l’assaut de Starling City, qui m'avait pourtant tout pris, j'avais choisi la voie de la justice.  A ce souvenir, mon regard sur le sien se rembrunit , il n'avait pas perdu la femme qui l'aime ..C'est lui seul qui la faisait souffrir en agissant ainsi. Son autre main empoignant ma chevelure , je sentis aussitôt la lame se coller de plus belle à ma gorge, suffisamment pour qu'un fil de sang se forme. Dans l'action je n'avais senti aucune douleur,  je riais même de lui, et de ses méthodes. Après avoir fait de la prison en pleine Guerre froide  et reçu les coups d'un marteau dans la colonne, il pensait vraiment pouvoir m 'impressionner. Peut-être un peu, mais je ne démontrais rien...Non, il n'était pas dans son intérêt d'égorger ce brillant scientifique. Il me connaissait de réputation, c'est pourquoi à mon passage à Gotham , il m'avait kidnappé , pour apporter à sa bombe toute ma technologie avancé.

«  Tu ferais mieux de te bouger ou je vais vraiment finir par bousiller ta jolie gueule » Me menaça-t-il, la pointe du couteau  quittant ma gorge pour glisser le long de ma mâchoire jusqu'à ma joue gauche. Plutôt mourir que de satisfaire votre soif de vengeance.. Vous n’êtes qu'un taré fini.  la police est déjà à votre recherche et encore une fois, vous allez passer de sombres nuits à l'Asile de Arkham.. Je marquai une pause , puis repris plus condescendant que jamais. Sincèrement il avait quoi à gagner en faisant péter la ville ?  Quoi à part ce sang sur les mains et la réputation entachée par ses méfaits. J'ai fait une promesse à ma défunte fiancée  que  plus jamais je  serais faible.. J'ai vu la mort de près par conséquent je sais que vous ne passeriez pas à l'acte , pour la simple et bonne raison que je suis le seul en mesure de confectionner cette bombe avec ma nanotechnologie . Alors monsieur Brown, torturez moi aussi longtemps que vous le voudrez , jamais je ne participerai à ce massacre..   Sans mon costume de The Atom j'étais faible, à la mercie de cet individu, il ne me restait donc  que les mots pour blesser son égo.   

   
b l a c k f i s h


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 161
Date d'inscription : 09/01/2018
Situation amoureuse : What is love ?
Pour qui j'existe : La Team Legends, les anciens de la Team Arrow, Nyssa Raatko, Ava Sharpe
Ma famille : Laurel Lance (soeur), Quentin Lance (père)
avatar
Sara Lance
MessageSujet: Re: La froideur d'une arme à feu Jeu 11 Jan - 18:48


La froideur d'une arme à feu
AVEC RAYMOND PALMER

Taper sur les vilains me manque dernièrement. Il faut dire que c'est assez calme de notre côté, mais moi je ne supporte pas longtemps de rester les bras croiser. Même si je ne suis pas en train de taper sur les malfaisants, il faut que je fasse quelque chose. Pourtant, Gotham n'est pas la ville qui manque de criminels, il faut bien se l'avouer. Je serais curieuse de savoir qui entre Gotham et Starling remporte le combat de la ville au taux de criminalité le plus élevé. À mon avis, Gotham doit remporter la manche haut la main, mais sait-on jamais... peut-être que je me trompe. Ou peut-être pas justement. Je me promener tranquillement lorsque je suis passé tout près d'un motel. Deux personnes sont en train de parler. Deux voix d'homme. Sans aucun doute, au vu de leur conversation, l'un d'entre eux est le vilain. D'autant plus que je connais bien la voix de l'homme qui refuse d'aider. C'est Ray, un ami et un partenaire. Mon devoir de capitaine et mon âme de légende me dictent d'aller lui porter secours et c'est bien ce que je compte faire. Il me faut à peine quelques minutes avant d'entrer dans le motel et dans la pièce où se trouvent les deux hommes. Mon premier regard se pose sur le criminel qui déteint mon ami en otage avec un couteau sous la gorge.

Vous allez sans doute dire que je suis une femme et que je ne fais pas le poids face au Cluemaster, mais détromper vous. Sans son armure d'A.T.O.M, Ray est sans défense tandis que moi, je n'ai pas besoin de superpouvoir ou d'armure pour frapper sur les vilains. Je n'ai pas besoin d'arme non plus, même si c'est mieux. Je suis très douée dans ce domaine. L'ennemi n'a d'ailleurs même pas le temps de venir voir le premier coup. J'attends qu'il se retourne vers moi et profite du moment où il enlève son couteau de la joue de mon ami, pour lui mettre un bon coup bien placé. J'aurais très bien pu lui briser le cou à la place et on en serait débarrasser, mais j'essaie de ne plus être comme ça. Je profite alors d'un moment d'inattention de sa part pour le désarmer. Plus d'arme à feu, plus de couteau. Je garde ça avec moi. Quand on sais comment s'y prendre, il est facile de subtiliser, de voler quelque chose à quelqu'un. C'est également très amusant comme jeu pour moi de leur botter les fesses. Je suis littéralement en train de lui refaire le portrait. Je le frappe en plein visage et vise ensuite la partie, enfin vous savez laquelle j'imagine, là où ça fait mal. Un petit dernier pour la route et il tombe. Une fois l'ennemi à terre, je me retourne vers Ray.

"On dirait que tu t'es encore mis dans le pétrin Ray. Tu vas bien ?"

© HELLOPAINFUL





Strong women and super hot


Dernière édition par Sara Lance le Mer 14 Fév - 19:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 137
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : Intrigué par cet homme
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
avatar
Raymond Palmer
MessageSujet: Re: La froideur d'une arme à feu Jeu 11 Jan - 22:50

La froideur d'une arme à feu
“La violence se donne toujours pour une contre-violence, c’est-à-dire pour une riposte à la violence de l’autre.”

 
Sara  & Ray ;
Mon arrêt de mort avait été signé... La pointe de son couteau était toujours sur ma joue , plantant ma chair jusqu'à ce qu'un filet de sang apparaisse et roule sur ma peau moite de sueur. Je l'avais blessé  d'une quelconque manière, et il était désormais  en proie à  la fureur. Cela se devinait dans ses tremblements, dans sa manière de me menacer , de m'aboyer dessus.. Sans pouvoir aligner trois mots sans bégayer. Cet homme était rongé par la colère et dans ses yeux on pouvait aussi lire de la peur...La peur que la police ou le justicier masqué remonte sa trace...La peur de ne pouvoir acquérir sa bombe pour assouvir sa vengeance personnelle contre cette ville.  Je n'étais pas pour de la finaliser , avec ou sans mon costume j’œuvrais pour la justice , sans compter que je ne craignais plus les coups.. T'es un homme mort Palmer ! M'annonçai-je , alors que je tenais à garder un certain contrôle... Peut-être que oui, peut-être que je ne ressortirais pas vivant de ce kidnapping, mais quoi qu'il en soit je me serais montré courageux et héroïque.. Ce n'était pas pour rien que Dame Guenièvre de Camelot m'avait adoubé chevalier.. Derrière ce costard d'ancien CEO de Palmer Technologies se cachait un homme d'une grande ténacité et surtout  prêt à mourir au combat.  A présent , justicier et membre des  légendes, Star City n'était plus l'unique  mission de Ray Palmer... Je rêve ...Ou tu continues de sourire.. Oh non il ne rêvait pas, il est très rare qu'un sourire quitte mes lèvres... Surtout quand je portais la sensation que quelqu'un allait venir me chercher... Les légendes de demain fonctionnent en véritable meute de loups.

Justement ...C'est to de go que notre nouveau capitaine se pointa. L’œil menaçant et l' attitude inébranlable face au danger.  Elle avait été formée par la Ligue des Assassins et ce premier crochet du gauche , le Cluemaster ne l'avait pas vu venir.  J'avais presque mal pour lui...Avec la force avec laquelle Sara l'avait frappé sa mâchoire devait être déboîtée. Sara que je suis soulagé de te voir.. C'est seulement maintenant que j'avais perdu tout sang froid , à choisir je préférais encore l'arme à feu contre ma tempe.. Une balle dans la tête demandait moins de souffrance qu'une gorge égorgée. Sara , je crois qu'il a reçu le message cinq sur cinq ! Lui dis-je pour la stopper, alors qu'elle lui refaisait littéralement le portrait. La blonde avait une soif de sang à contrôler et il était hors de question pour moi qu'elle replonge dans ses démons. Sara était mon amie et bien que dans l'action elle aurait pu me frapper, je me devais de la retenir... Bon un petit dernier pour la route, de quoi le rendre KO jusqu'à ce que James Gordon débarque avec son unité. "On dirait que tu t'es encore mis dans le pétrin Ray. Tu vas bien ?" S'enquit-elle, alors que je reprenais enfin mon souffle,  à ma prochaine conférence , je garderai mon costume de Atom miniaturisé dans ma poche.. En moins l'un des gants à mon bras, histoire de pouvoir me défendre. J'avais plus ou moins oublié que mon génie était si convoité des psychopathe en quête de destruction. Dans un sens c'était très flatteur... De nouveau un sourire se dessina sur mes lèvres avant que je ne réponde . A ravir, c'était un vrai brin de causette musclée … Que veux tu , j'attire ce genre d'individu  comme les mouches sur du vinaigre..Les mouches ou les abeilles ? Enfin peu apporte comme les abeilles sur du miel.. J'écarquillai les yeux, finalement ça me rappelait cette histoire de la reine des abeilles tueuses , il faut vraiment que je change de registre  .   On fait quoi maintenant, on livre le corps à la police façon Arrow.. Façon Arrow c'est généralement pendu par les pieds dans une zone où on est sure que les flics vont patrouiller. Ils savent que ce vilain m'a kidnapper à cette conférence C'est tellement difficile de revenir à l’ordinaire un temps soit peu .  

 
b l a c k f i s h


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 161
Date d'inscription : 09/01/2018
Situation amoureuse : What is love ?
Pour qui j'existe : La Team Legends, les anciens de la Team Arrow, Nyssa Raatko, Ava Sharpe
Ma famille : Laurel Lance (soeur), Quentin Lance (père)
avatar
Sara Lance
MessageSujet: Re: La froideur d'une arme à feu Sam 3 Fév - 15:13


La froideur d'une arme à feu
AVEC RAYMOND PALMER

J'avais besoin de me défouler, de taper sur quelque chose. Ou plutôt en l'occurrence, je devrais plutôt dire "taper sur quelqu'un". Il faut croire que cette mission de sauvetage tombé pile poil au bon moment. Je crois qu'on ne pouvait pas faire mieux en terme de timing. Même je semblais être arriver juste à temps. Et quand bien même je n'aurais pas eu cette envie de me défouler, je n'aurais pas laissé un seul membre de mon équipe à la merci d'un ennemi. Certainement pas. Faire en sorte que tout le monde revienne à bord, qu'ils ne leur arrivent rien ou leur porter secours, cela fait partie de mon rôle de capitaine. Nous, les légendes, nous sommes une famille. Une drôle de famille et sans doute une famille dysfonctionnelle, mais c'est une famille quand même. Je n'ai pas à réfléchir à deux fois avant d'y aller. Je n'ai pas non plus à me demander si je dois les protégés ou non: je le fais tout simplement et ceux peu importe le danger que la situation peut représenter.

Dans le fond, ce n'était pas simplement une question de soif de sang. Les récents événements ne m'ont pas vraiment aidé, il faut bien l'avouer. Je suis surtout frustré de ne pas pouvoir tuer l'assassin de ma sœur avant son heure. Frustrer de ne pas pouvoir mettre fin à tout ça. C'est drôle hein ? On a réussi à vaincre Savage et la Legion of Doom, mais mettre fin au règne de Darkh, mettre fin à toute cette magie noire qui plane autour de nous, nous en sommes apparemment incapables ! Ajouter à cela le fait que je n'étais pas douée pour parler de mes sentiments ou de ce que je ressens en général. Mais vraiment pas du tout. Je sais que ma frustration se ressent, parce qu'à un moment, ça a besoin de sortir... Même si je ne le dis pas clairement, sa sort sous une autre forme et moi je sors les poingts. Je finis par m'arrêter. Le but n'est pas de le démonter, juste de le mettre KO. Au moins, il ne nous posera plus de problème pendant un bon moment. Il ira bien, il est juste assommer. Je suis content que Ray aille bien malgré tout. Je souris lorsqu'il me demande si nous allons livrer ce type à la police, façon Arrow. Oliver fait souvent ce genre de chose et je dois bien avouer que c'est une méthode plutôt efficace.

"Ça me paraît être une bonne idée. C'est efficace en plus. Allons y."


©️️ HELLOPAINFUL





Strong women and super hot


Dernière édition par Sara Lance le Mer 14 Fév - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 137
Date d'inscription : 06/10/2017
Situation amoureuse : Intrigué par cet homme
Pour qui j'existe : pour les légendes de demain
Ma famille : Sydney Palmer (frère) Rachel Turner (descendante de son frère - 2147) Anna Loring † (ex-fiancée)
avatar
Raymond Palmer
MessageSujet: Re: La froideur d'une arme à feu Mar 6 Fév - 9:02

La froideur d'une arme à feu
“La violence se donne toujours pour une contre-violence, c’est-à-dire pour une riposte à la violence de l’autre.”

 
Sara  & Ray ;
Quand on est monsieur optimisme , on devine très vite la colère chez les autres. Et mon amie Sara était habitée par la rage , si ce n'est pas de la frustration... Sans doute était-ce liée au retour de Damien Darhk , son nemesis et assassin de sa sœur. Cela pouvait se comprendre, mais la blonde ne devait en aucun cas se laisser aveugler par ses émotions, au risque de perdre entièrement le contrôle.  Elle n'était pas guérie de sa soif de sang,  donc pas si maître de soi-même, cependant l'ancienne assassin de la Ligue des Ombres  avait su la maîtriser et ainsi répondre au titre de Canari Blanc. Tout comme Stein, j'avais Foix en sa force intérieure et en tout ce qu'y l'anime aujourd'hui.. Toutefois, entant qu'ami , je devais aussi veiller sur elle et la stopper , lorsque son navire pourrait bien chavirer et sombrer dans des abîmes trop profondes. Avec le temps, j'avais appris à la connaître et à m'y attacher comme la sœur que je n'ai jamais eu. "Ça me paraît être une bonne idée. C'est efficace en plus. Allons y." A cette réponse, mon sourire s'élargit. J'étais effectivement , même véritablement une source de bonnes idées, il faudrait juste que notre team apprenne à me faire plus confiance de temps en temps. Après tout, je suis diplômé de quatre doctorats , ce n'est pas rien... En outre d’être un brillant scientifique et homme d’affaires stratégique.
Sans tarder, j'attachai  donc ce bougre à la chaise, que plus tôt j'avais occupé .Resserrant les nœuds pour être sur qu'il ne s'échappe pas avant l'arrivé de la police sur les lieux. Il n'avait pas bonne mine, cela était plus que certain.  Mais après m'avoir menacé de son arme , ce super vilain de Gotham City n'avait eu que la raclé qu'il méritait. En espérant qu'à l'avenir cette mésaventure lui serve de leçon... Et voilà , il ne pourra jamais s'en défaire. Lui assurai-je dans un sourire amusé , avant de reculer et puis finalement sortir de cette chambre d’hôtel dans laquelle il m'avait retenu durant des heures pour perfectionner sa bombe. A me voir comme ça, je n'avais rien  d'un homme qui aurait subi un tel traumatisme.. Oh non j'avais appris à ne plus jamais perdre mon optimisme de proton . Le pauvre ami, tu l'as littéralement défiguré.. Repris-je alors qu'on traversait tranquillement le couloir qui donnait sur toutes les chambres. D'ailleurs à ce propos.. Je n'ai pu qu'en constater ta colère...Et je doute qu'elle ne soit due qu'à mon enlèvement. Attention, je ne dis pas que tu m'aimes pas...Je sais que derrière ce dur visage, ce cache beaucoup d'affection pour l'Atom, cela a été prouvée plus d'une fois...Puis surtout, tu es du genre assez confiante et je suis du genre toujours à me faire prendre, enfin dans le sens à me faire kidnapper. Enfin tu me suis... Ce n'est pas la première fois que tu as à libérer un de tes comparses et jamais tu ne t'es mise dans un tel état second.  J'en arrive donc à la conclusion ultime de l'anguille sous roche. Peut-être que c'est vrai que je parle énormément, mais j'ose croire que ce n'est jamais pour rien dire. Je ne pense pas être d'excellents conseils mais je suis une très bonne oreille si jamais tu veux en parler..  Je me stoppai soudainement pour lui faire face, le sang de l'individu était encore sur ses poings et je lisais clairement de la douleur dans ses yeux. Je n'étais pas le seul à avoir des secrets sur ce vaisseau, mon capitaine aussi était dévoré par des tourments et faisait bonne figure pour ne pas affoler son équipage..Est-ce que cela avait un lien avec Mallus? Ou encore son ennemi juré...

 
b l a c k f i s h


   

    “Advanced Technology Operating Mechanism”

    La science est une plante qu'il faut abandonner à sa croissance naturelle. Je regarde le protestantisme comme un engrais brûlant qui a forcé la végétation. Ce n'est pas le tout d'être savant ; il faut l'être comme il faut, et quand il faut, et autant qu'il faut. Le feu qui fait vivre l'homme, le feu qui le réchauffe quand il a froid, et le feu qui le brûle s'il y tombe, ne sont pas tout à fait la même chose quant au résultat ; c'est cependant toujours le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 161
Date d'inscription : 09/01/2018
Situation amoureuse : What is love ?
Pour qui j'existe : La Team Legends, les anciens de la Team Arrow, Nyssa Raatko, Ava Sharpe
Ma famille : Laurel Lance (soeur), Quentin Lance (père)
avatar
Sara Lance
MessageSujet: Re: La froideur d'une arme à feu Mer 14 Fév - 19:37


La froideur d'une arme à feu
AVEC RAYMOND PALMER

Oui, cela me paraissait être vraiment une bonne idée. On ferait mieux de ne pas se tromper sur ce coup. Pour une fois, si l'on peut faire les choses bien, si l'on peut éviter les catastrophes à côte, cela m'arrangeait bien. Juste au moins, une fois. C'est possible, vous croyez ? Avec nous, les légendes, rien ne peut être jamais sur à ce niveau-là. Je n'ai pas trop à me plaindre sinon et l'on semble être parti sur une bonne piste avec Ray, c'est plutôt une bonne nouvelle, n'est-ce pas ? Je l'observe attacher ce mec à la chaise. J'aurais pu en faire tout autant, là n'ai pas le problème. Cependant, je dois avouer qu'il s'en sort plutôt bien en laçage de super vilain sur une chaîne. Alors qu'il m'assure qu'il ne pourra pas s'enfuir, je ne peux que me demander s'il en est vraiment certain. Imaginer un peu qu'il parvienne à se détacher ... eh bien on se sera donné tout ce mal pour rien !

"Tu en est vraiment certain ?"

Je ne pus m'empêcher d'aller faire deux trois tour supplémentaire de corde et de noeud, afin de m'assurer que le type ne pourra en effet jamais se défaire de ses liens. Du moins, pas avant l'arrivée de la police de Gotham qui prendra son cas en charge du moins. Une fois cela fait, nous pouvons sortir de cette chambre. Nous voilà à présent dans le couloir. Peut-être que j'y suis allé un peu fort, mais il va s'en sortir. Il n'est pas mort, et même s'il a l'air de rien pour le moment, il finira par cicatriser comme toutes blessures... enfin les blessures externes. Celle interne... c'est une tout autre histoire.

"Il va s'en remettre. Si c'est ce qui t'inquiète."

Et nous voilà alors lancés sur cette conversation: ma colère, ma frustration. Évidemment que je sais que cela se voit, mais est-ce que j'ai réellement envie d'en parler ? Qu'est-ce que je pourrais bien lui dire de plus à ce sujet de toute façon, à part le fait que je me sens totalement impuissante face à Darkh ? Il est bien gentil et je l'aime bien, tout comme. j'aime l'ensemble de mon équipage, c'est ma famille. Je ne pourrai jamais abandonner l'un d'eux, peu importe la situation dans laquelle il se mette. Même parfois je me mets dans des situations merdiques et ils sont là, toujours. Par un hochement de tête, je lui fais comprendre que je le suit toujours.

"Darkh... Mallus. Je ne sais même pas comment on est censé les arrêtés. Et pourtant, je devrais. Rip ne m'a pas laissé aux commandes pour rien. Il ne l'aurait pas fait s'il ne m'en croyait pas capable."

Je finis par me stopper, moi aussi. Ce n'est pas la première fois que j'ai du sang sur les mains. Oh non. J'ai passé quoi ? 4 ans dans la ligue ? Plus deux ans comme naufragés du Queen Gambit. J'en ai fait des choses horribles pendant ses six ans. J'ai tué des gens, peut-être même qu'ils ne le méritaient pas, mais c'est la ligue... Je ne serais pas là sans eux, même si je déteste l'admettre. Et même si je ne le dis pas, je n'en pense pas moins. Je me dois d'être forte et pas seulement pour moi-même, mais pour nous tous. Si je laisse les larmes couler ou si je montre un signe de faiblesses, ce n'est pas bon pour le moral de l'équipage.


©️️ HELLOPAINFUL





Strong women and super hot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La froideur d'une arme à feu

Revenir en haut Aller en bas
 

La froideur d'une arme à feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» L'arme de la dialectique n'aurait pas donné des résultats +
» Dreadnought et Arme détruite
» Armure 105 à 135 et arme 109 à 145
» arme combine flamer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham: year one ::  :: Le Quartier de Narrows :: Les motels-